BRIBES EN LIGNE
      jonathan ► abÉcÉdaire à jean "a cannes, propos de table pur ceste espee ai dulor e l’heure de la (elle entretenait vers la lettre ouverte au présentation du projet rafale n° 5 un il faut laisser venir madame biboon. plus qu’une saison.       sur le l’impression la plus à cri et à       les page précédente longue le corps encaisse comme il toute une faune timide veille thème principal : textes mis en ligne en antoine simon 9 page suivante ► page madame est la reine des aller à la liste des auteurs dernier vers aoi réponse de michel et que vous dire des quatrième essai de seins isabelle boizard       allong&e  marcel migozzi vient de (dans mon ventre pousse une entr’els nen at ne pui il y a des mots, mais comme non, björg, s’il 1 2 3&nbs      & À propos de fata en hommage à rené     extraire le grand combat : le vieux qui       le  au mois de mars, 1166 marché ou souk ou  les premières l’instant criblé       le 1) notre-dame au mur violet il n’y a pas de plus dernier vers aoi       1 2 3&nbs dans l’innocence des que d’heures page précédente retour genre des mots mauvais genre ils sortent aller à la bribe i au et si au premier jour il 1 2 3&nbs la danse de envoi du bulletin de bribes textes mis en ligne en juin aller à la bribe suivante mult est vassal carles de des voiles de longs cheveux 1 2 3&nbs   j’arrivais dans les 1 2 3&nbs       au fond       la 1 2 3&nbs je n’aime pas ce monde. textes mis en ligne en juin       dans le il y a tant de saints sur mis en ligne durant il faut aller voir aller à la bribe suivante page suivante ► page l’appel tonitruant du j’ai parlé à la mémoire de christian cliquez sur l’icône dans le respect du cahier des ouverture de l’espace le dernier recueil de buttati ! guarda  le lent tricotage du paysage madame a des odeurs sauvages coupé le son à page suivante page       à lancinant ô lancinant page d’accueil de l’erbe del camp, ki 1 2 3&nbs 1 2 3&nbs       au nous avancions en bas de 1 2 3&nbs dernier vers aoi accoucher baragouiner page suivante ► page 1 2 3&nbs le chêne de dodonne (i) comme une suite de peinture de rimes. le texte       longtemp vous êtes et il fallait aller debout page d’accueil de 1 2 3&nbs 1 2 3&nbs madame porte à sommaire ► page suivante page suivante ► page leonardo rosa dernier vers aoi antoine simon 32 c’est — pense-t-on - de l’autre       et dans ma gorge page suivante ► page couleur qui ne masque pas la mort, l’ultime port, Éphémère du 22 juillet à bribes en ligne a le chêne de dodonne (i)       jardin de toutes les dorothée vint au monde pour andré villers 1)    il oui la viallat © le château de dessiner les choses banales le chêne de dodonne (i) page suivante ► r.m. a toi       dans le grande lune pourpre dont les le flot pâle des maisons carcassonne, le 06  dans toutes les rues bruno mendonça je sais bien ce qu’il paysage de ta bel équilibre et sa « mais qui lit clquez sur page suivante ► page i en voyant la masse aux aller au sommaire des dans les rêves de la des quatre archanges que       l’ d’ eurydice ou bien de page suivante ► page cent dix remarques i► cent page suivante ► page ainsi alfred…       le long passet li jurz, la noit est page suivante ► page raphaël monticelli 30 juin l’homme est aller au sommaire de pablo chers élèves du collège on croit souvent que le but       ma antoine simon 7 (la numérotation des sculpter l’air : À peine jetés dans le  avec « a la   au milieu de       le vent il existe deux saints portant l’une des dernières reflets et echos la salle       longtem pour michèle auer et chants à tu mon recueil     [1] l  je ne voulais pas page suivante ► page halt sunt li pui e mult halt textes mis en ligne en « e ! malvais vous dites : "un nous serons toujours ces la galerie chave qui     un mois sans aller au sommaire de pablo jacques kober : les dans les carnets le plus insupportable chez   se ço dist li reis : mais non, mais non, tu       la page suivante page page suivante ► page       "je frères et ce jour-là il lui des quatre archanges que aller à la bribe suivante 1 2 3&nbs sur la toile de renoir, les très malheureux... dernier vers aoi aller à la liste des auteurs rafale le chêne de dodonne (i) textes mis en ligne en 1- ai-je reçu une je reviens sur des 1 2 3&nbs beaucoup de merveilles       le ciel     hélas, c’était une très jeune nous lirons deux extraits de aller à la bribe suivante préparer le ciel i l’annÉe 2021 mois par dernier vers aoi 1254 : naissance de     nous avions a propos de quatre oeuvres de descendre à pigalle, se à propos “la rafale antoine simon 18 josué ne tromper le néant le chêne de dodonne (i) naviguer dans le bazar de même si onzième     pluie du dans les hautes herbes douce est la terre aux yeux   ces sec erv vre ile mon cher pétrarque, j’oublie souvent et (vois-tu, sancho, je suis etudiant à laure et pétrarque comme       à antoine simon 27 une errance de je suis bien dans abords de l’inaccessible pour michèle gazier 1) dire que le livre est une     vers le soir À observer par le trou de je suis page suivante gérard À perte de vue, la houle des c’est la chair pourtant bien sûr, il y eut errer est notre lot, madame,       sur le titrer "claude viallat, se placer sous le signe de ouverture d’une dernier vers doel i avrat,       sur patrick joquel vient de  le grand brassage des  c’était pas de pluie pour venir dans les écroulements rêve, cauchemar, je serai le pilote aux yeux autre essai d’un dernier vers aoi page suivante ► page quelques autres 1 2 un travail encore la couleur, mais cette 1 2 3&nbs tu le sais bien. luc ne  ce mois ci : sub pour julius baltazar 1 le       dans la j’aime chez pierre hans freibach : ou aux mots noyés dans 1    le recueil que antoine simon 6 vers le sommaire des recueils retour à la recherche quel étonnant autre petite voix pour max charvolen 1) le film sur annie sidro et le       midi antoine simon 30  tu vois im font chier les étourneaux ! rimbaud a donc marcel alocco a       avant          la lancinante mes pensées restent sommaire ► page suivante et ma foi,       dans le granz est li calz, si se avant dernier vers aoi 1 2 3&nbs villa arson, nice, du 17 les plus terribles   pour le prochain tu le sais et je le vois page d’accueil de page suivante ► page 1 2 3&nbs neuf j’implore en vain clers est li jurz et li     faisant la eurydice toujours nue à       la pour frédéric je ne sais pas si (de)lecta lucta   predication_du_15_ao       à pour lire les textes de rare moment de bonheur,       dans la ….omme virginia par la gardien de phare à vie, au les petites fleurs des la chaise, le châssis, le sous ce titre inspiré de la rafale n° 4 on le tristan_cabral_a_l_e ] heureux l’homme giovanni rubino dit       allong&e sites de mes bernard dejonghe... depuis dernier vers aoi À la loupe, il observa       aux     chant de 1 2 bruno le temps passe dans la page suivante page     dans la rue la l’annÉe 2022 mois par pour nicolas lavarenne ma la poésie, à la si vous entendez le lac le franchissement des       mé       gentil       la pie oiseau tranquille au vol a l’aube des apaches,   encore une si c’est ça, préparer le ciel i les cuivres de la symphonie la liberté de l’être attelage ii est une œuvre le numéro exceptionnel de souvent je ne sais rien de 1 2 3&nbs les grands etait-ce le souvenir       soleil dernier vers aoi le 28 novembre, mise en ligne textes mis en ligne en août effleurer le ciel du bout des haut var ► trois petits mise en ligne dernier vers s’il page d’accueil de       neige la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : BUTOR Michel /

RAPHAËL MONTICELLI

Approche du continent Butor
Publication en ligne : 20 janvier 2020

Ce texte a été publié en 1991. Il préface l’ouvrage « Échanges, carnets 1986 » de Michel Butor, Z’édition ed, Nice.


approche du continent butor

pour Francine Guibert

I- ouverture

Il n’est pas d’écriture qui ne s’articule au temps et à l’espace ; il ne saurait y en avoir en dehors de ces lieux matériels dans lesquels elle niche et qui, à vrai dire, portent, enveloppent, replient en eux-mêmes la temporalité de la voix. Il ne peut y avoir de travail de l’écrit sans que soit réfléchie toute la variété des espaces où s’organisent nos vies.
L’écriture est ainsi sans cesse déplacement des champs du réel à ceux du symbolique, transfert des lieux aux textes, des pérégrinations du corps dans le monde à la main sur la feuille, de l’organisation du réel à celle de la langue ; les territoires symboliques que définit le travail littéraire ont toujours quelque chose à voir avec les territoires matériels.
Dans les problématiques qui développent l’exploration des rapports entre l’écriture et l’espace, l’œuvre de Michel Butor occupe une place tout-à-fait singulière. La thématique de l’espace est évidemment centrale dans sa production romanesque que l’on songe à l’importance de l’immeuble de Passage de Milan [1] ou à celle, mythique dans notre littérature contemporaine, du compartiment dans lequel se déroule La Modification [2] ; sa réflexion critique et ses lectures creusent volontiers ce thème dans les œuvres littéraires et artistiques ; plus nettement encore son écriture s’est trouvée transformée des recherches qu’il a consignées dans les textes de la série du Génie du Lieu [3] et dans ceux qui rendent compte d’espaces particuliers : Venise [4], les Etats-Unis d’Amérique [5], ou les chutes du Niagara [6] L’Espace est ainsi dans l’oeuvre de Michel Butor un thème et un problème.
Un aspect moins étudié sinon moins connu, et parfois plus controversé, des rapports entre écriture et espace chez Michel Butor concerne son attention aux œuvres d’art. On sait que les espaces plastiques apparaissent dans son œuvre romanesque, par exemple comme motif de la relation amoureuse dans La Modification ; on connaît aussi sa pénétrante étude sur les rapports entre écriture et peinture [7]. Ce que sans doute Michel Butor a développé de plus inédit, c’est le travail en collaboration avec des peintres, inédit par le nombre des artistes avec lesquels il travaille comme par le rôle (ou les rôles) qu’il assigne à son écriture lors de ces collaborations [8]

Notes

[1Passage de Milan, ed de Minuit, Paris 1954

[2La Modification, ed de Minuit, Paris 1957

[3Génie du lieu, ed Grasset, Paris 1958, dont les lieux de référence sont Cordoue, Istanbul, Salonique, Delphes, Mallia, Mantoue, Ferrare et l’Egypte ;
Ou, (Le Génie du Lieu 2), ed Gallimard , Paris 1971, dont les lieux de référence sont Paris, Séoul, Le mont Sandia, Angkor, Santa Barbara, entre Bloomfield et Bernalillo, Zuni ;
Boomerang, Le Génie du Lieu 3, ed Gallimard, Paris 1978.

[4Dans Description de san Marco, ed Gallimard , Paris 1963

[5Dans Mobile, Etude pour une représentation des Etats Unis, ed Gallimard, Paris 1962

[6Dans 6 818 000 litres d’eau à la seconde, ed Gallimard, Paris 1965.

[7Les Mots dans la Peinture, ed Skira, les sentiers de la création, Genève, novembre 1969, repris dans Répertoire IV, ed de Minuit, Paris 1974

[8Ces œuvres nées du rapport aux espaces plastiques forment un monumental ensemble de quelque 500 pièces liant le nom de Michel Butor à plus de 150 autres. Impossible de les reprendre tous ici bien sûr. Même parmi les plus importants je me suis contraint à de volontaires -et douloureux- oublis. C’est le cas par exemple pour Dotremont et Alechinsky. On pourra voir à ce propos les ouvrages suivants :

  • Dotremont et ses écritures en collaboration avec Michel Sicard, ed Jean-Michel Place, Paris, 1978
  • Alechinsky dans le texte, entretien avec Michel Sicard, ed Galilée, Paris 1984
  • Alechinsky, frontières et bordures en collaboration avec Michel Sicard, ed Galilée, coll. Renault Art et Industrie, Paris, 1984
  • Cartes et Lettres, Correspondance Michel Butor/Christian Dotremont, établie et annotée par Michel Sicard, ed Galilée, Paris,1986
  • ABC de correspondance avec Michel Sicard sur des tableaux de Pierre Alechinsky, ed Daniel Delong, coll. Repères, Paris, 1986.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP