BRIBES EN LIGNE
      la pie de prime abord, il       allong&e en ceste tere ad estet ja aller à la liste des auteurs textes mis en ligne en (vois-tu, sancho, je suis granz fut li colps, li dux en       "..       é voile de nuit à la 1 2 bruno   est-ce que epuisement de la salle, la galerie chave qui marcel alocco a       gloussem quand on arrive de new-york bien sûr la raphaËl préparer le ciel i       je huit c’est encore à préparer le ciel i  il est des objets sur       sabots journée de et c’était dans carles respunt : aller à la bribe suivante quelque temps plus tard, de mise en ligne d’un la fonction, je ne sais pas si samuel chapitre 16, versets 1 voir les bifaces de b. antoine simon 9 lu le choeur des femmes de     les fleurs du dont les secrets… à quoi aller à la liste des auteurs à sylvie « et bien, je ne saurais dire avec assez rafale n° 7 un pour martin       le Éléments - 1 2 3&nbs l’instant criblé il ne s’agit pas de tristan_cabral_a_l_e sophie calle à beaubourg... il en est des meurtrières.       au  le "musée seins isabelle boizard 1 2 3&nbs de l’autre petits rien 4 et 5 (env. 7cm travail de tissage, dans cet article est paru dans le éphémère du 6 octobre sommaire ► page suivante 1 2 3&nbs dans le pain brisé son les plus vieilles i en voyant la masse aux toutefois je m’estimais       assis page d’accueil de sequence madame 1 madame est la       s’ page suivante ► page de tantes herbes el pre page d’accueil de l’eau froide de l’anse 1 2 c’est le franchissement des pas facile d’ajuster le rafale n° 9 un dernier vers aoi dernier vers aoi madame est une torche. elle 1 2 3&nbs page d’accueil de recleimet deu mult vous avez sauver la vie c’est ne 1 2 3 « vive la  le grand brassage des d’un côté a grant dulur tendrai puis page suivante ► page giovanni rubino dit ce texte m’a été les étourneaux ! a propos de quatre oeuvres de     au couchant haut var ► trois petits autre essai d’un toute une faune timide veille la mort, l’ultime port, sommaire ► page suivante tout en vérifiant page suivante ► page à yvon quand une fois on a       la mouans sartoux. traverse de d’ eurydice ou bien de madame aux rumeurs aller à la bribe suivante dernier vers aoi grant est la plaigne e large ce qui fait tableau : ce page suivante ► page la chaude caresse de       gentil cent dix remarques i► cent ce paysage que tu contemplais vous, dont l’âme, le À l’occasion de 1 2 3&nbs et ces    si tout au long joseph a pour sens "dieu       bâ il y a deux villes à dernier vers aoi   petit souvenir deuxième essai pas de pluie pour venir 1 2 3 i)       grappes là-bas, dans le pays des un titre : il infuse sa pour helmut c’est seulement au page suivante ► page j’pense à toi bruno 1 2 3&nbs 0- souviens-toi. sa page suivante ► page textes mis en ligne en avril page suivante ► page dernier vers aoi marché ou souk ou si elle est belle ? je je serai toujours attentif à antoine simon 19 présentation du projet À la loupe, il observa pour andré l’annÉe 2021 mois par mis en ligne durant il souffle sur les collines 1 2 3       allong&e textes mis en ligne en sa langue se cabre devant le page suivante ► page page suivante page aller à la bribe suivante dernier vers aoi  mise en ligne du texte pour jean marie quant carles oït la page d’accueil de li emperere par sa grant dernier vers aoi quand il voit s’ouvrir, fin première si vous entendez le lac  dans le livre, le page suivante page   anatomie du m et buttati ! guarda  le nécessaire non de la textes mis en ligne en   je ne comprends plus       le long       je me je t’enlace gargouille 1 2 3&nbs       neige     surgi       dans le a inishmore chaque plante est le flot gris roule contre napolì napolì retour au pdf sui generis       ma présentation du projet la gaucherie à vivre, cliquer pour rejoindre la a claude b.   comme une 1 2 3&nbs a l’aube des apaches, page d’accueil de bernard noël en débat entr’els nen at ne pui al matin, quant primes pert       journ&ea  les trois ensembles commençons donc par le film sur annie sidro et le derniers une fois entré dans la   (dans le ce jour-là il lui pour michèle       à cette machine entre mes pour anne slacik ecrire est avant même de commencer, l’erbe del camp, ki 1 2 3&nbs on cheval il était question non chaque automne les       apr&egra présentation du textes mis en ligne en juin 1    le recueil que dernier vers s’il dire que le livre est une       sur le       sur le page suivante ► voici donc       dans le   nous sommes vertige. une distance sommaire ► page suivante la mort d’un oiseau.       au pas       deux a supposer que ce monde la danse de       fleurett la littérature de dernier vers aoi page précédente retour pour michèle gazier 1 textes rÉunis sous un titre bel équilibre et sa  les œuvres de       et i mes doigts se sont ouverts cet article est paru       le dans ma gorge cent dix remarques i► cent aller à la bribe suivante page suivante ► page et ma foi, descendre à pigalle, se bruits de langues. en rester je n’aime pas ce monde. les terrasses abandonnées 1 2 3&nbs sables mes paroles vous page suivante ► page aller à la bribe suivante     le il faut aller voir mais jamais on ne cent dix remarques i► cent page suivante ► page générations    regardant       vu les je désire un 1 2 3&nbs rafale n° 5 un       descenda ce jour là, je pouvais nous serons toujours ces cent dix remarques i► cent si j’avais de son sauras-tu lui répondre « tu sais ce que       sur quai des chargeurs de page précédente longue sommaire ► page suivante douze (se fait terre se me le temps passe dans la que d’heures a propos d’une  le livre, avec montagnes de c’est extrêmement langues de plomb a la dernier vers aoi sors de mon territoire. fais       voyage <p présentation du projet essai de nécrologie, s’égarer on     extraire     ton plaisir « ces deux là uninstantcouv.pdf page suivante ► page       le attention beau aller à la bribe suivante la bouche pleine de bulles       aujourd dieu faisait silence, mais elle réalise des       fourr&ea madame est une     l’é josué ne antoine simon 21 raphaël monticelli : tu charogne sur le seuil ce qui l’appel tonitruant du sommaire ► page suivante pour m.b. quand je me heurte       m’ equitable un besoin sonnerait       le à la bonne effleurer le ciel du bout des 1 2 3&nbs       le vent     double villa arson d’exposition en le coeur du un soir à paris au station 5 : comment    il autre petite voix un besoin de couper comme de page précédente retour présentation du projet "a cannes, propos de table (ô fleur de courge... les cahiers butor sont ce qui fascine chez autre citation dernier vers aoi       enfant       "       jardin voir les bifaces de b. page suivante ► page cliquetis obscène des dernier vers aoi noble folie de josué, outre la poursuite de la mise   en grec, morías il n’est pire enfer que année 2018 ► année 2020 je meurs de soif 1 2 3&nbs dans les rêves de la     faisant la  de la trajectoire de ce le thème les amants se  l’exposition  1 2 3 en     nous avions sommaire ► page suivante pour lire les textes de     un mois sans ajout de fichiers sons dans bribes dans le nid de prenez vos casseroles et textes mis en ligne en août 1 2 3 sommaire ► page suivante page suivante ► page je reviens sur des de mes deux mains voir les œufs de quel ennui, mortel pour rafale n° 3 des lorsqu’on connaît une       le     pluie du sommaire des   que signifie  née à     de rigoles en la lecture de sainte la parol

Retour à l'accueil
Article présent dans les rubriques : Machet Béatrice /

BÉATRICE MACHET

LE COCON
© Béatrice Machet

Suite de Résidence à la maison de la poésie trans-Jurassienne

Publication en ligne : 24 décembre 2011

« Je suis un écorché vif. Les attaques m’ont blessé. Mais la littérature vous fabrique une nouvelle peau. On peut comparer les phrases au fil de la chenille. L’oeuvre est le cocon qui va la protéger et la transformer en papillon. » Michel Butor

 

Selon la théorie évolutionniste les espèces vécurent dans des enveloppes rigides avant d’inventer le squelette. Chairs molles à l’intérieur, carapaces en surface, puis apparition d’une corde faite de vertèbres. Elle joua le rôle de colonne et les chairs de s’organiser autour des os en les enveloppant et la peau de se se souder en une ligne de partage désormais. Bilatérale l’espèce créait l’individu duel ( au minimum ).

Alors cocon serait-ce pas involution de l’espèce , nostalgie des âges plurimillénaires ?

 

Forte de la théorie, la problématique du cocon se résume en quelques questions :

Menuisier ou tisserand ?

Cocon cercueil ? Cocon linceul ?

Le coffrage ou le tricot ?

Le rigide ou le souple ( qui n’empêche pas la fermeté cela va sans dire)

 

Cocon de fil, encre bleue. Fils de nerfs. Courts-circuits. De quoi parle-t-on ?

(forme) Au passage de la tête toujours la chaleur plus intense, le blanc coton du cocon redevenant bleu dès que cou, sous l’effleurement doucement palpé du fil. Sous les pieds le bleu cyan, le bleu Prusse le bleu s’intensifie....quand les bras eux baignent dans les mers (murs) du sud.

 

Cocon magique au bout de ma quenouille au bout de mon rouet. Cocon bercé-berçant et soudain dans le bleu

cocon utérin

l’accouchement écrit se déroulera-t-il normalement ?

Cette vie en gésine, vie en geôle, quoi-qui enjolera-t-elle ?

Friselis rouges d’angoisse

tous ces fils bleus, cet entrelac, ce réseau de capillaires et ....

qui voit ses veines voit ses peines disait ma grand-mère..

spasme violet dans la poitrine

je m’effraie

je veux sortir

j’aspire au vide sans limites

interstellaire

où l’on se perd

je ne sens plus mes chairs ...

 

Cocon refuge dans le silence qui monte des organes

pétrit les membres

cocon maison

un ventre plus grand mais pas moins jaloux

fermé

Cocon comme une virginité assurée qui ne saurait s’exempter des rides ou du dessèchement

alors mieux vaut cocon prématuré

foetus grelottant

 sans lange

 sans linge

 avec longe

prêt à se pendre au sein de l’infinité

un simple coup de pied suffit

pour faire le saut....

 

Prêt à se pendre ou pas le bleu définitivement s’éclaircit.
> Coquille nacrée odeur d’iode reflets moirés jusqu’à bulle transparente

j’y vois

venir à moi

la furie dévastatrice

mais jouer faire le pari

que tous contre UN plutôt qu’un contre tous

hors du cocon

mains

fils écrits

mailles et anneaux

une pression qui fasse du corps un ensemble tout à fait UN

comme tassé comme ramassé sous tension accumulant les forces

pour traverser les parois

avant que

choc...................

 

 l’affaire est pliée.

 

 

 

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP