BRIBES EN LIGNE
À l’occasion de mille fardeaux, mille       vu temps de cendre de deuil de       fleur je suis celle qui trompe quand sur vos visages les a la femme au       je passet li jurz, si turnet a samuelchapitre 16, versets 1       pour       marche on dit qu’agathe six de l’espace urbain, introibo ad altare f les feux m’ont antoine simon 14 clers fut li jurz e li       &n un nouvel espace est ouvert v.- les amicales aventures du pour marcel dernier vers aoi       " j’ai travaillé dans ma gorge dans le train premier     pourquoi à la mémoire de la vie est dans la vie. se nous serons toujours ces c’était une à sylvie l’impression la plus un jour, vous m’avez certains prétendent l’homme est      & n’ayant pas         &n       une bien sûrla         or la lecture de sainte   3   

les travail de tissage, dans       p&eacu dernier vers aoi    nous j’oublie souvent et l’heure de la cet article est paru tous ces charlatans qui       ma tu le saiset je le vois  la toile couvre les toutefois je m’estimais mieux valait découper le ciel de ce pays est tout est-ce parce que, petit, on     double pour egidio fiorin des mots intendo... intendo ! ma voix n’est plus que a claude b.   comme reprise du site avec la deuxième       dans sur la toile de renoir, les       je me mouans sartoux. traverse de pour philippe “le pinceau glisse sur 1254 : naissance de 1 la confusion des       ...mai temps de bitume en fusion sur le 26 août 1887, depuis ici, les choses les plus la cité de la musique bernadette griot vient de       jardin les premières   le 10 décembre madame aux rumeurs c’est pour moi le premier si tu es étudiant en     son  “la signification dernier vers aoi in the country antoine simon 31 pour michèle gazier 1) pour andré a l’aube des apaches,   maille 1 :que     surgi ce jour-là il lui nécrologie pour helmut où l’on revient   1) cette la bouche pure souffrance le 23 février 1988, il quel ennui, mortel pour la mort d’un oiseau. envoi du bulletin de bribes sixième l’évidence pour andré villers 1) pour michèle aueret temps où les coeurs d’un bout à rossignolet tu la quatrième essai de j’ai donné, au mois   (à antoine simon 29       qui imagine que, dans la vous avez À perte de vue, la houle des encore la couleur, mais cette madame dans l’ombre des des voiles de longs cheveux cette machine entre mes dans l’innocence des tous feux éteints. des certains soirs, quand je le texte qui suit est, bien ce coupé le sonà       parfoi  il est des objets sur    courant normal 0 21 false fal cher bernard la fraîcheur et la elle ose à peine  jésus       dans dans les rêves de la  née à quelque chose       chaque noble folie de josué,       sur au seuil de l’atelier a dix sept ans, je ne savais légendes de michel de proche en proche tous antoine simon 16 antoine simon 7 le geste de l’ancienne, la prédication faite mais non, mais non, tu ( ce texte a les dessins de martine orsoni antoine simon 23       crabe- je crie la rue mue douleur       journ& "moi, esclave" a la littérature de antoine simon 25 on préparait s’ouvre la "mais qui lit encore le ma chair n’est il en est des noms comme du jamais je n’aurais les dieux s’effacent avec marc, nous avons a la libération, les la galerie chave qui à propos “la dernier vers que mort comme un préliminaire la je sais, un monde se merle noir  pour « 8° de branches lianes ronces d’un côté on peut croire que martine quand les eaux et les terres       ruelle dernier vers aoi derniers vers sun destre       maquis toute une faune timide veille tromper le néant  l’exposition  dernier vers aoi encore une citation“tu       assis je serai toujours attentif à des conserves ! pour jean-marie simon et sa     &nbs tout à fleur d’eaula danse tout mon petit univers en antoine simon 33 dernier vers aoi chairs à vif paumes le travail de bernard j’ai longtemps je découvre avant toi       sur l’éclair me dure, le tissu d’acier josué avait un rythme la brume. nuages station 1 : judas carles li reis en ad prise sa g. duchêne, écriture le       je me ici. les oiseaux y ont fait       au       sur le tandis que dans la grande f le feu m’a       dans       baie  hors du corps pas toutes sortes de papiers, sur après la lecture de essai de nécrologie,       sur clere est la noit e la c’est la peur qui fait dans ce pays ma mère la deuxième édition du buttati ! guarda&nbs j’entends sonner les j’ai ajouté spectacle de josué dit portrait. 1255 :       les pure forme, belle muette, antoine simon 32  les trois ensembles "si elle est       le       enfant "ces deux là se il n’était qu’un quand les mots   entrons       j̵ deuxième apparition de dernier vers aoi sa langue se cabre devant le       d&eacu et  riche de mes temps où le sang se       voyage a grant dulur tendrai puis       sur ki mult est las, il se dort ainsi alfred…       arauca  epître aux les durand : une dernier vers aoi si elle est belle ? je  les premières antoine simon 2 raphaËl le 2 juillet libre de lever la tête d’ eurydice ou bien de 5) triptyque marocain       allong si j’étais un macles et roulis photo 4 ce texte m’a été beaucoup de merveilles       le les amants se   est-ce que au lecteur voici le premier pour jacqueline moretti, je ne peins pas avec quoi,       le de mes deux mains douce est la terre aux yeux ….omme virginia par la       " quatre si la mer s’est pour angelo       le coeur du   se pour gilbert voici des œuvres qui, le tout le problème l’appel tonitruant du       ( très malheureux... le 28 novembre, mise en ligne dernier vers aoi  de la trajectoire de ce madame des forêts de ce monde est semé ainsi va le travail de qui le ciel est clair au travers     m2 &nbs moi cocon moi momie fuseau       soleil au programme des actions  “s’ouvre dernier vers aoi station 3 encore il parle cyclades, iii°  un livre écrit je me souviens de   la production deuxième approche de la mastication des pour andrée pour nicolas lavarenne ma j’aime chez pierre reflets et echosla salle les routes de ce pays sont dessiner les choses banales 0 false 21 18 j’écoute vos souvent je ne sais rien de une il faut dire les pour jean-louis cantin 1.-       midi   l’oeuvre vit son l’erbe del camp, ki huit c’est encore à   dits de nous lirons deux extraits de elle réalise des  si, du nouveau ne faut-il pas vivre comme comme ce mur blanc ce qui aide à pénétrer le dernier vers aoi a christiane       grappe       devant les plus vieilles   on n’est écrirecomme on se tes chaussures au bas de       la c’est le grand     l’é nice, le 18 novembre 2004 une errance de effleurer le ciel du bout des vous êtes je t’ai admiré, vue à la villa tamaris cinquième essai tout       le lancinant ô lancinant     sur la même si       cette     le i mes doigts se sont ouverts     ton dernier vers aoi rêves de josué,       pourqu 0 false 21 18 démodocos... Ça a bien un au matin du     de rigoles en dernier vers aoi o tendresses ô mes dans un coin de nice, pas même       les voudrais je vous       dans aux george(s) (s est la       fourr&   né le 7 dernier vers s’il du bibelot au babilencore une la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ferrat, Stéphanie

Ferrat, Stéphanie

Dernier ajout : 10 février 2012.

Les 3 derniers textes : Notes d’atelier .

Les 3 textes les plus lus : Notes d’atelier .


  • Notes d’atelier

    Ces notes d’atelier sont extraites de Côté ciel, paru aux éditions Fissile en 2012 Ce matin, ciel. Présence de masses et mouvements. Deux lapins, une larve brune. L’eau pourrait se (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette