BRIBES EN LIGNE
nos voix     les provisions ajout de fichiers sons dans  un livre écrit dans les carnets à la tentation du survol, à glaciation entre d’un bout à       sur le rm : nous sommes en       grimpant exacerbé d’air le temps passe si vite, la mort, l’ultime port, ce 28 février 2002.    de femme liseuse       " f le feu m’a    si tout au long       &nbs pour jacky coville guetteurs juste un     au couchant Éléments - pour qui veut se faire une clers est li jurz et li pour marcel il n’y a pas de plus et c’était dans sur la toile de renoir, les       devant       & mult ben i fierent franceis e si tu es étudiant en       deux       les une autre approche de des voix percent, racontent un jour, vous m’avez dans le respect du cahier des un besoin de couper comme de a la femme au « h&eacut la vie est dans la vie. se       la le bulletin de le géographe sait tout       fourr&ea macles et roulis photo 4 dans les carnets     [1] l si grant dol ai que ne raphaël (dans mon ventre pousse une pour jean gautheron le cosmos rafale la bouche pure souffrance madame est la reine des       il et il parlait ainsi dans la un trait gris sur la       reine ouverture d’une de tantes herbes el pre non... non... je vous tandis que dans la grande il y a bien là, dans pour pierre theunissen la       la archipel shopping, la ce   dernier vers aoi et si au premier jour il       vaches  “ne pas       pass&eac karles se dort cum hume g. duchêne, écriture le m1             en deux c’est parfois un pays un soir à paris au si j’avais de son pour maxime godard 1 haute « ah ! mon     son       un     m2   dans l’innocence des jusqu’à il y a  l’exposition        le  on peut passer une vie     longtemps sur   pour théa et ses       baie (josué avait merci au printemps des antoine simon 2 à la mémoire j’ai ajouté sixième baous et rious je suis ma mémoire ne peut me ils avaient si longtemps, si au labyrinthe des pleursils dans le train premier macles et roulis photo sixième je déambule et suis       pé la main saisit on préparait pour andré la réserve des bribes 1- c’est dans pour mon épouse nicole  la lancinante la route de la soie, à pied,  je signerai mon du bibelot au babil encore le ciel de ce pays est tout pour egidio fiorin des mots  improbable visage pendu macles et roulis photo 7 nice, le 30 juin 2000 voici le texte qui ouvre rêves de josué, une image surgit traverse le station 4 : judas  une errance de il ne sait rien qui ne va l’une des dernières pas de pluie pour venir tendresses ô mes envols       le long dernier vers aoi rafale chants à tu mon recueil dernier vers aoi pour frédéric       crabe-ta   on n’est dernier vers aoi les textes mis en ligne       montagne pour m.b. quand je me heurte (vois-tu, sancho, je suis       les rimbaud a donc ma chair n’est la communication est lorsque martine orsoni     chant de buttati ! guarda  pour mes enfants laure et la nuit les amants se       le       en un       bonheur       à granz est li calz, si se béatrice machet vient de sables mes paroles vous carmelo arden quin est une       allong&e dans l’effilé de il pleut. j’ai vu la tout est prêt en moi pour le passé n’est a dix sept ans, je ne savais rafale paroles de chaman tu leonardo rosa temps où le sang se derniers mon travail est une today i eat my equitable un besoin sonnerait À perte de vue, la houle des nous serons toujours ces     dans la rue la jouer sur tous les tableaux la vie est ce bruissement on cheval       qui pour mireille et philippe       la ce qui aide à pénétrer le [ ... ] de femme liseuse       dans la première vi.- les amicales aventures tromper le néant ne faut-il pas vivre comme il y a des objets qui ont la la langue est intarissable et   riche de mes le plus insupportable chez temps où les coeurs et il fallait aller debout du fond des cours et des la pureté de la survie. nul chaises, tables, verres, on croit souvent que le but   au milieu de attelage ii est une œuvre dernier vers aoi antoine simon 26 antoine simon 32 temps de pierres rêve, cauchemar, au lecteur voici le premier  hier, 17         antoine simon 10 je dors d’un sommeil de antoine simon 7 ecrire sur       journ&ea       ce qui o tendresses ô mes et…   dits ce texte m’a été cinquième essai tout       j’ l’heure de la langues de plomb a la     pourquoi tu cliquetis obscène des j’ai relu daniel biga,       la encore une citation “tu   jn 2,1-12 : mes pensées restent   d’un coté, toutefois je m’estimais rafale n° 12 où dont les secrets… à quoi tes chaussures au bas de dès l’origine de son     tout autour     un mois sans et encore   dits pour daniel farioli poussant les photos et archives sainte marie, pour martin voudrais je vous c’était une antoine simon 23 printemps breton, printemps madame a des odeurs sauvages je me souviens de paien sunt morz, alquant abstraction voir figuration       un de toutes les       coude morz est rollant, deus en ad   est-ce que que reste-t-il de la dans le pays dont je vous il aura fallu longtemps - quai des chargeurs de je sais, un monde se ouverture de l’espace à bernadette       dans le  les trois ensembles les doigts d’ombre de neige       à grande lune pourpre dont les     ton plaisir s’égarer on madame, c’est notre l’évidence le 28 novembre, mise en ligne l’existence n’est       au pas saluer d’abord les plus pour anne slacik ecrire est introibo ad altare le corps encaisse comme il pour michèle gazier 1 je n’ai pas dit que le sites de mes références : xavier le temps passe dans la       voyage       le ciel station 1 : judas       sur le suite du blasphème de laure et pétrarque comme       juin     à corps nomades bouches l’instant criblé c’est pour moi le premier dernier vers aoi  je ne voulais pas le proche et le lointain je t’enfourche ma   si vous souhaitez il faut aller voir dernier vers aoi il n’est pire enfer que le nécessaire non       le       voyage a toi le don des cris qui       objectif attention beau madame est une il faut laisser venir madame au programme des actions tout en vérifiant       ".. vous deux, c’est joie et travail de tissage, dans je ne peins pas avec quoi, première rupture : le     sur la pente dernier vers aoi il y a longtemps, mm oui, ce qui est troublant marcel alocco a       apr&egra macles et roulis photo 1 bribes dans le nid de preambule – ut pictura deux ce travail vous est sculpter l’air :               droite   pour adèle et l’impression la plus       longtemp antoine simon 25 À peine jetés dans le deux ajouts ces derniers       la je rêve aux gorges ajouts à la c’est extrêmement  c’était halt sunt li pui e mult halt quand il voit s’ouvrir, toutes sortes de papiers, sur sa langue se cabre devant le a-t-il pour assise par accroc au bord de toutes ces pages de nos       objectif ...et la mémoire rêve ce va et vient entre et si tu dois apprendre à cinquième citation ne inoubliables, les       chaque       en rafale n° 7 un  “ce travail qui la terre nous mise en ligne       le vent         &n viallat © le château de dernier vers aoi fin première depuis ce jour, le site beatrice machet le       "je       dans voici l’une de nos plus       dans le le soleil n’est pas dans un coin de nice,   pour olivier pour martine, coline et laure tromper le néant max charvolen, martin miguel antoine simon 11 f tous les feux se sont dernier vers aoi le pendu la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > D-L

D-L

Dernier ajout : 12 février 2017.

Les 3 derniers textes : Sur un voleur de feu , Apparences/disparences , La stratégie du fantôme .

Les 3 textes les plus lus : Lettre à de jeunes amateurs , 6 essais sur les monochromes , Claude Giorgi .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP