BRIBES EN LIGNE
      le 1 2  d’abord un curieux 5) triptyque marocain madame des forêts de vous êtes la réserve des bribes page suivante ► voici donc madame, on ne la voit jamais même si page précédente retour       & le geste de l’ancienne, à propos “la le géographe sait tout page suivante ► page l’entreprise dont je me dernier vers aoi dernier vers aoi au centre des quartiers de le lourd travail des meules dans les écroulements antoine simon 22 textes mis en ligne en juin  les œuvres de   entrons maintenant il existe deux saints portant         or     &nbs   voici donc la       objectif passent .x. portes, il aurait voulu être       " branches lianes ronces nu(e), comme son nom aller à la bribe suivante preambule – ut pictura villa arson, nice, du 17 ce poème est tiré du textes mis en ligne en avril frères et tout le temps est là sièges       une les étourneaux !       "j& dans les horizons de boue, de  avec « a la       la j’ai en réserve       entre   adagio   je la communication est et   riche de mes dernier vers aoi posté sur facebook sorti de dernier vers aoi cinq madame aux yeux ouverture de l’espace       dans le pas de pluie pour venir « voici   pour théa et ses       ( fin première     oued coulant aller à la bribe suivante pour michèle gazier 1 comme c’est      & sauvage et fuyant comme ainsi alfred… il en est des noms comme du       en abu zayd me déplait. pas 1 2  pour marcel page suivante ► page mult est vassal carles de du bibelot au babil encore le ciel est clair au travers pour nicolas lavarenne ma voici des œuvres qui, le     pluie du au commencement était dans les hautes herbes dernier vers que mort ce jour là, je pouvais   je ne comprends plus deux mille ans nous au matin du six de l’espace urbain,       &nbs 1 2  rafale n° 6 just do pour andré villers 1) certains prétendent       pass&eac générations c’était une très jeune pas sur coussin d’air mais avant même de commencer, antoine simon 12 et encore   dits il en est des meurtrières. il n’est pire enfer que       grimpant l’éclair me dure, i en voyant la masse aux l’impression la plus       droite dernier vers aoi guetter cette chose pour julius baltazar 1 le en introduction à aller vers bribes, livres 1 cliquer sur l’icône pour accéder à la fonction, page suivante ► page vous, dont l’âme, le textes mis en ligne en mars présentation du projet le flot pâle des maisons       ce qui sommaire ► page suivante madame dans l’ombre des à bernadette       journ&ea c’est la peur qui fait pour max charvolen 1)       aux 1 2  1 2  préparer le ciel i la question du récit « 8° de la vie humble chez les sors de mon territoire. fais       ce dieu faisait silence, mais granz est li calz, si se je crie la rue mue douleur madame, vous débusquez page précédente ► de la fraîcheur et la arbre épanoui au ciel je meurs de soif sommaire ► page suivante etait-ce le souvenir 1 2    ces sec erv vre ile 1 2        voyage       dans   que signifie un texte que j’ai       les sommaire ► page suivante la mastication des la chaise, le châssis, le       sur le à sylvie onzième dans les rêves de la    7 artistes et 1 dernier vers aoi   saint paul trois jusqu’à il y a je découvre avant toi accéder à l’article il n’était qu’un on cheval 1 2  je suis celle qui trompe   anatomie du m et dans le monde de cette pas une année sans évoquer aller au texte nous sommes raphaël monticelli 30 juin vous dites : "un lancinant ô lancinant lire chronogaphie (bribe 133 torna a sorrento ulisse torna       un rafale n° 4 on le je suis reprise du site avec la "si elle est page suivante ► page on a cru à il tente de déchiffrer, la fraîcheur et la equitable un besoin sonnerait       avant       les dernier vers aoi dernier vers aoi     pourquoi tu dernier vers aoi ce 28 février 2002.   dits de ce n’est pas aux choses       devant travail de tissage, dans page suivante ► page  les premières li quens oger cuardise josué ne pour anne slacik ecrire est 10 vers la laisse ccxxxii archipel shopping, la   est-ce que suite du blasphème de     extraire village de poussière et de de mes deux mains le lent déferlement page suivante gérard ...et la mémoire rêve essai de nécrologie,    au balcon l’appel tonitruant du 1.- les rêves de recleimet deu mult sous ces étagements liquides       m’ cet article est paru dans le et…   dits quelques autres       l’ chère florence dans l’effilé de     double accorde ton désir à ta la mort, l’ultime port, alocco en patchworck © 1 2  les céramiques et leurs a inishmore chaque plante est comment entrer dans une du même auteur : un c’était une zacinto dove giacque il mio aucun hasard si se       fleurett d’un côté madame déchirée dans ma gorge carissimo ulisse, torna a       fourr&ea    tu sais antoine simon 19 voir document expo boltanski le recueil de textes moi cocon moi momie fuseau station 7 : as-tu vu judas se un soir à paris au page suivante ► page       entre voir aussi boltanski galerie heureuse ruine, pensait         la terre a souvent tremblé pour écouter la lecture, le corps encaisse comme il on trouvera la video lorsqu’on connaît une j’ai longtemps       sur les thème principal :       la  l’entretien sans être grand lu le choeur des femmes de etudiant à cela fait 53 ans que je j’ai parlé page suivante ► page textes mis en ligne en percey priest lake sur les ce paysage que tu contemplais 0- souviens-toi. sa et c’était dans   d’un coté, nous lirons deux extraits de pour jean-louis cantin 1.-       mouette les installations souvent, du même auteur : les antoine simon 30 1 2  de toutes les histoire de signes . un jour nous avons  il y a le châssis, commençons donc par le       cerisier       le napolì napolì trois tentatives desesperees sommaire ► page suivante année 2019 ► albert juste un un tunnel sans fin et, à       sur le aux barrières des octrois       m’  marcel migozzi vient de       bien       le vent pour visionner la page suivante ►   les très saintes litanies “dans le dessin rafale le grand combat : pour maxime godard 1 haute   jn 2,1-12 :       dans et ma foi, karles se dort cum hume 1 2  nice, le 18 novembre 2004 sept (forces cachées qui page suivante page il y a bien là, dans de pareïs li seit la tous feux éteints. des clxvi deus li otreit (la sue) page précédente retour page suivante ► r.m. a toi   (à page suivante ► page page suivante page dernier vers doel i avrat, 1 2 3 la force du corps, 1) chaque oeuvre est en page suivante page le temps passe dans la    si tout au long       sur le et que vous dire des       le ciel un texte que j’ai de profondes glaouis cet article est paru       bruyante       sur le nouvelles mises en       dans le Être tout entier la flamme  martin miguel vient et il fallait aller debout a christiane 1 2  ….omme virginia par la mouans sartoux. traverse de c’est le grand bernard dejonghe... depuis préparer le ciel i granz fut li colps, li dux en dans un coin de nice,       reine       sabots siglent a fort e nagent e ce qui fascine chez 1 2        sur le page suivante ► page carles li reis en ad prise sa 1 2 3 tout le problème halt sunt li pui e mult halt tant pis pour eux. madame 1 madame est la       au bal kanique c’est       je me allons fouiller ce triangle issent de mer, venent as       jonathan ne pas négocier ne     " sommaire des 1 2 (ma gorge est une  les éditions de j’ai changé le où l’on revient voir l’essai sur tu le sais bien. luc ne le 15 mai, à textes mis en ligne en la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : LE VOYAGE INTÉREUR /

Gérard Cartier

L’horlogerie (Besançon)
Publication en ligne : 23 septembre 2020

page suivante

page précédente

Il faudrait louer LIP chanter l’épopée
de l’autogestion ouvrière       la foi
dans le travail et l’espérance en acte
des militants de Palente     mais mieux ce soir
que la minutie des ressorts et la palpitation
des cristaux de quartz       la merveilleuse
        machine lunaire de Vérité
30.000 cliquets cardans et roues dentées
avalant le temps dans un lent tourbillon
poème mécanique où g      qui jamais
         ne faut ni ne varie       la gravité
meut ce microcosme d’airain à l’égal du monde
le ballet des étoiles coperniciennes       le sac
et le ressac des océans       jusqu’en 9999
où viennent saluer au commandement
        de l’ange à la cloche       la foi
et l’espérance       o si malhabiles
et douteux       ajustant nos horloges parlantes
devant le génie de Vérité
 
 

(47°14’2,2’’N - 6°1’50,2’’E)

 

page suivante

 

page précédente

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP