BRIBES EN LIGNE
jusqu’à il y a madame des forêts de deuxième essai le c’est un peu comme si, apaches : mult ben i fierent franceis e imagine que, dans la le "patriote",       je quelque temps plus tard, de le plus insupportable chez il tente de déchiffrer,       une grant est la plaigne e large       deux  les éditions de pierre ciel les avenues de ce pays       m̵ la vie est dans la vie. se on dit qu’agathe f le feu s’est etudiant à pour le prochain basilic, (la la bouche pure souffrance 13) polynésie de prime abord, il       sur l’art n’existe si elle est belle ? je       dans       la pie au seuil de l’atelier       bonheu suite de       ( le coeur du la chaude caresse de nécrologie et que dire de la grâce d’ eurydice ou bien de pour alain borer le 26 (À l’église dans les rêves de la à propos des grands et voici maintenant quelques   ces notes tout le problème n’ayant pas       le       s̵ c’est vrai je suis bien dans dernier vers aoi la liberté s’imprime à Éléments -  tu vois im font chier dont les secrets… à quoi des voix percent, racontent certains prétendent attelage ii est une œuvre "mais qui lit encore le genre des motsmauvais genre le galop du poème me f dans le sourd chatoiement je t’enlace gargouille     [1]  vous n’avez       vu abu zayd me déplait. pas       &agrav deux ajouts ces derniers       ton À peine jetés dans le sculpter l’air :       ce       d&eacu ici. les oiseaux y ont fait cet univers sans   si vous souhaitez viallat © le château de macles et roulis photo 4 abstraction voir figuration     cet arbre que la mort d’un oiseau. v.- les amicales aventures du lorsque martine orsoni li quens oger cuardise ce qui aide à pénétrer le le temps passe dans la sors de mon territoire. fais       qui 0 false 21 18 dernier vers aoi gardien de phare à vie, au les dernières  je signerai mon tout mon petit univers en suite du blasphème de       le     double       f qu’il vienne, le feu un jour, vous m’avez j’ai travaillé       descen quand les mots il avait accepté il n’est pire enfer que et te voici humanité j’écoute vos bernadette griot vient de de sorte que bientôt comme c’est deuxième suite il faut aller voir si j’avais de son mille fardeaux, mille       alla       jonath       la j’oublie souvent et tous ces charlatans qui       dans antoine simon 30 mougins. décembre aux barrières des octrois dernier vers aoi  “ne pas       allong face aux bronzes de miodrag normal 0 21 false fal     les provisions       sur pour maxime godard 1 haute au labyrinthe des pleursils le lent tricotage du paysage montagnesde madame est toute janvier 2002 .traverse et…  dits de portrait. 1255 : la vie est ce bruissement le 15 mai, à sixième pour qui veut se faire une       l̵ station 4 : judas  pour nicolas lavarenne ma buttati ! guarda&nbs     longtemps sur       grimpa réponse de michel       au trois (mon souffle au matin les oiseaux s’ouvrent f le feu est venu,ardeur des il aurait voulu être des conserves ! et tout avait   adagio   je     faisant la       object dernier vers aoi présentation du dernier vers aoi attendre. mot terrible.       la       fourmi     pourquoi madame a des odeurs sauvages la bouche pleine de bulles préparation des  l’écriture chairs à vif paumes ce qui fascine chez accorde ton désir à ta le grand combat : rm : nous sommes en autre citation"voui sables mes parolesvous cette machine entre mes le temps passe si vite, la légende fleurie est la rencontre d’une (ma gorge est une ses mains aussi étaient dernier vers aoi là, c’est le sable et glaciation entre dernier vers aoi j’aime chez pierre le coquillage contre dernier vers aoi antoine simon 16 antoine simon 28 huit c’est encore à torna a sorrento ulisse torna ils s’étaient à la mémoire de mouans sartoux. traverse de Ç’avait été la  tu ne renonceras pas. ( ce texte a       gentil quand nous rejoignons, en mi viene in mentemi  au travers de toi je pas même equitable un besoin sonnerait       p&eacu ce va et vient entre il existe deux saints portant vue à la villa tamaris       deux douce est la terre aux yeux lancinant ô lancinant il n’était qu’un les premières       dans sept (forces cachées qui il s’appelait recleimet deu mult les durand : une       un lentement, josué dernier vers aoi dans les horizons de boue, de       voyage c’est la distance entre c’est une sorte de  monde rassemblé       dans "ah ! mon doux pays, leonardo rosa c’était une heureuse ruine, pensait mult est vassal carles de  au mois de mars, 1166  référencem       journ& religion de josué il nouvelles mises en pour andré villers 1) antoine simon 5 traquer je déambule et suis on peut croire que martine un soir à paris au     " journée de   un vendredi « voici au commencement était constellations et tes chaussures au bas de ma voix n’est plus que peinture de rimes. le texte       baie en cet anniversaire, ce qui merle noir  pour       embarq m1       " je suis un écorché vif.       sur antoine simon 18 il en est des meurtrières. l’existence n’est dernier vers aoi madame déchirée       ce  hors du corps pas de toutes les marché ou souk ou dernier vers aoi o tendresses ô mes vous deux, c’est joie et sur l’erbe verte si est f j’ai voulu me pencher printemps breton, printemps toujours les lettres : les dessins de martine orsoni edmond, sa grande   le 10 décembre est-ce parce que, petit, on toi, mésange à sequence 6   le le 28 novembre, mise en ligne pour mes enfants laure et ici, les choses les plus accoucher baragouiner macles et roulis photo 3       le s’ouvre la et si tu dois apprendre à ki mult est las, il se dort sixième il pleut. j’ai vu la 1 au retour au moment g. duchêne, écriture le antoine simon 20 dans le train premier à la bonne       le       dans d’un côté c’est seulement au       apr&eg mise en ligne "le renard connaît       au neuf j’implore en vain bribes en ligne a deux mille ans nous le vieux qui il y a des objets qui ont la       droite je meurs de soif dernier vers aoi folie de josuétout est       en un deuxième essai a christiane la littérature de napolì napolì les plus terribles pour egidio fiorin des mots rêves de josué, vertige. une distance le franchissement des c’est la chair pourtant j’ai perdu mon quand les eaux et les terres quatre si la mer s’est    nous certains soirs, quand je encore la couleur, mais cette temps de cendre de deuil de pas sur coussin d’air mais la tentation du survol, à rimbaud a donc quel ennui, mortel pour l’une des dernières au programme des actions l’art c’est la  l’exposition        &n  le grand brassage des station 1 : judas antoine simon 17       "   iv    vers dernier vers aoi       parfoi       l̵ cyclades, iii°       la je crie la rue mue douleur  la toile couvre les     m2 &nbs …presque vingt ans plus       mouett       sur le sur la toile de renoir, les       sabots seins isabelle boizard 2005 ils sortent dernier vers aoi       juin j’entends sonner les       quand station 3 encore il parle       " josué avait un rythme     nous   on n’est       il 0 false 21 18 ainsi alfred… carissimo ulisse,torna a dans le monde de cette vedo la luna vedo le   six formes de la pour andré bel équilibre et sa À max charvolen et       coude démodocos... Ça a bien un et si au premier jour il seul dans la rue je ris la dans ma gorge ne faut-il pas vivre comme   pour théa et ses       apparu c’est ici, me sous l’occupation la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > D-L

D-L

Dernier ajout : 12 février.

Les 3 derniers textes : Sur un voleur de feu , Apparences/disparences , La stratégie du fantôme .

Les 3 textes les plus lus : Claude Giorgi , Lettre à de jeunes amateurs , La stratégie du fantôme .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette