BRIBES EN LIGNE
textes mis en ligne en juin antoine simon 3 dans le respect du cahier des antoine simon 18 aller à la liste des auteurs station 3 encore il parle sous ce titre inspiré de la textes mis en ligne en les petites fleurs des 1 2 3&nbs     chambre accéder à l’article       dans le fragilité humaine.   se de proche en proche tous       gentil douce est la terre aux yeux récapitulatif lieux et juste un le temps passe dans la     rien allons fouiller ce triangle madame 1 madame est la l’envers de <p présentation du projet l’éclair me dure, aller à la liste des auteurs 1 2 3&nbs dernier vers aoi lire chronogaphie (bribe 133 1 2 3&nbs de toutes les       & 1 2 3&nbs il y a bien là, dans l’annÉe 2021 mois par aller à la bribe suivante         or "le renard connaît l’évidence     faisant la 1 2 3&nbs       juin il a surgi sans crier   un vendredi   anatomie du m et preambule – ut pictura i.- avaler l’art par ( ce texte a       "j& page suivante ►   les de profondes glaouis des voix percent, racontent page suivante ► page       les pour angelo aller à la liste des auteurs la deuxième édition du nous serons toujours ces rafale n° 5 un sommaire ► page suivante dernier vers aoi il ne sait rien qui ne va       j’ 1 2 3&nbs pour martin dans ma gorge (de)lecta lucta   grande digue est dispersée sommaire ► page suivante « tu sais ce que un texte que j’ai le lent tricotage du paysage petits rien 4 et 5 (env. 7cm       le vent       pass&eac c’était une 1 2 3&nbs 1 2 3&nbs josué ne c’est ici, me encore la couleur, mais cette toi, mésange à aller à la bribe suivante textes mis en ligne en l’entreprise dont je me       sur le dernier vers aoi page d’accueil de la rencontre d’une       un     [1] l la galerie chave qui jamais je n’aurais je t’ai admiré,       sur le on cheval la prédication faite dans le monde de cette   la production  si, du nouveau aller à la bribe suivante je suis bien dans station 5 : comment 1 2 3&nbs antoine simon 7       le long 1 2 3       en un aller au texte nous sommes       sur les       droite rossignolet tu la c’est — pense-t-on - de pa(i)smeisuns en est venuz aller à la bribe suivante 1 2 3&nbs page d’accueil de 1 2 3&nbs biboon. plus qu’une saison. retour au pdf sui generis   entrons maintenant page suivante ► page       au dernier vers aoi page suivante page la route de la soie, à pied, seul dans la rue je ris la paien sunt morz, alquant que d’heures a supposer que ce monde je suis occupé ces dernier vers aoi autre essai d’un se reprendre. creuser son       le       pé 1 2 3 dimanche 18 avril 2010 nous pour le prochain basilic, (la bruits de langues. en rester     le reflets et echos la salle zacinto dove giacque il mio apaches : bien sûr, il y eut textes mis en ligne en mars jusqu’à il y a aller à la liste des auteurs madame aux rumeurs page suivante ► page derniers textes mis en deux mille ans nous       le (vois-tu, sancho, je suis un survol de l’annÉe photos de frédéric la littérature de toulon, samedi 9 morz est rollant, deus en ad       la     double le rideau (gallimard 2005) de 1 2 3&nbs parmi les éditeurs       les huit c’est encore à       ( pour nicolas lavarenne ma c’est extrêmement on a cru à       je suis pour andré villers 1) que reste-t-il de la antoine simon 5 la vie est ce bruissement agnus dei qui tollis peccata hommage à rené noble folie de josué, année 2019 ► albert commençons donc par le pour accéder au texte, je reviens sur des a la fin   il ne resta le 26 août 1887, depuis       aux antoine simon 26 l’attente, le fruit j’ai perdu mon dans les carnets rien n’est plus ardu page suivante ► page le geste de l’ancienne,       dans le avec marc, nous avons catalogue.03pdf.pdf en 1958 ben ouvre à retour vers le musicien  tu vois im font chier présentation du projet merci à marc alpozzo today i eat my à propos des grands 1 2 3&nbs une errance de       le c’est vrai aller à la bribe suivante envoi du bulletin de bribes halt sunt li pui e mult halt dernier vers aoi page suivante ► page suite du blasphème de naviguer dans le bazar de à claude held patiente la à yvon quand une fois on a       deux voici des œuvres qui, le 1 2 3&nbs essai de nécrologie, quatre si la mer s’est voir les œufs de   un le vieux qui dernier vers aoi ce qu’un paysage peut antoine simon 29 page suivante ► page 1. il se trouve que je suis les éditions colophonarte page suivante ► page pénétrer dans ce jour, je meurs de soif pour jacky coville guetteurs cent dix remarques i► cent textes mis en ligne en juin station 7 : as-tu vu judas se "a cannes, propos de table ce mot comme à la hâte aller à la bribe suivante able comme capable de donner les textes mis en ligne non... non... je vous pour max charvolen 1) al matin, quant primes pert    de femme liseuse mise en ligne le tissu d’acier sommaire ► page suivante station 1 : judas       st       ...mais antoine simon 19 lancinant ô lancinant  dans le livre, le cent dix remarques i► cent page suivante ► page 1 2 3 page suivante ► page dernier vers aoi si j’avais de son et il fallait aller debout je suis   si vous souhaitez le soleil n’est pas       baie textes mis en ligne en moi cocon moi momie fuseau ma mémoire ne peut me textes mis en ligne en ouverture d’une mon cher pétrarque,   je ne comprends plus je crie la rue mue douleur       est-ce sommaire ► page suivante accéder au texte en cliquant textes mis en ligne en mars 1 2 3&nbs page suivante page       la sophie calle à beaubourg... raphaël monticelli 30 juin   six formes de la passet li jurz, la noit est depuis ce jour, le site j’aime chez pierre antoine simon 32       ç descendre à pigalle, se page suivante ► page retour au texte       quinze présentation du projet dernier vers aoi     les fleurs du tout le temps est là sièges       cette une autre approche de commençons donc par tout en travaillant sur les     ton plaisir aller à la bribe suivante de prime abord, il la tentation du survol, à page précédente retour d’abord l’échange des       la deux nouveauté,       une je ne sais pas si eloge de la boite aux mieux valait découper nouvelles mises en j’ai changé le le flot gris roule contre pour marcel le numéro exceptionnel de un nouvel espace est ouvert       coude page précédente ► de mise en ligne d’un alocco en patchworck © "l’art est-il dans les rêves de la de sorte que bientôt « la musique, dire que le livre est une derniers textes mis en    si tout au long à madame est une si elle est belle ? je 1 2 3&nbs nous savons tous, ici, que a ma mère, femme parmi textes mis en ligne en 1 la confusion des  tous ces chardonnerets le proche et le lointain antoine simon 23   j’ai souvent page suivante page voir l’essai sur (la numérotation des nous serons toujours ces tous ces charlatans qui  la toile couvre les antoine simon 12 aller à la liste des auteurs et que vous dire des pour écouter ce moment de       bonheu   les antoine simon 25 rafale n° 4 on le i mes doigts se sont ouverts sors de mon territoire. fais       qui       fleurett       tourneso vos estes proz e vostre le texte qui suit est, bien       la je suis celle qui trompe « je suis un Ç’avait été la rafale 1 2 3&nbs page suivante page du maurithuis par ço dist li reis : page suivante ► page il aurait voulu être "école de ce qui aide à pénétrer le après la lecture de au commencement était comment entrer dans une     tout autour la vie est dans la vie. se cent dix remarques i► cent cent dix remarques i► cent un titre : il infuse sa 1 2 3&nbs       ce se placer sous le signe de dans l’herbier de ses rafale       l’ quelques textes la parol

Accueil > Mots-clés > Rédacteurs du site > Chartron

Chartron

Dernière publication : 27 juin 2010.
Les 3 derniers articles : Zone gardée... , Monde rassemblé... , Monde imaginal... .
Les 3 articles les plus lus : C’est une sorte de patience... , Tout est possible... , Je reviens sur des éléments très doux .

  • PHILIPPE CHARTRON

    Tout est possible...

    Tout est possible pour qui sait le langage et la lenteur du monde ; écrire peut alors tout écrire. Hors de tout récit qui n’affirme que sa contingence, dire ce qui est deviendra une tâche (...)

  • PHILIPPE CHARTRON

    Toutes sortes de papiers...

    Toutes sortes de papiers, sur lesquels on prend des notes, dans les lieux où survient le texte activé par l’espace et le moment. Le papier témoigne de ces phrases à peine écrites, quelques notes pour (...)

  • PHILIPPE CHARTRON

    Il semble possible...

    Il semble possible d’écrire le matin. J’ai rêvé : je me souviens d’une grande esplanade, dans la nuit, et d’étoiles jetées très haut dans l’obscur ; l’esplanade était une plate-forme d’observation du ciel. (...)

  • PHILIPPE CHARTRON

    Je déambule...

    Je déambule et suis confirmé d’être au monde et de le ressentir, et de dialoguer avec lui. Dans un coin de campagne reclus, c’est l’écorce des chênes-liège, le parfum du laurier rose, et la couleur (...)

  • PHILIPPE CHARTRON

    C’est une sorte de patience...

    C’est une sorte de patience, et d’humilité ; comme une marche dans la campagne, qui va son train sans peine, sans fatigue, et qui relance sa propre énergie. C’est une sorte de mise en condition de (...)

  • PHILIPPE CHARTRON

    Je reviens sur des éléments très doux

    Je reviens sur des éléments très doux, qui semblent impalpables, le ciel, la poussière, ce qui flotte ici et là dans l’air, entre les mots et à côté des gestes pour indiquer une présence antique et (...)

  • PHILIPPE CHARTRON

    Mes pensées restent orientées...

    Mes pensées restent orientées vers ce que j’ignore, et demeurent muettes au milieu de ce que je soupçonne. J’espère un moyen pour consigner quelque révélation. Celle-ci opère sans travail, sans effort. (...)

  • PHILIPPE CHARTRON

    Guetter cette chose

    Guetter cette chose « qu’on ne veut ou ne peut nommer », cette frontière du vécu et du pensé, cette frontière de la transmutation de notre être de chair, en énergie à la recherche d’une forme à venir : (...)

  • PHILIPPE CHARTRON

    Je désire un état du monde...

    Je désire un état du monde qui réside dans mon effort de l’écrire, autant que dans le monde. Je surveille une frontière qui passe dans la chose même que j’écris ou que je décris. Il s’agit d’explorer (...)

  • PHILIPPE CHARTRON

    J’oublie souvent, et à dessein...

    J’oublie souvent et à dessein semble-t-il, le carnet et le stylo lorsque je sors et marche, comme si de ne pas prendre de notes enclenchait un travail autre que celui du récit tout simple, un (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP