BRIBES EN LIGNE
réponse de michel station 7 : as-tu vu judas se grande digue est dispersée dernier vers aoi       dans le       "j& page suivante ► page page suivante ► christ a       et       en de mes deux mains couleur qui ne masque pas 1 2 3&nbs dernier vers aoi encore la couleur, mais cette   adagio   je 1 2 3 rien n’est plus ardu je voudrais voir les arbres rossignolet tu la trois tentatives desesperees thème principal :       objectif vers le sommaire des recueils heureuse ruine, pensait (la numérotation des antoine simon 22 descendre à pigalle, se rafale n° 3 des éphémère du 2 vers le sommaire des recueils     après sommaire ► page suivante       st l’envers de aller à la bribe suivante dans l’innocence des bernadette griot vient de       page précédente retour dernier vers doel i avrat, se placer sous le signe de le 23 février 1988, il madame a des odeurs sauvages dernier vers que mort de toutes les pour m.b. quand je me heurte textes mis en ligne en 1 2 3 i) l’appel tonitruant du dans le monde de cette de prime abord, il 1    le recueil que   anatomie du m et page suivante ► page 1 2 3&nbs  le livre, avec cher.e.s ami.e.s vous pouvez       ma     extraire préparer le ciel i la galerie chave qui madame, vous débusquez dire que le livre est une       bâ  le grand brassage des   six formes de la       sur les antoine simon 17 nous dirons donc ce qu’un paysage peut charogne sur le seuil ce qui pour maxime godard 1 haute page suivante page edmond, sa grande marcel alocco a   est-ce que c’est — pense-t-on - ki mult est las, il se dort antoine simon 6 fin première tes chaussures au bas de madame porte à       l’ normal 0 21 false fal al matin, quant primes pert merle noir  pour vous, dont l’âme, le toute une faune timide veille bernard dejonghe... depuis le galop du poème me ouvrir f.a.t.a. i ► le 1 la confusion des carles respunt : le lent tricotage du paysage aller au sommaire des       pé pour bruno charlotte, in le proche et le lointain page suivante ► page la littérature de       il       la textes mis en ligne en juin si grant dol ai que ne paysage de ta sommaire ► page suivante sommaire des tous ces charlatans qui       entre sommaire ► page suivante le flot pâle des maisons à cri et à biboon. plus qu’une saison. * il te reste à passer l’une des dernières mes pensées restent       jonathan et…   dits je ne sais pas si « ces deux là le 26 août 1887, depuis quand les mots il arriva que troisième essai la chaude caresse de page suivante ► page a supposer que ce monde les textes mis en ligne       quinze derniers textes mis en page d’accueil de depuis le 20 juillet, bribes dans les carnets page d’accueil de aller à la bribe suivante lu le choeur des femmes de dans ce périlleux une il faut dire les écrire comme on se       sur le recleimet deu mult jamais je n’aurais genre des mots mauvais genre       retourn& aller vers bribes, livres 1 présentation du projet in the country avant dernier vers aoi       le on a cru à pluies et bruines, comment il était question non       objectif marché ou souk ou travail de tissage, dans dans l’innocence des       au a propos d’une page suivante page lien vers la totalité des un soir à paris au  les premières préparer le ciel i À propos de fata en pierre ciel antoine simon 13 dernier vers aoi pour nicolas lavarenne ma page suivante ► page le plus insupportable chez sous ce titre inspiré de la       la page suivante je désire un j’ai longtemps sans être grand 1 2 3&nbs pour daniel farioli poussant la vie est dans la vie. se à propos des grands le chêne de dodonne (i)       cette       dans le a la femme au des quatre archanges que onzième       sur le diaphane est le antoine simon 28 le numéro exceptionnel de       longtemp à yvon « oui,       dans le page précédente retour à textes mis en ligne en avril ma mémoire ne peut me montagnes de pour jacky coville guetteurs bribes dans le nid de des voix percent, racontent dont les secrets… à quoi         station 5 : comment de sorte que bientôt       aux     le la toile ou, du moins, la  l’écriture la tentation du survol, à accéder à l’article       un aller à la liste des auteurs un verre de vin pour tacher page d’accueil de sous la pression des         le vieux qui today i eat my  hier, 17 dans les carnets antoine simon 14 abords de l’inaccessible voici quelques années, station 4 : judas  3 

les lieux aussi sont Être tout entier la flamme apaches : cliquer sur le titre pour au programme des actions je n’aime pas ce monde. page suivante ► page ….omme virginia par la présentation du projet 1 2 3&nbs carmelo arden quin est une aller à la bribe suivante mise en ligne       la       " vous dites : "un       au soir pour accéder au texte, vers le sommaire des recueils je découvre avant toi aller à la liste des auteurs petites proses sur terre il aurait voulu être  marcel migozzi vient de       ton merci au printemps des       les mult est vassal carles de des conserves !  référencem page précédente page  monde rassemblé page suivante ► page textes mis en ligne en       à nous avancions en bas de page suivante ► page       au pas       dans la si elle est belle ? je       sur elle réalise des       o dernier vers aoi pure forme, belle muette, cet article est paru halt sunt li pui e mult halt page suivante ► page 10 vers la laisse ccxxxii 1 2 3&nbs catalogue.03pdf.pdf dernier vers aoi         attendre. mot terrible.       au sur la toile de renoir, les       jardin madame, c’est notre pour andré villers 1)       l’       sur       cerisier page suivante page 1 2 3&nbs aller à la liste des auteurs rafale la rencontre d’une pour helmut   1) cette       le       vu les i en voyant la masse aux un nouvel espace est ouvert       vaches haut var ► brec page suivante ► r.m. a toi     m2   tandis que dans la grande alocco en patchworck © page suivante ► page sous l’occupation       voyage le lourd travail des meules les petites fleurs des aller à la liste des auteurs       baie difficile alliage de douze (se fait terre se     oued coulant       s’ page suivante page       sur le errer est notre lot, madame, voir les bifaces de b. souvent je ne sais rien de pour le prochain basilic, (la et si au premier jour il sommaire ► page suivante année 2019 ► albert  zones gardées de bien sûr, il y eut il y a tant de saints sur ils s’étaient s’ouvre la predication_du_15_ao       six   on n’est huit c’est encore à (elle entretenait si c’est ça, pour accéder au texte au suite de dernier vers aoi pour michèle gazier 1) rafale n° 7 un autre citation quatrième essai de « je me tais. dans la caverne primordiale  ce mois ci : sub page suivante ► page sables mes paroles vous madame est une torche. elle je n’ai pas dit que le antoine simon 27 la poésie, à la   nous sommes dernier vers aoi dernier vers aoi antoine simon 20       mé préparer le ciel i       sur le       ce page suivante page 1 2 questions la route de la soie, à pied, 1 2 3&nbs posté sur facebook sorti de dimanche 18 avril 2010 nous un texte que j’ai    7 artistes et 1       que de 1- c’est dans 1 2 en macao grise       pass&eac  dernier salut au aller à l’échange sur hans freibach : libre de lever la tête 1 2 3       d’ eurydice ou bien de pour écouter la lecture, là-bas, dans le pays des  pour de villa arson, nice, du 17 nice, le 18 novembre 2004 photo charles chaboud, granz fut li colps, li dux en  tous ces chardonnerets le scribe ne retient       é en une, une œuvre de la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : Comment écrire sur Jasper Johns /

MICHEL BUTOR

Comment découvrir l’Amérique
© Michel Butor

Aussi pour Jean-Michel Vecchiet

Publication en ligne : 21 juin 2009
Artiste(s) : Jasper Johns , Vecchiet Ecrivain(s) : Butor (site)

Encore la couleur, mais cette fois la couleur nommée, écrite mais de telle façon qu’on a l’impression qu’elle est proclamée ; couleur de fête dont on espère que bientôt elle ne sera plus nationale. Noms de couleur qui remplacent dans le noir ou le gris les couleurs absentes ; noms qui permettent à la fois de survivre malgré cette absence, mais qui la soulignent. Dans d’autres cas, ce sont des noms paradoxaux qui nient les couleurs violentes que nous voyons. Ainsi le mot rouge est écrit en vert, ce qui montre que le rouge n’est pas encore assez rouge et que le rouge devrait être capable d’intégrer le vert, qui nous invitent à une découverte d’un nouveau monde des couleurs.

On se décide. De l’autre côté du fleuve on craint la guerre. Déclarations. Plus on s’éloigne du pôle Sud plus les nuits sont longues. Les murs se couvrent d’insultes. Madame choisit une bague. Un artiste de la république Centre-Africaine pose un cercle de couleur inconnue sur un fond violet.

PENNSYLVANIE, le traité avec les Indiens delaware en 1682 : le grand Dieu qui est le pouvoir et la sagesse qui vous a faits et qui m’a fait (Willliam Penn) incline votre âme à la droiture, à l’amour et à la paix ; je vous envoie ceci pour vous assurer de mon amour, et dans le désir que vous aimiez mes amis ; DELAWARE, l’Etat des Dupont de Nemours ; MARYLAND, la pratique religieuse la plus importante des Européens d’Amérique est le pèlerinage à la ville sacrée de Washington où se trouvent les principaux temples et les organes essentiels du gouvernement ; le monument à Washington illuminé ; le territoire de cette ville, quasi rectangulaire, est enclavé dans l’Etat de Maryland, mais il n’en fait point partie. C’est un espace à part. Ses habitants ne participent point aux "élections", les plus fameuses des cérémonies politiques des autres citoyens américains.

On inaugure l’arsenal, c’est le plus moderne du monde. Quelque part un jeune sculpteur passe des examens. Si doué qu’on le reconnaisse il a des difficultés à l’Ecole des Beaux-Arts. Soleil sur les montagnes.

En ce 500e anniversaire du premier voyage transatlantique de Christophe Colomb, comment ne pas le célébrer quelque peu quand on parle d’un artiste américain ? C’est d’autre part un personnage qui m’a toujours fasciné. Lorsque j’étais adolescent j’avais joué avec des camarades la pièce de Paul Claudel : Le livre de Christophe Colomb , et lorsqu’on m’avait fait remplir, lors de mes premiers "succès" littéraires le questionnaire dit de Marcel Proust, à la question "quel est votre personnage historique favori ?", j’avais répondu Christophe Colomb.

On y va. De l’autre côté de la mer on déclare la guerre. Défilés de mode. A l’équateur les nuits sont toujours égales aux jours. Le Soleil est dans les Poissons. On entend à la radio des témoignages accablants.

VIRGINIE, à Monticello, Thomas Jefferson fit courir au-dessous du plafond de son hall une légère frise de stuc : griffons, vases, rinceaux et torches ; CAROLINE DU NORD, les algues, l’écume, le sable, le sel, les vagues, la mer. Les Indiens cherokee invitèrent les missionnaires à venir s’installer parmi eux et à ouvrir des écoles pour leur enseigner leus secrets ; CAROLINE DU SUD, les vieilles maisons de Columbia, oursins, crabes ferà cheval, bernard-l’hermites, crabes pierres, crabes bleus, la mer.

Un plombier débouche un évier. Un couturier cinghalais pose une écharpe bleue sur une robe jaune. Quelque part un jeune musicien s’interroge sur sa carrière. Tempête sur la ville.

Aventures de l’auto-citation : le bras du PLONGEUR par exemple, mais surtout de l’autocitation de citations, la reprise de citations qui ont déjà été imprégnées par l’oeuvre, l’autoportrait de Marcel Duchamp, les devinettes, et naturellement le drapeau américain. Quant à la Joconde, ce n’est pas seulement une citation de Léonard de Vinci, mais de celui-ci par Marcel Duchamp.

Lors d’une exposition précolombienne en cette année, j’avais écrit une ELEGIE A CHRISTOPHE COLOMB, que j’ai d’ailleurs intégrée dans le texte de TRANSIT, et dans laquelle j’ai essayé de faire jouer ensemble trois éléments : d’abord le voyage lui-même, ce qui remplace un certain nombre des passages que j’ai arrachés de mon ALMANACH :

Quand leurs bannières flottant enfin
sur l’Alhambra tu es allé trouver
les Rois catholiques pour leur parler
du grand Khan roi des rois des Indes
et qu’ils se laissèrent convaincre par ton idée
d’aller vers l’Orient par le chemin d’Occident
et te firent partir avec trois navires depuis Palos...

Pendant qu’un jeune peintre passe ses examens, un jeune sculpteur s’interroge sur sa carrière, et quelque part un jeune homme se découvre une vocation de musicien. D’autres ont des métiers plus modestes, mais souvent plus rémunérateurs : les charpentiers scient les poutres pour les ateliers des peintres, les plombiers débouchent les éviers des sculpteurs, les pâtissières enfournent leurs tartes pour apaiser les fringales des musiciens.

On rate. La guerre s’étend dans les villages. Galas. Plus on s’approche du pôle Nord plus les nuits sont longues. On voit à la télé des bouteilles de boissons gazeuses. Une pâtissière enfourne ses tartes. Quelque part un jeune homme se découvre la vocation d’architecte. Neige sur les armées.

Nuages sur l’océan, pluie sur les forêts, soleil sur la savane, sur les montagnes, tempête sur la ville, neige, tempête sur les armées. On attend, on hésite, on se décide, on y va, on rate.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP