BRIBES EN LIGNE
s’ouvre la et que dire de la grâce pour jean gautheronle cosmos       baie juste un premier vers aoi dernier il y a des objets qui ont la j’ai longtemps  marcel migozzi vient de branches lianes ronces ce paysage que tu contemplais       midi la littérature de  dernier salut au       bien pour martine, coline et laure     après les oiseaux s’ouvrent diaphane est le mot (ou j’ai donné, au mois comment entrer dans une ajout de fichiers sons dans       j̵       je me tout en travaillant sur les     nous       &agrav f le feu s’est tant pis pour eux. « e ! malvais je reviens sur des la pureté de la survie. nul bruno mendonça   tout est toujours en pour martine le ciel de ce pays est tout       grimpa la lecture de sainte marcel alocco a si tu es étudiant en       pass&e li quens oger cuardise la réserve des bribes 1-nous sommes dehors. les doigts d’ombre de neige       longte pour frédéric je serai toujours attentif à "l’art est-il couleur qui ne masque pas onzième et si tu dois apprendre à torna a sorrento ulisse torna rm : d’accord sur comme une suite de difficile alliage de       l̵ carmelo arden quin est une dernier vers aoi   "moi, esclave" a (en regardant un dessin de pour jean marie a la femme au       et tu       une antoine simon 30   l’oeuvre vit son il en est des meurtrières. derniers clquez sur quand nous rejoignons, en le glacis de la mort quelque chose       soleil ….omme virginia par la avant propos la peinture est  martin miguel vient rien n’est plus ardu nous lirons deux extraits de se reprendre. creuser son des voix percent, racontent passet li jurz, si turnet a encore une citation“tu macles et roulis photo 4       object elle réalise des certains prétendent antoine simon 25 “dans le dessin       &agrav la brume. nuages on trouvera la video deuxième apparition de temps où le sang se dessiner les choses banales l’éclair me dure,  jésus histoire de signes .       sur vous avez pure forme, belle muette, toujours les lettres : certains soirs, quand je       à       les ] heureux l’homme       dans patrick joquel vient de  le livre, avec cinq madame aux yeux si j’étais un neuf j’implore en vain marché ou souk ou       mouett pour anne slacik ecrire est coupé en deux quand  dans le livre, le       le       le       deux       glouss le scribe ne retient       l̵     sur la j’oublie souvent et pour andré merci à la toile de   je ne comprends plus la terre a souvent tremblé là, c’est le sable et imagine que, dans la jusqu’à il y a premier essai c’est de proche en proche tous attendre. mot terrible. apaches :       p&eacu le proche et le lointain       que       dans station 1 : judas comme ce mur blanc station 3 encore il parle martin miguel art et       droite     vers le soir station 5 : comment (la numérotation des       sur       le     un mois sans       st lu le choeur des femmes de iloec endreit remeint li os mieux valait découper     pourquoi l’instant criblé l’évidence       "   (à       devant antoine simon 2   ces sec erv vre ile f toutes mes    seule au deuxième essai le pour yves et pierre poher et dans l’innocence des les parents, l’ultime soudain un blanc fauche le frères et       su    si tout au long antoine simon 5 on croit souvent que le but antoine simon 12  dernières mises "mais qui lit encore le le coeur du gardien de phare à vie, au un verre de vin pour tacher c’est ici, me       deux pour mes enfants laure et démodocos... Ça a bien un  pour jean le  “comment descendre à pigalle, se dernier vers doel i avrat, ( ce texte a les textes mis en ligne on cheval 1 au retour au moment quatrième essai rares       neige li emperere s’est (ô fleur de courge... je m’étonne toujours de la issent de mer, venent as l’heure de la  “ne pas       d&eacu la liberté de l’être pour jacqueline moretti, nous dirons donc antoine simon 10 un jour, vous m’avez       allong  ce mois ci : sub       assis tout à fleur d’eaula danse Être tout entier la flamme l’impression la plus quel ennui, mortel pour dernier vers aoi il faut laisser venir madame face aux bronzes de miodrag ma voix n’est plus que lancinant ô lancinant un trait gris sur la (dans mon ventre pousse une lentement, josué carissimo ulisse,torna a et tout avait les installations souvent, on peut croire que martine "nice, nouvel éloge de la paien sunt morz, alquant     le cygne sur  epître aux il ne sait rien qui ne va deux mille ans nous antoine simon 33       reine     m2 &nbs   3   

les  “... parler une       sur nos voix non, björg, tromper le néant       le les cuivres de la symphonie       o nous avons affaire à de carcassonne, le 06    7 artistes et 1    regardant pour jean-marie simon et sa     dans la ruela maintenant il connaît le ce jour-là il lui je meurs de soif à la mémoire de pour daniel farioli poussant f les rêves de rm : nous sommes en       &agrav     tout autour carles respunt : et la peur, présente     quand ici. les oiseaux y ont fait rita est trois fois humble. au programme des actions ce n’est pas aux choses 1257 cleimet sa culpe, si nice, le 30 juin 2000 avez-vous vu il souffle sur les collines antoine simon 14 dans les hautes herbes temps de cendre de deuil de       la autres litanies du saint nom dans le pain brisé son carles li reis en ad prise sa comme un préliminaire la dernier vers aoi       qui À max charvolen et martin polenta traquer pour nicolas lavarenne ma  ce qui importe pour       pour j’ai travaillé qu’est-ce qui est en pour andrée mesdames, messieurs, veuillez     [1]  inoubliables, les tu le sais bien. luc ne troisième essai       fleur dentelle : il avait pourquoi yves klein a-t-il   ciel !!!! carissimo ulisse,torna a autre citation"voui dernier vers aoi  les premières       l̵ « voici tout le problème       sabots macao grise     rien    en       je madame est la reine des le ciel est clair au travers pour lee       je spectacle de josué dit au lecteur voici le premier "ah ! mon doux pays, vos estes proz e vostre « pouvez-vous antoine simon 27 chaque automne les pas sur coussin d’air mais les durand : une antoine simon 19 a l’aube des apaches, « amis rollant, de il pleut. j’ai vu la normalement, la rubrique dernier vers aoi 1 la confusion des dans la caverne primordiale de pareïs li seit la       voyage il s’appelait       fourr& tout mon petit univers en voile de nuità la pour pierre theunissen la       ruelle écoute, josué, au rayon des surgelés le corps encaisse comme il "ces deux là se aucun hasard si se sa langue se cabre devant le de toutes les villa arson, nice, du 17 merci au printemps des cinquième citationne       le 5) triptyque marocain violette cachéeton   que signifie  “ce travail qui le passé n’est pour gilbert       allong dans ce pays ma mère l’existence n’est il y a dans ce pays des voies  on peut passer une vie       object  c’était des quatre archanges que la vie est ce bruissement   six formes de la "pour tes   dits de temps de bitume en fusion sur mult est vassal carles de générations  mise en ligne du texte       vu raphaËl       sur le antoine simon 7 antoine simon 9 0 false 21 18 sors de mon territoire. fais attendre. mot terrible. c’est un peu comme si, morz est rollant, deus en ad rêves de josué, une errance de samuelchapitre 16, versets 1       dans c’est le grand cet article est paru le vieux qui la route de la soie, à pied, deuxième approche de la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES EN CHANTIER > VOLUME VI
<- CLXXXV | CLXXXVII ->
CLXXXVI

Clefs : éléments , Josué , lieux , lutte

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette