BRIBES EN LIGNE
souvent je ne sais rien de tout le temps est là sièges À peine jetés dans le antoine simon 22 a supposer que ce monde dire que le livre est une saluer d’abord les plus 1 2    que signifie     surgi il n’y a pas de plus page suivante ► page       grimpant quel ennui, mortel pour les amants se 1 2 en a ma mère, femme parmi on dit qu’agathe sur l’erbe verte si est dernier vers aoi page suivante ► page pour anne slacik ecrire est le proche et le lointain       en la littérature de carissimo ulisse, torna a cette machine entre mes pas même madame des forêts de ce texte m’a été page précédente ► de textes mis en ligne en     extraire pour michèle auer et ce paysage que tu contemplais page suivante ► page le glacis de la mort commençons donc par le il aurait voulu être 1 2  carles respunt :       la antoine simon 14     " textes mis en ligne en juin approche d’une clers fut li jurz e li i en voyant la masse aux     le cygne sur glaciation entre       jardin       je fais macao grise page suivante ► page il y a des mots, mais comme       aux pour gilbert       dé la deuxième édition du au programme des actions dernier vers aoi       sur le difficile alliage de 199* passé galerie il n’est pire enfer que textes mis en ligne en août elle ose à peine madame déchirée j’ai donné, au mois       en un a l’extrémité du vedo la luna vedo le (vois-tu, sancho, je suis       la la prédication faite "école de ce qu’un paysage peut page suivante ► je suis né 1 2 3 et que dire de la grâce violette cachée ton je suis occupé ces des conserves ! 1 2  dernier vers aoi       é quand c’est le vent qui 1 2  la chaise, le châssis, le page suivante ► page une il faut dire les et combien       vu les       dans je meurs de soif ils sortent de pareïs li seit la       " aller à la bribe suivante du même auteur : un dernier vers aoi   trois (mon souffle au matin abu zayd me déplait. pas dans le respect du cahier des       la normalement, la rubrique       sur dernier vers aoi voir l’essai sur       le de mes deux mains pour michèle gazier 1 madame, vous débusquez au centre des quartiers de présentation du projet grande digue est dispersée page précédente retour et si au premier jour il la chaude caresse de page suivante page ouvrir f.a.t.a. i ► le posté sur facebook sorti de allons fouiller ce triangle sauvage et fuyant comme cher.e.s ami.e.s vous pouvez rafale n° 7 un       sur douce est la terre aux yeux page précédente retour sommaire ► page suivante  l’entretien page suivante page epuisement de la salle, page précédente ► page bien sûr la predication_du_15_ao sommaire ► page suivante « voici du bibelot au babil encore percey priest lake sur les dorothée vint au monde ce       &nbs 5) triptyque marocain dernier vers aoi boomerang b ► livre grand dans un coin de nice, 0- souviens-toi. sa  pour le dernier jour  dernières mises charogne sur le seuil ce qui pour jean marie       dans le       la l’entreprise dont je me la légende fleurie est les petites fleurs des le dernier recueil de beaucoup de merveilles dernier vers aoi pure forme, belle muette, sa langue se cabre devant le histoire de signes . aller vers le musicien nègre mes pensées restent       je       le long eurydice toujours nue à le flot gris roule contre on cheval présentation du projet textes mis en ligne en juin antoine simon 9 page suivante ► page     hélas, ço dist li reis :       banlieue qui d’entre nous       à c’était une « je me tais. paru en ce mois de juin 2021,  les œuvres de     le       fleurett pour pierre theunissen la (la numérotation des   d’un coté, des voiles de longs cheveux able comme capable de donner       m’ sixième       retourn& je découvre avant toi page précédente longue dans le patriote du 16 mars       pour à   voici donc la page précédente page a propos d’une quatrième essai de madame est une 1 2  page précédente ► page c’est la peur qui fait de pa(i)smeisuns en est venuz ...et la mémoire rêve       s’       descenda       fourr&ea       le ciel onzième la vie humble chez les 1 2  ecrire les couleurs du monde ] heureux l’homme ici, les choses les plus textes mis en ligne en j’ai perdu mon dans l’innocence des carles li reis en ad prise sa       un la question du récit       entre antoine simon 28       é       la page suivante ► page    nous dernier vers aoi rafale  le livre, avec j’aime chez pierre sous ces étagements liquides vos estes proz e vostre rare moment de bonheur, un soir à paris au 1 2 dans le monde de cette rafale       soleil aller à la bribe suivante li emperere s’est       neige "nice, nouvel éloge de la à yvon quand une fois on a madame est une torche. elle       au lire chronogaphie (bribe 133 madame, c’est notre le samedi 26 mars, à 15 pour raphaël       "..       vu les à propos “la       cerisier  tous ces chardonnerets max charvolen, martin miguel         ces notes ► abÉcÉdaire à jean et c’était dans retour vers le musicien prenez vos casseroles et antoine simon 7 vous dites : "un À perte de vue, la houle des       je me lorsque martine orsoni antoine simon 11 moi cocon moi momie fuseau    si tout au long dernier vers aoi aller à la bribe suivante       apr&egra page suivante page    regardant le numéro exceptionnel de page suivante ► christ a       allong&e page suivante ► page       journ&ea page suivante ► page aller à la bribe suivante aller à la bribe suivante tout en travaillant sur les       ç     longtemps sur       coude essai de nécrologie, pour maxime godard 1 haute       objectif       alla retour à la recherche   nous sommes  au travers de toi je       bien le tissu d’acier  marcel migozzi vient de le bulletin de les ruelles blanches qui ceci… pour prendre mesure. dernier vers aoi juste un       o aller à la bribe suivante nous avons affaire à de écoute, josué, 1 au retour au moment dans les hautes herbes page suivante ► page si j’étais un de proche en proche tous   est-ce que rimbaud a donc on préparait si elle est belle ? je         il avait accepté quel étonnant faisant dialoguer la bouche pleine de bulles pour jacky coville guetteurs cyclades, iii° si c’est ça, libre de lever la tête « la musique, antoine simon 26   la production un temps hors du       reine sommaire ► page suivante pour qui veut se faire une est-ce parce que, petit, on "si elle est toute trace fait sens. que les lettres ou les chiffres je me souviens qu’à propos « ah ! mon la fonction, antoine simon 16 « je suis un page suivante ► page       objectif       ma reflets et echos la salle rafale n° 10 ici tu le sais et je le vois     l’é sommaire ► page suivante agnus dei qui tollis peccata me 1 2  au commencement était     une abeille de et voici maintenant quelques tous feux éteints. des j’arrivais dans les       sur le l’erbe del camp, ki antoine simon 3 c’est un peu comme si, grant est la plaigne e large villa arson, nice, du 17 karles se dort cum hume les cuivres de la symphonie       allong&e il y a deux villes à dernier vers aoi pour andré       dans le dernier vers aoi à sylvie sables mes paroles vous dernier vers aoi de profondes glaouis la toile ou, du moins, la se reprendre. creuser son li quens oger cuardise aller à la bribe suivante le 23 février 1988, il Être tout entier la flamme ce qui importe pour un tunnel sans fin et, à marché ou souk ou dernier vers aoi bernard dejonghe... depuis clxvi deus li otreit (la sue) la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : Préparer le ciel /

FLORENCE SAINT-ROCH

Préparer le ciel - CHAPITRE SEPT
© Florence Saint-Roch
Publication en ligne : 15 septembre

Préparer le ciel est une forme de rendez-vous – des séquences écrites pas à pas en regard du Chemin de croix qui orne le déambulatoire de la cathédrale de Saint-Omer. Je ne sais pas bien ce qui se réalise dans ces segments, je veux dire : où est la quête spirituelle, où est le travail en poésie ? Toujours est-il que, au fil des passages, face aux quatorze stations figurées par ces bas-reliefs, quelque chose s’écrit. En accueillant ces textes « Au rendez-vous des amis », « Bribes en ligne » m’invite à poursuivre la recherche, à la rendre plus claire, plus lisible et donc plus partageable aussi. Nous amener à plus de clarté, n’est-ce pas là une des prérogatives de l’amitié ?


Préparer le ciel I ►

Préparer le ciel II ►

Préparer le ciel III ►

Préparer le ciel IV ►

Préparer le ciel V ►

Préparer le ciel VI ►

1.
Oracles et propagandes
Sursauts de mondes anciens
Les promesses comme les bouches
Cousues de fil blanc

La situation est sous contrôle
Voilà qui inquiète au lieu de rassurer

Il est grand temps de changer la donne
D’enrichir notre répertoire
De mettre à jour nos représentations

2.
Dans chaque regard un monde
Questions et contre-questions
Un chant que peut-être
On n’entend pas

Tandis qu’on passe à découvert
Quelque chose s’écrit
Sur les pierres sèches

Une phrase se forme
Incontinent se défait
Dans un poudroiement de poussière

3.
Notre pas plus âpre plus lent

De ce versant des choses
Tout a été dit

Que proposer encore

De quel côté se tient l’espoir
Au-delà plutôt qu’en deçà
Aval plutôt qu’amont

On ne sait pas toujours
De quoi ou de qui
On est l’expression

4.
On porte on tire on traîne
Le dos se tend s’arque-boute
À tout ce qui nous pèse
Le chemin indifférent

Dureté brûlante des pierres
Poids opaque arêtes et arrêts

Quand tous les coups sont permis
Où sont les chiens vraiment
Plus de combat qui vaille
Plus de règne à annoncer

5.
Dos tassé souffle court
Les jambes accablées

Au bord de céder
On amorce une pêche sans miracle
Et ça marche plutôt bien

Un bras suffit à affranchir
Ferme dispos il prend en charge
Avec vigueur empoigne le présent

6.
Les affaires reprennent on dirait
Échanges discussions
Le pourquoi des choses
Tenir la distance ou la durée
Quelle impression on aimerait faire
Quelle image on voudrait laisser

La chair et l’os dessinent des souvenirs
Mettent un visage sur un nom

7.
Lenteur de masse en mouvement

Au milieu de nulle part
Plus de portes ni de fenêtres
Les murs depuis longtemps évanouis

Passage à vide

Quelque chose comme une hébétude
Bredouille à bas bruit
Dans un arbre abattu
Combien de croix

8.
Quand on veut aller loin
Mieux vaut vérifier ses appuis
Rassembler ses forces
Savoir pour qui on est là

Dans le brouhaha
Certains gestes parlent clair

On peut désigner encore
À rebours des codes ordinaires
Créer du possible
Où chacun pense
Qu’il n’y en a pas

9.
Qui tombe réellement
On se demande

Le sol fait bloc
Ramassés compactés
On pense aux renards et à leurs tanières

Si le monde autour s’éteint
Faire venir le ciel dedans

10.
Tissus déchirés désordre bruyant

On plie les épaules
Devant nous le voile est épais
Les lignes manquent

Pour mieux s’en déprendre
On visite une dernière fois
Nos troubles et nos émois

Il faut être si seul si délié
Pour rejoindre les marges

11.
La croix éprouvante et folle
Les appétits canailles
L’esprit en morceaux

Puisque rien n’est jamais certain
Gages paris plans sur la comète
Le jeu comme souvent s’active
À l’arrière-plan

12.
On a tenté l’impossible geste
Et qu’en importe le prix

Les repères habituels s’évanouissent
Les clous nous arriment
À nos extrémités dernières

Aux autres les jours et les siècles
Voyages pérégrinations
Développements et commentaires

13.
Combien au fond
Se sont laissé toucher
Une part infime
Une poignée d’âmes sensibles

Ramèneront-ils un ciel serein

Ils ont du pain sur la planche
Cultiver la patience
Trouver le bon angle
Défatiguer les mots

14.
Plus rien n’encombre

On a quitté toutes les images
Une seule reste au fond

Ne pas oublier la soif
Et si le puits paraît asséché
Aller capter la source
En ses voies plus souterraines

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP