BRIBES EN LIGNE
quant carles oït la ecrire les couleurs du monde   six formes de la 1254 : naissance de moi cocon moi momie fuseau       sur le  l’écriture mult ben i fierent franceis e la liberté de l’être   né le 7 clquez sur si j’avais de son et si au premier jour il       bonhe       bien     nous et je vois dans vos     le cygne sur       la     cet arbre que lorsqu’on connaît une dernier vers aoi cinq madame aux yeux pour maxime godard 1 haute macles et roulis photo 6 …presque vingt ans plus temps où le sang se les petites fleurs des quand c’est le vent qui antoine simon 3       quand « voici  pour de       et tu a toi le don des cris qui     quand       au dernier vers aoi d’abord l’échange des tendresse du mondesi peu de heureuse ruine, pensait   pour adèle et       jonath able comme capable de donner deux nouveauté, buttati ! guarda&nbs toute une faune timide veille n’ayant pas "nice, nouvel éloge de la iloec endreit remeint li os "ces deux là se (ma gorge est une       apparu ils avaient si longtemps, si comment entrer dans une je t’enfourche ma quatre si la mer s’est       magnol la mort, l’ultime port, nous lirons deux extraits de       devant  pour jean le autre petite voix la mastication des les routes de ce pays sont les grands le soleil n’est pas dernier vers aoi f tous les feux se sont cher bernard pour robert madame des forêts de attendre. mot terrible. même si et voici maintenant quelques  epître aux c’est parfois un pays je reviens sur des f les feux m’ont « pouvez-vous art jonction semble enfin a propos de quatre oeuvres de la deuxième édition du le temps passe dans la 1257 cleimet sa culpe, si macles et roulis photo 3 la bouche pleine de bulles charogne sur le seuilce qui nice, le 8 octobre       &n archipel shopping, la le franchissement des dernier vers aoi bien sûr, il y eut       sur j’entends sonner les       dans dans le respect du cahier des pour andré       " station 3 encore il parle franchement, pensait le chef, le 2 juillet le grand combat : les enseignants :     hélas, c’est la distance entre si elle est belle ? je l’une des dernières       &n dans ce pays ma mère       le       retour l’art c’est la tout est possible pour qui rossignolet tu la il y a des objets qui ont la marcel alocco a       assis les amants se vous avez li emperere par sa grant 0 false 21 18       il max charvolen, martin miguel       fourr&       alla quando me ne so itu pe les avenues de ce pays un besoin de couper comme de dans un coin de nice, fontelucco, 6 juillet 2000 je suis dernier vers aoi dieu faisait silence, mais en ceste tere ad estet ja pour nicolas lavarenne ma au seuil de l’atelier folie de josuétout est derniers vers sun destre le 15 mai, à l’existence n’est pour raphaël station 4 : judas  ouverture d’une madame est une torche. elle dans l’effilé de       apr&eg merci à marc alpozzo normal 0 21 false fal j’ai relu daniel biga,    de femme liseuse       quinze d’ eurydice ou bien de       s̵   au milieu de     chant de  “la signification un titre : il infuse sa  au travers de toi je pour max charvolen 1)       soleil dernier vers aoi   pour le prochain ils sortent lentement, josué c’est la chair pourtant "moi, esclave" a tu le sais bien. luc ne le corps encaisse comme il effleurer le ciel du bout des avant dernier vers aoi janvier 2002 .traverse  les premières     sur la cet article est paru dans le         or       les À peine jetés dans le pour michèle       sur le       embarq antoine simon 5       ma  tu vois im font chier bel équilibre et sa quatrième essai rares       bruyan antoine simon 29       dans on peut croire que martine petit matin frais. je te a la femme au dans les rêves de la dessiner les choses banales moisissures mousses lichens       je  dernier salut au paroles de chamantu macles et roulis photo 7 peinture de rimes. le texte  ce qui importe pour si grant dol ai que ne quand il voit s’ouvrir,     dans la ruela     &nbs       la pour mireille et philippe antoine simon 24 1. il se trouve que je suis si tu es étudiant en il en est des noms comme du Éléments -    tu sais pour jean-louis cantin 1.- encore une citation“tu reflets et echosla salle i.- avaler l’art par carissimo ulisse,torna a au matin du       l̵ avez-vous vu       ruelle f le feu s’est titrer "claude viallat, À max charvolen et martin seins isabelle boizard 2005 le passé n’est la lecture de sainte       reine madame déchirée générations       jardin pour jacqueline moretti, giovanni rubino dit ce qui importe pour premier essai c’est il existe au moins deux       marche que d’heures quelque temps plus tard, de s’ouvre la (À l’église       enfant l’attente, le fruit descendre à pigalle, se à la bonne       ton attention beau sixième je t’enlace gargouille le plus insupportable chez pas une année sans évoquer laure et pétrarque comme       l̵       le       et chercher une sorte de ainsi alfred… sables mes parolesvous     rien  dans le livre, le       cerisi       m̵ onzième 10 vers la laisse ccxxxii   ces notes et la peur, présente toute trace fait sens. que dans les carnets régine robin, quelque chose on préparait   encore une       parfoi 1-nous sommes dehors.       l̵ s’égarer on       dans références : xavier on a cru à       la  zones gardées de       sur dernier vers aoi     faisant la   saint paul trois et…  dits de  référencem       &agrav de mes deux mains       ce la pureté de la survie. nul       droite dans le pain brisé son madame est toute c’est un peu comme si,       le pour f dans le sourd chatoiement encore la couleur, mais cette ouverture de l’espace "l’art est-il       six la bouche pure souffrance       entre des quatre archanges que tout à fleur d’eaula danse noble folie de josué,       grimpa constellations et   le 10 décembre pour mes enfants laure et qu’est-ce qui est en j’ai parlé "mais qui lit encore le 0 false 21 18     pluie du l’évidence pour le prochain basilic, (la       chaque       en un       allong je t’ai admiré, toujours les lettres : « amis rollant, de je ne sais pas si les durand : une les textes mis en ligne il souffle sur les collines à bernadette ce qui fait tableau : ce    au balcon portrait. 1255 :       le   (à pas facile d’ajuster le sous l’occupation d’un bout à     &nbs diaphane est le mot (ou       dans     " ce n’est pas aux choses     depuis ses mains aussi étaient etudiant à ce qu’un paysage peut la terre a souvent tremblé se placer sous le signe de bernard dejonghe... depuis   le texte suivant a sors de mon territoire. fais j’ai donc       b&acir dernier vers aoi une errance de vous dites : "un (josué avait ce texte m’a été       sous ce jour là, je pouvais       la pie rêve, cauchemar, temps de pierres l’ami michel deuxième approche de     une abeille de martin miguel art et aucun hasard si se les dessins de martine orsoni mise en ligne d’un et  riche de mes       sur autre essai d’un       " souvent je ne sais rien de "ah ! mon doux pays, en 1958 ben ouvre à nice, le 18 novembre 2004 de prime abord, il introibo ad altare equitable un besoin sonnerait in the country pour jean marie dernier vers aoi sur la toile de renoir, les je crie la rue mue douleur dans les carnets antoine simon 28  “s’ouvre le 23 février 1988, il       soleil l’instant criblé la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biasiolo, Quentin > RESTES

RESTES

Dernier ajout : 23 août 2015.

Les 3 derniers textes : Ouvertures , Fondement , Mars .

Les 3 textes les plus lus : Bogue , Cérémonies , Récréations .


  • Situations

    Et leuis est cespes qui probet esse Deum
  • Lieu

    Clefs : Biasiolo , poésie
    Tu sais – tu te trouves quelque part – quelque part à l’intérieur. Là où il ne pleut pas là où rien ne se passe. Tu sais – assise au plus près de toi est-il seulement possible de te toucher. Est-il possible (...)
  • Trisse

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Nous sommes au-dehors – comme tu l’as toujours voulu. Moi ici au milieu des rues qui sont tellement semblables – moi en deçà de ton chant qui n’a pas l’air nouveau. Toi – tu es ici aussi bien que là – (...)
  • Ascèse

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Au milieu de cette cour – tu n’es rien que cela qui toujours se dresse. Qu’importent les minutes car le temps est quelque chose comme ta puissance multipliée. Au milieu de la cour où l’on entendra (...)
  • Récréations

    Clefs : Biasiolo , poésie
    Seule au milieu des autres – tu te promènes. Tu vois – les autres ce sont aussi bien les arbres les graviers les autres enfants. Peut-être un peu Dieu aussi. Sait-on jamais. Le sais-tu toi qui (...)
  • Cérémonies

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Dans toutes les rues tu es à même le sol – toi tellement fixe toi tellement attaché à ce que tu nommes l’origine. À ce que tu nommes ton commencement. Quelle que soit l’heure je sais te retrouver je (...)
  • Limites

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Au travers de toi je marche – comme au-dedans d’un vide. Y a-t-il un lieu où s’arrêter – y a-t-il un endroit de repos. Toi cette présence éparpillée sur les trottoirs de toute sorte. Ta chair fluide ta (...)
  • Seules

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Tu ne renonceras pas. Toi l’instant enveloppé – toi la figure aux mille replis plantée là. À ton indifférence – à ta très grande dureté – cela même qui t’entoure cela même qui te borde. Je ne connais de (...)
  • Bogue

    Clefs : poésie , Biasiolo
    On n’est jamais plus près de l’herbe qu’au moment des chutes intérieures. Quand les mains hésitent encore à remuer. Toi la figure à genoux toi qui penches tes yeux sur ce qu’on appelle le sol – (...)
  • Mars

    Clefs : poésie , Biasiolo
    Il n’était pas prévu que tu reviennes aussitôt. Avec ta figure emportée çà et là – toi qui demeures maintenant au plus près de ton centre au plus près de toi-même. Tout à côté d’une ombre qui te semble la (...)

0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette