BRIBES EN LIGNE
les parents, l’ultime un nouvel espace est ouvert merci au printemps des l’heure de la soudain un blanc fauche le josué avait un rythme       la  un livre écrit antoine simon 23 g. duchêne, écriture le toute une faune timide veille     double       et grande lune pourpre dont les religion de josué il il s’appelait dans un coin de nice,       longte pour max charvolen 1) mi viene in mentemi       m̵ abu zayd me déplait. pas       il immense est le théâtre et diaphane est le mot (ou       la     un mois sans       longte dans ce pays ma mère       pass&e       pass&e ils sortent 0 false 21 18 pour andré villers 1) prenez vos casseroles et sous la pression des a claude b.   comme nouvelles mises en juste un quelque chose on a cru à quatrième essai de pour andré pour jean-louis cantin 1.- f le feu s’est antoine simon 30       nuage       fourr& et ces able comme capable de donner onze sous les cercles quatre si la mer s’est elle ose à peine certains prétendent ce n’est pas aux choses langues de plomba la       le la lecture de sainte (de)lecta lucta         voyage dessiner les choses banales       avant pour yves et pierre poher et tromper le néant de la dernier vers aoi les textes mis en ligne       " dimanche 18 avril 2010 nous la cité de la musique     sur la pente le soleil n’est pas       l̵ nu(e), comme son nom seul dans la rue je ris la tout est possible pour qui tout à fleur d’eaula danse à la bonne       " approche d’une deuxième en introduction à j’entends sonner les         or bribes en ligne a des quatre archanges que Être tout entier la flamme derniers vers sun destre quelques autres laure et pétrarque comme  il y a le pour michèle gazier 1       allong fin première vos estes proz e vostre mouans sartoux. traverse de "ces deux là se       force ...et poème pour j’écoute vos v.- les amicales aventures du (dans mon ventre pousse une l’évidence je suis celle qui trompe       ( suite de     chant de inoubliables, les       cette pour lee dans le respect du cahier des   ces notes se reprendre. creuser son     rien macles et roulis photo 1 merle noir  pour nous avancions en bas de je ne saurais dire avec assez six de l’espace urbain,       fleur       au pour egidio fiorin des mots à cri et à il semble possible  marcel migozzi vient de       sur pas sur coussin d’air mais       bruyan ma chair n’est f le feu est venu,ardeur des les durand : une  hier, 17 de prime abord, il la deuxième édition du le géographe sait tout  les premières marie-hélène ici, les choses les plus le texte qui suit est, bien   encore une merci à marc alpozzo dernier vers aoi   est-ce que sauvage et fuyant comme normal 0 21 false fal f le feu s’est deuxième essai le sequence 6   le       d&eacu f tous les feux se sont d’un bout à macao grise    nous       à       sous ouverture de l’espace       sur pour mireille et philippe 1) notre-dame au mur violet   (dans le démodocos... Ça a bien un références : xavier une fois entré dans la       midi       object  “s’ouvre spectacle de josué dit " je suis un écorché vif. on croit souvent que le but dernier vers aoi tandis que dans la grande       dans monde imaginal,       droite sa langue se cabre devant le ecrire sur   (à cyclades, iii° la tentation du survol, à sept (forces cachées qui nos voix     à accoucher baragouiner       le attendre. mot terrible. le lent tricotage du paysage etait-ce le souvenir station 5 : comment jouer sur tous les tableaux passet li jurz, si turnet a pour jean-marie simon et sa antoine simon 7 13) polynésie equitable un besoin sonnerait je déambule et suis la fonction, poème pour morz est rollant, deus en ad pas une année sans évoquer       l̵ a grant dulur tendrai puis f le feu m’a le corps encaisse comme il rita est trois fois humble. deuxième apparition     extraire temps où les coeurs mult ben i fierent franceis e       le     pourquoi et il fallait aller debout       six dernier vers aoi la mort, l’ultime port, dernier vers aoi bruno mendonça un trait gris sur la     ton errer est notre lot, madame, exode, 16, 1-5 toute entr’els nen at ne pui antoine simon 19  si, du nouveau "ah ! mon doux pays,       bonheu des voix percent, racontent mesdames, messieurs, veuillez       juin       le art jonction semble enfin et que vous dire des li quens oger cuardise réponse de michel elle réalise des Éléments - on cheval « 8° de       é ki mult est las, il se dort rm : d’accord sur       jonath pour mon épouse nicole       chaque douze (se fait terre se     longtemps sur du bibelot au babilencore une       rampan le lent déferlement       un (ma gorge est une   né le 7 il était question non a ma mère, femme parmi  dernières mises       il nécrologie sous l’occupation     sur la quand les mots on préparait     le   maille 1 :que pour martin       magnol   en grec, morías archipel shopping, la dernier vers aoi       sur j’oublie souvent et       fleure autres litanies du saint nom les cuivres de la symphonie quel ennui, mortel pour toutes ces pages de nos       les dernier vers aoi       coude non, björg, dans l’innocence des et tout avait       au       nuage       journ& agnus dei qui tollis peccata quelques textes je rêve aux gorges sixième    tu sais aux george(s) (s est la je t’enfourche ma la route de la soie, à pied,       bien 1.- les rêves de il n’est pire enfer que de pa(i)smeisuns en est venuz  née à   tout est toujours en abstraction voir figuration dernier vers aoi tu le saiset je le vois quand nous rejoignons, en    7 artistes et 1 ainsi alfred… i en voyant la masse aux face aux bronzes de miodrag en ceste tere ad estet ja       quinze       ce vertige. une distance de sorte que bientôt       au fragilité humaine. a supposer quece monde tienne   au milieu de deuxième essai je reviens sur des madame chrysalide fileuse martin miguel art et       aux couleur qui ne masque pas     au couchant madame a des odeurs sauvages quand c’est le vent qui du fond des cours et des       soleil les avenues de ce pays il tente de déchiffrer,     de rigoles en       aujour au lecteur voici le premier pierre ciel sculpter l’air :       entre       la pie   ces sec erv vre ile  les œuvres de un jour, vous m’avez si j’étais un "pour tes constellations et       retour pour raphaël il ne s’agit pas de le temps passe dans la "mais qui lit encore le sors de mon territoire. fais antoine simon 25   marcel       pass&e       dans imagine que, dans la des quatre archanges que lentement, josué epuisement de la salle, à sylvie dorothée vint au monde il y a tant de saints sur on peut croire que martine macles et roulis photo 3 libre de lever la tête paroles de chamantu paysage de ta tombe  et l’appel tonitruant du le plus insupportable chez       pour l’attente, le fruit m1       pour gilbert À peine jetés dans le il faut aller voir antoine simon 6 même si folie de josuétout est saluer d’abord les plus carcassonne, le 06       b&acir  monde rassemblé dernier vers aoi là, c’est le sable et rêves de josué, tout en travaillant sur les outre la poursuite de la mise un tunnel sans fin et, à antoine simon 24 s’ouvre la       reine       montag       ton arbre épanoui au ciel tout est prêt en moi pour pour le prochain basilic, (la       &agrav si, il y a longtemps, les la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > ORPHEE (etc.)

ORPHEE (etc.)

Dernier ajout : 13 novembre 2014.

Les 3 derniers textes : 10 , 9 , 8 .

Les 3 textes les plus lus : 1 , 3 , 5 .


Avril 2014


Fontaine de Vaucluse


  • 1

    Clefs : poésie , Benedetto A.
    Eurydice toujours nue à l’aube du chant si pâle entre les draps frais à peine allumée dans l’ œil d’Aristée que la course brouille l’image la mort frappe au talon Eurydice s’effondre dissoute sans (...)
  • 2

    Clefs : poésie , Benedetto A.
    Ainsi fut Pétrarque dans l’absence de Laure si lourde à endurer qu’il détourna les flots croyant briser la mort dans son cœur de rocher ne trouvant la paix que dans la tempête des eaux (...)
  • 3

    Laure et Pétrarque comme il rêva peut-être en promenade dans le fracas des eaux ô la belle image interdite malgré le charme puissant du lieu main dans la main comme amants font suspendus au (...)
  • 4

    Clefs : poésie , Benedetto A.
    D’ Eurydice ou bien de Laure qui se souvient de leurs beaux corps parmi les marchands pavoisés d’ habits flottant sur la promenade familles en cortèges on sort belle-maman veuve sans (...)
  • 5

    Clefs : poésie , Benedetto A.
    Et si au premier jour il avait vu dans son visage clair la mâchoire saillir sous les orbites creuses et si le cliquetis des os dans la marche fière sur les talons hauts avait accompagné le (...)
  • 6

    Clefs : poésie , Benedetto A.
    Mais jamais on ne voit l’ombre de la chair avec son poids de cendres ni son creux dans le lit Eurydice aux bras d’ Orphée avait le corps si plein qu’il prenait entre ses mains toute la place (...)
  • 7

    Clefs : poésie , Benedetto A.
    Maintenant il connaît le poids de l’ombre de la chair il est écrasé par ce corps absenté son fantôme impalpable toute autre est inconnue même si son pas le ramène à Eurydice ou son sourire plus (...)
  • 8

    Clefs : poésie , Benedetto A.
    J’ai perdu mon Eurydice comme on perd sa clef Orphée muet devant le seuil se ferme la seule porte qu’il désirait reste le cœur à fouiller sans arrêt tourner et retourner les images enfuies (...)
  • 9

    Clefs : poésie , Benedetto A.
    Jamais si entêtante Eurydice que dans ce refus de s’arracher à la mort et son pas infiniment suspendu revenir et puis quoi reprendre la vie où on l’avait laissée n’être qu’une ombre à rire et (...)
  • 10

    Clefs : poésie , Benedetto A.
    Au labyrinthe des pleurs ils ont usé leurs pas épuisé leur voix perdu leur morte dérobée au caveau de leurs mots échappée à la veille des cœurs ne les tiendront jamais plus par leur bouche par (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette