BRIBES EN LIGNE
c’est à caminito que page précédente retour sur la toile de renoir, les station 4 : judas  antoine simon 24 page suivante ► page page d’accueil de aller à la bribe i au et tout avait 1 la confusion des et que vous dire des posté sur facebook sorti de pour angelo     vers le soir 1 au retour au moment madame, on ne la voit jamais pour frédéric vers la deuxième Éphémère du 22 juillet à antoine simon 7 antoine simon 21 ce qui fascine chez i voici. "il y aurait eu un       enfant retour à la recherche leonardo rosa le chêne de dodonne (i) dans l’effilé de page suivante ► page (ô fleur de courge... accoucher baragouiner       pav&eacu que d’heures nous lirons deux extraits de       s’ des voix percent, racontent       le page suivante ► page 1- nous sommes dehors.       une et si au premier jour il sculpter l’air : « h&eacut "nice, nouvel éloge de la lu le choeur des femmes de nu(e), comme son nom aller à la liste des auteurs on peut croire que martine à la bonne       dans       "j& sommaire ► page       marche préparer le ciel i iii sur l’eau a) au grÉ textes mis en ligne en juin le chêne de dodonne (i)  ce qui importe pour lorsqu’on connaît une fragilité humaine. sommaire ► page suivante voir l’essai sur ouvrir f.a.t.a. i ► le elle ose à peine attendre. mot terrible. trois (mon souffle au matin mult ben i fierent franceis e préparer le ciel i tant pis pour eux. frères et     pluie du sept (forces cachées qui vertige. une distance un besoin de couper comme de       o envoi du bulletin de bribes vers le sommaire des recueils  les trois ensembles il semble possible  dans le livre, le sommaire ► page suivante napolì napolì   nous sommes cent dix remarques i► cent mon cher pétrarque, oiseau tranquille au vol page suivante ► page approche du continent page suivante ► page       la À venise je dispose, sur le la fonction, de l’autre     une abeille de   1) cette   je ne comprends plus textes mis en ligne en août lorsque la langue dérape, le rafale n° 4 on le seins isabelle boizard 2005 voir les œufs de dernier vers aoi page d’accueil de depuis ce jour, le site  dernier salut au quand on arrive de new-york art et territoire durant antoine simon 13 je ne saurais dire avec assez reprise du site avec la     son rafale n° 9 un       bonheu dans ce périlleux  martin miguel vient         page suivante ► page 1) sommaire ► page suivante rimbaud a donc raphaël monticelli 30 juin       je me page suivante ► page avant lire une interview de un soir à paris au granz fut li colps, li dux en après la lecture de textes mis en ligne en août il y a des objets qui ont la au programme des actions petites proses sur terre       je me dorothée vint au monde       crabe-ta page d’accueil de le galop du poème me À hélène "je me tais. pour taire. textes mis en ligne en À peine jetés dans le dans les hautes herbes dernier vers s’il descendre à pigalle, se page suivante ► page       le long 199* passé galerie "sine exode, 16, 1-5 toute sommaire des contributions page suivante ► page ce paysage que tu contemplais vers stat silva dolorosa  au travers de toi je sommaire des contributions exposition de la série approche d’une la difficile question des (dans mon ventre pousse une le lent déferlement libre de lever la tête pour bruno charlotte, in page suivante ► page le scribe ne retient       pass&eac cet article est paru toutes ces pages de nos 1- ai-je reçu une et nous n’avons rien page suivante ► page ecrire les couleurs du monde cliquer pour rejoindre la s’égarer on "ces deux là se je lui ajoute trois petits pour accéder au texte,   la baie des anges page précédente retour à il pleut. j’ai vu la  de même que les 1) notre-dame au mur violet   au milieu de deus li otreit (la sue) tes chaussures au bas de sommaire ► page suivante journée de voici des œuvres qui, le textes mis en ligne en août aller à la bribe suivante inoubliables, les sixième page suivante ► page ici, les choses les plus dans le train premier cent dix remarques i► cent       et tu   un vendredi mult est vassal carles de   on n’est le pendu pour andré villers 1) aller à la liste des ne pas négocier ne ses mains aussi étaient bernard dejonghe... depuis mougins. décembre   la production page suivante ► page moi cocon moi momie fuseau       dans le       objectif       sur le effleurer le ciel du bout des bien sûr la page d’accueil de       grappes       " page précédente ► page  pour le dernier jour antoine simon 14 thème principal : clxvi deus li otreit (la sue) "et bien, voilà..." dit       à la mémoire de christian grande lune pourpre dont les aller au sommaire de pablo baous et rious je suis a quelques exceptions près  jésus le lent tricotage du paysage max charvolen, martin miguel page suivante page page d’accueil de     surgi ouverture d’une page suivante ► page  marcel migozzi vient de samuel chapitre 16, versets 1       va ton je t’enfourche ma madame a des odeurs sauvages les carnets éclaboussés 2 cent dix remarques i► cent   saint paul trois autre citation j’ai travaillé villa arson, nice, du 17 page d’accueil de de profondes glaouis une errance de     tout autour tout est possible pour qui monticelli raphael 510 035       que de à propos “la aller à la bribe suivante préparer le ciel i aller au texte nous sommes sommaire ► page suivante pour accéder au texte station 5 : comment vers le sommaire des recueils présentation du projet n’ayant pas 19 mars 2022, savigny sur 1. passera-t-on par l’eau textes mis en ligne en avril pour jacky coville guetteurs aller à la liste des auteurs en cet anniversaire, ce qui sommaire ► page suivante dans les horizons de boue, de les dernières assise par accroc au bord de aller à la liste des auteurs     un mois sans ils avaient si longtemps, si page suivante ► page vue à la villa tamaris grant est la plaigne e large page suivante page       quinze le proche et le lointain clers est li jurz et li page suivante ► page     après aller à la bribe suivante immense est le théâtre et au commencement était antoine simon 10 page d’accueil de tandis que dans la grande deux ajouts ces derniers pour visionner  la lancinante ainsi fut pétrarque dans paien sunt morz, alquant bribes en ligne a parcourir les espaces ► madame, vous débusquez   À léon-gontran textes mis en ligne en zacinto dove giacque il mio textes mis en ligne en mai page d’accueil de l’impression la plus malgré ses formules quel ennui, mortel pour je déambule et suis page suivante page page suivante ► page rafale n° 3 des  l’écriture       je madame déchirée commençons donc par   marcel       ...mais voici quelques années, textes mis en ligne en la cité de la musique à sylvie       vu les       dans la le phonétisme n’a-t-il pas textes mis en ligne en juin textes mis en ligne en page suivante ► page       une et te voici humanité antoine simon 22 des voiles de longs cheveux le plus insupportable chez       cerisier antoine simon 9 pour qui veut se faire une ou aux mots noyés dans     le cygne sur       les aller à la bribe suivante dernier vers aoi       longtemp l’entreprise dont je me la légende fleurie est bal kanique c’est mis en ligne durant ce qui fait tableau : ce       la page suivante ► page       deux "le renard connaît       à       les la brume. nuages pour rico roberto   ce siglent a fort e nagent e station 1 : judas carissimo ulisse, torna a allons fouiller ce triangle laure et pétrarque comme les terrasses abandonnées  je signerai mon "la musique, c’est le il n’était qu’un avant propos la peinture est   dernier vers aoi carissimo ulisse, torna a cliquer sur l’icône naviguer dans le bazar de l’attente, le fruit dans les écroulements avant-dire  “... villa arson d’exposition en qui d’entre nous vers avant-œuvre ► mots, ainsi va le travail de qui cet univers sans oui la je serai le pilote aux yeux autre petite voix tout le temps est là sièges préparation des corps page suivante page page suivante ► page       à la réserve des bribes "mais qui lit encore le       ( aller à la liste des auteurs       la pie dernier vers que mort c’est ici, me la parol

Retour à l'accueil

PAUL BADIN

Pas à Pas 63
© Paul Badin
Publication en ligne : 22 septembre 2009
Ecrivain(s) : Badin P.

Les plus vieilles médecines remontent aux douleurs immémoriales. Nées dans l’urgence des ethnies qui s’éteignaient, elles s’alimentaient aux bouillons de culture, aux placentas protecteurs de vie.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP