BRIBES EN LIGNE
( ce texte a on préparait     &nbs       la dernier vers aoi page suivante ► page       ce qui les photos et archives antoine simon 29       embarq 1 2 3&nbs page suivante ► page le travail de bernard sommaire ► page suivante aller à la liste des auteurs pour daniel farioli poussant préparer le ciel i « je me tais. page suivante ► page un jour nous avons l’heure de la quant carles oït la  hors du corps pas edmond, sa grande       le       force ils avaient si longtemps, si 1.- les rêves de accoucher baragouiner   adagio   je aller à la liste des auteurs pas même sommaire ► page suivante page d’accueil de la rencontre d’une sous l’occupation les embrassées , cantilène c’est ici, me     nous avions rafale n° 5 un       pav&eacu sors de mon territoire. fais préparer le ciel i 1 2 3&nbs polenta sous ce titre inspiré de la i mes doigts se sont ouverts 1) notre-dame au mur violet et voici maintenant quelques la poésie, à la derniers       sur j’ai en réserve le chêne de dodonne (i) nous lirons deux extraits de page suivante ► r.m. a toi juste un mot pour annoncer raphaËl lu le choeur des femmes de 1 2 3&nbs de prime abord, il       sur le       la       é et…   dits textes mis en ligne en    tu sais       alla le tissu d’acier page suivante ► page aller à la bribe suivante sommaire ► page suivante effleurer le ciel du bout des   page suivante ► page       m’       quinze cliquer sur le titre pour page d’accueil de 1 2 3&nbs la prédication faite c’était une très jeune sommaire ► page suivante diaphane est le dernier vers aoi       je me page suivante ► page * il te reste à passer carmelo arden quin est une ce qui importe pour 1 2 3&nbs sommaire ► page suivante page suivante ► page       " nu(e), comme son nom hans freibach : introibo ad altare       six rafale n° 4 on le       voyage       bonheu   nous sommes préparer le ciel i       enfant pas une année sans évoquer       "j& sous la pression des  mise en ligne du texte j’aurai donc vécu sur dans le train premier page suivante ► page les plus terribles c’est un peu comme si, clxvi deus li otreit (la sue)       la pie dimanche 18 avril 2010 nous le 26 août 1887, depuis l’une des dernières décembre 2001. dans le pain brisé son page précédente retour en 1958 ben ouvre à préparer le ciel i       longtemp       un     quand basile marcel alocco a       à page suivante ► page pour frédéric petites proses sur terre   j’ai souvent page suivante ► page je meurs de soif       je me pour andré page d’accueil de page suivante page le glacis de la mort le recueil de textes cher.e.s ami.e.s vous pouvez à yvon quand une fois on a rafale n° 3 des cover-oleti_artin_ri neuf j’implore en vain il a surgi sans crier 1 2 3&nbs libre de lever la tête     l’é buttati ! guarda  le film sur annie sidro et le "si elle est page d’accueil de antoine simon 9 errer est notre lot, madame,         &n       allong&e « e ! malvais       à       ton à bernadette journée de 1 2 3&nbs 1 2 3&nbs il souffle sur les collines madame porte à il est le jongleur de lui si vous entendez le lac       sur le pour egidio fiorin des mots la musique est le parfum de on dit qu’agathe très saintes litanies l’attente, le fruit aller à l’échange sur madame est une torche. elle si j’étais un able comme capable de donner (la numérotation des pure forme, belle muette, dernier vers aoi 1 2 3&nbs preambule – ut pictura             son       & présentation du projet 1 2 3&nbs       maquis a l’aube des apaches, tandis que dans la grande page d’accueil de cent dix remarques i► cent « la musique, cet article est paru 1 2 3&nbs autre citation page suivante ► page la mort, l’ultime port,     chant de aller à la bribe suivante page suivante ► page il y a des titres qui envoi du bulletin de bribes titrer "claude viallat, se placer sous le signe de le chêne de dodonne (i)       la mult est vassal carles de chère florence au commencement était autre essai d’un  au travers de toi je a inishmore chaque plante est     au couchant préparation des corps retour à la recherche page suivante ► page guetter cette chose       au       le ciel les installations souvent, toujours les lettres :       ma béatrice machet vient de la littérature de 1 2 3&nbs aller vers bribes, livres 1 dernier vers aoi immense est le théâtre et       dans le       le     pluie du genre des mots mauvais genre antoine simon 6  référencem derniers vers sun destre       coude jusqu’à il y a       assis un texte que j’ai page suivante page j’arrivais dans les dans l’innocence des 1 2 3&nbs page suivante ► page 0- souviens-toi. sa ce qui fascine chez       est-ce       à       neige et que dire de la grâce       les 1 2 3&nbs non, björg, s’il   d’un coté,       apr&egra     pourquoi tu       ce je sais bien ce qu’il       ç       ".. page suivante ► page page suivante page paysage de ta présentation du projet 1 la confusion des vers le sommaire des recueils       apparu la légende fleurie est haut var ► brec mouans sartoux. traverse de j’ai perdu mon approche d’une Ç’avait été la m1       les dessins de martine orsoni 1 2 3&nbs si elle est belle ? je constellations et textes mis en ligne en août bernard noël en débat au seuil de l’atelier ouverture de l’espace  hier, 17     le aller à la liste des auteurs aller à la liste des auteurs       la la réserve des bribes archipel shopping, la dernier vers aoi dans le respect du cahier des les cuivres de la symphonie la route de la soie, à pied, avec marc, nous avons       en deux pour jean marie       au il avait accepté ce poème est tiré du       grappes entr’els nen at ne pui d’un côté chers élèves du collège agnus dei qui tollis peccata       au pas       entre       à le scribe ne retient antoine simon 15 sauver la vie c’est ne des voiles de longs cheveux ainsi alfred… aller à la bribe suivante n’ayant pas       au il aurait voulu être ici, les choses les plus    de femme liseuse  je ne voulais pas après la lecture de pour jean-louis cantin 1.- références : xavier josué ne un titre : il infuse sa présentation du projet mais non, mais non, tu de pa(i)smeisuns en est venuz samuel chapitre 16, versets 1 pour accéder au pdf de ecrire les couleurs du monde       les       la vos estes proz e vostre dans ce périlleux aller à la bribe suivante dentelle : il avait bernadette griot vient de bernard dejonghe... depuis madame chrysalide fileuse   pour le prochain soudain un blanc fauche le quatrième essai de cela fait 53 ans que je giovanni rubino dit charogne sur le seuil ce qui « tu sais ce que et ma foi, pas facile d’ajuster le elle disposait d’une attendre. mot terrible. ouverture d’une (À l’église je me souviens de  dernier salut au un tunnel sans fin et, à j’ai longtemps    au balcon 1 2 3 page d’accueil de a supposer que ce monde       la       l’ dernier vers aoi je rêve aux gorges page suivante ► page mieux valait découper       dans le 1 2 3 1 2 3&nbs toute une faune timide veille 1 2 3&nbs rafale   dits de page suivante page pour visionner la cet univers sans aux george(s) (s est la  dans toutes les rues       au       bonheur       dans quelque chose       je dont les secrets… à quoi début de la mise en ligne de   marcel il nous aura laissé pour raphaël merci au printemps des epuisement de la salle, le chêne de dodonne (i) fin première la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : LE MARCHÉ DE L’ART /

RAPHAËL MONTICELLI

Le marché de l’art

Introduction

Publication en ligne : 7 février 2012

Texte d’une conférence devant les Amis de la Liberté, en septembre 2010


 

Voici donc la troisième fois que j’interviens dans le cadre des conférences des amis de la liberté. La première fois, il s’agissait d’ouvrir des pistes pour comprendre et apprécier l’art qui se fait aujourd’hui. La deuxième pour questionner le marché de l’art.

C’est sur ce même sujet que porte notre rencontre d’aujourd’hui. Après deux approches conversationnelles, je souhaiterais aujourd’hui stabiliser la réflexion.

Il nous suffirait de nous tourner vers les historiens et les romanciers, pour nous apercevoir que le marché de l’art a suivi les évolutions, les adaptations et la structuration du marché tout court, et il ne pouvait pas en être autrement sorte que les problèmes posés par le marché de l’art aujourd’hui sont du même ordre que ceux qui se posent non seulement dans l’ensemble du marché culturel mais à toutes les productions humaines et à leurs échanges. La question du marché affecte les biens matériels dits de première nécessité, tout comme les biens intellectuels et culturels, à vrai dire tout aussi nécessaires.

Je me centrerai, comme prévu, sur la production artistique. Comme toute production, elle répond àdes besoins spécifiques. La question a beau ne pas être bien claire, ou bien clairement perceptible, il n’en reste pas moins qu’il faut bien considérer ce couple : besoins individuels et sociaux d’une part, organisation d’un système de production et de diffusion pour répondre aux besoins d’autre part, pour aborder notre question. Il me semble en effet que le marché, tel que nous le connaissons, n’est que la forme, l’une des formes, que revêt la question plus centrale de la circulation des productions, l’une des formes prises par l’organisation des échanges.

Je disais que les besoins collectifs auxquels répondent les productions culturelles et artistiques n’ont pas moins d’importance que les besoins vitaux, ou de première nécessité, notamment parce que les productions de la culture et de l’art agissent sur nos capacités cognitives, affectives, perceptives, symboliques, sémiotiques qu’ils nourrissent et... cultivent, justement . Elles contribuent à mettre en place des systèmes symboliques référents, des espaces de partage qu’il s’agisse de partager ce qui est de l’ordre de la vision, au sens de représentation du monde, que des émotions, entendu au sens d’objectivation et communication de l’intime. Ils contribuent enfin à fonder des système d’objets spécifiques qui permettent la reconnaissance de l’altérité que ce soit dans une société donnée ou entre société géographiquement et historiquement différentes.

 

Si on n’est pas clairement persuadé de l’importance des productions artistiques comme réponses à des besoins vitaux des individus et des groupes, la réflexion sur la circulation de ces objets est sans enjeu. 

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP