BRIBES EN LIGNE
      la   je ne comprends plus       p&eacu la question du récit ….omme virginia par la les dernières la musique est le parfum de       "       magnol une il faut dire les ma voix n’est plus que la rencontre d’une  l’écriture station 1 : judas je meurs de soif       tourne et voici maintenant quelques « 8° de antoine simon 25 je suis morz est rollant, deus en ad saluer d’abord les plus vos estes proz e vostre siglent a fort e nagent e bien sûr, il y eut dernier vers aoi       ( la lecture de sainte les doigts d’ombre de neige en 1958 ben ouvre à a grant dulur tendrai puis pour le prochain basilic, (la antoine simon 18       la f dans le sourd chatoiement ainsi alfred… tu le saiset je le vois (vois-tu, sancho, je suis jouer sur tous les tableaux le franchissement des   (à       ( gardien de phare à vie, au …presque vingt ans plus       sur pour julius baltazar 1 le ce qui fascine chez       un cet article est paru normalement, la rubrique cet univers sans ouverture de l’espace pour andré les plus vieilles       apr&eg en introduction à il ne s’agit pas de       object temps de cendre de deuil de dire que le livre est une paysage de ta tombe  et moisissures mousses lichens reprise du site avec la       un ce monde est semé       arauca j’ai longtemps edmond, sa grande quand vous serez tout la fraîcheur et la       &agrav martin miguel art et  la lancinante dernier vers aoi troisième essai et bernard dejonghe... depuis       &agrav tandis que dans la grande       &n   3   

les un nouvel espace est ouvert dans un coin de nice, madame, on ne la voit jamais « e ! malvais station 7 : as-tu vu judas se dans les hautes herbes       retour tendresses ô mes envols les dieux s’effacent chaque automne les frères et       assis     après neuf j’implore en vain quando me ne so itu pe antoine simon 6 coupé le sonà       marche cinq madame aux yeux traquer tout à fleur d’eaula danse cher bernard et que dire de la grâce un trait gris sur la pour mon épouse nicole je n’ai pas dit que le il aurait voulu être guetter cette chose encore une citation“tu pour yves et pierre poher et pour gilbert g. duchêne, écriture le i.- avaler l’art par       o petites proses sur terre c’est la chair pourtant le nécessaire non a l’aube des apaches, de pa(i)smeisuns en est venuz       apr&eg       &       s̵ deux mille ans nous très malheureux... j’ai relu daniel biga, Ç’avait été la       force   pour théa et ses dans les carnets quand les mots madame, c’est notre faisant dialoguer la mort, l’ultime port,   dits de dans les horizons de boue, de  epître aux je t’enlace gargouille pas une année sans évoquer vous dites : "un sauvage et fuyant comme dernier vers aoi (dans mon ventre pousse une     l’oeuvre vit son je désire un pour marcel c’est ici, me torna a sorrento ulisse torna la route de la soie, à pied, antoine simon 14 et  riche de mes souvent je ne sais rien de dernier vers aoi lu le choeur des femmes de il souffle sur les collines allons fouiller ce triangle ecrire sur le plus insupportable chez       fleur       fourr& l’existence n’est nouvelles mises en     son c’est parfois un pays       " nous avons affaire à de troisième essai À max charvolen et martin       droite envoi du bulletin de bribes le passé n’est max charvolen, martin miguel  “ce travail qui preambule – ut pictura       la le 28 novembre, mise en ligne li emperere s’est josué avait un rythme       fleure pour maxime godard 1 haute nu(e), comme son nom samuelchapitre 16, versets 1    si tout au long (la numérotation des mieux valait découper ma voix n’est plus que normal 0 21 false fal   un       dans  tous ces chardonnerets abu zayd me déplait. pas dernier vers aoi 0 false 21 18 mesdames, messieurs, veuillez pour andré villers 1) j’ai perdu mon décembre 2001. diaphane est le mot (ou " je suis un écorché vif. le pendu références : xavier la communication est pour m.b. quand je me heurte recleimet deu mult       ruelle lorsqu’on connaît une bribes en ligne a     chant de une autre approche de  “... parler une     cet arbre que autres litanies du saint nom       bien   le texte suivant a dernier vers aoi mougins. décembre il y a dans ce pays des voies  de même que les antoine simon 17 trois (mon souffle au matin dans ce périlleux (de)lecta lucta         les si, il y a longtemps, les le temps passe dans la non... non... je vous assure, que reste-t-il de la branches lianes ronces il n’était qu’un l’homme est béatrice machet vient de iv.- du livre d’artiste journée de mon travail est une effleurer le ciel du bout des certains soirs, quand je   j’ai souvent il est le jongleur de lui à régine robin, arbre épanoui au ciel       banlie juste un mot pour annoncer       voyage       grimpa pour frédéric vous n’avez janvier 2002 .traverse il était question non       le pour maguy giraud et deuxième approche de       sur essai de nécrologie, un jour, vous m’avez a la libération, les la réserve des bribes dans les rêves de la l’erbe del camp, ki dernier vers aoi       va au matin du     surgi dernier vers aoi nous savons tous, ici, que       ma je sais, un monde se toute trace fait sens. que     l’é on trouvera la video       la quatrième essai rares antoine simon 22 ...et poème pour     vers le soir diaphane est le tes chaussures au bas de temps de pierres dans la       bruyan 10 vers la laisse ccxxxii pas même   six formes de la pour jacqueline moretti,       l̵ avez-vous vu la cité de la musique difficile alliage de à la bonne       m&eacu madame des forêts de a dix sept ans, je ne savais pour angelo cliquetis obscène des des quatre archanges que       sabots dernier vers aoi       au au programme des actions zacinto dove giacque il mio tant pis pour eux. on préparait introibo ad altare       fourmi on cheval     rien carissimo ulisse,torna a dernier vers aoi la liberté de l’être dix l’espace ouvert au la pureté de la survie. nul dernier vers aoi chaque jour est un appel, une       les dans le train premier glaciation entre j’arrivais dans les toi, mésange à j’ai travaillé là, c’est le sable et antoine simon 13 le lent tricotage du paysage si grant dol ai que ne l’impossible la gaucherie à vivre, dernier vers aoi  martin miguel vient "le renard connaît le grand combat : en cet anniversaire, ce qui  hier, 17 quelque temps plus tard, de       ...mai deuxième apparition de vi.- les amicales aventures À l’occasion de       le poussées par les vagues     tout autour et ces       en  avec « a la station 4 : judas  a propos de quatre oeuvres de dont les secrets… à quoi voudrais je vous  un livre écrit li emperere par sa grant petit matin frais. je te le texte qui suit est, bien il n’y a pas de plus ce qui importe pour carles li reis en ad prise sa je dors d’un sommeil de dernier vers aoi à la mémoire de deux ajouts ces derniers passent .x. portes,       au       au       sur les grands de prime abord, il  mise en ligne du texte madame porte à quand les eaux et les terres viallat © le château de couleur qui ne masque pas ses mains aussi étaient rita est trois fois humble. 1. il se trouve que je suis       quand       le marie-hélène la danse de à bernadette tout est possible pour qui et la peur, présente d’abord l’échange des le 26 août 1887, depuis aux barrières des octrois pour martine, coline et laure cette machine entre mes ce qu’un paysage peut des quatre archanges que "pour tes       pav&ea       soleil lancinant ô lancinant la langue est intarissable la parol

Accueil > Actualité du site

RAPHAËL MONTICELLI

<- le 26 avril | 5 mai 2010 ->
29 avril

Nouvelles mises en ligne

Marcel Alocco, Les écritures en patchwork 3, à propos d’Arman et César.

Philippe Chartron, Améthode, Mes pensées restent orientée...

Patrick Joquel, Ephéméride du 2 mai

Et quelques minutes d’une lecture de "Pas une semaine sans madame", à la Belugo, à Montagnac... 

Publication en ligne : 3 mai 2010

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette