BRIBES EN LIGNE
      fleur     dans la ruela carcassonne, le 06 et il fallait aller debout lentement, josué  jésus l’illusion d’une et ces la liberté de l’être       apr&eg antoine simon 13     nous ce texte m’a été maintenant il connaît le       le a la fin il ne resta que       grappe       d&eacu     au couchant clers fut li jurz e li pour andré villers 1) aucun hasard si se issent de mer, venent as       ce nous serons toujours ces       maquis 1) notre-dame au mur violet l’art n’existe livre grand format en trois       reine chairs à vif paumes tout en vérifiant       midi pourquoi yves klein a-t-il il pleut. j’ai vu la des quatre archanges que accorde ton désir à ta "le renard connaît il ne sait rien qui ne va pour pierre theunissen la       parfoi       bien     du faucon       un antoine simon 18 0 false 21 18     surgi gardien de phare à vie, au chercher une sorte de f toutes mes lancinant ô lancinant spectacle de josué dit pour andré madame est une in the country station 4 : judas  dernier vers aoi       pass&e       coude la pureté de la survie. nul       crabe- j’entends sonner les  avec « a la Ç’avait été la nice, le 18 novembre 2004 pour on trouvera la video je sais, un monde se abstraction voir figuration     sur la pente on dit qu’agathe et nous n’avons rien traquer franchement, pensait le chef, voici des œuvres qui, le comme ce mur blanc il y a dans ce pays des voies antoine simon 33 dernier vers s’il poème pour toutes ces pages de nos raphaël       magnol   je ne comprends plus un trait gris sur la jamais je n’aurais trois tentatives desesperees glaciation entre et si au premier jour il carles respunt : (josué avait       voyage coupé le sonà j’ai ajouté je ne sais pas si six de l’espace urbain, 1.- les rêves de   tout est toujours en f dans le sourd chatoiement ce qu’un paysage peut on croit souvent que le but béatrice machet vient de       au       la       avant dernier vers aoi le plus insupportable chez dans les carnets le coquillage contre       dans  epître aux l’évidence pour julius baltazar 1 le je t’enfourche ma les dernières giovanni rubino dit c’est une sorte de "tu sais ce que c’est ma voix n’est plus que   pour le prochain sept (forces cachées qui À l’occasion de   voici donc la bernadette griot vient de   six formes de la vertige. une distance raphaël f le feu s’est À la loupe, il observa de sorte que bientôt décembre 2001. en introduction à au labyrinthe des pleursils a dix sept ans, je ne savais       &agrav « voici 7) porte-fenêtre       " cinquième citationne f les feux m’ont c’est un peu comme si, ce qui importe pour   jn 2,1-12 : beaucoup de merveilles nous avancions en bas de       un deuxième apparition de alocco en patchworck © même si dernier vers aoi il existe au moins deux jusqu’à il y a a la femme au dans ce pays ma mère cliquetis obscène des  référencem seul dans la rue je ris la madame des forêts de merci à marc alpozzo un besoin de couper comme de la brume. nuages les amants se   entrons       le a christiane       l̵ reflets et echosla salle entr’els nen at ne pui ce 28 février 2002. c’est vrai vous n’avez quel étonnant  c’était n’ayant pas   encore une       dans en 1958 ben ouvre à nice, le 30 juin 2000 attendre. mot terrible. tant pis pour eux.  improbable visage pendu     de rigoles en   que signifie la langue est intarissable  les œuvres de « e ! malvais     sur la quand les eaux et les terres à sylvie deuxième suite un nouvel espace est ouvert non, björg, dernier vers aoi       les présentation du       ton ne faut-il pas vivre comme   on n’est autre citation"voui un jour nous avons à la mémoire de une fois entré dans la polenta leonardo rosa ce paysage que tu contemplais pour qui veut se faire une   ces notes r.m.a toi le don des cris qui c’est ici, me merci à la toile de préparation des pour jacky coville guetteurs le soleil n’est pas antoine simon 26   pour théa et ses certains prétendent       object  si, du nouveau pour martine, coline et laure pour nicolas lavarenne ma  marcel migozzi vient de antoine simon 22 « h&eacu un soir à paris au "moi, esclave" a a grant dulur tendrai puis temps de pierres dans la pour michèle     cet arbre que       sur       su       sur avec marc, nous avons       le    au balcon après la lecture de non... non... je vous assure, 0 false 21 18 grant est la plaigne e large antoine simon 10 j’ai longtemps   j’ai souvent       &agrav nouvelles mises en quand il voit s’ouvrir,       aujour chaque automne les ouverture d’une pour jean-louis cantin 1.-       le l’impression la plus pluies et bruines, j’ai parlé quand nous rejoignons, en assise par accroc au bord de torna a sorrento ulisse torna f les marques de la mort sur c’est le grand villa arson, nice, du 17 outre la poursuite de la mise       une       l̵ pour michèle gazier 1       allong dernier vers aoi la communication est de proche en proche tous cette machine entre mes pas de pluie pour venir nous viendrons nous masser f j’ai voulu me pencher josué avait un rythme  au mois de mars, 1166 d’un bout à a toi le don des cris qui face aux bronzes de miodrag passent .x. portes, af : j’entends       au dire que le livre est une macles et roulis photo lu le choeur des femmes de le pendu sequence 6   le le ciel de ce pays est tout dans le pain brisé son une autre approche de       la tous feux éteints. des religion de josué il descendre à pigalle, se et ma foi,  au travers de toi je ce monde est semé dans l’innocence des un tunnel sans fin et, à avez-vous vu le recueil de textes depuis ce jour, le site sur la toile de renoir, les juste un macles et roulis photo 7       é pour mon épouse nicole   pour olivier dernier vers aoi il faut laisser venir madame   (dans le intendo... intendo ! les parents, l’ultime huit c’est encore à onze sous les cercles rossignolet tu la pour m.b. quand je me heurte li emperere par sa grant la bouche pure souffrance dernier vers que mort  le "musée madame dans l’ombre des “le pinceau glisse sur exacerbé d’air sculpter l’air :     à    en le franchissement des mesdames, messieurs, veuillez     &nbs constellations et toute une faune timide veille ici, les choses les plus le 2 juillet il avait accepté ce qui fascine chez rien n’est plus ardu  un livre écrit   né le 7 nous dirons donc   pour adèle et       &agrav toutes sortes de papiers, sur       ce       journ& deuxième essai merci au printemps des pour jean marie et voici maintenant quelques       s̵ karles se dort cum hume       enfant au rayon des surgelés il ne s’agit pas de et que dire de la grâce ...et poème pour genre des motsmauvais genre moisissures mousses lichens       en       l̵ le ciel est clair au travers i en voyant la masse aux l’heure de la jouer sur tous les tableaux prenez vos casseroles et j’ai donné, au mois       &eacut       entre ma chair n’est       assis       &ccedi     longtemps sur antoine simon 21 de mes deux mains cet article est paru journée de dernier vers aoi       voyage reprise du site avec la je découvre avant toi ainsi fut pétrarque dans il faut aller voir au lecteur voici le premier antoine simon 14 sauvage et fuyant comme là, c’est le sable et       dans       m̵ f le feu s’est autre essai d’un soudain un blanc fauche le j’arrivais dans les cher bernard       &n la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > RÉVERSIONS

RÉVERSIONS

Dernier ajout : 6 décembre 2008.

Les 3 derniers textes : LXVI , LXV , LXIV .

Les 3 textes les plus lus : LX , LII , LI .

Volume 2. Bribes 34 à 66. Rédaction : 1978. Publication : 1999 (© édtions de l’Amourier, tous droits réservés). Les illustrations de la version papier sont de Jean Jacques Laurent.


XXXIV , XXXV , XXXVI , XXXVII , XXXVIII , XXXIX , XL , XLI , XLII , XLIII , XLIV , XLV , XLVI , XLVII , XLVIII , XLIX , L , LI , LII , LII , LIII , LIV , LV , LVI , LVI , LVII , LVIII , LIX , LX , LXI , LXII , LXIII , LXIV , LXV , LXVI
Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette