BRIBES EN LIGNE
il est le jongleur de lui madame, c’est notre introibo ad altare “dans le dessin   marcel a ma mère, femme parmi et que dire de la grâce    seule au       droite depuis ce jour, le site libre de lever la tête du fond des cours et des dernier vers aoi    dans le livre, le fin première démodocos... Ça a bien un je m’étonne toujours de la le scribe ne retient la rencontre d’une raphaël préparation des  il y a le etudiant à       dans c’est un peu comme si, de toutes les macao grise antoine simon 9 les plus vieilles nice, le 18 novembre 2004       mouett s’ouvre la  hier, 17   dits de   que signifie la vie humble chez les toulon, samedi 9       la bruno mendonça     quand   est-ce que autre essai d’un       l̵ tout en travaillant sur les quai des chargeurs de ….omme virginia par la temps de cendre de deuil de passet li jurz, la noit est ] heureux l’homme saluer d’abord les plus       m&eacu       baie  il est des objets sur carmelo arden quin est une petit matin frais. je te aux george(s) (s est la printemps breton, printemps marie-hélène art jonction semble enfin       dans des quatre archanges que     au couchant ma mémoire ne peut me les oiseaux s’ouvrent ki mult est las, il se dort antoine simon 6       le ainsi va le travail de qui       un franchement, pensait le chef, 10 vers la laisse ccxxxii pluies et bruines,     de rigoles en       voyage j’ai longtemps le recueil de textes en introduction à « pouvez-vous station 5 : comment la terre nous il semble possible pour dans ce périlleux il n’était qu’un est-ce parce que, petit, on       banlie       &ccedi       allong     vers le soir j’ai travaillé  mise en ligne du texte       dans deux ce travail vous est pierre ciel sixième c’est ici, me voudrais je vous la question du récit       midi       sous     les fleurs du bientôt, aucune amarre À max charvolen et martin a grant dulur tendrai puis soudain un blanc fauche le l’art n’existe ( ce texte a vous dites : "un j’ai parlé dentelle : il avait le temps passe si vite, ecrire sur approche d’une ce 28 février 2002. j’ai perdu mon merle noir  pour mon travail est une tout est possible pour qui       journ& vos estes proz e vostre dernier vers aoi à la bonne et il fallait aller debout sequence 6   le la liberté de l’être et si au premier jour il       j̵ dans le patriote du 16 mars 1.- les rêves de je n’hésiterai       que patrick joquel vient de       le dessiner les choses banales       deux dernier vers aoi elle réalise des vous avez antoine simon 5 au seuil de l’atelier dans les horizons de boue, de   1) cette le franchissement des   on n’est pas de pluie pour venir je reviens sur des bernadette griot vient de religion de josué il constellations et clers fut li jurz e li à propos “la réponse de michel autre citation"voui dans le pain brisé son la bouche pure souffrance le lent tricotage du paysage passent .x. portes, imagine que, dans la temps où les coeurs dernier vers aoi pour mireille et philippe viallat © le château de     cet arbre que accorde ton désir à ta que reste-t-il de la pour andrée temps de pierres       je le texte qui suit est, bien encore la couleur, mais cette       le       un dans l’effilé de dernier vers aoi       bonheu je meurs de soif Être tout entier la flamme heureuse ruine, pensait       sur un verre de vin pour tacher bien sûrla a dix sept ans, je ne savais nos voix monde imaginal, f le feu s’est i mes doigts se sont ouverts li quens oger cuardise antoine simon 3 j’ai donc prenez vos casseroles et       neige antoine simon 7 fragilité humaine.       "       jonath "moi, esclave" a pour frédéric ses mains aussi étaient       au dans le respect du cahier des me madame est une l’ami michel mi viene in mentemi sainte marie,       je       embarq onze sous les cercles i.- avaler l’art par " je suis un écorché vif. de l’autre pour michèle gazier 1 dernier vers aoi       nuage deuxième apparition la cité de la musique "nice, nouvel éloge de la       retour       ce pour lee a la libération, les juste un mot pour annoncer les étourneaux ! dans les carnets c’est la peur qui fait diaphane est le mot (ou 0 false 21 18 dernier vers aoi deux ajouts ces derniers paroles de chamantu       au le plus insupportable chez a toi le don des cris qui je me souviens de c’est extrêmement       les pour maxime godard 1 haute dernier vers aoi  un livre écrit "l’art est-il la deuxième édition du 1) notre-dame au mur violet dans ma gorge       dans carissimo ulisse,torna a vue à la villa tamaris dernier vers aoi de prime abord, il     extraire     surgi       le    courant antoine simon 19     oued coulant li emperere s’est       vaches pour michèle aueret       la       sur mille fardeaux, mille pour m.b. quand je me heurte       sur tandis que dans la grande les dernières je crie la rue mue douleur   né le 7 ce qu’un paysage peut       assis folie de josuétout est on croit souvent que le but qu’est-ce qui est en attendre. mot terrible. si, il y a longtemps, les mais jamais on ne là, c’est le sable et  avec « a la pour michèle assise par accroc au bord de dernier vers aoi très malheureux... gardien de phare à vie, au jouer sur tous les tableaux la galerie chave qui rita est trois fois humble.       en jamais si entêtanteeurydice j’aime chez pierre chairs à vif paumes les parents, l’ultime pour egidio fiorin des mots chaque automne les on trouvera la video     " (en regardant un dessin de  martin miguel vient   maille 1 :que morz est rollant, deus en ad    de femme liseuse f le feu s’est   adagio   je quando me ne so itu pe       les       bonhe dernier vers aoi le coeur du o tendresses ô mes exode, 16, 1-5 toute avec marc, nous avons       la le pendu j’ai ajouté la tentation du survol, à si j’étais un pour robert de sorte que bientôt envoi du bulletin de bribes archipel shopping, la et la peur, présente       dans À perte de vue, la houle des un tunnel sans fin et, à       sur le dernier vers aoi   ce qui importe pour béatrice machet vient de dernier vers aoi où l’on revient en cet anniversaire, ce qui       parfoi pour raphaël       pav&ea dieu faisait silence, mais écoute, josué, pour philippe  “... parler une "ah ! mon doux pays, normalement, la rubrique       apparu la communication est       le certains prétendent  la lancinante pas sur coussin d’air mais à cri et à ce monde est semé   se       dans       les  jésus un homme dans la rue se prend inoubliables, les madame déchirée epuisement de la salle, ce jour-là il lui antoine simon 33 ecrire les couleurs du monde       pass&e pour julius baltazar 1 le je suis attention beau quatre si la mer s’est ce texte m’a été certains soirs, quand je frères et bribes en ligne a attendre. mot terrible. marché ou souk ou un temps hors du et il parlait ainsi dans la lorsqu’on connaît une (josué avait lentement martin miguel art et et c’était dans des conserves ! sculpter l’air : chaises, tables, verres,       il et tout avait des voix percent, racontent de proche en proche tous       à glaciation entre       l̵       aujour     sur la de tantes herbes el pre coupé en deux quand une fois entré dans la nous serons toujours ces  pour jean le et si tu dois apprendre à dimanche 18 avril 2010 nous la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > INTRUSIONS
<- XVIII | XX ->
XIX

Clefs : Ulysse , Dante

Deuxième apparition d’Ulysse, le rêve de Pénélope

   QUANDO

mi dipartì da Circe che sostrasse
me più d’un anno  Lì
ULY :  Aller d’ici à là et revenir n’est rien

   ce qui compte

  C’est ce qu’on passe en rêve, en peurs, en fuites

   et en retours renouvelés

PEN :  Allées et venues

   (Comme une toile qu’on tisse
   et qu’on détisse
   seul le temps passé -dans le secret-
    a fait la différence)

ULY :  Faits et défaits

   (Comme un voyage où l’on va
   d’où l’on revient
   Seul le temps passé a fait la différence
   L’espace brisant les secrets)

  Je n’ai, algébriquement, pas eu de routes

   Il ne me reste de l’espace
   Que le temps que j’ai vécu
  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette