BRIBES EN LIGNE
      nuage ses mains aussi étaient clers est li jurz et li  dans le livre, le station 3 encore il parle ce va et vient entre sauvage et fuyant comme rita est trois fois humble. la deuxième édition du i en voyant la masse aux introibo ad altare depuis ce jour, le site très malheureux... poussées par les vagues       magnol dernier vers aoi c’est la chair pourtant les amants se   au milieu de       deux pour mireille et philippe dans les horizons de boue, de     faisant la attelage ii est une œuvre       allong vous avez       six outre la poursuite de la mise la brume. nuages     une abeille de pour ma reflets et echosla salle       pass&e deux ce travail vous est  les œuvres de deuxième apparition de       fleur le 19 novembre 2013, à la dernier vers aoi   cinquième citationne       la       droite  “comment à cri et à passet li jurz, la noit est l’impossible   est-ce que   le texte suivant a josué avait un rythme lentement, josué dernier vers aoi la terre a souvent tremblé     au couchant ainsi fut pétrarque dans     ton   je ne comprends plus générations       le   tout est toujours en       nuage nous viendrons nous masser ensevelie de silence, à propos “la bientôt, aucune amarre folie de josuétout est les premières il y a des objets qui ont la bel équilibre et sa les durand : une il en est des noms comme du madame est la reine des où l’on revient giovanni rubino dit       sur le       les       sur  référencem faisant dialoguer je crie la rue mue douleur depuis le 20 juillet, bribes       au 1 la confusion des       l̵ madame des forêts de dernier vers aoi       fourr& les dessins de martine orsoni les oiseaux s’ouvrent dans l’innocence des       le  monde rassemblé       sabots   iv    vers pour qui veut se faire une  marcel migozzi vient de hans freibach :    au balcon je reviens sur des  l’exposition  ma voix n’est plus que pour robert pour mon épouse nicole antoine simon 29 a la libération, les  si, du nouveau max charvolen, martin miguel       bien       la jamais si entêtanteeurydice i mes doigts se sont ouverts       l̵ huit c’est encore à pas même reprise du site avec la  les premières dernier vers aoi pluies et bruines,       juin   en grec, morías madame dans l’ombre des sors de mon territoire. fais ecrire sur l’illusion d’une       le       " accorde ton désir à ta deux nouveauté, « e ! malvais au lecteur voici le premier paroles de chamantu       quand et si au premier jour il     depuis     &nbs       aujour il faut laisser venir madame traquer       &agrav       p&eacu tout mon petit univers en       le carles li reis en ad prise sa ne faut-il pas vivre comme en ceste tere ad estet ja polenta on trouvera la video vous n’avez je désire un la question du récit vue à la villa tamaris vertige. une distance bernard dejonghe... depuis 0 false 21 18       la       les   se le vieux qui de proche en proche tous se reprendre. creuser son rêve, cauchemar, dernier vers aoi   adagio   je       longte la pureté de la survie. nul  pour jean le arbre épanoui au ciel la légende fleurie est et voici maintenant quelques f toutes mes       apr&eg les grands portrait. 1255 :         &n À perte de vue, la houle des 1) notre-dame au mur violet a grant dulur tendrai puis j’ai relu daniel biga,       vu       aux madame, on ne la voit jamais il est le jongleur de lui       sur bien sûr, il y eut je ne saurais dire avec assez toutefois je m’estimais l’éclair me dure, 1257 cleimet sa culpe, si pour philippe dernier vers aoi à propos des grands (la numérotation des dans les carnets imagine que, dans la       ruelle pour jacky coville guetteurs       en "moi, esclave" a premier vers aoi dernier la langue est intarissable pour jean marie ainsi alfred… je déambule et suis certains prétendent       apparu antoine simon 28 bruno mendonça immense est le théâtre et       à napolì napolì ce qui importe pour nice, le 30 juin 2000 le "patriote", granz est li calz, si se  un livre écrit la musique est le parfum de       tourne lorsqu’on connaît une le passé n’est c’est le grand   entrons il arriva que       l̵ antoine simon 25     pluie du  tu vois im font chier able comme capable de donner       &agrav et si tu dois apprendre à       pourqu  née à avant propos la peinture est il y a dans ce pays des voies  au mois de mars, 1166 on croit souvent que le but un titre : il infuse sa ce c’est extrêmement livre grand format en trois charogne sur le seuilce qui       l̵ il n’était qu’un dans l’innocence des c’est pour moi le premier (josué avait la tentation du survol, à     tout autour viallat © le château de       embarq sous l’occupation    7 artistes et 1       il       baie cinquième essai tout sixième dans le pain brisé son  jésus a l’aube des apaches, la vie est dans la vie. se sainte marie,   jn 2,1-12 :       et en introduction à préparation des carmelo arden quin est une exacerbé d’air antoine simon 7 quand les mots là, c’est le sable et   voici donc la pour yves et pierre poher et  les éditions de langues de plomba la  de la trajectoire de ce    regardant démodocos... Ça a bien un il n’y a pas de plus       je les avenues de ce pays antoine simon 22 buttati ! guarda&nbs quand sur vos visages les     " bribes en ligne a       é     cet arbre que comme un préliminaire la raphaËl c’est une sorte de       je la gaucherie à vivre, al matin, quant primes pert tous feux éteints. des décembre 2001. des voix percent, racontent troisième essai       ( mes pensées restent macles et roulis photo 7 pour martine trois tentatives desesperees       dans À max charvolen et martin     les fleurs du  avec « a la     nous cette machine entre mes    tu sais "ces deux là se       enfant cliquetis obscène des  c’était il y a tant de saints sur  il y a le à la bonne pur ceste espee ai dulor e dire que le livre est une il pleut. j’ai vu la       " tu le sais bien. luc ne assise par accroc au bord de dernier vers aoi   abu zayd me déplait. pas (ma gorge est une       &ccedi  l’écriture pour andré villers 1)       le les lettres ou les chiffres "l’art est-il dans ma gorge dieu faisait silence, mais beaucoup de merveilles       fourmi  “ne pas  ce qui importe pour antoine simon 12 5) triptyque marocain dernier vers aoi on préparait       dans les textes mis en ligne antoine simon 13 je suis (À l’église même si cet univers sans  hier, 17 religion de josué il     longtemps sur avez-vous vu       le suite de a propos d’une de l’autre     &nbs je me souviens de dernier vers aoi quatre si la mer s’est je sais, un monde se le texte qui suit est, bien juste un  “... parler une quel étonnant       coude envoi du bulletin de bribes madame est une torche. elle j’ai parlé mesdames, messieurs, veuillez glaciation entre elle ose à peine il en est des meurtrières. pour max charvolen 1) marie-hélène constellations et     rien       dans …presque vingt ans plus       & monde imaginal, j’ai longtemps 1254 : naissance de merle noir  pour merci à marc alpozzo mouans sartoux. traverse de sables mes parolesvous paien sunt morz, alquant pour frédéric coupé le sonà    nous il aurait voulu être   pour le prochain       ( la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > avec Jean Jacques Laurent > Terre de l’enfuie
<- VIII | X ->
IX
Artiste(s) : Laurent (site)

Quand les eaux et les terres de ce pays se réunissent
les porteuses d’eau de terre et de pain
se dirigent lentement vers la rivière  
le ciel n’est alors jamais trop loin avec ses airs de femme
leur tête se dresse
et frémit d’émoi sous le poids des vases de cuivre et des sacs de toile
on dit aussi qu’au fond des puits sont conservés
de grands secrets et mille oiseaux soudain s’affolent
autour des pistils de la valériane.

JPEG - 46.1 ko
Quand les eaux et les terres...
Publication en ligne : 7 janvier 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette