BRIBES EN LIGNE
pour egidio fiorin des mots en cet anniversaire, ce qui dans le monde de cette ce     ton les parents, l’ultime c’est extrêmement les plus vieilles       les       descen je ne peins pas avec quoi, aux george(s) (s est la pour raphaël       avant faisant dialoguer clers est li jurz et li À max charvolen et martin le grand combat :       retour qu’est-ce qui est en       et tu raphaël clquez sur deux mille ans nous le tissu d’acier 0 false 21 18 pour jean gautheronle cosmos ils s’étaient       nuage ses mains aussi étaient     dans la ruela de pa(i)smeisuns en est venuz les étourneaux !       jardin cinquième essai tout       journ& les installations souvent,       o autres litanies du saint nom       dans clers fut li jurz e li       bonheu       la on dit qu’agathe fontelucco, 6 juillet 2000       m&eacu démodocos... Ça a bien un dernier vers aoi et ces j’écoute vos a claude b.   comme antoine simon 29 pour m.b. quand je me heurte  “comment la route de la soie, à pied, « h&eacu       fleur       p&eacu je t’ai admiré, j’ai relu daniel biga, des quatre archanges que       une le geste de l’ancienne, et tout avait errer est notre lot, madame,     oued coulant abu zayd me déplait. pas       dans       pav&ea   je ne comprends plus ici. les oiseaux y ont fait on a cru à beaucoup de merveilles un besoin de couper comme de   3   

les ço dist li reis : la pureté de la survie. nul et il parlait ainsi dans la il n’est pire enfer que pure forme, belle muette, nous viendrons nous masser  “s’ouvre     quand       entre       voyage vous dites : "un napolì napolì accorde ton désir à ta spectacle de josué dit apaches : dans ce pays ma mère dimanche 18 avril 2010 nous il aurait voulu être comme ce mur blanc f tous les feux se sont couleur qui ne masque pas dans la caverne primordiale À perte de vue, la houle des o tendresses ô mes dans l’innocence des 1.- les rêves de       soleil l’erbe del camp, ki "je me tais. pour taire. encore une citation“tu       montag     nous       quinze     &nbs on trouvera la video face aux bronzes de miodrag de la pour nicolas lavarenne ma 10 vers la laisse ccxxxii     pourquoi mouans sartoux. traverse de petit matin frais. je te etait-ce le souvenir toute trace fait sens. que       le violette cachéeton       au             au vi.- les amicales aventures attendre. mot terrible. coupé en deux quand quelque chose "la musique, c’est le les premières macles et roulis photo 4       l̵ rita est trois fois humble. mieux valait découper à propos des grands i en voyant la masse aux marché ou souk ou dernier vers aoi à la bonne i.- avaler l’art par la brume. nuages pour frédéric paroles de chamantu       droite lancinant ô lancinant vue à la villa tamaris dans les rêves de la       l̵ quando me ne so itu pe les textes mis en ligne huit c’est encore à   un vendredi quelques textes sous l’occupation f le feu m’a       voyage  mise en ligne du texte monde imaginal, dernier vers doel i avrat, attendre. mot terrible.       mouett       banlie quatre si la mer s’est je reviens sur des imagine que, dans la temps de cendre de deuil de pour daniel farioli poussant       &ccedi l’homme est villa arson, nice, du 17       il et encore  dits       " carissimo ulisse,torna a d’ eurydice ou bien de   anatomie du m et       reine     les fleurs du lorsqu’on connaît une dans ma gorge   1) cette pur ceste espee ai dulor e non, björg,  le "musée le pendu l’attente, le fruit quand c’est le vent qui antoine simon 5       la gaucherie à vivre, sixième il pleut. j’ai vu la pourquoi yves klein a-t-il et te voici humanité dernier vers aoi le 15 mai, à (ô fleur de courge... tes chaussures au bas de laure et pétrarque comme macles et roulis photo     longtemps sur au commencement était   se "pour tes chercher une sorte de cet univers sans   encore une paysage de ta tombe  et légendes de michel poussées par les vagues       la "le renard connaît constellations et     rien de proche en proche tous  tous ces chardonnerets deuxième approche de carles li reis en ad prise sa montagnesde madame chrysalide fileuse pour julius baltazar 1 le       un (dans mon ventre pousse une la vie est dans la vie. se antoine simon 9 mais non, mais non, tu la légende fleurie est madame, on ne la voit jamais inoubliables, les pour michèle gazier 1) antoine simon 7 exode, 16, 1-5 toute pour mes enfants laure et josué avait un rythme       le       ruelle la force du corps,       sur et si tu dois apprendre à la vie humble chez les   maille 1 :que le 28 novembre, mise en ligne toutes sortes de papiers, sur  dernier salut au Éléments - station 3 encore il parle  “la signification la mort d’un oiseau. pour maxime godard 1 haute « pouvez-vous écrirecomme on se cinquième citationne ce paysage que tu contemplais       grimpa    nous   la baie des anges voile de nuità la c’est pour moi le premier       enfant "nice, nouvel éloge de la mesdames, messieurs, veuillez je dors d’un sommeil de granz est li calz, si se macles et roulis photo 7 là, c’est le sable et l’ami michel station 5 : comment    si tout au long mi viene in mentemi rm : nous sommes en vous avez antoine simon 30       deux “le pinceau glisse sur nice, le 18 novembre 2004 le "patriote",       dans et si au premier jour il   adagio   je       assis dernier vers aoi présentation du   voici donc la "ces deux là se       dans elle ose à peine au programme des actions ce jour-là il lui 0 false 21 18   en grec, morías ouverture de l’espace trois (mon souffle au matin difficile alliage de 1. il se trouve que je suis  “... parler une me c’est seulement au antoine simon 33 cet article est paru quel ennui, mortel pour       l̵ percey priest lakesur les  marcel migozzi vient de antoine simon 14 l’impossible pour angelo mille fardeaux, mille si j’étais un chaque jour est un appel, une       pourqu       &agrav Être tout entier la flamme les enseignants :     de rigoles en   jn 2,1-12 : quand les mots la rencontre d’une « e ! malvais 13) polynésie "tu sais ce que c’est antoine simon 20       le macles et roulis photo 3       dans troisième essai il est le jongleur de lui  “ce travail qui madame a des odeurs sauvages quatrième essai de en introduction à antoine simon 6 toulon, samedi 9 seul dans la rue je ris la au lecteur voici le premier premier vers aoi dernier autre essai d’un  le livre, avec chaque automne les       allong onzième quand vous serez tout le ciel de ce pays est tout torna a sorrento ulisse torna  dans le livre, le je ne sais pas si       bruyan d’abord l’échange des en 1958 ben ouvre à le lent tricotage du paysage cher bernard sept (forces cachées qui       le nous serons toujours ces  tu ne renonceras pas.    courant souvent je ne sais rien de dernier vers aoi de toutes les " je suis un écorché vif. dernier vers aoi les durand : une troisième essai et viallat © le château de pas de pluie pour venir pour jean-louis cantin 1.-    regardant temps de bitume en fusion sur vous deux, c’est joie et je sais, un monde se “dans le dessin bien sûrla hans freibach :       crabe- antoine simon 17 dernier vers aoi m1         ces sec erv vre ile lorsque martine orsoni bernadette griot vient de ce qui fait tableau : ce jusqu’à il y a il faut laisser venir madame "et bien, voilà..." dit certains prétendent       vu préparation des au labyrinthe des pleursils   l’oeuvre vit son       m̵ 5) triptyque marocain       la dernier vers aoi       midi epuisement de la salle, la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Madame ou le recours aux forêts

Madame, on ne la voit jamais qu’en mots quand on se perd dans les forêts du langage, de clairière en clairière. Ces noeuds entre vivre et écrire.

 

 

Entre inspirer et expirer, ce paroxysme du silence animal au premier moment de la chute du jour, vous ne parlez, Madame, que pour pour vous rapprocher de ce silence-là...

Publication en ligne : 4 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette