BRIBES EN LIGNE
a toi le don des cris qui envoi du bulletin de bribes j’ai ajouté     pourquoi       grimpa dernier vers aoi et il parlait ainsi dans la dans les carnets madame est la reine des   tout est toujours en juste un mot pour annoncer le géographe sait tout raphaël de mes deux mains f le feu s’est recleimet deu mult « pouvez-vous mieux valait découper    7 artistes et 1       le       crabe- après la lecture de autres litanies du saint nom mougins. décembre “dans le dessin À max charvolen et attention beau ouverture d’une faisant dialoguer autre essai d’un quatre si la mer s’est f les rêves de dentelle : il avait la gaucherie à vivre,       &n       il 1254 : naissance de pour philippe « voici j’ai changé le  l’exposition  la fraîcheur et la dans la caverne primordiale       en il ne sait rien qui ne va eurydice toujours nue à  pour jean le       &n clquez sur g. duchêne, écriture le 7) porte-fenêtre un jour nous avons josué avait un rythme bribes en ligne a pour martin  ce qui importe pour aucun hasard si se se placer sous le signe de       ruelle       arauca diaphane est le mot (ou granz fut li colps, li dux en approche d’une lorsque martine orsoni c’est le grand un jour, vous m’avez dessiner les choses banales       m&eacu buttati ! guarda&nbs deuxième essai f toutes mes sept (forces cachées qui   dits de       &agrav dans l’innocence des       fourr& tes chaussures au bas de inoubliables, les heureuse ruine, pensait tromper le néant dorothée vint au monde       une  il y a le pour jacky coville guetteurs le travail de bernard accorde ton désir à ta au commencement était soudain un blanc fauche le l’éclair me dure, sur l’erbe verte si est les plus vieilles i mes doigts se sont ouverts nu(e), comme son nom       bruyan agnus dei qui tollis peccata in the country le 26 août 1887, depuis f le feu est venu,ardeur des       six  epître aux       l̵ macles et roulis photo  “ce travail qui       deux ce pays que je dis est il en est des noms comme du les premières station 4 : judas  li emperere par sa grant comme un préliminaire la deuxième approche de   le texte suivant a des quatre archanges que pour julius baltazar 1 le pure forme, belle muette, encore une citation“tu       mouett cet article est paru dans le premier essai c’est pour m.b. quand je me heurte antoine simon 6 c’est seulement au genre des motsmauvais genre sous la pression des marie-hélène bernard dejonghe... depuis     chambre si elle est belle ? je au lecteur voici le premier la terre nous dernier vers doel i avrat,       dans       vu j’entends sonner les  tu ne renonceras pas. l’illusion d’une traquer le lent tricotage du paysage  improbable visage pendu le soleil n’est pas       dans     pluie du tout mon petit univers en cinquième essai tout la lecture de sainte douze (se fait terre se       embarq moi cocon moi momie fuseau très saintes litanies       au     oued coulant la deuxième édition du le 2 juillet fontelucco, 6 juillet 2000 il aurait voulu être antoine simon 9   né le 7 rare moment de bonheur, d’abord l’échange des apaches : les cuivres de la symphonie macles et roulis photo 3 c’est la peur qui fait station 5 : comment paien sunt morz, alquant une errance de       longte dernier vers aoi j’écoute vos dernier vers aoi       allong       s̵ effleurer le ciel du bout des a ma mère, femme parmi  jésus la vie humble chez les antoine simon 3       deux je ne sais pas si peinture de rimes. le texte   pour théa et ses     &nbs     surgi à       cette générations carles respunt : dernier vers aoi dernier vers aoi  mise en ligne du texte attendre. mot terrible. li quens oger cuardise temps de pierres guetter cette chose vous dites : "un cet univers sans       au   le 10 décembre pour michèle gazier 1 antoine simon 25 l’art n’existe dernier vers aoi d’un bout à leonardo rosa ce paysage que tu contemplais est-ce parce que, petit, on la vie est ce bruissement       &agrav  “s’ouvre dernier vers aoi f les marques de la mort sur hans freibach : ne pas négocier ne bal kanique c’est l’art c’est la dernier vers aoi pierre ciel dans ce pays ma mère       sur cette machine entre mes 5) triptyque marocain dernier vers aoi bien sûrla sculpter l’air :     nous si tu es étudiant en Ç’avait été la encore la couleur, mais cette ce qui fait tableau : ce il n’y a pas de plus       ( c’est ici, me  marcel migozzi vient de journée de       un preambule – ut pictura les grands vue à la villa tamaris tous ces charlatans qui un nouvel espace est ouvert voile de nuità la merci au printemps des torna a sorrento ulisse torna et nous n’avons rien dernier vers aoi ce qui importe pour       les il arriva que o tendresses ô mes on peut croire que martine ils s’étaient si, il y a longtemps, les fragilité humaine. dans les carnets pour mireille et philippe quando me ne so itu pe giovanni rubino dit       au     après le "patriote",       force     rien quelques textes  zones gardées de avant dernier vers aoi jamais si entêtanteeurydice libre de lever la tête et ces pour maguy giraud et   au milieu de il faut aller voir       le les durand : une ouverture de l’espace toulon, samedi 9 antoine simon 27 antoine simon 21 de prime abord, il vous deux, c’est joie et pour pierre theunissen la sixième les routes de ce pays sont antoine simon 28       le dernier vers s’il quant carles oït la arbre épanoui au ciel de la si grant dol ai que ne maintenant il connaît le temps de bitume en fusion sur antoine simon 14  les premières ici, les choses les plus tout le problème montagnesde   voici donc la 1-nous sommes dehors. able comme capable de donner percey priest lakesur les il souffle sur les collines       je me la pureté de la survie. nul  tous ces chardonnerets     un mois sans       ton ce jour là, je pouvais tu le saiset je le vois patrick joquel vient de outre la poursuite de la mise errer est notre lot, madame, un besoin de couper comme de dont les secrets… à quoi archipel shopping, la quand il voit s’ouvrir,     ton certains prétendent 0 false 21 18  pour de mise en ligne d’un la mort d’un oiseau.       sur       la  “la signification le temps passe si vite, antoine simon 22 1) la plupart de ces grande lune pourpre dont les       longte les installations souvent, même si       le pas une année sans évoquer       maquis nos voix sainte marie,     chant de on préparait     de rigoles en mille fardeaux, mille pour jean-marie simon et sa tandis que dans la grande abu zayd me déplait. pas j’ai travaillé ecrire sur introibo ad altare       une couleur qui ne masque pas dernier vers aoi       je pour andré villers 1) « h&eacu       ( gardien de phare à vie, au rita est trois fois humble. au seuil de l’atelier je reviens sur des la brume. nuages    regardant bientôt, aucune amarre la question du récit pour egidio fiorin des mots       neige    nous dans le pays dont je vous dernier vers aoi i en voyant la masse aux ecrire les couleurs du monde temps où le sang se       juin a l’aube des apaches, vous n’avez       pav&ea le samedi 26 mars, à 15       dans une autre approche de nous avancions en bas de l’impossible en introduction à       nuage pour martine, coline et laure       sur  un livre écrit max charvolen, martin miguel tendresses ô mes envols et la peur, présente exacerbé d’air dernier vers que mort       la  c’était c’est parfois un pays alocco en patchworck © dernier vers aoi         &eacut la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > EFFRACTIONS

TROIS TENTATIVES DESESPEREES DE RECONSTITUTION D’UNE NECROLOGIE DECOUVERTE DANS UNE CORBEILLE A PAPIER

1.- L’état du papier au moment de la découverte
M. Jacques Isa
19 septembre 1919 à
  res
  et du
  gé de mi
  conseiller
  tion de l’Eura
  Directeur Général
  s fonction de conseil
  n (1966-1970), il était
  onoraire des commu
  et trésorier payeur

2.- Tentative de mise à plat
M. Jacques Isab
29 septembre 1919 à uré, N
réservoirs et du 0200 congé
de Mi ingénieur conseiller technique
conion de l’Euran direction ex directeur général
née, industries n (1966-1970) il était iques caoutchoucs
horonoraire de commu fils et câbles électriques et trésorier payeur
bâtiment sérieux

3.- Essai de reconstitution
M. Jacques Isab, le 29 septembre 1919 à Uri (N.), aux réservoirs et dû ol. 200 en congé de mi-ingénieur et conseiller technique au cañon de l’Euran –direction- ex directeur général, né à l’industrie (1966-1970) il était caoutchoutique honoraire de commun. fils de câble électrique et trésorier payeur de bâtiments sérieux.

   AOI

 

©Editions de l'Amourier, tous droits réservés

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette