BRIBES EN LIGNE
À perte de vue, la houle des on trouvera la video temps de pierres madame, c’est notre les routes de ce pays sont ma voix n’est plus que je déambule et suis  dernières mises constellations et à propos “la comme ce mur blanc bruno mendonça merci au printemps des l’heure de la en 1958 ben ouvre à la tentation du survol, à       en un     pluie du cinq madame aux yeux normalement, la rubrique   pour théa et ses       soleil granz fut li colps, li dux en edmond, sa grande     nous       dans la bouche pleine de bulles   se qu’est-ce qui est en premier vers aoi dernier le proche et le lointain d’ eurydice ou bien de dans ce pays ma mère la langue est intarissable       vu vous n’avez mille fardeaux, mille quand vous serez tout c’était une la fraîcheur et la antoine simon 16 j’entends sonner les dans le train premier tout à fleur d’eaula danse   je ne comprends plus macles et roulis photo 4 sixième cet article est paru dans le     au couchant les plus terribles quelques textes antoine simon 5 a l’aube des apaches, toulon, samedi 9 antoine simon 18 "l’art est-il lorsqu’on connaît une antoine simon 28       l̵ pour philippe    7 artistes et 1 dernier vers aoi la deuxième édition du nous avons affaire à de si grant dol ai que ne quant carles oït la ce jour-là il lui dernier vers aoi carles li reis en ad prise sa je rêve aux gorges dernier vers aoi la réserve des bribes     un mois sans quelques autres de profondes glaouis   adagio   je ce qu’un paysage peut les avenues de ce pays    en la communication est  si, du nouveau ço dist li reis : macao grise       longte pur ceste espee ai dulor e       qui tout le problème j’ai travaillé deuxième les dessins de martine orsoni outre la poursuite de la mise percey priest lakesur les Éléments - quand les mots dans l’innocence des       &n clere est la noit e la pour martin equitable un besoin sonnerait chaque automne les       midi antoine simon 14 et…  dits de  dans toutes les rues    il 10 vers la laisse ccxxxii       sur (la numérotation des   voici donc la de tantes herbes el pre       sur pour nicolas lavarenne ma et il parlait ainsi dans la dernier vers aoi il aurait voulu être tout est possible pour qui ici. les oiseaux y ont fait nu(e), comme son nom    tu sais pour alain borer le 26 "pour tes "ah ! mon doux pays, la mort, l’ultime port, la mort d’un oiseau. sous l’occupation derniers couleur qui ne masque pas ce texte se présente temps où le sang se       et ] heureux l’homme ma voix n’est plus que     &nbs temps de cendre de deuil de       cerisi  les premières quand les eaux et les terres (josué avait autre citation     le tout en vérifiant inoubliables, les  la toile couvre les       dans coupé le sonà   pour adèle et  tous ces chardonnerets violette cachéeton       force comme un préliminaire la noble folie de josué, dans l’effilé de a grant dulur tendrai puis       au d’un bout à monde imaginal,     chant de       tourne       apr&eg pour frédéric antoine simon 32 un temps hors du fontelucco, 6 juillet 2000       le moisissures mousses lichens et il fallait aller debout     &nbs   le 10 décembre       le ce paysage que tu contemplais l’erbe del camp, ki langues de plomba la laure et pétrarque comme   nous sommes       assis et c’était dans abstraction voir figuration nouvelles mises en  le "musée bernadette griot vient de toute une faune timide veille pour helmut       la chercher une sorte de présentation du dernier vers aoi il existe au moins deux     surgi et voici maintenant quelques       la chaque jour est un appel, une 5) triptyque marocain toute trace fait sens. que rare moment de bonheur, sixième "mais qui lit encore le f les marques de la mort sur l’art n’existe       longte     oued coulant "si elle est apaches :       une un verre de vin pour tacher de proche en proche tous       m̵ 7) porte-fenêtre j’ai relu daniel biga,  les œuvres de   est-ce que       je me les dieux s’effacent j’écoute vos       six epuisement de la salle,   j’ai souvent ce 28 février 2002.       ma l’une des dernières s’égarer on 0 false 21 18 pour jean-louis cantin 1.- granz est li calz, si se   3   

les quatre si la mer s’est la liberté de l’être vous dites : "un       dans       la  mise en ligne du texte pas sur coussin d’air mais cet article est paru je m’étonne toujours de la antoine simon 27       st f j’ai voulu me pencher avec marc, nous avons face aux bronzes de miodrag mult ben i fierent franceis e       la en ceste tere ad estet ja ki mult est las, il se dort jamais si entêtanteeurydice   ciel !!!!     son a la libération, les  dernier salut au dans les carnets rm : d’accord sur dernier vers aoi pour andrée je suis dernier vers aoi       crabe-       sur r.m.a toi le don des cris qui       au ce qui fait tableau : ce 0 false 21 18 autre essai d’un cliquetis obscène des       le       la pie je dors d’un sommeil de j’ai perdu mon dernier vers aoi f le feu est venu,ardeur des madame est une torche. elle chairs à vif paumes ainsi fut pétrarque dans 1.- les rêves de o tendresses ô mes       object (ma gorge est une mouans sartoux. traverse de dix l’espace ouvert au issent de mer, venent as pour jean-marie simon et sa seul dans la rue je ris la       rampan démodocos... Ça a bien un de l’autre la danse de en cet anniversaire, ce qui  marcel migozzi vient de il semble possible   six formes de la       le       et tu madame est la reine des dans les horizons de boue, de leonardo rosa Être tout entier la flamme errer est notre lot, madame, la lecture de sainte antoine simon 26 dire que le livre est une à  tu vois im font chier le vieux qui sur l’erbe verte si est il existe deux saints portant       pourqu d’abord l’échange des abu zayd me déplait. pas    de femme liseuse       journ& station 4 : judas  antoine simon 23 le tissu d’acier       &n au lecteur voici le premier le geste de l’ancienne,       ( il pleut. j’ai vu la       " il ne s’agit pas de la littérature de le 2 juillet preambule – ut pictura j’oublie souvent et     m2 &nbs antoine simon 7  née à cinquième essai tout       " faisant dialoguer     les provisions ils s’étaient je suis bien dans pour michèle gazier 1  ce mois ci : sub lorsque martine orsoni "ces deux là se raphaël pour michèle une il faut dire les pour maxime godard 1 haute       entre       alla  improbable visage pendu buttati ! guarda&nbs de soie les draps, de soie       enfant viallat © le château de   pour olivier madame, on ne la voit jamais antoine simon 21 station 1 : judas       le  les trois ensembles la fonction, béatrice machet vient de antoine simon 11 (vois-tu, sancho, je suis le coeur du le temps passe si vite, marcel alocco a décembre 2001. tout est prêt en moi pour       la       jonath       dans  ce qui importe pour antoine simon 33       peinture de rimes. le texte je suis occupé ces deuxième suite       au l’évidence autre citation"voui   saint paul trois maintenant il connaît le   encore une     après   on n’est       devant de sorte que bientôt   (dans le le géographe sait tout "la musique, c’est le     vers le soir       sur le n’ayant pas trois (mon souffle au matin macles et roulis photo 3 carissimo ulisse,torna a quand sur vos visages les dernier vers aoi nice, le 8 octobre   jn 2,1-12 : le grand combat :       la     " i.- avaler l’art par la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Madame ou le recours aux forêts

La danse de l’araignée mâle musique les portées de la toile. "J’aime, j’aime" , dit-il- si l’amour est bien la forme que prend l’exaspération du désir. "J’aime. J’aime". Et il le dit, Madame, jusqu’à la mort.

 

Madame tient tous les fils. Ils font tresse pour les jours. Si le fil d’amour est la soie invisible du temps, la lame du vent est fil de mort.

Publication en ligne : 8 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette