BRIBES EN LIGNE
branches lianes ronces pour jacky coville guetteurs régine robin, j’écoute vos     les fleurs du exacerbé d’air cinquième essai tout l’évidence       la       le  au mois de mars, 1166 le pendu à la mémoire de très saintes litanies le scribe ne retient able comme capable de donner       dans rien n’est plus ardu     &nbs dernier vers aoi j’entends sonner les dernier vers aoi   entrons toi, mésange à       soleil passet li jurz, la noit est la liberté de l’être 1 la confusion des 1.- les rêves de Être tout entier la flamme   marcel comment entrer dans une       pass&e le coquillage contre carles respunt : un jour, vous m’avez les grands le "patriote", je t’enlace gargouille a grant dulur tendrai puis    au balcon si grant dol ai que ne autre citation"voui mes pensées restent il est le jongleur de lui 10 vers la laisse ccxxxii       le le travail de bernard       le coupé en deux quand mais jamais on ne et si tu dois apprendre à la rencontre d’une les dernières passet li jurz, si turnet a  dans le livre, le josué avait un rythme       d&eacu les étourneaux !  au travers de toi je carissimo ulisse,torna a je ne peins pas avec quoi, portrait. 1255 : carles li reis en ad prise sa dans les écroulements l’éclair me dure, la réserve des bribes je ne saurais dire avec assez dernier vers aoi c’est seulement au pourquoi yves klein a-t-il on cheval en cet anniversaire, ce qui toute trace fait sens. que la fraîcheur et la ils sortent       allong la gaucherie à vivre, si, il y a longtemps, les       il quand sur vos visages les       je antoine simon 12 libre de lever la tête il souffle sur les collines le lent déferlement dernier vers aoi « 8° de des voiles de longs cheveux pas facile d’ajuster le À max charvolen et effleurer le ciel du bout des       arauca en ceste tere ad estet ja vous n’avez       sur ( ce texte a la musique est le parfum de       deux       &n dernier vers aoi tromper le néant À peine jetés dans le autre citation la lecture de sainte je crie la rue mue douleur       dans pour robert rare moment de bonheur, jouer sur tous les tableaux à avant propos la peinture est       en mille fardeaux, mille       ce   pour théa et ses et tout avait       le je m’étonne toujours de la pour marcel ajout de fichiers sons dans "l’art est-il reprise du site avec la napolì napolì au commencement était       juin ensevelie de silence, un jour nous avons     depuis a la femme au générations dernier vers aoi       deux la tentation du survol, à aux george(s) (s est la merle noir  pour bel équilibre et sa antoine simon 26 et que dire de la grâce travail de tissage, dans antoine simon 6 langues de plomba la le coeur du a propos de quatre oeuvres de toutes ces pages de nos j’ai ajouté       droite juste un mot pour annoncer  on peut passer une vie       entre       montag nous viendrons nous masser antoine simon 25 du bibelot au babilencore une où l’on revient pour michèle le 26 août 1887, depuis À la loupe, il observa rita est trois fois humble. ce monde est semé       au ço dist li reis :       p&eacu   on n’est antoine simon 7 issent de mer, venent as ma mémoire ne peut me madame porte à dernier vers aoi a christiane histoire de signes .  née à n’ayant pas certains prétendent etait-ce le souvenir     ton pour pierre theunissen la l’instant criblé "le renard connaît dix l’espace ouvert au deuxième suite essai de nécrologie, "et bien, voilà..." dit tous feux éteints. des       bonheu merci au printemps des       &eacut il faut laisser venir madame j’ai perdu mon  tous ces chardonnerets que d’heures  dernier salut au   ces notes a propos d’une rm : d’accord sur       descen non... non... je vous assure, ce qui importe pour       b&acir le bulletin de "bribes antoine simon 16     sur la dernier vers aoi là, c’est le sable et dernier vers aoi abstraction voir figuration il y a dans ce pays des voies au labyrinthe des pleursils       le       au le vieux qui ma voix n’est plus que pour max charvolen 1) l’une des dernières polenta       au depuis ce jour, le site i.- avaler l’art par  zones gardées de       les elle réalise des  la lancinante       sur (josué avait lentement derniers vers sun destre       marche quatre si la mer s’est il n’y a pas de plus les routes de ce pays sont       la    il dans le respect du cahier des       rampan       &ccedi       sur etudiant à ce qui fascine chez écrirecomme on se iv.- du livre d’artiste recleimet deu mult dans l’innocence des  marcel migozzi vient de douze (se fait terre se       &n paysage de ta tombe  et c’est extrêmement dans la caverne primordiale  un livre écrit soudain un blanc fauche le (dans mon ventre pousse une et combien pour mon épouse nicole temps de pierres dans la nous dirons donc il en est des noms comme du sept (forces cachées qui     faisant la mon travail est une ma chair n’est   nous sommes sainte marie,     extraire macles et roulis photo 7 f le feu s’est  pour jean le dernier vers aoi       l̵ et je vois dans vos       le folie de josuétout est       &agrav les dessins de martine orsoni et c’était dans     après zacinto dove giacque il mio li quens oger cuardise antoine simon 30 dernier vers aoi   une errance de       la pie       reine       force la poésie, à la de proche en proche tous       dans trois (mon souffle au matin       &agrav ce pays que je dis est l’homme est       un       &agrav si elle est belle ? je cinq madame aux yeux de pa(i)smeisuns en est venuz antoine simon 17 temps de cendre de deuil de (en regardant un dessin de et il parlait ainsi dans la de l’autre d’un côté       parfoi quant carles oït la fragilité humaine. le texte qui suit est, bien pure forme, belle muette, l’impossible attendre. mot terrible.  la toile couvre les    courant nice, le 30 juin 2000       soleil je serai toujours attentif à bribes en ligne a       la les textes mis en ligne il existe au moins deux       " si j’avais de son  tu vois im font chier je suis celle qui trompe station 5 : comment dernier vers s’il pour m.b. quand je me heurte       au a claude b.   comme mais non, mais non, tu macles et roulis photo 4       fourr& antoine simon 15 (vois-tu, sancho, je suis     " ce qu’un paysage peut r.m.a toi le don des cris qui     sur la pente rimbaud a donc dernier vers aoi des conserves !       enfant temps où le sang se les petites fleurs des ] heureux l’homme torna a sorrento ulisse torna pour jean gautheronle cosmos  le grand brassage des f le feu est venu,ardeur des       la antoine simon 31 ses mains aussi étaient  tu ne renonceras pas. au rayon des surgelés la vie humble chez les un tunnel sans fin et, à Ç’avait été la nous savons tous, ici, que spectacle de josué dit heureuse ruine, pensait     au couchant je dors d’un sommeil de       assis les doigts d’ombre de neige petit matin frais. je te on trouvera la video pour michèle gazier 1)     pourquoi       m&eacu   3   

les pour michèle gazier 1 coupé le sonà c’est la peur qui fait       dans macles et roulis photo c’est un peu comme si,       chaque       maquis sous la pression des huit c’est encore à a la fin il ne resta que la pureté de la survie. nul clere est la noit e la   le texte suivant a pour gilbert tout en vérifiant mouans sartoux. traverse de allons fouiller ce triangle ce texte m’a été ne pas négocier ne       m̵ buttati ! guarda&nbs envoi du bulletin de bribes une autre approche de quand vous serez tout dernier vers aoi la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ALBERTINE BENEDETTO

<- AVATARS DU DIRE | Sa langue se cabre ->
Genre des mots
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

Genre des mots
mauvais genre évidemment
la sagesse au féminin s’est trompée d’un x
irréparable la faute depuis
nous errons de ruse en tromperie
Circée n’est jamais loin

L’amour au masculin
cherche toujours son Eurydice
l’éternelle fiancée à peine saisie
par le regard qui tranche
préfère les ombres ses complices
car les amours au féminin
sont toujours équivoques

A défaut de transes
que dire des trans
sexuels el mar ne peut s’ouvrir
sans devenir la mar la mort
est Thanatos mâle dominatrice
Polémos se décline en blessures
au féminin

Pourtant Force est Femme
s’ il y a vis de forme
tout cela se règlera
le dernier mot est au poète
a batallas de amor
campo de plumas

Publication en ligne : 30 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette