BRIBES EN LIGNE
et ces dernier vers aoi a - preliminaire prenez 3   encore une nice, le 18 novembre 2004 page suivante ► nous comme une suite de antoine simon 19 à propos des grands et tout avait cent dix remarques i► cent       araucari       bonheur la lecture de sainte page suivante ► ce pays que huit c’est encore à À peine jetés dans le pour martin bernadette griot vient de cliquetis obscène des je suis occupé ces       st antoine simon 20 le coeur du     oued coulant page suivante ► page       sur le       le violette cachée ton       retourn&  il est des objets sur       un max charvolen, martin miguel       vu les creuser de la langue, outil au matin du textes mis en ligne en       la nous savons tous, ici, que hans freibach :       ce iloec endreit remeint li os textes mis en ligne en       soleil réponse de michel page suivante ► page villa arson, nice, du 17 (la numérotation des 1 les morceaux de nuit se       gloussem madame est une a l’aube des apaches,       assis page suivante ► voici donc       une a l’extrémité du dans ce périlleux       à  la toile couvre les       dans la 1 2 la strada     hélas, 1- ai-je reçu une une autre approche de pour accéder au texte au page suivante ► page       voyage quand il voit s’ouvrir, pour jean marie guetter cette chose       l’ la chaise, le châssis, le grande digue est dispersée à cri et à c’est ici, me de pa(i)smeisuns en est venuz textes mis en ligne en c’est le grand 1 2 3&nbs ce 28 février 2002. il existe deux saints portant <p présentation du projet  l’écriture       jonathan 19 mars 2022, savigny sur   (à exode, 16, 1-5 toute  il y a le châssis, sites de mes dernier vers aoi raphaËl page suivante ► page page d’accueil de de profondes glaouis page suivante ► page       objectif       voyage toi, mésange à préparer le ciel i il avait accepté vers le sommaire des recueils       deux vers le sommaire des recueils 1 2 3&nbs       la pie aller à la bribe suivante préparer le ciel i onze sous les cercles pour bruno charlotte, in  epître aux commençons donc par le Éphémère du 22 juillet à       l’ ouverture d’une page d’accueil de bribes en ligne a les grands ce poème est tiré du       pour viallat © le château de antoine simon 18 nous serons toujours ces dans les écroulements leonardo rosa éphémère du 6 octobre       le  le "musée quando me ne so itu pe aller à la bribe suivante rafale n° 5 un   ces notes ainsi va le travail de qui page précédente retour 5) triptyque marocain page d’accueil de « la musique, année 2019 ► albert       au ouverture de l’espace quel ennui, mortel pour       allong&e je n’aime pas ce monde. pour jacky coville guetteurs aller à la bribe suivante madame des forêts de quand c’est le vent qui préparer le ciel i       sur le tes chaussures au bas de douze (se fait terre se en introduction à écrire comme on se  je ne voulais pas présentation du projet biboon. plus qu’une saison. today i eat my    regardant j’ai parlé pas même 1 2 3&nbs madame 1 madame est la       au  l’entretien le franchissement des Éléments - il y a des titres qui 1 2 3&nbs aller à la bribe suivante       parfois accéder à l’article libre de lever la tête glaciation entre     surgi       grappes bel équilibre et sa 7) porte-fenêtre       apr&egra dernier vers aoi bernard dejonghe... depuis la liberté de l’être page précédente ► de sous ce titre inspiré de la page suivante ► page pénétrer dans ce jour, il y a longtemps, dernier vers aoi dire que le livre est une carissimo ulisse, torna a dernier vers aoi       un un titre : il infuse sa quelques autres antoine simon 12       dans le       enfant il existe au moins deux si grant dol ai que ne ] heureux l’homme non... non... je vous À l’occasion de vers le sommaire des recueils fragilité humaine. le 26 août 1887, depuis "si elle est si j’étais un ainsi alfred… page précédente retour toutes ces pages de nos la chaude caresse de pas une année sans évoquer je suis celle qui trompe textes mis en ligne en août la force du corps,       "j& page suivante ► page sur la toile de renoir, les souvent je ne sais rien de branches lianes ronces cent dix remarques i► cent       cette page suivante page mais jamais on ne cliquer sur l’icône le 28 novembre, mise en ligne marie-hélène           voici donc la       fleur       le la deuxième édition du d’abord l’échange des tout en vérifiant page suivante ► page cent dix remarques i► cent  au travers de toi je le chêne de dodonne (i)       dans dans l’innocence des  ce mois ci : sub avant même de commencer, jamais je n’aurais     " page suivante ► page pour jean-louis cantin 1.-     vers le soir envoi du bulletin de bribes       vaches       crabe-ta pour visionner la aller à la bribe suivante dans les rêves de la que reste-t-il de la l’une des dernières petites proses sur terre   (dans le antoine simon 3 mouans sartoux. traverse de il semble possible tout mon petit univers en et il fallait aller debout le slam ? une ruse de c’est un peu comme si, la terre a souvent tremblé page suivante page suivante ► je suis né       le ciel cent dix remarques i► cent quelques textes dernier vers aoi       fourr&ea voir les œufs de de mes deux mains sept (forces cachées qui  dernières mises le "patriote", eloge de la boite aux antoine simon 32   saint paul trois clquez sur couleur qui ne masque pas régine robin,       le certains prétendent       à gardien de phare à vie, au page suivante ► page textes mis en ligne en dans l’herbier de ses les terrasses abandonnées aller à la bribe suivante bribes en ligne a       ce qui "nice, nouvel éloge de la « et bien,   anatomie du m et Être tout entier la flamme au commencement était le géographe sait tout antoine simon 33 textes mis en ligne en août   six formes de la une fois entré dans la haut var ► brec page suivante ► page il ne sait rien qui ne va     cet arbre que page suivante ► page à yvon quand une fois on a textes mis en ligne en sommaire des   si vous souhaitez   ces sec erv vre ile si tu es étudiant en       et tu le rideau (gallimard 2005) de     le "le renard connaît voir les bifaces de b. dernier vers aoi       au tromper le néant j’ai ajouté       dans le       les est-ce parce que, petit, on       la antoine simon 9 il n’était qu’un dieu faisait silence, mais       reine j’ai travaillé page suivante ► page le grand combat :       dans le       pav&eacu à aller à la liste des auteurs pas de pluie pour venir       alla 1- nous sommes dehors. quatrième essai de cliquer sur le titre pour dernier vers aoi autre petite voix page d’accueil de     quand basile       en deux préparer le ciel i récapitulatif lieux et       fourr&ea retour à la recherche textes mis en ligne en sommaire ► page suivante le samedi 26 mars, à 15       "je c’est extrêmement tous ces charlatans qui de l’autre à sylvie       pav&eacu histoire de signes . giovanni rubino dit       les sur l’erbe verte si est page suivante ► page les textes mis en ligne jamais si entêtanteeurydice sommaire ► page suivante       au soir le pendu       " aller à la bribe suivante page suivante ► page   dits de préparer le ciel i sommaire ► page suivante la fraîcheur et la bal kanique c’est pour qui veut se faire une ils s’étaient moi cocon moi momie fuseau   iv    vers   un  pour le dernier jour haut var ► trois petits pure forme, belle muette,     les provisions présentation du projet antoine simon 28 tout est possible pour qui d’abord un curieux page précédente retour textes mis en ligne en mai autre citation le proche et le lointain la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : EXPOSITIONS DE COLLECTIFS /

RAPHAËL MONTICELLI

D’abord la crise du sujet
Publication en ligne : 22 janvier 2020
/ catalogue d’exposition
Artiste(s) : Dolla (site)

Ce texte présentait une exposition collective, à l’APIAW (Association pour le Progrès Intellectuel et Artistique de la Wallonie) en 1974. Les artistes présentés étaient : Alocco, Chacallis, Charvolen, Isnard, Maccaferri, Massot, Miguel


D’ABORD LA CRISE DU SUJET

La production picturale est. marquée, depuis le début de ce siècle, par la contestation de la représentation ; et il est indéniable que le travail des cubistes en France, des futuristes en Italie, des suprématistes et des constructivistes en Russie, n’a pu être réalisé qu’à cette seule condition ; il est également traditionnel de faire remonter cette attitude à Cézanne... Sans doute est-il prématuré et déplacé de faire l’analyse des raisons de cette contestation

Dès lors, les peintres ne tendent plus vers (ou ne se servent plus de...) une représentation ressemblante, mais vont porter leur attention sur la présentation du matériau pictural : au lieu de chercher la ressemblance (considérée comme illusion) on insiste sur la réalité de la peinture.

Chacun connaît les avatars de cette prise de position : en Union Soviétique, dès 1924, le Réalisme Socialiste devenait expression artistique officielle (et il convient sans doute de ne pas porter de hâtifs jugements de valeur sur une telle forme d’art) ; dans les pays occidentaux l’art abstrait se constituait peu à peu... En somme, et dans les deux cas, les grandes orientations des mouvements d’avant-garde des années 1910-1920 étaient aussi délaissées que possible.

Il est bon de rappeler également que la mise en question du sujet (en d’autres termes du tableau comme lieu d’une représentation - sorte de “fenêtre ouverte sur le monde... de l’art”-) avait aussi bien conduit à l’abandon du tableau pour l’objet : c’est ainsi qu’apparaissent les Ready Made de M. Duchamp, et il faudra attendre les années 60 et les peintres du Nouveau Réalisme pour que l’objet surgisse à nouveau avec force, même si ce sont les outils du peintre qu’Arman piège parfois dans du plexiglas, même si Klein présente ses monochromes.

La nouvelle génération de peintres d’avant-garde, celle qui s’est fait connaître après 1966, se pose apparemment dans une attitude critique aussi bien à l’égard des Nouveaux Réalistes que des abstraits : dans et par la pratique picturale elle entend contester la nécessité du sujet, la valeur du tableau.

 Adoptant une attitude proche, sommes toutes, de celle des constructivistes, ces peintres entendent produire une analyse systématique des constituants immédiats de la peinture ; par constituants immédiats on désigne les matériaux dont dispose traditionnellement le peintre : châssis, toile, couleur (pigment, liant), différents ustensiles d’accrochage.

Ainsi semble se situer dans l’histoire de la peinture - mais l’essentiel reste à en dire - une avant-garde dont l’activité ça et là surgit, et dont il vous est présenté quelques exemples dans le cadre de cette exposition. Encore faudrait-il rendre compte des raisons pour lesquelles l’avant-garde française, si elle continue à devoir “monter à Paris” pour se faire connaître et exposer, se produit le plus souvent et produit d’abord en province, ainsi que des conditions qui ont fait du Sud de la France un impressionnant fournisseur de peintres d’avant-garde : depuis les Niçois du groupe “Nouveau-Réalisme”, jusqu’aux peintres, parmi tant d’autres, qui présentent leurs travaux dans la présente exposition, le catalogue serait des plus fournis.

Sans doute pourrait-on découvrir que ces raisons sont d’abord politiques, et ces conditions économiques ; les enseignements tirés d’une analyse rigoureusement conduite ne manqueraient pas de faire notablement avancer notre compréhension de l’art dans ses rapports avec la société à un moment précis de son évolution. Mais sur ce point, et malgré le travail accompli, la critique doit à l’honnêteté de reconnaître ses hésitations.

Toujours est-il qu’à Nice, au hasard des rencontres et de l’information, s’est organisée une activité que certains poursuivent dans une relative solitude, et que d’autres, se reconnaissant des objectifs communs et une prati que semblable, produisent en groupe.

Le choix des organisateurs s’est porté sur un groupe (Groupe 70) et deux individus (Alocco, Massot) [1] , sans doute eût-il pu être autre. L’important n’est pas, en fait, dans l’identité des artistes, mais dans l’approche qu’ils ont de l’activité du peintre. En cela, ils ont valeur d’exemples. Et il suffit, pour présenter l’ensemble de ces travaux, de reprendre l’orientation initialement définie :

un sujet : la matérialité de la peinture
un projet : l’analyse de ses constituants immédiats.

 

Notes

[1NDLR de deux démissions intervenues le 15 décembre 1973 (entre la rédaction du texte et la présente exposition), il s’agira du Groupe 70 (CHARVOLEN, MACCAFERRI, MIGUEL) et de 4 individus (ALOCCO, CHACALLIS, ISNARD, MASSOT).

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP