BRIBES EN LIGNE
le soleil n’est pas dernier vers aoi station 5 : comment pour angelo rafale voir aussi boltanski galerie page suivante ► page page suivante ► page rafale n° 9 un chants à tu mon recueil passent .x. portes,   marcel voir les œufs de dans le vacarme des couleurs, trois tentatives desesperees la gaucherie à vivre, page suivante page la chaise, le châssis, le mougins. décembre j’ai donc       juin commençons donc par page suivante ► page j’aurai donc vécu sur monde imaginal, À propos de fata en textes mis en ligne en je ne saurais dire avec assez    au balcon textes mis en ligne en avril antoine simon 33 entr’els nen at ne pui       au la route de la soie, à pied, joseph a pour sens "dieu toi, mésange à       bâ derniers vers sun destre textes mis en ligne en       le       la   adagio   je c’est ici, me       dans       le sainte marie, aller vers bribes, livres 1 j’arrivais dans les villa arson, nice, du 17 le chêne de dodonne (i)  les œuvres de  zones gardées de pour accéder au pdf,     l’é a inishmore chaque plante est  tu vois im font chier pas facile d’ajuster le aller à la bribe suivante equitable un besoin sonnerait quand il voit s’ouvrir, les photos et archives exposition de la série       s’ ce jour là, je pouvais montagnes de dans le respect du cahier des la deuxième édition du se reprendre. creuser son le flot gris roule contre 1 2 3&nbs       mé 1    le recueil que ► abÉcÉdaire à jean dans les hautes herbes les plus vieilles     oued coulant cent dix remarques i► cent 1254 : naissance de       dans le   ciel !!!! 1 2 3&nbs madame aux rumeurs page d’accueil de ce poème est tiré du aller à la bribe suivante exposition et ouvrage de vedo la luna vedo le il arriva que à propos “la       bruyante       pass&eac mon cher pétrarque, que reste-t-il de la les parents, l’ultime madame 1 madame est la ouvrir f.a.t.a. i ► le page suivante ► page dernier vers aoi ainsi va le travail de qui tromper le néant janvier 2002 .traverse madame des forêts de pour jean marie pour accéder au pdf,       dans la   je n’ai jamais bernard noël, un nous de sequence la rencontre d’une nice, le 18 novembre 2004 aucun hasard si se       la pie dans les rêves de la       baie page suivante ► page je déambule et suis qu’est-ce qui est en       coude buttati ! guarda  page suivante ► page  l’entretien 1 2 3 il n’était qu’un si c’est ça,       à en une, une œuvre de madame chrysalide fileuse       sur les roland barthes : propos dernier vers aoi paru en ce mois de juin 2021, page suivante ► page je t’enfourche ma ses mains aussi étaient je crie la rue mue douleur       grimpant nous avons affaire à de page d’accueil de     extraire diaphane est le tout en vérifiant ce qui importe pour page suivante ► christ a ainsi alfred… j’pense à toi bruno a - preliminaire prenez 3   un    si tout au long bel équilibre et sa allons fouiller ce triangle dernier vers aoi       jonathan j’aime chez pierre pour michèle auer et et nous n’avons rien page suivante page l’impossible les plus terribles       objectif       avant récapitulatif lieux et 1 les morceaux de nuit se page suivante ► page violette cachée ton 1 2 3&nbs page d’accueil de pour andré le chêne de dodonne (i) alla lingua lingua madre       aux accéder à l’article       voyage carmelo arden quin est une vue à la villa tamaris dernier vers aoi des voix percent, racontent j’oublie souvent et rafale n° 3 des descendre à pigalle, se la danse de aller à la bribe suivante page suivante napolì napolì pour accéder au texte, page suivante page page suivante ► page le glacis de la mort aller à la bribe suivante page précédente retour en ceste tere ad estet ja dernier vers aoi pour écouter la lecture, alocco, au château de page suivante page aller à la bribe suivante agnus dei qui tollis peccata pour m.b. quand je me heurte on préparait 1 2 3&nbs frères et page d’accueil de pour raphaël station 1 : judas 1 2 3 sauras-tu lui répondre le scribe ne retient on dit qu’agathe je n’aime pas ce monde. a claude b.   comme une 1 2 3       un       crabe-ta  au mois de mars, 1166 "a cannes, propos de table ce 28 février 2002. textes mis en ligne en la vie est ce bruissement page suivante ► page  dernier salut au c’est seulement au À l’occasion de leonardo rosa face aux bronzes de miodrag rêve, cauchemar,  jésus biboon. plus qu’une saison.     le cygne sur rafale madame porte à station 4 : judas  3 

les lieux aussi sont merci au printemps des       préparer le ciel i    courant antoine simon 22 villa arson d’exposition en page suivante ► page reflets et echos la salle sur la toile de renoir, les de proche en proche tous je suis celle qui trompe pour accéder au texte au  l’exposition  aller à la bribe suivante immense est le théâtre et vers le sommaire des recueils fragilité humaine. lire chronogaphie (bribe 133 les premières     dans la rue la page suivante ► nous       il       sur le cent dix remarques i► cent et…   dits comme c’est m1       pour philippe l’éclair me dure, jamais si entêtanteeurydice toute une faune timide veille le flot pâle des maisons on croit souvent que le but rafale n° 10 ici page d’accueil de six de l’espace urbain, dans le monde de cette station 3 encore il parle       en deux outre la poursuite de la mise le lent tricotage du paysage aller à la bribe suivante monticelli raphael 510 035 hommage à rené    seule au   encore une neuf j’implore en vain deuxième essai bien sûr la josué avait un rythme le chêne de dodonne (i)       force clers fut li jurz e li c’est extrêmement toutefois je m’estimais j’ai relu daniel biga,       un lorsqu’on connaît une       j’ démodocos... Ça a bien un a quelques exceptions près la galerie chave qui ce sommaire ► page suivante lancinant ô lancinant siglent a fort e nagent e pour le prochain basilic, (la tes chaussures au bas de 1 2 3&nbs il y a des objets qui ont la le chêne de dodonne (i)       maquis le "patriote", les embrassées , cantilène ma mémoire ne peut me préparer le ciel i faisant dialoguer pénétrer dans ce jour, nos voix 1 2 3&nbs       devant je rêve aux gorges j’ai en réserve in the country       je       nuage page d’accueil de elle ose à peine pour helmut       longtemp       une aller à la liste des auteurs       la le film sur annie sidro et le quatre si la mer s’est antoine simon 13       entre comme ce mur blanc       ruelle a la femme au ne pas négocier ne     une abeille de les terrasses abandonnées derniers textes mis en le poiseau de parisi mon dernier vers aoi mieux valait découper et que vous dire des textes mis en ligne en mars préparer le ciel i chers élèves du collège retour au pdf sui generis 0- souviens-toi. sa antoine simon 11   la production autre petite voix dans ce périlleux 1 2 3&nbs textes mis en ligne en juin effleurer le ciel du bout des pour lire les textes de dernier vers aoi       banlieue pour accéder au texte, l’annÉe 2021 mois par pour michèle la vie est dans la vie. se mouans sartoux. traverse de je me souviens de ouverture de l’espace embrasement du mantra gore le thème un texte que j’ai printemps breton, printemps     nous avions pluies et bruines, comment décembre 2001. attelage ii est une œuvre pour anne slacik ecrire est cet article est paru cent dix remarques i► cent etudiant à abu zayd me déplait. pas troisième essai les céramiques et leurs preambule – ut pictura chercher une sorte de et voici maintenant quelques quand c’est le vent qui dernier vers aoi a l’extrémité du page suivante ► ce pays que autre citation       va ton textes mis en ligne en juin       la peinture de rimes. le texte tout le temps est là sièges (ma gorge est une aller à la liste des auteurs aller à la bribe suivante dans l’herbier de ses dernier vers aoi dernier vers aoi la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : EXPOSITIONS DE COLLECTIFS /

RAPHAËL MONTICELLI

D’abord la crise du sujet
Publication en ligne : 22 janvier 2020
/ catalogue d’exposition
Artiste(s) : Dolla (site)

Ce texte présentait une exposition collective, à l’APIAW (Association pour le Progrès Intellectuel et Artistique de la Wallonie) en 1974. Les artistes présentés étaient : Alocco, Chacallis, Charvolen, Isnard, Maccaferri, Massot, Miguel


D’ABORD LA CRISE DU SUJET

La production picturale est. marquée, depuis le début de ce siècle, par la contestation de la représentation ; et il est indéniable que le travail des cubistes en France, des futuristes en Italie, des suprématistes et des constructivistes en Russie, n’a pu être réalisé qu’à cette seule condition ; il est également traditionnel de faire remonter cette attitude à Cézanne... Sans doute est-il prématuré et déplacé de faire l’analyse des raisons de cette contestation

Dès lors, les peintres ne tendent plus vers (ou ne se servent plus de...) une représentation ressemblante, mais vont porter leur attention sur la présentation du matériau pictural : au lieu de chercher la ressemblance (considérée comme illusion) on insiste sur la réalité de la peinture.

Chacun connaît les avatars de cette prise de position : en Union Soviétique, dès 1924, le Réalisme Socialiste devenait expression artistique officielle (et il convient sans doute de ne pas porter de hâtifs jugements de valeur sur une telle forme d’art) ; dans les pays occidentaux l’art abstrait se constituait peu à peu... En somme, et dans les deux cas, les grandes orientations des mouvements d’avant-garde des années 1910-1920 étaient aussi délaissées que possible.

Il est bon de rappeler également que la mise en question du sujet (en d’autres termes du tableau comme lieu d’une représentation - sorte de “fenêtre ouverte sur le monde... de l’art”-) avait aussi bien conduit à l’abandon du tableau pour l’objet : c’est ainsi qu’apparaissent les Ready Made de M. Duchamp, et il faudra attendre les années 60 et les peintres du Nouveau Réalisme pour que l’objet surgisse à nouveau avec force, même si ce sont les outils du peintre qu’Arman piège parfois dans du plexiglas, même si Klein présente ses monochromes.

La nouvelle génération de peintres d’avant-garde, celle qui s’est fait connaître après 1966, se pose apparemment dans une attitude critique aussi bien à l’égard des Nouveaux Réalistes que des abstraits : dans et par la pratique picturale elle entend contester la nécessité du sujet, la valeur du tableau.

 Adoptant une attitude proche, sommes toutes, de celle des constructivistes, ces peintres entendent produire une analyse systématique des constituants immédiats de la peinture ; par constituants immédiats on désigne les matériaux dont dispose traditionnellement le peintre : châssis, toile, couleur (pigment, liant), différents ustensiles d’accrochage.

Ainsi semble se situer dans l’histoire de la peinture - mais l’essentiel reste à en dire - une avant-garde dont l’activité ça et là surgit, et dont il vous est présenté quelques exemples dans le cadre de cette exposition. Encore faudrait-il rendre compte des raisons pour lesquelles l’avant-garde française, si elle continue à devoir “monter à Paris” pour se faire connaître et exposer, se produit le plus souvent et produit d’abord en province, ainsi que des conditions qui ont fait du Sud de la France un impressionnant fournisseur de peintres d’avant-garde : depuis les Niçois du groupe “Nouveau-Réalisme”, jusqu’aux peintres, parmi tant d’autres, qui présentent leurs travaux dans la présente exposition, le catalogue serait des plus fournis.

Sans doute pourrait-on découvrir que ces raisons sont d’abord politiques, et ces conditions économiques ; les enseignements tirés d’une analyse rigoureusement conduite ne manqueraient pas de faire notablement avancer notre compréhension de l’art dans ses rapports avec la société à un moment précis de son évolution. Mais sur ce point, et malgré le travail accompli, la critique doit à l’honnêteté de reconnaître ses hésitations.

Toujours est-il qu’à Nice, au hasard des rencontres et de l’information, s’est organisée une activité que certains poursuivent dans une relative solitude, et que d’autres, se reconnaissant des objectifs communs et une prati que semblable, produisent en groupe.

Le choix des organisateurs s’est porté sur un groupe (Groupe 70) et deux individus (Alocco, Massot) [1] , sans doute eût-il pu être autre. L’important n’est pas, en fait, dans l’identité des artistes, mais dans l’approche qu’ils ont de l’activité du peintre. En cela, ils ont valeur d’exemples. Et il suffit, pour présenter l’ensemble de ces travaux, de reprendre l’orientation initialement définie :

un sujet : la matérialité de la peinture
un projet : l’analyse de ses constituants immédiats.

 

Notes

[1NDLR de deux démissions intervenues le 15 décembre 1973 (entre la rédaction du texte et la présente exposition), il s’agira du Groupe 70 (CHARVOLEN, MACCAFERRI, MIGUEL) et de 4 individus (ALOCCO, CHACALLIS, ISNARD, MASSOT).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP