BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi j’ai en réserve  la toile couvre les a la femme au c’est pour moi le premier     au couchant toujours les lettres :   maille 1 :que       cette    7 artistes et 1 vos estes proz e vostre m1       toulon, samedi 9 ce qui aide à pénétrer le       deux "l’art est-il dire que le livre est une constellations et sculpter l’air : la mort d’un oiseau. c’est extrêmement  epître aux pour gilbert ce jour là, je pouvais les lettres ou les chiffres dernier vers aoi       jonath la brume. nuages       "       le viallat © le château de "pour tes         or  l’exposition  bal kanique c’est il ne reste plus que le       &agrav       dans tout le problème a toi le don des cris qui douce est la terre aux yeux dans le pays dont je vous on croit souvent que le but       la musique est le parfum de suite du blasphème de       un je t’enlace gargouille pas facile d’ajuster le a dix sept ans, je ne savais trois (mon souffle au matin  je signerai mon réponse de michel  dans toutes les rues le temps passe si vite,       le       dans le géographe sait tout cinquième citationne i.- avaler l’art par       grimpa je t’ai admiré, la prédication faite j’ai relu daniel biga,       au un besoin de couper comme de pour michèle aueret antoine simon 19       l̵ première quelque temps plus tard, de pour alain borer le 26 deux nouveauté, comme c’est pour le prochain basilic, (la comme un préliminaire la dans le respect du cahier des paysage de ta tombe  et le 23 février 1988, il martin miguel art et       je antoine simon 14 nous avons affaire à de   (à  les éditions de la mort, l’ultime port, ici, les choses les plus antoine simon 11 dernier vers aoi       ce la liberté de l’être    de femme liseuse journée de maintenant il connaît le       bruyan       fourmi nous lirons deux extraits de dans ce périlleux non, björg, la légende fleurie est je me souviens de f le feu m’a   un dernier vers aoi   a la libération, les dernier vers aoi       j̵ deuxième apparition un jour, vous m’avez aux george(s) (s est la l’art n’existe soudain un blanc fauche le       ( fin première le glacis de la mort f les feux m’ont cinquième essai tout 0 false 21 18 li emperere s’est   pour adèle et vi.- les amicales aventures equitable un besoin sonnerait À l’occasion de tromper le néant lancinant ô lancinant à la mémoire de       bonhe le grand combat :     m2 &nbs mise en ligne d’un deux ce travail vous est le passé n’est une fois entré dans la       la   entrons dans un coin de nice, etait-ce le souvenir il ne s’agit pas de en cet anniversaire, ce qui normal 0 21 false fal la danse de pas de pluie pour venir ce     sur la merle noir  pour       je me les cuivres de la symphonie     après il existe au moins deux madame chrysalide fileuse encore la couleur, mais cette tout à fleur d’eaula danse       banlie Être tout entier la flamme difficile alliage de ma mémoire ne peut me agnus dei qui tollis peccata  “... parler une     extraire     nous       magnol mon cher pétrarque,       descen eurydice toujours nue à tendresses ô mes envols       reine       qui quand nous rejoignons, en mise en ligne pour max charvolen 1) madame, on ne la voit jamais     &nbs  tous ces chardonnerets dernier vers aoi antoine simon 23 la galerie chave qui "ah ! mon doux pays, à propos “la sous la pression des       arauca j’oublie souvent et rita est trois fois humble.   six formes de la   voici donc la       apr&eg   ces notes 10 vers la laisse ccxxxii       en un station 3 encore il parle mon travail est une de profondes glaouis rien n’est plus ardu antoine simon 6 violette cachéeton       le       & le lourd travail des meules essai de nécrologie,   anatomie du m et c’est vrai       les dernier vers aoi vous avez autres litanies du saint nom le travail de bernard deuxième essai       enfant preambule – ut pictura g. duchêne, écriture le   tout est toujours en       " bruno mendonça cinq madame aux yeux       &n « pouvez-vous cher bernard ...et poème pour epuisement de la salle,       que ( ce texte a       en       pav&ea   dits de dans les hautes herbes c’est la peur qui fait antoine simon 12       la       neige j’entends sonner les       deux dans le train premier tous feux éteints. des heureuse ruine, pensait mouans sartoux. traverse de de tantes herbes el pre ma voix n’est plus que À la loupe, il observa et…  dits de mes pensées restent max charvolen, martin miguel tout est possible pour qui ainsi va le travail de qui     les fleurs du sur la toile de renoir, les et que dire de la grâce 1) notre-dame au mur violet antoine simon 24 antoine simon 2       &ccedi       jardin       sur derniers vers sun destre au seuil de l’atelier raphaËl abu zayd me déplait. pas dans l’innocence des tes chaussures au bas de marie-hélène toute trace fait sens. que halt sunt li pui e mult halt  au travers de toi je autre petite voix     tout autour depuis ce jour, le site sixième  pour jean le les dessins de martine orsoni     quand me "si elle est « amis rollant, de l’une des dernières tout en vérifiant  les œuvres de bien sûrla rimbaud a donc les petites fleurs des les plus vieilles j’arrivais dans les       en vous dites : "un dernier vers aoi   des conserves ! d’un bout à marché ou souk ou       &agrav premier vers aoi dernier       la souvent je ne sais rien de après la lecture de       sabots       fourr& rien n’est ma chair n’est ki mult est las, il se dort nice, le 18 novembre 2004 (josué avait lentement bien sûr, il y eut j’écoute vos       st dans l’innocence des pour martine, coline et laure au commencement était  marcel migozzi vient de histoire de signes . troisième essai et quelques autres       dans quatrième essai de de proche en proche tous pour mireille et philippe       au toutes sortes de papiers, sur macles et roulis photo station 7 : as-tu vu judas se       droite antoine simon 3  les trois ensembles       la  zones gardées de bribes en ligne a ce pays que je dis est pour andré villers 1)  il est des objets sur dans la caverne primordiale   nous sommes antoine simon 21 douze (se fait terre se le 28 novembre, mise en ligne (vois-tu, sancho, je suis i mes doigts se sont ouverts rêves de josué, très malheureux... exacerbé d’air la force du corps, pure forme, belle muette,       il six de l’espace urbain, aucun hasard si se pour percey priest lakesur les faisant dialoguer       juin     les provisions À perte de vue, la houle des carissimo ulisse,torna a       &agrav sainte marie,     " préparation des       sur       tourne quelques textes effleurer le ciel du bout des ce qu’un paysage peut etudiant à au rayon des surgelés le vieux qui issent de mer, venent as       pourqu pour raphaël pour robert présentation du dernier vers que mort dernier vers s’il saluer d’abord les plus antoine simon 7 dont les secrets… à quoi "la musique, c’est le les grands pierre ciel a propos d’une le scribe ne retient l’heure de la antoine simon 25 sous l’occupation il n’y a pas de plus dans l’effilé de il souffle sur les collines       ( giovanni rubino dit autre essai d’un r.m.a toi le don des cris qui deux mille ans nous l’homme est      & un tunnel sans fin et, à    au balcon dernier vers aoi seins isabelle boizard 2005 in the country lu le choeur des femmes de pour jacky coville guetteurs 1254 : naissance de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Riera, Nathalie

NATHALIE RIERA

<- PAYSAGES D’ETE (extraits de séquences) |
JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN
© Nathalie Riera
Ecrivain(s) : Riera
Clefs : poésie

 

(à Axel)
 
 
De paix les traits du visage
et rires de ruisseau tressés de brindilles
j’oublie robes et chaussures
le crayon de l’été me dessine mes obscures allégories
 
Reliures du Temps (des rayures sur les rêveries, des ellipses de ma bouche)
Chevaux des roseaux
 
Nous aimerions sans phrase l’orgueil
comme ça sans phrase ce qui s’écrit
 
Dans le livre du jardin une page toujours perdue
remonter le temps je me dessine
jamais prière jamais poussière
quelque chose comme ça sur ce qui est en mouvement
chassé
hors de vue
 
lors que le jardin ne réplique rien
 
plus haut !
 
lors que descendre redonne le feu de ne pas renoncer
 
L’eau ne ment pas au jardin
Plus haut la voix !
Une crue a capella
 
 
(En souvenir de la nuit du 15 juin 2010)
Publication en ligne : 2 août 2010

titre documents joints

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette