BRIBES EN LIGNE
dix l’espace ouvert au le vieux qui       dans je reviens sur des de prime abord, il le 26 août 1887, depuis antoine simon 3 paien sunt morz, alquant   si vous souhaitez antoine simon 33 cet univers sans       bien     rien nous dirons donc       la de proche en proche tous   j’ai souvent max charvolen, martin miguel dernier vers aoi       deux pluies et bruines, mon travail est une cette machine entre mes       le   ciel !!!!       le des conserves ! tendresses ô mes envols lorsqu’on connaît une       dans       &agrav je crie la rue mue douleur tout à fleur d’eaula danse passet li jurz, la noit est attendre. mot terrible. pour mon épouse nicole me       fourmi   voici donc la  au mois de mars, 1166 la tentation du survol, à a grant dulur tendrai puis       object     à ce 28 février 2002. charogne sur le seuilce qui comme c’est     dans la ruela imagine que, dans la la galerie chave qui références : xavier quelques autres …presque vingt ans plus un tunnel sans fin et, à 1- c’est dans     une abeille de je découvre avant toi cinquième essai tout    en  martin miguel vient comme ce mur blanc mieux valait découper pour anne slacik ecrire est       sur le       pour dernier vers aoi madame est une torche. elle titrer "claude viallat, l’impression la plus il tente de déchiffrer,       la que reste-t-il de la dernier vers aoi pour marcel     [1]  c’est le grand je suis celle qui trompe quelque chose f le feu est venu,ardeur des  dans le livre, le sequence 6   le madame est toute vous êtes petites proses sur terre genre des motsmauvais genre bribes en ligne a       en ce n’est pas aux choses antoine simon 13 ma voix n’est plus que       dans et encore  dits « 8° de   la baie des anges dernier vers aoi dernier vers aoi   pour andrée pour le prochain basilic, (la f les marques de la mort sur   en grec, morías (la numérotation des le glacis de la mort a propos de quatre oeuvres de       la       sur sors de mon territoire. fais et  riche de mes aux barrières des octrois       dans madame est une tout en vérifiant carcassonne, le 06 antoine simon 5 dire que le livre est une       quinze raphaËl de pareïs li seit la  de la trajectoire de ce j’aime chez pierre bribes en ligne a laure et pétrarque comme       ton able comme capable de donner vous avez la route de la soie, à pied,       allong       le les grands   un vendredi la mastication des coupé en deux quand À perte de vue, la houle des fragilité humaine. non... non... je vous assure, le corps encaisse comme il la bouche pure souffrance "si elle est       o pour philippe dans le pays dont je vous pour egidio fiorin des mots il est le jongleur de lui et la peur, présente rare moment de bonheur, le nécessaire non nice, le 18 novembre 2004 suite de tout est prêt en moi pour je meurs de soif  il y a le dernier vers aoi antoine simon 21 l’art n’existe  de même que les pur ceste espee ai dulor e pour martine, coline et laure samuelchapitre 16, versets 1 autre petite voix juste un bientôt, aucune amarre antoine simon 25   3   

les je dors d’un sommeil de       mouett fontelucco, 6 juillet 2000 o tendresses ô mes nice, le 30 juin 2000 des voiles de longs cheveux “dans le dessin autres litanies du saint nom il n’est pire enfer que macles et roulis photo 7 pour alain borer le 26 ço dist li reis : qu’est-ce qui est en 0 false 21 18 à la mémoire de la terre a souvent tremblé « e ! malvais la danse de alocco en patchworck © toulon, samedi 9 carles respunt : toute trace fait sens. que saluer d’abord les plus le 19 novembre 2013, à la travail de tissage, dans les dessins de martine orsoni       "       arauca       j̵ iloec endreit remeint li os c’est la peur qui fait le pendu       baie les textes mis en ligne macles et roulis photo       la pure forme, belle muette, un jour nous avons       les a ma mère, femme parmi a dix sept ans, je ne savais dernier vers que mort       et 1-nous sommes dehors. pour jean-louis cantin 1.-       je me   1) cette       " et c’était dans reflets et echosla salle madame des forêts de       magnol les étourneaux !       &n « voici 1) la plupart de ces le 26 août 1887, depuis n’ayant pas je ne saurais dire avec assez     nous       les dans les rêves de la ce qui aide à pénétrer le       six envoi du bulletin de bribes       fourr& seins isabelle boizard 2005 arbre épanoui au ciel dont les secrets… à quoi       sur sixième etait-ce le souvenir le scribe ne retient       jardin a la femme au station 4 : judas  il était question non martin miguel art et station 7 : as-tu vu judas se la question du récit les oiseaux s’ouvrent cyclades, iii° a christiane       la madame porte à (ma gorge est une je n’hésiterai essai de nécrologie,       sur       marche les cuivres de la symphonie tes chaussures au bas de       m̵ la prédication faite       " ce paysage que tu contemplais   nous sommes     après quelque temps plus tard, de rm : nous sommes en histoire de signes . nu(e), comme son nom c’est parfois un pays l’ami michel       sur le temps passe si vite,     chambre       entre antoine simon 6 c’était une et combien       &agrav       avez-vous vu clquez sur       soleil diaphane est le mot (ou       bruyan effleurer le ciel du bout des comme un préliminaire la guetter cette chose (josué avait       la ma voix n’est plus que ] heureux l’homme       pass&e       le     les provisions et ma foi, pour maguy giraud et       m&eacu       ( 1) notre-dame au mur violet non, björg, ce qui importe pour pour daniel farioli poussant ne faut-il pas vivre comme quando me ne so itu pe   est-ce que       la       la pour nicolas lavarenne ma où l’on revient   (à  “... parler une 1257 cleimet sa culpe, si       &n (en regardant un dessin de les plus terribles cher bernard       fleure 5) triptyque marocain dans un coin de nice, toutefois je m’estimais dans le train premier quel étonnant  tu ne renonceras pas. iv.- du livre d’artiste dans le respect du cahier des cinq madame aux yeux de mes deux mains     ton une errance de le proche et le lointain  le "musée réponse de michel la réserve des bribes la vie humble chez les 0 false 21 18  l’exposition  nous lirons deux extraits de langues de plomba la paysage de ta tombe  et les parents, l’ultime dans le pain brisé son  “ne pas       neige madame a des odeurs sauvages dans les écroulements   entrons       sur j’ai en réserve  les premières chairs à vif paumes pour julius baltazar 1 le les premières "nice, nouvel éloge de la entr’els nen at ne pui sixième pour yves et pierre poher et    de femme liseuse       quand deuxième approche de pour andré l’évidence livre grand format en trois       é allons fouiller ce triangle ce qu’un paysage peut onze sous les cercles pour jacky coville guetteurs le 2 juillet gardien de phare à vie, au à la bonne dernier vers aoi       nuage  pour jean le 0 false 21 18 les installations souvent, la poésie, à la ce qui fascine chez les dernières pour jean-marie simon et sa et…  dits de a la fin il ne resta que art jonction semble enfin       longte abstraction voir figuration       deux apaches : carles li reis en ad prise sa douze (se fait terre se a supposer quece monde tienne dans les carnets une autre approche de que d’heures 10 vers la laisse ccxxxii il y a des objets qui ont la     oued coulant la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > INTRUSIONS
<- XVIII | XX ->
XIX

Clefs : Ulysse , Dante

Deuxième apparition d’Ulysse, le rêve de Pénélope

   QUANDO

mi dipartì da Circe che sostrasse
me più d’un anno  Lì
ULY :  Aller d’ici à là et revenir n’est rien

   ce qui compte

  C’est ce qu’on passe en rêve, en peurs, en fuites

   et en retours renouvelés

PEN :  Allées et venues

   (Comme une toile qu’on tisse
   et qu’on détisse
   seul le temps passé -dans le secret-
    a fait la différence)

ULY :  Faits et défaits

   (Comme un voyage où l’on va
   d’où l’on revient
   Seul le temps passé a fait la différence
   L’espace brisant les secrets)

  Je n’ai, algébriquement, pas eu de routes

   Il ne me reste de l’espace
   Que le temps que j’ai vécu
  AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette