BRIBES EN LIGNE
peinture de rimes. le texte       devant deux mille ans nous 1) la plupart de ces  ce mois ci : sub     quand  la toile couvre les f dans le sourd chatoiement on trouvera la video les premières ici. les oiseaux y ont fait       en j’entends sonner les       " antoine simon 20 de l’autre écrirecomme on se ma mémoire ne peut me in the country neuf j’implore en vain du bibelot au babilencore une     l’é toute trace fait sens. que laure et pétrarque comme    si tout au long c’est parfois un pays troisième essai et       la bribes en ligne a le plus insupportable chez et je vois dans vos giovanni rubino dit dernier vers aoi là, c’est le sable et générations    courant       la antoine simon 30 il en est des noms comme du du fond des cours et des traquer cinquième citationne autre citation lorsque martine orsoni     sur la l’homme est       vu       dans polenta face aux bronzes de miodrag ce pays que je dis est   né le 7 antoine simon 24 les installations souvent, et encore  dits  tous ces chardonnerets dans ce périlleux en 1958 ben ouvre à dans un coin de nice, six de l’espace urbain,       ce madame est une torche. elle       la marcel alocco a juste un cet article est paru dans le le galop du poème me j’ai changé le   (dans le dernier vers aoi pour jean gautheronle cosmos il y a dans ce pays des voies dernier vers aoi la chaude caresse de préparation des et tout avait ainsi va le travail de qui le 28 novembre, mise en ligne onzième       au histoire de signes . la gaucherie à vivre, dix l’espace ouvert au       sur tous feux éteints. des on dit qu’agathe je ne saurais dire avec assez 10 vers la laisse ccxxxii       longte des conserves ! jamais si entêtanteeurydice  née à dernier vers aoi       vu il n’était qu’un journée de tout le problème percey priest lakesur les       dans     &nbs les plus terribles     depuis la vie humble chez les ce texte m’a été tout en vérifiant jusqu’à il y a trois (mon souffle au matin       enfant       je dernier vers aoi a la fin il ne resta que pas facile d’ajuster le temps de bitume en fusion sur l’appel tonitruant du issent de mer, venent as la tentation du survol, à la liberté de l’être       grappe       &eacut archipel shopping, la libre de lever la tête la route de la soie, à pied, dans les carnets pour robert "ces deux là se essai de nécrologie, pour nicolas lavarenne ma douze (se fait terre se beaucoup de merveilles vi.- les amicales aventures lu le choeur des femmes de 0 false 21 18 dernier vers aoi       le il aurait voulu être les parents, l’ultime f le feu s’est       su madame, vous débusquez f le feu est venu,ardeur des     [1]        fourmi c’est la peur qui fait       le juste un mot pour annoncer suite de deuxième apparition de  marcel migozzi vient de exode, 16, 1-5 toute       la antoine simon 5 de tantes herbes el pre       voyage de prime abord, il       assis       que     " 1257 cleimet sa culpe, si et que dire de la grâce c’est pour moi le premier dernier vers doel i avrat, deuxième apparition mesdames, messieurs, veuillez a supposer quece monde tienne   que signifie a ma mère, femme parmi cyclades, iii°   encore une       droite   ces sec erv vre ile       cerisi vous n’avez comment entrer dans une la communication est dans les hautes herbes le bulletin de "bribes et la peur, présente mais non, mais non, tu       je       pour jacky coville guetteurs dans les horizons de boue, de quant carles oït la  un livre écrit le corps encaisse comme il       dans able comme capable de donner "je me tais. pour taire. le recueil de textes d’ eurydice ou bien de   je ne comprends plus   iv    vers macles et roulis photo 7 quand nous rejoignons, en dire que le livre est une à cri et à ecrire sur       fourr& c’est extrêmement genre des motsmauvais genre dernier vers aoi quand c’est le vent qui       m&eacu jouer sur tous les tableaux de pareïs li seit la errer est notre lot, madame, quand sur vos visages les et il fallait aller debout 0 false 21 18    il     une abeille de       glouss et il parlait ainsi dans la nous dirons donc madame, on ne la voit jamais pour gilbert mon cher pétrarque, gardien de phare à vie, au       reine a propos de quatre oeuvres de mon travail est une trois tentatives desesperees       une deuxième essai       je me à sylvie dernier vers aoi iloec endreit remeint li os       le   pour adèle et       ce pas sur coussin d’air mais pure forme, belle muette, heureuse ruine, pensait madame chrysalide fileuse 1- c’est dans elle disposait d’une a propos d’une ço dist li reis : macles et roulis photo madame a des odeurs sauvages a christiane les durand : une antoine simon 7 madame est toute  tu ne renonceras pas. s’égarer on sixième deux ajouts ces derniers imagine que, dans la carles li reis en ad prise sa     le cygne sur pur ceste espee ai dulor e aux george(s) (s est la et ces 0 false 21 18 dans ma gorge li quens oger cuardise pas de pluie pour venir mise en ligne       bien la mort, l’ultime port, À l’occasion de sculpter l’air : au matin du dernier vers aoi le coeur du le nécessaire non macles et roulis photo 4 marché ou souk ou la fraîcheur et la ajout de fichiers sons dans   marcel       ...mai  improbable visage pendu       la pie intendo... intendo !   saint paul trois l’art n’existe       le ils s’étaient station 3 encore il parle entr’els nen at ne pui       les madame des forêts de le ciel de ce pays est tout une errance de li emperere s’est j’ai ajouté dernier vers aoi le travail de bernard    regardant régine robin,     un mois sans pour maxime godard 1 haute dernier vers que mort franchement, pensait le chef, il existe au moins deux bernard dejonghe... depuis je t’ai admiré, carles respunt : antoine simon 10       deux je n’ai pas dit que le   j’ai souvent       dans nos voix madame, c’est notre dans le pays dont je vous       coude très malheureux... pour marcel   est-ce que de profondes glaouis mult ben i fierent franceis e cher bernard       au « voici       la       la ici, les choses les plus       quinze       &n à les amants se un temps hors du le ciel est clair au travers       bonheu mougins. décembre station 5 : comment elle réalise des ne pas négocier ne antoine simon 2 l’ami michel  la lancinante il faut laisser venir madame pierre ciel chaque automne les     longtemps sur clquez sur       l̵ tendresses ô mes envols onze sous les cercles       neige le glacis de la mort deux ce travail vous est nice, le 8 octobre       &n li emperere par sa grant rien n’est plus ardu ce va et vient entre  “s’ouvre les lettres ou les chiffres antoine simon 3 quatrième essai de c’est la chair pourtant       la on peut croire que martine abstraction voir figuration références : xavier comme ce mur blanc il en est des meurtrières. ] heureux l’homme faisant dialoguer où l’on revient petites proses sur terre je suis occupé ces la brume. nuages     chambre pour le prochain basilic, (la edmond, sa grande       ma temps où le sang se le proche et le lointain j’ai donc antoine simon 21 et voici maintenant quelques une fois entré dans la     &nbs 13) polynésie quai des chargeurs de et c’était dans      &   se quand il voit s’ouvrir,     rien       pass&e le 15 mai, à si grant dol ai que ne la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Simon, Antoine > Tickets à conserver

ANTOINE SIMON

<- Ticket à conserver 10 | Ticket à conserver 12 ->
Ticket à conserver 11
© Antoine Simon
Ecrivain(s) : Simon A.
Clefs : poésie

JPEG - 58.6 ko
ANTOINE SIMON 14
Publication en ligne : 30 juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette