BRIBES EN LIGNE
f le feu s’est  les éditions de "ces deux là se c’est la distance entre iloec endreit remeint li os je ne sais pas si ki mult est las, il se dort madame aux rumeurs karles se dort cum hume depuis ce jour, le site antoine simon 14 de prime abord, il       le dans les hautes herbes les textes mis en ligne avec marc, nous avons antoine simon 23       b&acir   le texte suivant a torna a sorrento ulisse torna macles et roulis photo 4 dernier vers aoi "ah ! mon doux pays, antoine simon 33       tourne onze sous les cercles pour andré villers 1)  il est des objets sur   je n’ai jamais  epître aux  pour de  pour le dernier jour pour michèle gazier 1 l’existence n’est       " 0 false 21 18 assise par accroc au bord de j’ai changé le traquer (elle entretenait 1257 cleimet sa culpe, si j’arrivais dans les la tentation du survol, à où l’on revient allons fouiller ce triangle  les trois ensembles ajout de fichiers sons dans en ceste tere ad estet ja errer est notre lot, madame,       assis les parents, l’ultime antoine simon 10 bribes en ligne a petit matin frais. je te       le in the country la rencontre d’une le 28 novembre, mise en ligne     hélas, ainsi fut pétrarque dans antoine simon 28       voyage         or la bouche pleine de bulles la liberté s’imprime à dans le respect du cahier des au matin du mult ben i fierent franceis e       dans au rayon des surgelés chercher une sorte de j’ai travaillé ils s’étaient on cheval quatrième essai de       su f le feu m’a josué avait un rythme apaches : dans un coin de nice, sous l’occupation   voici donc la faisant dialoguer  mise en ligne du texte       un à la mémoire de antoine simon 16   on n’est samuelchapitre 16, versets 1 face aux bronzes de miodrag ce qui fascine chez   la baie des anges  la lancinante       m̵ la vie est dans la vie. se le travail de bernard À max charvolen et dans les rêves de la     ton nous savons tous, ici, que on trouvera la video madame est la reine des  les œuvres de       jardin dans la caverne primordiale martin miguel art et la mastication des     extraire       je me ils sortent coupé en deux quand       arauca avez-vous vu tant pis pour eux.       l̵ il en est des noms comme du       quinze cet article est paru       m̵ 10 vers la laisse ccxxxii tu le saiset je le vois sculpter l’air : à propos des grands exacerbé d’air hans freibach :       pav&ea viallat © le château de la prédication faite   en grec, morías aucun hasard si se  zones gardées de napolì napolì ses mains aussi étaient je t’enfourche ma quelque chose pour martin       f dans le sourd chatoiement (de)lecta lucta   1254 : naissance de a claude b.   comme sous la pression des dernier vers aoi le glacis de la mort tout est prêt en moi pour il avait accepté       fourr& À max charvolen et martin 1-nous sommes dehors.       dans f tous les feux se sont les installations souvent,       banlie     quand si tu es étudiant en   né le 7 nécrologie violette cachéeton 1. il se trouve que je suis en cet anniversaire, ce qui       vu livre grand format en trois carles li reis en ad prise sa de tantes herbes el pre     double les dernières il est le jongleur de lui       neige vous n’avez (ô fleur de courge...       le la galerie chave qui       sur deux ce travail vous est       deux neuf j’implore en vain       la un jour, vous m’avez l’éclair me dure,      & n’ayant pas nous dirons donc   est-ce que douce est la terre aux yeux       nuage preambule – ut pictura   3   

les       les comme une suite de pas sur coussin d’air mais (À l’église ce texte se présente c’était une       les macles et roulis photo 7 inoubliables, les les amants se jamais si entêtanteeurydice f le feu s’est le 23 février 1988, il entr’els nen at ne pui       l̵       ruelle dernier vers aoi      tu sais  jésus madame est une les avenues de ce pays       voyage cinq madame aux yeux lorsque martine orsoni a christiane clquez sur derniers vers sun destre ce jour-là il lui la force du corps,       soleil le lent tricotage du paysage paysage de ta tombe  et recleimet deu mult des quatre archanges que       magnol pour jean-marie simon et sa janvier 2002 .traverse autre citation       en un ce 28 février 2002.       aujour  “s’ouvre       sur     &nbs les plus vieilles grande lune pourpre dont les dernier vers aoi travail de tissage, dans si grant dol ai que ne  il y a le encore la couleur, mais cette charogne sur le seuilce qui libre de lever la tête maintenant il connaît le       pass&e cher bernard  référencem l’erbe del camp, ki À l’occasion de dans ce périlleux même si pour max charvolen 1)       retour de pareïs li seit la "tu sais ce que c’est f qu’il vienne, le feu  hier, 17       grimpa "mais qui lit encore le ma mémoire ne peut me zacinto dove giacque il mio et si tu dois apprendre à   que signifie bien sûrla la cité de la musique vous avez dernier vers aoi saluer d’abord les plus  “ne pas pour helmut et combien constellations et et ces nice, le 18 novembre 2004 tendresses ô mes envols       dans et que vous dire des a la fin il ne resta que 5) triptyque marocain       glouss       un peinture de rimes. le texte toutes sortes de papiers, sur mais non, mais non, tu       l̵       maquis pour ma       nuage la brume. nuages autre essai d’un une errance de       &agrav pour qui veut se faire une       au     pluie du tu le sais bien. luc ne pas même       midi (la numérotation des (josué avait la chaude caresse de trois (mon souffle au matin       sur souvent je ne sais rien de attention beau deuxième approche de leonardo rosa un soir à paris au sur la toile de renoir, les       sur le ( ce texte a  au travers de toi je Ç’avait été la       allong pur ceste espee ai dulor e quand vous serez tout dernier vers aoi marcel alocco a la liberté de l’être nice, le 8 octobre     un mois sans noble folie de josué, deuxième essai très malheureux... et voici maintenant quelques carmelo arden quin est une madame, vous débusquez       la       &agrav       sur       la pour frédéric marie-hélène mise en ligne f les marques de la mort sur mougins. décembre références : xavier   encore une   un dentelle : il avait       d&eacu dernier vers doel i avrat,   chaque automne les   pour olivier   tout est toujours en toi, mésange à à cri et à   ces notes l’instant criblé au seuil de l’atelier dernier vers aoi le ciel de ce pays est tout madame des forêts de deux ajouts ces derniers quelques textes       le g. duchêne, écriture le       longte dernier vers aoi madame chrysalide fileuse le soleil n’est pas quando me ne so itu pe nouvelles mises en que reste-t-il de la  l’exposition  branches lianes ronces accoucher baragouiner i en voyant la masse aux le lourd travail des meules je me souviens de gardien de phare à vie, au antoine simon 24 equitable un besoin sonnerait   la production pour jacky coville guetteurs    si tout au long marché ou souk ou    il     sur la pente f j’ai voulu me pencher station 3 encore il parle       fourr&       dans quand c’est le vent qui intendo... intendo ! « amis rollant, de printemps breton, printemps af : j’entends       crabe- et il fallait aller debout préparation des   le 10 décembre patrick joquel vient de la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Eric Massholder

Avec Eric Massholder

Dernier ajout : 18 mars 2010.

Ce texte est paru en 2009 aux éditions de La Diane française (Nice). Ouvrage de bibliophilie avec 4 gravures sur bois de Éric Massholder dans sa série "Mode-fication". © R. Monticelli et La Diane française.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette