BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi       au rossignolet tu la dernier vers aoi tandis que dans la grande pierre ciel dessiner les choses banales franchement, pensait le chef,     dans la ruela en ceste tere ad estet ja vedo la luna vedo le les premières peinture de rimes. le texte la liberté s’imprime à m1             m̵       nuage       sur 1257 cleimet sa culpe, si exode, 16, 1-5 toute voici des œuvres qui, le       dans dernier vers aoi 0 false 21 18 il existe deux saints portant j’ai donc       cette    courant g. duchêne, écriture le a dix sept ans, je ne savais madame aux rumeurs       juin mouans sartoux. traverse de raphaël       apr&eg rêves de josué, pur ceste espee ai dulor e pour gilbert   3   

les       en de prime abord, il   nous sommes iloec endreit remeint li os exacerbé d’air quai des chargeurs de À max charvolen et       le le scribe ne retient l’art c’est la ce qui fait tableau : ce passent .x. portes, couleur qui ne masque pas i en voyant la masse aux     les fleurs du       je me madame porte à ce qui aide à pénétrer le j’ai relu daniel biga,       l̵  née à i.- avaler l’art par je ne saurais dire avec assez avec marc, nous avons de proche en proche tous       &agrav fin première les routes de ce pays sont eurydice toujours nue à dans le pain brisé son       la  référencem station 3 encore il parle f le feu est venu,ardeur des       p&eacu traquer envoi du bulletin de bribes       " reprise du site avec la nous serons toujours ces n’ayant pas branches lianes ronces à sylvie antoine simon 14 le franchissement des poème pour       longte deuxième approche de Être tout entier la flamme nécrologie dans la caverne primordiale que reste-t-il de la  je signerai mon  le "musée   pour théa et ses allons fouiller ce triangle il aurait voulu être  “comment dernier vers aoi       mouett la terre a souvent tremblé antoine simon 17   pour olivier et ces carissimo ulisse,torna a temps de pierres dans la pour martine, coline et laure toutefois je m’estimais tu le sais bien. luc ne le temps passe si vite, quando me ne so itu pe cette machine entre mes avant propos la peinture est morz est rollant, deus en ad je t’enfourche ma dernier vers aoi       &agrav napolì napolì derniers vers sun destre que d’heures non, björg, comment entrer dans une   marcel merle noir  pour frères et antoine simon 25 temps de pierres neuf j’implore en vain un besoin de couper comme de zacinto dove giacque il mio il y a des objets qui ont la et la peur, présente mes pensées restent rita est trois fois humble.  au travers de toi je je meurs de soif       dans       la       &n       le  les premières       droite j’écoute vos       fleur       pav&ea pour daniel farioli poussant le samedi 26 mars, à 15 nous avancions en bas de       " tes chaussures au bas de a claude b.   comme       bruyan       bien "ces deux là se « voici on croit souvent que le but quel ennui, mortel pour mon travail est une       l̵ il tente de déchiffrer, apaches : chercher une sorte de si, il y a longtemps, les       la c’est vrai ma mémoire ne peut me la musique est le parfum de vertige. une distance "mais qui lit encore le accorde ton désir à ta et voici maintenant quelques et que vous dire des le nécessaire non tu le saiset je le vois quatre si la mer s’est grant est la plaigne e large au labyrinthe des pleursils antoine simon 26 À la loupe, il observa   maille 1 :que pour maguy giraud et ma voix n’est plus que       sous     une abeille de siglent a fort e nagent e la mort d’un oiseau.       "       longte     cet arbre que       au       " antoine simon 27  au mois de mars, 1166 madame, on ne la voit jamais    il       &agrav de tantes herbes el pre genre des motsmauvais genre     pluie du agnus dei qui tollis peccata je serai toujours attentif à cinq madame aux yeux   que signifie       deux il souffle sur les collines une il faut dire les       fourr& je ne sais pas si sa langue se cabre devant le       allong il existe au moins deux béatrice machet vient de arbre épanoui au ciel pour andré villers 1) régine robin, un titre : il infuse sa même si       vaches ici. les oiseaux y ont fait 1) notre-dame au mur violet  marcel migozzi vient de le 15 mai, à pas facile d’ajuster le   dits de le passé n’est des conserves !  tous ces chardonnerets       la merci au printemps des edmond, sa grande 10 vers la laisse ccxxxii antoine simon 23 pas de pluie pour venir la liberté de l’être       à cyclades, iii° antoine simon 9 dans ce pays ma mère "l’art est-il les textes mis en ligne À peine jetés dans le en cet anniversaire, ce qui antoine simon 13 saluer d’abord les plus   un dernier vers aoi c’est un peu comme si,       le le coquillage contre       la       l̵ il arriva que c’est la distance entre c’est la chair pourtant À max charvolen et martin       gentil le 23 février 1988, il       jardin macles et roulis photo 1 comme ce mur blanc       l̵ c’est pour moi le premier       je       rampan ajout de fichiers sons dans cliquetis obscène des troisième essai et l’illusion d’une pour pierre theunissen la    au balcon dernier vers aoi « e ! malvais un nouvel espace est ouvert l’attente, le fruit le grand combat : bernard dejonghe... depuis de mes deux mains j’aime chez pierre       un dans ce périlleux       crabe-     sur la dernier vers doel i avrat, a propos de quatre oeuvres de a grant dulur tendrai puis       dans Ç’avait été la …presque vingt ans plus au seuil de l’atelier dernier vers aoi       bonhe les grands (À l’église j’ai longtemps il ne s’agit pas de    en marcel alocco a ce texte m’a été   se   j’ai souvent la danse de l’homme est  “la signification quand nous rejoignons, en  “... parler une le tissu d’acier       assis ….omme virginia par la pourquoi yves klein a-t-il j’oublie souvent et antoine simon 2 antoine simon 6   tout est toujours en deuxième suite pour raphaël       la pour andré i mes doigts se sont ouverts       au rien n’est plus ardu       ce juste un mot pour annoncer la fraîcheur et la   saint paul trois le pendu antoine simon 29 toujours les lettres : bientôt, aucune amarre le glacis de la mort préparation des pluies et bruines,  jésus pas même etait-ce le souvenir antoine simon 15 deuxième apparition de josué avait un rythme antoine simon 16 vous dites : "un inoubliables, les  de la trajectoire de ce douze (se fait terre se mieux valait découper deux ajouts ces derniers tous feux éteints. des v.- les amicales aventures du temps où les coeurs       une des voix percent, racontent 1-nous sommes dehors. libre de lever la tête maintenant il connaît le nice, le 30 juin 2000 en introduction à ainsi alfred… douce est la terre aux yeux d’abord l’échange des samuelchapitre 16, versets 1 bel équilibre et sa ce jour-là il lui ouverture d’une       le   la baie des anges clquez sur     " pour martine madame est une torche. elle dernier vers aoi   issent de mer, venent as  il y a le et nous n’avons rien a supposer quece monde tienne il en est des noms comme du le travail de bernard f toutes mes     le cygne sur       six je m’étonne toujours de la (elle entretenait dans l’effilé de    tu sais madame, vous débusquez       force quelque temps plus tard, de dernier vers aoi  “ne pas la route de la soie, à pied, macles et roulis photo 3 mille fardeaux, mille       sur       s̵ encore la couleur, mais cette       grimpa vous avez       quand la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Rosa

Rosa

Dernier ajout : 25 juillet 2008.

Les 3 derniers textes : L’archipel ébloui - 1 .

Les 3 textes les plus lus : L’archipel ébloui - 1 .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette