BRIBES EN LIGNE
couleur qui ne masque pas    7 artistes et 1 temps où les coeurs       dans suite du blasphème de     une abeille de       pass&e  hors du corps pas il y a tant de saints sur toujours les lettres :   est-ce que je m’étonne toujours de la chairs à vif paumes       les troisième essai et  pour le dernier jour     le       &agrav       le   adagio   je       bien et il parlait ainsi dans la attendre. mot terrible. le lent déferlement il ne reste plus que le deuxième suite       quand le "patriote", et tout avait       cette   pour olivier “le pinceau glisse sur       j̵ deuxième apparition normal 0 21 false fal     oued coulant       que       "       rampan pour michèle aueret deuxième apparition de   tout est toujours en les oiseaux s’ouvrent       ton jusqu’à il y a un trait gris sur la À max charvolen et martin mise en ligne d’un    en       la sixième antoine simon 14 autre petite voix   pour théa et ses ce qu’un paysage peut a grant dulur tendrai puis dernier vers aoi   je me souviens de « e ! malvais errer est notre lot, madame, effleurer le ciel du bout des tendresse du mondesi peu de rossignolet tu la   se dernier vers doel i avrat, f les feux m’ont       soleil       apparu macles et roulis photo 4 en introduction à tout en travaillant sur les d’un bout à mon travail est une j’ai donné, au mois  dernières mises apaches : ainsi alfred…       pass&e station 5 : comment onzième   pour le prochain depuis ce jour, le site encore la couleur, mais cette ne pas négocier ne la question du récit abu zayd me déplait. pas       quinze derniers vers sun destre une errance de       embarq assise par accroc au bord de       grappe de mes deux mains       une       fleure  c’était il avait accepté (À l’église et si tu dois apprendre à merci au printemps des me c’est la distance entre raphaËl portrait. 1255 :  la lancinante 1- c’est dans       jonath traquer       les       soleil ce qui importe pour la liberté s’imprime à de prime abord, il dernier vers aoi       &ccedi monde imaginal,   que signifie giovanni rubino dit ( ce texte a c’est la peur qui fait je suis       le la fraîcheur et la je suis occupé ces pas une année sans évoquer toutes sortes de papiers, sur c’est vrai       reine exacerbé d’air madame porte à le lent tricotage du paysage le grand combat : bernadette griot vient de quando me ne so itu pe je ne saurais dire avec assez 0 false 21 18 j’ai parlé après la lecture de descendre à pigalle, se dernier vers aoi la force du corps, ] heureux l’homme il n’y a pas de plus 1. il se trouve que je suis (de)lecta lucta   pour philippe   entrons   l’oeuvre vit son au rayon des surgelés onze sous les cercles "l’art est-il       vu       cerisi       la antoine simon 16 bientôt, aucune amarre ainsi fut pétrarque dans  l’écriture dieu faisait silence, mais que reste-t-il de la epuisement de la salle,   saint paul trois marché ou souk ou   un vendredi pas sur coussin d’air mais       apr&eg       s̵ j’ai longtemps poème pour de l’autre dernier vers aoi nous avancions en bas de       pourqu la communication est grant est la plaigne e large       en rêves de josué, madame aux rumeurs       la max charvolen, martin miguel       le décembre 2001. un soir à paris au       neige halt sunt li pui e mult halt       droite sous la pression des c’était une lu le choeur des femmes de madame dans l’ombre des c’est le grand c’est ici, me carissimo ulisse,torna a station 1 : judas l’heure de la archipel shopping, la genre des motsmauvais genre douze (se fait terre se    si tout au long  “la signification guetter cette chose diaphane est le passet li jurz, si turnet a deux ce travail vous est antoine simon 13       dans je ne sais pas si les durand : une macles et roulis photo 3 et ma foi, j’aime chez pierre r.m.a toi le don des cris qui a la femme au madame chrysalide fileuse vos estes proz e vostre je rêve aux gorges a claude b.   comme des voiles de longs cheveux 13) polynésie qu’est-ce qui est en il existe deux saints portant  au mois de mars, 1166  dernier salut au dernier vers aoi       sur le dans le monde de cette madame, vous débusquez langues de plomba la le plus insupportable chez outre la poursuite de la mise rita est trois fois humble.       banlie       dans il y a dans ce pays des voies  je signerai mon     tout autour antoine simon 28 toulon, samedi 9 antoine simon 18 il ne sait rien qui ne va 1.- les rêves de f qu’il vienne, le feu et…  dits de       &n l’illusion d’une  dans toutes les rues sixième  “... parler une       le que d’heures    regardant je n’ai pas dit que le tant pis pour eux.   anatomie du m et cliquetis obscène des antoine simon 25 dernier vers aoi le géographe sait tout le geste de l’ancienne, m1             vu       l̵       une       à       arauca antoine simon 32 "et bien, voilà..." dit et te voici humanité pour raphaël dernier vers aoi sauvage et fuyant comme i.- avaler l’art par de pareïs li seit la poussées par les vagues "la musique, c’est le envoi du bulletin de bribes "mais qui lit encore le    courant si grant dol ai que ne quelques autres pour robert pour mes enfants laure et       vaches       je chaque jour est un appel, une des quatre archanges que pour jacqueline moretti,   nous sommes  hier, 17       baie       la de soie les draps, de soie ouverture de l’espace  l’exposition  présentation du       coude     depuis       dans folie de josuétout est       madame est une torche. elle au labyrinthe des pleursils la légende fleurie est antoine simon 24       entre à propos “la  les éditions de le recueil de textes quelque chose temps où le sang se       il pour alain borer le 26 la bouche pleine de bulles printemps breton, printemps heureuse ruine, pensait       enfant    au balcon       object  “ce travail qui       sur ici. les oiseaux y ont fait a supposer quece monde tienne ce texte m’a été f le feu s’est abstraction voir figuration À max charvolen et rimbaud a donc je n’hésiterai  les œuvres de références : xavier       o       le antoine simon 5       sur quand nous rejoignons, en pour egidio fiorin des mots dernier vers que mort toute une faune timide veille sors de mon territoire. fais une fois entré dans la de toutes les bribes en ligne a il est le jongleur de lui c’est parfois un pays dans les écroulements toutes ces pages de nos inoubliables, les vous n’avez (ô fleur de courge... entr’els nen at ne pui j’oublie souvent et       journ& percey priest lakesur les pour michèle gazier 1) quai des chargeurs de       il et que dire de la grâce       deux comme une suite de le 28 novembre, mise en ligne je meurs de soif       en un les routes de ce pays sont gardien de phare à vie, au vous deux, c’est joie et       p&eacu granz fut li colps, li dux en antoine simon 26 bien sûrla       voyage    de femme liseuse       nuage le scribe ne retient   dits de aux barrières des octrois violette cachéeton à de proche en proche tous     longtemps sur en ceste tere ad estet ja       &agrav glaciation entre quelques textes   je n’ai jamais antoine simon 31  au travers de toi je les parents, l’ultime quatrième essai rares     au couchant tout mon petit univers en À la loupe, il observa ajout de fichiers sons dans   au milieu de prenez vos casseroles et le texte qui suit est, bien quatrième essai de    nous la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 9 | Pas à Pas 11 ->
Pas à Pas 10
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

Le proche et le lointain honorés dans le toilettage de la terre. Beauté de ce travail. Et le silence calme par-dessus la campagne quand le soir, tiré au cordeau, se retire.

Publication en ligne : 30 juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette