BRIBES EN LIGNE
      p&eacu       ce imagine que, dans la folie de josuétout est il ne reste plus que le 1- c’est dans     chant de antoine simon 28 décembre 2001. giovanni rubino dit 1.- les rêves de    en langues de plomba la le 28 novembre, mise en ligne voici des œuvres qui, le et combien iloec endreit remeint li os neuf j’implore en vain           dans la ruela antoine simon 7 heureuse ruine, pensait       &agrav immense est le théâtre et jusqu’à il y a quant carles oït la   pour adèle et       ruelle intendo... intendo !     son dernier vers aoi   leonardo rosa jouer sur tous les tableaux       object alocco en patchworck © able comme capable de donner ce poème est tiré du le samedi 26 mars, à 15 traquer sous la pression des et ma foi,       maquis antoine simon 12 clers est li jurz et li       en un       b&acir il n’y a pas de plus la pureté de la survie. nul dans l’effilé de il y a tant de saints sur dans ma gorge fontelucco, 6 juillet 2000 chercher une sorte de  on peut passer une vie vous n’avez  née à moi cocon moi momie fuseau attelage ii est une œuvre comment entrer dans une temps de cendre de deuil de ce qui fascine chez       s̵       allong       fourr& et encore  dits s’ouvre la troisième essai et abstraction voir figuration f le feu m’a j’ai donc madame est la reine des grant est la plaigne e large i en voyant la masse aux l’ami michel l’attente, le fruit aux barrières des octrois le plus insupportable chez   est-ce que       ce temps de bitume en fusion sur 1257 cleimet sa culpe, si vous avez j’ai longtemps nous dirons donc       six raphaël deuxième attendre. mot terrible. dernier vers aoi « pouvez-vous 0 false 21 18 quatrième essai de       au comme une suite de nu(e), comme son nom dernier vers aoi carles li reis en ad prise sa le lent tricotage du paysage dernier vers aoi ço dist li reis : arbre épanoui au ciel       bien ici. les oiseaux y ont fait cher bernard ainsi va le travail de qui dans les rêves de la     sur la pente  hors du corps pas   (à       avant dernier vers aoi  “s’ouvre       pass&e  improbable visage pendu frères et       dans un homme dans la rue se prend     sur la quelque chose onzième références : xavier     " i.- avaler l’art par elle réalise des elle disposait d’une le vieux qui       sur tout le problème       chaque       sur le l’existence n’est       pour tout est possible pour qui     oued coulant le numéro exceptionnel de      & soudain un blanc fauche le il semble possible la bouche pleine de bulles on cheval de l’autre       bonhe "le renard connaît la mort d’un oiseau. un temps hors du  “ce travail qui et il parlait ainsi dans la le franchissement des     du faucon       entre 1-nous sommes dehors. abu zayd me déplait. pas fin première  il est des objets sur bien sûr, il y eut       &agrav       sur "la musique, c’est le 0 false 21 18       cerisi siglent a fort e nagent e dernier vers aoi       " dans les écroulements       tourne       les   un vendredi charogne sur le seuilce qui antoine simon 20 le 26 août 1887, depuis je reviens sur des pour nicolas lavarenne ma si elle est belle ? je f les feux m’ont       bruyan (en regardant un dessin de vous êtes n’ayant pas ce qu’un paysage peut  avec « a la écrirecomme on se la route de la soie, à pied, et tout avait 1 la confusion des etait-ce le souvenir pour egidio fiorin des mots   un je serai toujours attentif à avez-vous vu mais jamais on ne f j’ai voulu me pencher ne pas négocier ne madame porte à pour jean-marie simon et sa si grant dol ai que ne     le cygne sur un soir à paris au       sur ...et poème pour li quens oger cuardise       fleure ecrire les couleurs du monde     un mois sans       l̵ antoine simon 18 le 23 février 1988, il max charvolen, martin miguel pour mireille et philippe À max charvolen et l’art c’est la vous dites : "un allons fouiller ce triangle  les trois ensembles il aurait voulu être la deuxième édition du j’ai parlé quand vous serez tout il pleut. j’ai vu la antoine simon 30 accorde ton désir à ta la rencontre d’une macao grise exacerbé d’air  le grand brassage des première et nous n’avons rien dix l’espace ouvert au au lecteur voici le premier       longte il y a dans ce pays des voies (dans mon ventre pousse une       reine le passé n’est dans le pays dont je vous le texte qui suit est, bien quand nous rejoignons, en dernier vers aoi bientôt, aucune amarre générations       vaches pour mes enfants laure et Être tout entier la flamme pierre ciel li emperere s’est   né le 7 les textes mis en ligne a la femme au que reste-t-il de la       le il arriva que dans ce périlleux  de même que les f le feu s’est sculpter l’air : dentelle : il avait    il       un madame déchirée             dans madame aux rumeurs       au le "patriote", o tendresses ô mes le 2 juillet c’est pour moi le premier de tantes herbes el pre   ciel !!!! À l’occasion de       pass&e       au premier essai c’est dont les secrets… à quoi station 4 : judas  c’est un peu comme si, merci à marc alpozzo cyclades, iii° rien n’est  “ne pas pour yves et pierre poher et dernier vers aoi normal 0 21 false fal af : j’entends madame est une bribes en ligne a       le le ciel est clair au travers la vie humble chez les constellations et "ah ! mon doux pays, au seuil de l’atelier je t’enlace gargouille temps où les coeurs poème pour des quatre archanges que       force station 5 : comment je suis       aux j’écoute vos ce 28 février 2002.       journ&       les       cette la réserve des bribes ce texte se présente réponse de michel       entre il faut aller voir ouverture d’une carissimo ulisse,torna a le 19 novembre 2013, à la le corps encaisse comme il monde imaginal, je t’enfourche ma  dans le livre, le j’ai changé le une autre approche de c’est ici, me  pour le dernier jour   (dans le de mes deux mains       &agrav dernier vers aoi madame a des odeurs sauvages 10 vers la laisse ccxxxii dernier vers aoi et que vous dire des   on n’est il n’était qu’un marché ou souk ou 1 au retour au moment  le "musée printemps breton, printemps 1. il se trouve que je suis (josué avait       dans s’égarer on       nuage livre grand format en trois  les éditions de j’oublie souvent et nous savons tous, ici, que inoubliables, les antoine simon 6 l’illusion d’une madame est toute guetter cette chose    de femme liseuse aux george(s) (s est la la brume. nuages l’art n’existe pour martin les routes de ce pays sont seul dans la rue je ris la pour michèle aueret il ne s’agit pas de clere est la noit e la   ces notes cet article est paru dans le pour andré rm : nous sommes en       embarq dernier vers aoi         la       le depuis ce jour, le site autres litanies du saint nom pluies et bruines, normalement, la rubrique seins isabelle boizard 2005 bruno mendonça  de la trajectoire de ce en cet anniversaire, ce qui dans l’innocence des il tente de déchiffrer,       quinze chaises, tables, verres, a supposer quece monde tienne les doigts d’ombre de neige  les œuvres de tous ces charlatans qui madame chrysalide fileuse sixième       &n je crie la rue mue douleur     pourquoi       devant       la   si vous souhaitez la parol

Accueil > Mots-clés > Artistes > Rosa C.

Rosa C.

Dernière publication : 17 juillet 2008.
Les 3 derniers articles : Dans les rêves de la mandragore .
Les 3 articles les plus lus : Dans les rêves de la mandragore .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette