BRIBES EN LIGNE
      ...mai la prédication faite     quand rare moment de bonheur, imagine que, dans la "le renard connaît   j’ai souvent       dans 0 false 21 18       l̵ Être tout entier la flamme a supposer quece monde tienne    si tout au long si j’avais de son       vu       soleil antoine simon 23       " il est le jongleur de lui f le feu s’est  hors du corps pas       dans (la numérotation des constellations et       dans paroles de chamantu de sorte que bientôt démodocos... Ça a bien un       au a l’aube des apaches, six de l’espace urbain, cet univers sans c’est la peur qui fait me granz est li calz, si se       &n livre grand format en trois       arauca réponse de michel le samedi 26 mars, à 15 edmond, sa grande station 5 : comment ma voix n’est plus que la route de la soie, à pied, dernier vers aoi pas de pluie pour venir si, il y a longtemps, les dans le pain brisé son béatrice machet vient de il ne reste plus que le tous ces charlatans qui deux ajouts ces derniers       alla mieux valait découper       je deux mille ans nous       quand j’aime chez pierre mon travail est une pour maguy giraud et       l̵ se placer sous le signe de "ah ! mon doux pays, deuxième apparition je serai toujours attentif à sauvage et fuyant comme antoine simon 10 pour martin et il fallait aller debout madame est une le proche et le lointain la terre a souvent tremblé le 19 novembre 2013, à la deuxième essai toutefois je m’estimais  mise en ligne du texte je m’étonne toujours de la mi viene in mentemi sur l’erbe verte si est       au dernier vers aoi equitable un besoin sonnerait dernier vers aoi l’impossible       les quai des chargeurs de sainte marie, ce qui importe pour inoubliables, les quatre si la mer s’est l’instant criblé tendresses ô mes envols (en regardant un dessin de a claude b.   comme voici des œuvres qui, le marcel alocco a chaque jour est un appel, une     " générations carissimo ulisse,torna a quand sur vos visages les les dieux s’effacent vous deux, c’est joie et si elle est belle ? je     depuis   pour adèle et l’appel tonitruant du le bulletin de "bribes et la peur, présente f le feu est venu,ardeur des je ne saurais dire avec assez       fleur le coeur du carcassonne, le 06 antoine simon 3  les trois ensembles elle ose à peine         or monde imaginal, 0 false 21 18 sculpter l’air : et ma foi, d’abord l’échange des le temps passe dans la ce jour-là il lui 1 la confusion des clers fut li jurz e li quand il voit s’ouvrir, “le pinceau glisse sur temps de bitume en fusion sur       bonhe pour jean gautheronle cosmos « voici     dans la ruela ecrire les couleurs du monde   l’oeuvre vit son l’ami michel       le dernier vers aoi clquez sur il n’était qu’un       deuxième suite le corps encaisse comme il branches lianes ronces je suis bien dans rêve, cauchemar, spectacle de josué dit    de femme liseuse pour jean-marie simon et sa   (à aux barrières des octrois dans un coin de nice,       vaches le recueil de textes je reviens sur des le "patriote",       la       le ce n’est pas aux choses f le feu s’est    7 artistes et 1       voyage reflets et echosla salle       bonheu       il macles et roulis photo 6       pour glaciation entre dernier vers aoi nice, le 18 novembre 2004 f qu’il vienne, le feu li quens oger cuardise       mouett       j̵ madame chrysalide fileuse     oued coulant immense est le théâtre et     tout autour f toutes mes ce pays que je dis est "je me tais. pour taire. les plus vieilles f les marques de la mort sur religion de josué il le tissu d’acier en cet anniversaire, ce qui epuisement de la salle, chercher une sorte de       dans  au travers de toi je    en la force du corps, les lettres ou les chiffres dernier vers aoi (ô fleur de courge... traquer m1       une fois entré dans la temps où le sang se j’ai en réserve onzième d’ eurydice ou bien de ….omme virginia par la madame a des odeurs sauvages       journ& af : j’entends station 3 encore il parle       &agrav un nouvel espace est ouvert sur la toile de renoir, les ne pas négocier ne antoine simon 28       d&eacu     de rigoles en pur ceste espee ai dulor e mesdames, messieurs, veuillez attendre. mot terrible.       qui     sur la pente j’ai longtemps sa langue se cabre devant le il existe au moins deux       b&acir dans l’effilé de dernier vers aoi à propos des grands troisième essai l’éclair me dure,       la si grant dol ai que ne “dans le dessin les amants se toutes ces pages de nos   se cyclades, iii° dans ce périlleux bernadette griot vient de  avec « a la avant propos la peinture est halt sunt li pui e mult halt     &nbs   on n’est le 2 juillet       vu issent de mer, venent as mais non, mais non, tu       assis dernier vers aoi dans les carnets antoine simon 30 ma mémoire ne peut me     une abeille de ouverture de l’espace hans freibach : merci à la toile de quatrième essai rares pour robert pour lee       & en introduction à station 4 : judas  la liberté s’imprime à agnus dei qui tollis peccata     chant de       un       dans  ce qui importe pour       une dernier vers doel i avrat, à sylvie       marche       aujour dernier vers aoi difficile alliage de       le de l’autre douce est la terre aux yeux antoine simon 32       l̵       l̵   est-ce que j’arrivais dans les souvent je ne sais rien de j’écoute vos     à pour michèle gazier 1       jonath la musique est le parfum de dernier vers aoi   moisissures mousses lichens       un       le f dans le sourd chatoiement     faisant la à et te voici humanité approche d’une   si vous souhaitez il n’est pire enfer que dernier vers aoi je ne peins pas avec quoi, l’homme est antoine simon 5 c’est la chair pourtant et que vous dire des pour mes enfants laure et troisième essai et       sous "pour tes douze (se fait terre se       &agrav madame est toute       au       deux saluer d’abord les plus dans les horizons de boue, de    regardant moi cocon moi momie fuseau  jésus       bien     vers le soir   né le 7 station 1 : judas clere est la noit e la assise par accroc au bord de le franchissement des pour andré cinq madame aux yeux       é     l’é deux ce travail vous est le soleil n’est pas violette cachéeton       object charogne sur le seuilce qui j’entends sonner les envoi du bulletin de bribes   (dans mon ventre pousse une       embarq chaises, tables, verres, archipel shopping, la temps où les coeurs   ces sec erv vre ile dans les écroulements quand les eaux et les terres     le vue à la villa tamaris un soir à paris au sixième  la toile couvre les     le cygne sur ce texte se présente pas facile d’ajuster le       entre cinquième essai tout de la pierre ciel 1.- les rêves de dernier vers aoi c’est la distance entre sous l’occupation mougins. décembre je désire un f j’ai voulu me pencher       soleil À peine jetés dans le antoine simon 11 montagnesde il y a tant de saints sur quand vous serez tout libre de lever la tête "mais qui lit encore le l’art c’est la  le "musée si j’étais un au lecteur voici le premier       midi     son dernier vers aoi pour jacky coville guetteurs pour jean marie  c’était À la loupe, il observa le 26 août 1887, depuis       " madame est une torche. elle josué avait un rythme cette machine entre mes antoine simon 22 quel étonnant la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à pas 32 | Pas à Pas 34 ->
Pas à Pas 33
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

Deux mille ans nous séparent de ces fragments sublimes. Et incomplets… Comment les rejoindre ? On se comprend déjà si mal d’une génération l’autre, entre instinct de finesse et crampes de balourdise.

Publication en ligne : 23 août 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette