BRIBES EN LIGNE
le poiseau de parisi mon   (à “dans le dessin       vu les       la       dans la nous lirons deux extraits de et si tu dois apprendre à voile de nuit à la  la lancinante       pass&eac c’est ici, me effleurer le ciel du bout des antoine simon 32 le recueil de textes ce qui importe pour laure et pétrarque comme pour egidio fiorin des mots       banlieue à sylvie   adagio   je f les rêves de se reprendre. creuser son siglent a fort e nagent e « e ! malvais exode, 16, 1-5 toute pourquoi yves klein a-t-il       il y a des objets qui ont la le thème   iv    vers bien sûr, il y eut  dernières mises   nous sommes le lourd travail des meules mise en ligne       entre et que dire de la grâce  l’écriture morz est rollant, deus en ad thème principal : le géographe sait tout normal 0 21 false fal       il le numéro exceptionnel de  le "musée ma voix n’est plus que       l’ l’impression la plus       la   un vendredi       pass&eac       avant       je madame est une torche. elle je t’enfourche ma       soleil dernier vers aoi ki mult est las, il se dort 1254 : naissance de en cet anniversaire, ce qui village de poussière et de les textes mis en ligne le nécessaire non rare moment de bonheur, la tentation du survol, à il existe deux saints portant d’un bout à dieu faisait silence, mais diaphane est le mot (ou générations derniers textes mis en je sais, un monde se       le       le vent pour accéder au pdf, certains prétendent   ciel !!!! portrait. 1255 :   anatomie du m et halt sunt li pui e mult halt non, björg, s’il       quinze station 3 encore il parle f les marques de la mort sur ici. les oiseaux y ont fait tout est possible pour qui     oued coulant pour jacky coville guetteurs   se il existe au moins deux passet li jurz, la noit est « h&eacut (de)lecta lucta   antoine simon 20 prenez vos casseroles et cet univers sans des quatre archanges que rafale quand vous serez tout dernier vers aoi dernier vers aoi ...et poème pour       (  au mois de mars, 1166       reine       fourr&ea coupé le son à pour michèle passent .x. portes, est-ce parce que, petit, on ils sortent aux barrières des octrois       é  les éditions de je n’hésiterai à la mémoire       à sous l’occupation j’ai en réserve je me souviens de   la production samuel chapitre 16, versets 1       allong&e quelques autres       vu les de l’autre pour andré villers 1) pas une année sans évoquer madame est une dernier vers aoi  un livre écrit       ce dernier vers aoi  le livre, avec       l’ de sorte que bientôt pour martine trois (mon souffle au matin 1 2 3 pas sur coussin d’air mais les premières     surgi la danse de         <img852|left> forest f le feu s’est « je suis un   marcel suite de       pourquoi poème pour       le a dix sept ans, je ne savais  dans le livre, le on a cru à mult est vassal carles de archipel shopping, la montagnes de       st       au       fourr&ea dans un clignement de chaque automne les art jonction semble enfin  jésus il ne reste plus que le 1 2 en       assis nice, le 30 juin 2000 madame 1 madame est la dont les secrets… à quoi et…   dits en ceste tere ad estet ja outre la poursuite de la mise toi, mésange à 1 2  les plus vieilles    il  dans toutes les rues     au couchant rafale n° 3 des karles se dort cum hume il était question non pour robert       deux pour accéder au vingtième pour andré traquer Éléments -       deux le lent tricotage du paysage bribes en ligne a 0- souviens-toi. sa equitable un besoin sonnerait       crabe-ta     à quand il voit s’ouvrir,  les œuvres de des conserves ! ce paysage que tu contemplais dans les hautes herbes ce 28 février 2002. a ma mère, femme parmi écoute, josué, rimbaud a donc pour maguy giraud et depuis ce jour, le site (en regardant un dessin de chercher une sorte de dans ce pays ma mère se placer sous le signe de pour accéder au texte, un texte que j’ai imagine que, dans la antoine simon 11 pour le prochain basilic, (la rafale n° 4 on le à propos des grands tromper le néant lorsqu’on connaît une et si au premier jour il il s’appelait       pav&eacu       à livre grand format en trois       la nous serons toujours ces je dors d’un sommeil de le flot pâle des maisons       retourn& l’homme est derniers écrire comme on se dans l’innocence des je t’ai admiré, 10 vers la laisse ccxxxii   entrons maintenant sors de mon territoire. fais       montagne l’instant criblé  avec « a la       sur le la terre nous je n’aime pas ce monde. ma voix n’est plus que station 1 : judas       "je bribes dans le nid de toute trace fait sens. que rafale nous avancions en bas de pure forme, belle muette,       la je rêve aux gorges un temps hors du tout à fleur d’eaula danse assise par accroc au bord de trois tentatives desesperees   pour théa et ses les dieux s’effacent deux nouveauté, macles et roulis photo la rencontre d’une   encore une    au balcon l’appel tonitruant du       au de mes deux mains       sur le j’ai travaillé pour nicolas lavarenne ma pour marcel       marche ce 1) la plupart de ces mille fardeaux, mille beatrice machet le       gloussem pour pierre theunissen la mais non, mais non, tu la liberté de l’être jamais je n’aurais recleimet deu mult tu le sais bien. luc ne tes chaussures au bas de première j’écoute vos histoire de signes . quatrième essai de   maille 1 : que 1 2  religion de josué il       nuage antoine simon 13 un nouvel espace est ouvert deux ce travail vous est envoi du bulletin de bribes       sur le au seuil de l’atelier dernier vers aoi dans l’effilé de j’entends sonner les       sabots l’évidence la chaude caresse de       le ils avaient si longtemps, si       "j& commencé le 10 mars 2019, pour frédéric la mort d’un oiseau. ainsi fut pétrarque dans je découvre avant toi passet li jurz, si turnet a au labyrinthe des pleursils À peine jetés dans le « amis rollant, de  si, du nouveau je serai toujours attentif à   voici donc la a supposer que ce monde  monde rassemblé (elle entretenait villa arson, nice, du 17 arbre épanoui au ciel la réserve des bribes ensevelie de silence, giovanni rubino dit pour m.b. quand je me heurte descendre à pigalle, se ecrire les couleurs du monde six de l’espace urbain,  hors du corps pas bien sûr la ce poème est tiré du troisième essai baous et rious je suis retour au texte journée de béatrice machet vient de la deuxième édition du       un       ma le texte qui suit est, bien tendresses ô mes envols tout est prêt en moi pour dernier vers aoi     vers le soir la brume. nuages  tu ne renonceras pas. couleur qui ne masque pas antoine simon 9 un soir à paris au me tout en vérifiant dernier vers aoi on croit souvent que le but       le juste un mot pour annoncer biboon. plus qu’une saison. je reviens sur des les ruelles blanches qui       enfant a toi le don des cris qui 13) polynésie       à le corps encaisse comme il carles li reis en ad prise sa       sur le antoine simon 17 et ma foi,       six sept (forces cachées qui madame, on ne la voit jamais sables mes paroles vous ainsi va le travail de qui pour mireille et philippe j’ai donné, au mois il ne sait rien qui ne va macles et roulis photo 7       pé il souffle sur les collines pénétrer dans ce jour,     nous avions reflets et echos la salle  dernier salut au quand on arrive de new-york il y a dans ce pays des voies  je ne voulais pas la parol

Accueil > Mots-clés > Ecrivains, poètes, musiciens > Ferrat

Ferrat



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP