BRIBES EN LIGNE
paien sunt morz, alquant dans le patriote du 16 mars la question du récit oiseau tranquille au vol textes mis en ligne en 1 2 la strada       le textes mis en ligne en juin je me souviens qu’à propos le proche et le lointain 1 2 3&nbs 1 2 3&nbs je t’enlace gargouille raphaËl  les éditions de       deux mise en ligne max charvolen, martin miguel       &nbs a quelques exceptions près       dans le présentation du projet       une madame a des odeurs sauvages textes mis en ligne en août voile de nuit à la       et tu la danse de À l’occasion de       l’ bribes dans le nid de À la loupe, il observa un nouvel espace est ouvert on dit qu’agathe       la il tente de déchiffrer, dernier vers aoi cet article est paru depuis le 20 juillet, bribes preambule – ut pictura monde imaginal,       sous dans le vacarme des couleurs, merci au printemps des en 1958 ben ouvre à page suivante ► page pour lee       & cent dix remarques i► cent     double * il te reste à passer le bulletin de la lecture de sainte aller à la bribe suivante l’illusion d’une rafale il semble possible avec marc, nous avons mais jamais on ne À perte de vue, la houle des (ô fleur de courge... polenta c’est vrai derniers marie-hélène pierre ciel       pav&eacu madame 1 madame est la    en antoine simon 19 1 2 3&nbs 1 2 3&nbs page suivante ► page page suivante ► page cliquer sur l’icône il ne sait rien qui ne va a la femme au   nous sommes       coude aller à la bribe suivante nous dirons donc pour andré page suivante ► page face aux bronzes de miodrag 1 2 3&nbs la légende fleurie est je n’ai pas dit que le le glacis de la mort normalement, la rubrique antoine simon 12  si, du nouveau dernier vers aoi les amants se dernier vers doel i avrat, à       je chaque automne les les cuivres de la symphonie antoine simon 6 dernier vers aoi       neige page suivante ► page bernard noël en débat cent dix remarques i► cent       sur le   jn 2,1-12 :     oued coulant 1 2 3&nbs ses mains aussi étaient mult est vassal carles de aucun hasard si se   (à tendresse du monde si peu nécrologie 1 2 3&nbs entr’els nen at ne pui     pluie du huit c’est encore à       les       au lire chronogaphie (bribe 133 un texte que j’ai il a surgi sans crier retour au pdf sui generis constellations et petites proses sur terre     pourquoi tu ainsi fut pétrarque dans dans les carnets       baie antoine simon 20 a la fin   il ne resta page suivante ► page bribes en ligne a le dernier recueil de    seule au pour daniel farioli poussant madame déchirée immense est le théâtre et madame est une torche. elle       les tromper le néant sauras-tu lui répondre comme c’est générations   si vous souhaitez présentation du projet antoine simon 3       gloussem       m’ quand les mots sauver la vie c’est ne       apparu dernier vers aoi frères et   voici donc la démodocos... Ça a bien un la mort, l’ultime port,  l’entretien       cerisier deux mille ans nous la mastication des et te voici humanité toute une faune timide veille       "je station 5 : comment si j’avais de son année 2019 ► albert vous êtes de pareïs li seit la sans être grand il n’y a pas de plus       voyage apaches :       un antoine simon 14       dans la       sur mes pensées restent la bouche pleine de bulles     du faucon       pass&eac à propos des grands noble folie de josué, au centre des quartiers de (dans mon ventre pousse une  pour de tu le sais bien. luc ne  l’exposition        ( alocco en patchworck © sommaire ► page suivante   entrons maintenant l’erbe del camp, ki aller à la bribe suivante « ah ! mon dernier vers aoi marcel alocco a le recueil de textes       pour       cette retour au pdf sui generis de toutes les lu le choeur des femmes de       l’ la liberté de l’être 1- ai-je reçu une page suivante ► page il faut laisser venir madame       au soir dernier vers aoi antoine simon 18     au couchant au seuil de l’atelier onzième page suivante ► page       crabe-ta qu’est-ce qui est en ] heureux l’homme 1 2 questions si tu es étudiant en page suivante page non, björg, s’il pour egidio fiorin des mots "si elle est       rampant     m2         va ton       que de page suivante ► page textes mis en ligne en l’attente, le fruit guetter cette chose et   riche de mes sommaire ► page suivante deus li otreit (la sue) “dans le dessin pas une année sans évoquer le travail de bernard archipel shopping, la  marcel migozzi vient de a inishmore chaque plante est rossignolet tu la a propos d’une    regardant ce mot comme à la hâte page suivante ► je suis né   adagio   je       il etait-ce le souvenir il y a deux villes à il était question non page précédente retour à 1 2 3&nbs       la page suivante ► page   iv    vers       ...mais (ma gorge est une       sur montagnes de j’aime chez pierre  un livre écrit chants à tu mon recueil préparer le ciel i commençons donc par le       longtem 1 2 3 et…   dits un survol de l’annÉe dernier vers aoi se placer sous le signe de       sabots in the country textes rÉunis sous un titre pour accéder au pdf, antoine simon 22 1 2 3 je predication_du_15_ao   est-ce que thème principal : {{}} on trouvera la napolì napolì    au balcon aller vers bribes, livres 1 chaises, tables, verres,       deux ils sortent normal 0 21 false fal  au mois de mars, 1166 1 2 3 en (elle entretenait quelque temps plus tard, de vous, dont l’âme, le attention beau ici, les choses les plus       au  les premières     [1] l  dans le livre, le       pav&eacu préparer le ciel i derniers textes mis en 1 2 3&nbs       magnolia je désire un  il y a le châssis, a - preliminaire prenez 3 sixième       ruelle et c’était dans bal kanique c’est la route de la soie, à pied,     surgi       en je suis neuf j’implore en vain pour max charvolen 1) la galerie chave qui <p présentation du projet lorsqu’on connaît une cover-oleti_artin_ri antoine simon 17 branches lianes ronces le lent tricotage du paysage       un quant carles oït la l’impossible la fraîcheur et la derniers textes mis en aller à la bribe suivante bernard noël, droits art jonction semble enfin sa langue se cabre devant le       le       je fais sommaire ► page suivante madame, c’est notre je n’aime pas les gens tout mon petit univers en je t’enfourche ma traquer sous ces étagements liquides       allong&e souvent je ne sais rien de   station 4 : judas  une fois entré dans la présentation du projet aller à la liste des auteurs   pour le prochain sauvage et fuyant comme page suivante ► page textes mis en ligne en dernier vers aoi page suivante ► page    nous  c’était comme une suite de je ne sais pas si   marcel page suivante ► page page suivante ►   les (À l’église page suivante ► page voudrais je vous patrick joquel vient de page précédente page page précédente longue clxvi deus li otreit (la sue) 1 2 3&nbs carissimo ulisse, torna a a claude b.   comme une   j’ai souvent   maille 1 : que 1 2 3 page précédente page passet li jurz, la noit est antoine simon 31 1 2 3&nbs si j’étais un seins isabelle boizard       ".. antoine simon 23       le je serai le pilote aux yeux des voiles de longs cheveux je déambule et suis 1.- les rêves de nous avancions en bas de       sur le       il sommaire ► page suivante heureuse ruine, pensait la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : Préparer le ciel /

FLORENCE SAINT-ROCH

Préparer le ciel - Chapitre trois
© Florence Saint-Roch
Publication en ligne : 22 mars 2021

Préparer le ciel est une forme de rendez-vous – des séquences écrites pas à pas en regard du Chemin de croix qui orne le déambulatoire de la cathédrale de Saint-Omer. Je ne sais pas bien ce qui se réalise dans ces segments, je veux dire : où est la quête spirituelle, où est le travail en poésie ? Toujours est-il que, au fil des passages, face aux quatorze stations figurées par ces bas-reliefs, quelque chose s’écrit. En accueillant ces textes « Au rendez-vous des amis », « Bribes en ligne » m’invite à poursuivre la recherche, à la rendre plus claire, plus lisible et donc plus partageable aussi. Nous amener à plus de clarté, n’est-ce pas là une des prérogatives de l’amitié ?


Préparer le ciel I ►

Préparer le ciel II ►

Préparer le ciel IV ►

Préparer le ciel V ►

Préparer le ciel VI ►

Préparer le ciel VII ►

Préparer le ciel VIII ►

Préparer le ciel IX ►

Préparer le ciel X ►

1.
En cette heure décisive
Les jeux sont faits

Si la donne est inchangeable
Que promouvoir encore

Tout ce qui est proscrit
Dans les mises à l’écart
Qui on a été
Qui on voudrait être

2.
On nous dit c’est tout droit
Nos pas ouvrent le chemin
Creusent les pierres

Comme en d’autres temps
Le chien vient derrière

On nous met sur le dos
Des poids impensables
Les ruptures les impasses

Comment regarder seulement

3.
Pourquoi toujours là-bas
On est ici

Chacun autour forme un petit pays
De l’un à l’autre
Des échanges
Des surdités

On peut toujours arrêter le geste
Suspendre l’approche
Faire taire l’adhésion

4.
Savoir ne pas savoir
L’alternative inchangée
La grisaille plurielle

Le chemin manque d’air

On appelle les couleurs
Pousses vert tendre
Viornes rougeoyants

Rien ne vient

5.
Dans les lances et les casques
Tout un âge de fer

Paroles grossières
Cris épais
Nos épaules s’affaissent
Incapables d’esquiver

Pourtant des mains se tendent
Parfois soutiennent

6.
Les yeux au bord des braises
Les mots comme des pierres

Si se commençaient pour nous
Des phrases nouvelles
On les boirait à longs traits

Ce serait un matin de linges propres
Un doux mouvement de clartés

7.
Le jour s’est resserré
Ses fontaines à sec
Au fond des puits
Lunes et soleils évaporés

On voudrait s’alléger de ce qui encombre
À chaque faux-pas
Trouver l’énergie de se relever

Arbre coupé reflux des sèves
On ne rêvera plus aux forêts

8.
La chaleur écrase
Quoi encore annoncer

I can’t breathe entend-on
Dans la plus grande indifférence
Quantités d’effondrements

Sauve qui peut
L’espace et le temps partagés
Entre le front et l’arrière

9.
Depuis quand le nombre
Serait-il la mesure

Les regards se durcissent
Les arguments de plus en plus précaires

Soutenant la pente sa déclivité
Le rocher imperturbable

Les marches sont tout près

10.
Toute les voix
Celles qui résonnent dehors
Celles qu’on entend dedans
Les unes les autres
Réversiblement

Ni vols d’oiseaux
Ni frémissements d’insectes

Ce ciel serait-il le nôtre

11.
À quoi bon se hâter
Le très loin jamais si proche

Le vent a oublié nos visages
Le vide partout se fait

L’évidence se renverse
Et si on changeait de sujet

12.
Pour tout paysage
Des lignes vagues
Des instants suspendus

Les élans devenus inutiles

On oublie ce mot
Vouloir
En lieux de grâce et de faveurs
Il n’y a plus de seuil

13.
Descendre peut-être
Mais sans reculer

Les bras les dos les épaules s’appliquent
Continuent d’espérer

Pas de jour qui tienne
Plus de nuit non plus
On est partis
Vers ce qui nous déborde

14.
Au bout de toute tentative
La cendre elle-même dissoute

Puisque le ciel attend le ciel
Il n’est qu’à ouvrir la brèche

Dans le chemin des voix
Essayer l’annonce
Amplifier les échos

Messages

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP