BRIBES EN LIGNE
les plus terribles errer est notre lot, madame,       m̵ dernier vers aoi madame aux rumeurs envoi du bulletin de bribes "l’art est-il 5) triptyque marocain  zones gardées de essai de nécrologie, vos estes proz e vostre tout à fleur d’eaula danse j’ai en réserve raphaËl  le "musée attelage ii est une œuvre 1 au retour au moment       nuage le passé n’est je meurs de soif dorothée vint au monde     cet arbre que pure forme, belle muette, et la peur, présente       fleur f qu’il vienne, le feu vue à la villa tamaris al matin, quant primes pert     après madame est toute le pendu pour philippe préparation des patrick joquel vient de elle réalise des       la pour andré il y a tant de saints sur clere est la noit e la       bien j’ai changé le       pour dernier vers aoi   mon cher pétrarque, pour andrée       avant deuxième essai le       arauca       pass&e epuisement de la salle, la rencontre d’une       le face aux bronzes de miodrag glaciation entre pour raphaël la fraîcheur et la   ces notes       descen de mes deux mains je me souviens de       va  au mois de mars, 1166 dernier vers aoi certains prétendent   marcel       dans peinture de rimes. le texte       reine dernier vers aoi à propos des grands       l̵       gentil dernier vers aoi       reine ne faut-il pas vivre comme j’ai donné, au mois tu le sais bien. luc ne  de même que les       dans       le recueil de textes art jonction semble enfin       une j’entends sonner les introibo ad altare des voiles de longs cheveux       crabe- cinquième citationne nice, le 18 novembre 2004 (en regardant un dessin de   ciel !!!! l’erbe del camp, ki j’ai perdu mon troisième essai et     les provisions première et si au premier jour il dernier vers aoi   né le 7 branches lianes ronces  l’exposition  pour andré villers 1) franchement, pensait le chef,       mouett assise par accroc au bord de juste un heureuse ruine, pensait et encore  dits traquer à propos “la       un edmond, sa grande dernier vers aoi je reviens sur des       j̵ le 15 mai, à mon travail est une pour frédéric À la loupe, il observa ils sortent       neige c’est pour moi le premier villa arson, nice, du 17 il est le jongleur de lui     au couchant       sur journée de il était question non       je me autres litanies du saint nom merci à marc alpozzo iv.- du livre d’artiste       au dernier vers aoi on peut croire que martine outre la poursuite de la mise       coude premier vers aoi dernier de soie les draps, de soie sculpter l’air :   (à carissimo ulisse,torna a       neige sainte marie, jouer sur tous les tableaux fontelucco, 6 juillet 2000 ensevelie de silence, tout le problème     sur la dans l’effilé de les cuivres de la symphonie mieux valait découper nécrologie  tu ne renonceras pas. leonardo rosa aucun hasard si se j’écoute vos la gaucherie à vivre, pour mon épouse nicole immense est le théâtre et       dans quand sur vos visages les     à ce n’est pas aux choses  pour de le 26 août 1887, depuis autre citation j’ai longtemps       vaches en cet anniversaire, ce qui pour le prochain basilic, (la toutefois je m’estimais cinq madame aux yeux    au balcon la route de la soie, à pied,       le 0 false 21 18 0 false 21 18 “le pinceau glisse sur ce       cette       au je n’hésiterai laure et pétrarque comme gardien de phare à vie, au et que dire de la grâce autre essai d’un       sur       dans il ne reste plus que le des quatre archanges que l’impossible vedo la luna vedo le on trouvera la video   encore une qu’est-ce qui est en mise en ligne d’un se reprendre. creuser son bal kanique c’est     les fleurs du cet article est paru f le feu s’est un homme dans la rue se prend quant carles oït la  dans le livre, le les petites fleurs des la force du corps, ainsi alfred… toute une faune timide veille la vie est dans la vie. se   saint paul trois toi, mésange à       st li emperere s’est un tunnel sans fin et, à       sur v.- les amicales aventures du la liberté de l’être la deuxième édition du 1-nous sommes dehors. pour michèle gazier 1) couleur qui ne masque pas ce 28 février 2002. ses mains aussi étaient antoine simon 26 ma chair n’est c’est une sorte de ce texte m’a été       marche il faut laisser venir madame le plus insupportable chez il arriva que  les trois ensembles il n’est pire enfer que pas sur coussin d’air mais       je quand les mots le "patriote", n’ayant pas     depuis macles et roulis photo 4 les dessins de martine orsoni bribes en ligne a voile de nuità la le 28 novembre, mise en ligne granz fut li colps, li dux en maintenant il connaît le mouans sartoux. traverse de       " dernier vers aoi "la musique, c’est le       &agrav dans ce pays ma mère passent .x. portes, rêve, cauchemar, de pa(i)smeisuns en est venuz ainsi va le travail de qui ils avaient si longtemps, si deuxième apparition de rêves de josué, toutes sortes de papiers, sur antoine simon 11     de rigoles en le franchissement des de profondes glaouis       alla issent de mer, venent as       grappe    si tout au long antoine simon 17 pour jacqueline moretti, "je me tais. pour taire. dernier vers aoi beaucoup de merveilles les enseignants :     dans la ruela à cri et à j’aime chez pierre onzième ajout de fichiers sons dans exacerbé d’air imagine que, dans la l’évidence c’est la chair pourtant lorsque martine orsoni       soleil madame, on ne la voit jamais temps où le sang se samuelchapitre 16, versets 1  pour le dernier jour       ruelle  jésus  les premières un jour, vous m’avez a la femme au “dans le dessin       allong la fonction, le galop du poème me je crie la rue mue douleur   voici donc la       allong       " je ne peins pas avec quoi, percey priest lakesur les deuxième essai et combien des conserves ! 0 false 21 18       dans antoine simon 19 abu zayd me déplait. pas    nous normalement, la rubrique pour jean-marie simon et sa non... non... je vous assure, pour mireille et philippe attention beau bien sûr, il y eut la galerie chave qui       au       pav&ea le nécessaire non ce qui fait tableau : ce où l’on revient       le       jardin ki mult est las, il se dort antoine simon 33 la communication est rossignolet tu la       deux quatrième essai rares       le tout en vérifiant je m’étonne toujours de la pour qui veut se faire une ce va et vient entre quatre si la mer s’est       la ecrire les couleurs du monde zacinto dove giacque il mio  il est des objets sur d’un côté    de femme liseuse     [1]        il  c’était pour andré vous avez d’abord l’échange des quai des chargeurs de j’ai relu daniel biga,       les moisissures mousses lichens   jn 2,1-12 : marché ou souk ou ici. les oiseaux y ont fait dernier vers aoi pour nicolas lavarenne ma       apr&eg       " pour robert vous êtes       la     oued coulant sixième       la       m̵ le travail de bernard       assis cet univers sans antoine simon 12 pour martin poussées par les vagues la fraîcheur et la les parents, l’ultime mais jamais on ne antoine simon 5       é a grant dulur tendrai puis de pareïs li seit la j’ai travaillé dans le pain brisé son au labyrinthe des pleursils les dieux s’effacent    tu sais et ma foi, spectacle de josué dit antoine simon 2 sous l’occupation "ah ! mon doux pays,   se       les la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 45 | Pas à Pas 47 ->
Pas à Pas 46
© Paul Badin
Ecrivain(s) : Badin P.

Mon cher Pétrarque, c’est vrai : avec ou sans Dieu, ce sera toujours la femme qui nous permettra d’approcher au mieux l’idée de la beauté, l’idéale joie de la contemplation.

Publication en ligne : 5 septembre 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette