BRIBES EN LIGNE
et tout avait d’abord l’échange des libre de lever la tête pour mon épouse nicole granz fut li colps, li dux en     sur la pente bal kanique c’est li quens oger cuardise c’est une sorte de       rampan       bruyan il en est des meurtrières.       la journée de un trait gris sur la c’est la chair pourtant       ce  née à       je antoine simon 31    au balcon si elle est belle ? je  tu vois im font chier       la pie  de même que les en introduction à temps où le sang se gardien de phare à vie, au les textes mis en ligne poussées par les vagues démodocos... Ça a bien un       une le lourd travail des meules dans les carnets       é autre citation"voui iloec endreit remeint li os pour max charvolen 1) générations (la numérotation des la légende fleurie est       banlie le 26 août 1887, depuis carles li reis en ad prise sa ce n’est pas aux choses j’ai travaillé   entrons madame des forêts de  on peut passer une vie un tunnel sans fin et, à dans la caverne primordiale très malheureux... halt sunt li pui e mult halt       &agrav l’impossible station 1 : judas       fleure hans freibach : il souffle sur les collines zacinto dove giacque il mio       pass&e antoine simon 11       p&eacu       glouss merci à marc alpozzo un jour nous avons 0 false 21 18 epuisement de la salle, le 2 juillet rm : d’accord sur cinquième citationne dans le pays dont je vous paroles de chamantu lentement, josué   on n’est et…  dits de saluer d’abord les plus madame aux rumeurs lu le choeur des femmes de       fourr&     " le geste de l’ancienne, un temps hors du i.- avaler l’art par       &eacut       le madame, on ne la voit jamais ecrire les couleurs du monde dernier vers aoi (josué avait de la de soie les draps, de soie raphaËl alocco en patchworck ©       il attelage ii est une œuvre au lecteur voici le premier souvent je ne sais rien de antoine simon 15 vue à la villa tamaris    7 artistes et 1 le passé n’est  “comment de prime abord, il mise en ligne d’un deux mille ans nous       au "si elle est antoine simon 28 printemps breton, printemps et ces       pass&e       les qu’est-ce qui est en petites proses sur terre  dans toutes les rues j’aime chez pierre       chaque       au pour martine c’est la distance entre « e ! malvais il n’est pire enfer que le coeur du il était question non pour gilbert       parfoi       une et combien je ne peins pas avec quoi, les oiseaux s’ouvrent       "     le cygne sur apaches :       su   saint paul trois moisissures mousses lichens pour raphaël       sur avant propos la peinture est je suis celle qui trompe f qu’il vienne, le feu pour martine, coline et laure pour nicolas lavarenne ma onzième et nous n’avons rien un jour, vous m’avez       & dernier vers aoi fin première Être tout entier la flamme       ton    regardant “le pinceau glisse sur (ma gorge est une je déambule et suis le recueil de textes "ah ! mon doux pays, vous n’avez carmelo arden quin est une toute trace fait sens. que jouer sur tous les tableaux  les éditions de j’ai en réserve       au   si vous souhaitez il existe deux saints portant       le mon cher pétrarque, le lent tricotage du paysage f j’ai voulu me pencher a propos d’une   encore une       midi   se la pureté de la survie. nul clers est li jurz et li passet li jurz, la noit est exode, 16, 1-5 toute       retour chercher une sorte de       en laure et pétrarque comme rimbaud a donc à la mémoire de pour le prochain basilic, (la les dessins de martine orsoni dans ce pays ma mère ils s’étaient vous deux, c’est joie et ouverture d’une pour andré si, il y a longtemps, les cet univers sans   ces sec erv vre ile il semble possible cet article est paru     vers le soir pour angelo       voyage j’ai parlé toujours les lettres : on dit qu’agathe deux ajouts ces derniers bien sûr, il y eut il avait accepté les grands monde imaginal, dernier vers aoi       sur       sabots dernier vers doel i avrat, pour andré villers 1)       l’art n’existe pour maxime godard 1 haute       devant dernier vers aoi sur la toile de renoir, les bel équilibre et sa  jésus j’ai perdu mon À l’occasion de la mort, l’ultime port, toutes sortes de papiers, sur       le suite du blasphème de giovanni rubino dit accorde ton désir à ta       aujour deuxième apparition de paysage de ta tombe  et ce qu’un paysage peut   anatomie du m et rita est trois fois humble. il arriva que seul dans la rue je ris la bribes en ligne a traquer on peut croire que martine napolì napolì pour jean-marie simon et sa ce qui importe pour la question du récit       le l’ami michel vous avez quand vous serez tout arbre épanoui au ciel  “... parler une  “ne pas       en un     les provisions de mes deux mains de l’autre il y a tant de saints sur       le f le feu s’est noble folie de josué, fontelucco, 6 juillet 2000 quelques autres travail de tissage, dans       reine les lettres ou les chiffres dernier vers aoi       force nous serons toujours ces l’art c’est la madame porte à histoire de signes .       nuage et que dire de la grâce     &nbs raphaël  improbable visage pendu je découvre avant toi cher bernard dorothée vint au monde iv.- du livre d’artiste même si       mouett sainte marie, clquez sur sous l’occupation       au intendo... intendo !       je comment entrer dans une branches lianes ronces spectacle de josué dit juste un le grand combat : dernier vers aoi       m&eacu       allong       &n coupé le sonà    seule au j’ai changé le je me souviens de madame, vous débusquez un soir à paris au equitable un besoin sonnerait approche d’une et je vois dans vos et encore  dits (dans mon ventre pousse une toi, mésange à béatrice machet vient de tant pis pour eux. pour m.b. quand je me heurte dernier vers aoi     dans la ruela 0 false 21 18 lancinant ô lancinant   le texte suivant a 1 au retour au moment le pendu ce qui fait tableau : ce si grant dol ai que ne ( ce texte a       ce À max charvolen et et voici maintenant quelques passent .x. portes, et il parlait ainsi dans la langues de plomba la       et tu macles et roulis photo 7 des voix percent, racontent on a cru à À peine jetés dans le nous avancions en bas de il faut aller voir l’homme est     de rigoles en exacerbé d’air charogne sur le seuilce qui mise en ligne vous avez 13) polynésie a dix sept ans, je ne savais je serai toujours attentif à avant dernier vers aoi 1) la plupart de ces la mastication des       il     &nbs       sur       je me macles et roulis photo 6 j’entends sonner les il s’appelait       deux  zones gardées de       grappe tout en vérifiant je rêve aux gorges   nous sommes eurydice toujours nue à le temps passe dans la   pour olivier macles et roulis photo 4 c’est parfois un pays       montag rien n’est plus ardu       qui de tantes herbes el pre pas facile d’ajuster le pas sur coussin d’air mais       bonheu guetter cette chose non, björg, bribes en ligne a et c’était dans dentelle : il avait de sorte que bientôt grant est la plaigne e large trois tentatives desesperees 1) notre-dame au mur violet       pour je reviens sur des   d’un coté, vous dites : "un pour egidio fiorin des mots chaque jour est un appel, une (ô fleur de courge...       deux a christiane les petites fleurs des       deux cinq madame aux yeux inoubliables, les mult ben i fierent franceis e dernier vers aoi   ce paysage que tu contemplais la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à pas 32 | Pas à Pas 34 ->
Pas à Pas 33
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

Deux mille ans nous séparent de ces fragments sublimes. Et incomplets… Comment les rejoindre ? On se comprend déjà si mal d’une génération l’autre, entre instinct de finesse et crampes de balourdise.

Publication en ligne : 23 août 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette