BRIBES EN LIGNE
entr’els nen at ne pui neuf j’implore en vain   ciel !!!! j’pense à toi bruno fin première dernier vers aoi 1 2 3 si j’étais un six de l’espace urbain, « je me tais.       sur le je suis page d’accueil de sommaire ► page suivante nice, le 18 novembre 2004       pourquoi préparer le ciel i       tourneso     [1] l bernard noël en débat 1 2 3&nbs peinture de rimes. le texte       pass&eac tandis que dans la grande seins isabelle boizard  je ne voulais pas   que signifie torna a sorrento ulisse torna page d’accueil de de tantes herbes el pre outre la poursuite de la mise       entre la mastication des sauver la vie c’est ne  avec « a la page précédente le café merle noir  pour tous ces charlatans qui en une, une œuvre de les amants se rafale démodocos... Ça a bien un       sur le s’égarer on accoucher baragouiner clquez sur Éphémère du 22 juillet à page suivante ► page halt sunt li pui e mult halt ki mult est las, il se dort on préparait antoine simon 33 textes mis en ligne en je n’aime pas les gens retour au pdf sui generis les parents, l’ultime aller à la bribe suivante voir les œufs de  les trois ensembles 1 2 3&nbs sommaire ► page suivante       "je  au travers de toi je essai de nécrologie,       apr&egra descendre à pigalle, se antoine simon 12 bernadette griot vient de 1 2 3&nbs à la bonne rafale n° 10 ici       magnolia bribes en ligne a page suivante ► page il semble possible tromper le néant préparer le ciel i le proche et le lointain       la Ç’avait été la sommaire ► page suivante la chaude caresse de nos voix pour bruno charlotte, in village de poussière et de   si vous souhaitez       les villa arson, nice, du 17       sur le et ces page suivante ► page page suivante page un jour nous avons       un vedo la luna vedo le       ton le chêne de dodonne (i) trois (mon souffle au matin le chêne de dodonne (i)       vu les le chêne de dodonne (i) « ah ! mon très saintes litanies tout en vérifiant page suivante ► page aller à la liste des auteurs et que vous dire des dernier vers aoi ouvrir f.a.t.a. i ► le ils avaient si longtemps, si mes pensées restent vous êtes elle ose à peine raphaËl station 7 : as-tu vu judas se   *   libre       ma quelques autres retour à la recherche pour andré sommaire des tout est possible pour qui     du faucon aller au texte nous sommes       journ&ea à sylvie       dans       sur les dessiner les choses banales le 26 août 1887, depuis pour max charvolen 1) mais non, mais non, tu     ton plaisir "le renard connaît pour jacky coville guetteurs la communication est       deux dans les hautes herbes nous lirons deux extraits de 1 2 3&nbs 0- souviens-toi. sa sommaire ► page suivante le film sur annie sidro et le page précédente retour aller à la bribe suivante       ruelle       le à bernard dejonghe... depuis       retourn& le flot pâle des maisons c’est vrai la tentation du survol, à elle dit la main qui fut le diaphane est le  hier, 17 1 2 3&nbs errer est notre lot, madame, page suivante ► page dernier vers aoi       soleil able comme capable de donner       voyage iloec endreit remeint li os cent dix remarques i► cent le texte qui suit est, bien 1 2 3&nbs raphaël monticelli 30 juin préparer le ciel i cent dix remarques i► cent titrer "claude viallat,       l’ 1- c’est dans       st       ( aller à attendre. mot terrible.       baie textes mis en ligne en non, björg, s’il pour accéder au pdf,   voici donc la station 4 : judas  tes chaussures au bas de page d’accueil de aller à la liste des auteurs 1 2 3&nbs bribes dans le nid de les terrasses abandonnées cliquetis obscène des je déambule et suis   adagio   je       je me       gloussem page suivante ► page ce mot comme à la hâte     au couchant       longtem année 2018 ► année 2020 c’était une pour lire les textes de 1 2 3&nbs dernier vers aoi jusqu’à il y a     sur la pente sur l’erbe verte si est li emperere par sa grant ma mémoire ne peut me sommaire ► page suivante       dans le  les premières ne pas négocier ne à yvon quand une fois on a depuis le 20 juillet, bribes a propos d’une edmond, sa grande marcel alocco a   anatomie du m et il pleut. j’ai vu la       nuage dernier vers aoi madame aux rumeurs       sur     faisant la béatrice machet vient de j’ai donc tant pis pour eux. lancinant ô lancinant antoine simon 14       aux aller à la bribe suivante un nouvel espace est ouvert approche d’une page suivante page li emperere s’est sites de mes napolì napolì       dans le et c’était dans la liberté de l’être la mort, l’ultime port, certains prétendent rafale n° 9 un       coude dans le respect du cahier des madame chrysalide fileuse noble folie de josué,       et tu accorde ton désir à ta sur la toile de renoir, les  martin miguel vient antoine simon 16 sommaire ► page suivante   né le 7 d’abord un curieux       descenda     une abeille de j’ai donné, au mois       les     un mois sans    de femme liseuse   pour théa et ses je découvre avant toi dans les écroulements page suivante ►   les       à aller à la liste des auteurs pour accéder au pdf, cliquez sur l’icône il y a longtemps, deux ce travail vous est 1 2 3&nbs  marcel migozzi vient de 1. il se trouve que je suis 1 2 3&nbs pas de pluie pour venir à propos des grands       deux page suivante ► page 1) notre-dame au mur violet du bibelot au babil encore etudiant à la littérature de écoute, josué, sommaire ► page suivante       soleil  ce mois ci : sub j’oublie souvent et clers est li jurz et li pour lee antoine simon 24 textes mis en ligne en j’ai travaillé le chêne de dodonne (i) dernier vers aoi page d’accueil de préparer le ciel i exposition de la série ce qui aide à pénétrer le textes mis en ligne en 13) polynésie aller à la bribe suivante et tout avait "a cannes, propos de table       le long bal kanique c’est (de)lecta lucta   page suivante ► macles et     quand basile de pareïs li seit la 1 2 3&nbs page suivante ► page le poiseau de parisi mon 1 2 3&nbs       bâ dernier vers s’il josué avait un rythme granz est li calz, si se Être appelé par son nom   tout est toujours en       pav&eacu aller à la bribe suivante s’ouvre la       un normalement, la rubrique cent dix remarques i► cent éphémère du 6 octobre  ce qui importe pour       dans page suivante ► page arbre épanoui au ciel page précédente page  tu vois im font chier  dernières mises À l’occasion de 1 2 3&nbs en cet anniversaire, ce qui oiseau tranquille au vol et que dire de la grâce       avant les lettres ou les chiffres dans la caverne primordiale aller à la bribe suivante face aux bronzes de miodrag on dit qu’agathe       juin voici des œuvres qui, le pour m.b. quand je me heurte page suivante ► page bien sûr la dernier vers aoi quai des chargeurs de les ruelles blanches qui       dans la le coeur du histoire de signes .       midi rafale n° 7 un qu’est-ce qui est en equitable un besoin sonnerait chaises, tables, verres, « la musique, trois tentatives desesperees n’ayant pas       le ciel carissimo ulisse, torna a page suivante page page suivante ► ce pays que       au récapitulatif lieux et cent dix remarques i► cent printemps breton, printemps aller à la bribe suivante cent dix remarques i► cent     surgi       le de l’autre il en est des meurtrières. l’impossible 1- ai-je reçu une « tu sais ce que et si tu dois apprendre à vos estes proz e vostre page suivante ► page 1 2 3&nbs madame, vous débusquez aller à la bribe suivante juste un mot pour annoncer le pendu il souffle sur les collines derniers textes mis en avant dernier vers aoi page suivante ► page   la baie des anges la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : Machet Béatrice /

SHATIN, Nouveaux territoires

Banlieue de Hong-Kong
© Béatrice Machet

Shatin, banlieue de Hong-Kong, new territories.

Publication en ligne : 19 janvier 2020

► vers le sommaire des contributions de Béatrice Machet

Par ordre d’apparition : Roethke, Rimbaud, Baudelaire, notre père, Duras, mythologie Apache, Alain Bashung, les cent mille Bouddhas


Today I eat my usual

 diet of -gri(e)ves-

un menu

dansé à petits pas cahin-caha

voleté et courants d’air

 

sans monotonie with bipolarity sans tri dans les langues

sans cri

 I cried out my eyes

 et ma vie within a body was dying 

 ratatiné rapetissé

au fur et à mesure de

l’envol pris 

to the sun to the sun Ah que j’aille au soleil

et tant pis pour la quille

sans éclat mais soupir my breat in tune

 enought to eat there

mon repas quotidien

ni pain ni peine

un embarquement pour s’y taire

 et sinuer si oui si non

  les berges de l’innocence

 

et quelle mère

comment reconnaître the changing body the changing woman

between lost and love

LOL (JV stein) et ravie

du transitoire

still to be-born ni mort ni né 

the perpetual in the everlasting circle of beginning

quelle mer l’éternité tourne son rond d’

absolu le trajet de solitaire à solidarity

on entend comme oser  et tarir même seul

  manger

 son blanc

dans l’invisible dans l’invincible 

 du vent terre

mais dénombrer dans les décombres

car je suis plusieurs in all directions

s’ébrouer

les secrets s’é

 g

 o

  u

 t

 t

  e

 n

  t

l’écoute jusque dans les os  siffle whistles ratles son pesant de membres

to what extent to put emphasis on will make you empathize with

et mener le dragon rouge

est-ce le chevaucher

la non-équivalence des mots et pourtant les sons

  quand et si bless you vous blesse

I will dream of you te rêverai mon homerizon mon home reason my home rising

mon(t)

t(h)on

son(t)

 nos voleurs et nos porteurs 

d’encens de torches et d’alarmes fire alarm all fired arm spell it like a fight under noun or nation in arms

name in who

ever switches

a light

 a scream une flamme hurle maison maison maison maison….

 

 au feu

 pompiers vont

 

  au temple

 

 

 

 

 

 

 

cendres papillons oiseaux becs rouges longue queue de paradis accompagnent la montée

quelle cohérence  qu’aile colle à l’errance

fait briller le chemin de

l’escargot le tracé

envolé évanoui jusqu’au

vertige ça tourbillonne

entre malaise insupportable et plaisir insoutenable ça se dit vie

ça se dit qu’on ne sait pas autrement ce rien

à savoir et que vivre

pour ça rend fou

 

où mourir de rire

parce que le désespoir ne peut pas écraser tout à fait le beau

et que ça rend fou aussi les germes de beauté partout contaminant

ce qui sans être pur pourrait être

entier

je veux dire ici le plombage

la technique du vitrail

la boursouflure des cicatrices pour assembler et tenir

les morceaux et quoi d’autre sinon

la fusion

en un langage bandage qui me maintient

momie-movie pellicules 

des parcelles dont déjà je vois les éclats

 

 

 

cendres-papillons sans oppression alors quelle cohésion puisqu’apostrophe

qu’elle

et les volutes et les fumées de la fantaisie

militaire des statues

et mantras en nuages

 

pas de fond au garage et paupières clignent

  et peaux pierres sourient

sur le chemin lumineux des cent mille Bouddhas


info portfolio

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP