BRIBES EN LIGNE
  je ne comprends plus       assis cyclades, iii° rare moment de bonheur, nouvelles mises en  dans le livre, le ajout de fichiers sons dans et encore  dits madame, vous débusquez       crabe- le lent tricotage du paysage les installations souvent, la route de la soie, à pied,       gentil pour anne slacik ecrire est antoine simon 25 au rayon des surgelés       s̵ rien n’est       sur béatrice machet vient de       ce       allong vos estes proz e vostre mille fardeaux, mille un soir à paris au c’est seulement au       m&eacu maintenant il connaît le       p&eacu il faut laisser venir madame les dessins de martine orsoni       bruyan peinture de rimes. le texte cinquième essai tout apaches : toujours les lettres : temps de pierres dans la 1- c’est dans   en grec, morías       une la liberté s’imprime à pour qui veut se faire une un jour nous avons       un able comme capable de donner j’aime chez pierre très saintes litanies ensevelie de silence,  “... parler une antoine simon 17 c’est vrai toutes sortes de papiers, sur religion de josué il démodocos... Ça a bien un elle disposait d’une les plus vieilles j’ai donné, au mois j’écoute vos dire que le livre est une pour helmut ma mémoire ne peut me toulon, samedi 9 l’impossible « amis rollant, de au labyrinthe des pleursils le proche et le lointain d’ eurydice ou bien de     le cygne sur carles respunt : le lourd travail des meules   dits de       & et que dire de la grâce pour mes enfants laure et f le feu s’est beaucoup de merveilles     depuis  référencem       sabots travail de tissage, dans face aux bronzes de miodrag immense est le théâtre et epuisement de la salle, toute trace fait sens. que    au balcon à cri et à       va "je me tais. pour taire. (elle entretenait f le feu m’a les dieux s’effacent quatrième essai de pluies et bruines,       &n       entre       six pour jean-marie simon et sa la brume. nuages « 8° de les dernières les routes de ce pays sont       sur descendre à pigalle, se af : j’entends quand c’est le vent qui quelque temps plus tard, de       sur le morz est rollant, deus en ad mougins. décembre là, c’est le sable et  pour jean le  si, du nouveau pour andré villers 1) preambule – ut pictura li emperere par sa grant f toutes mes derniers       il le grand combat :       neige       midi macao grise marché ou souk ou À perte de vue, la houle des pour m.b. quand je me heurte ce n’est pas aux choses       bien le 15 mai, à 1) notre-dame au mur violet       l̵ la bouche pure souffrance la mastication des       dans diaphane est le  dernières mises la musique est le parfum de le franchissement des la tentation du survol, à les enseignants : toutefois je m’estimais les premières station 4 : judas  libre de lever la tête clers est li jurz et li dans les carnets madame est une ecrire sur       m̵ ce qu’un paysage peut       les nous savons tous, ici, que de pareïs li seit la le lent déferlement antoine simon 20 1257 cleimet sa culpe, si   si vous souhaitez  il y a le paroles de chamantu je suis occupé ces       embarq f le feu s’est       marche     surgi premier essai c’est les étourneaux ! sculpter l’air : réponse de michel  pour le dernier jour branches lianes ronces une il faut dire les pour alain borer le 26 dans ce périlleux aux george(s) (s est la  le "musée mes pensées restent 1. il se trouve que je suis       cerisi dernier vers aoi et tout avait dans le pain brisé son quelque chose       pav&ea pour frédéric une fois entré dans la après la lecture de dernier vers aoi les grands ce qui importe pour la mort d’un oiseau. a grant dulur tendrai puis torna a sorrento ulisse torna tandis que dans la grande   anatomie du m et deuxième essai       " deux nouveauté,       ce antoine simon 21 À l’occasion de       sur antoine simon 14     dans la ruela reprise du site avec la jouer sur tous les tableaux ce va et vient entre il existe au moins deux l’art c’est la       pass&e raphaël (en regardant un dessin de   (à a propos d’une dentelle : il avait       neige le plus insupportable chez  dans toutes les rues seul dans la rue je ris la folie de josuétout est       coude je serai toujours attentif à quand nous rejoignons, en ] heureux l’homme du fond des cours et des       reine ainsi alfred… dans les hautes herbes imagine que, dans la   je n’ai jamais il y a tant de saints sur       &agrav douze (se fait terre se       maquis pour gilbert attention beau légendes de michel   est-ce que quatrième essai rares douce est la terre aux yeux  l’écriture  née à nous avancions en bas de  avec « a la temps de pierres “dans le dessin huit c’est encore à il souffle sur les collines si j’étais un nice, le 18 novembre 2004       sur on préparait       au tous feux éteints. des madame, c’est notre  tu ne renonceras pas.       pass&e a supposer quece monde tienne je désire un le galop du poème me       la normal 0 21 false fal je t’ai admiré, nous dirons donc     &nbs grande lune pourpre dont les prenez vos casseroles et la deuxième édition du zacinto dove giacque il mio a dix sept ans, je ne savais la poésie, à la       cette dans l’effilé de tendresse du mondesi peu de       fourr&  “ne pas sous la pression des viallat © le château de la réserve des bribes antoine simon 31       qui a claude b.   comme ce texte se présente dernier vers aoi l’homme est il semble possible ce qui fait tableau : ce 1 la confusion des si j’avais de son  la lancinante au seuil de l’atelier ki mult est las, il se dort   un c’est un peu comme si,       é a ma mère, femme parmi dernier vers aoi       &agrav   marcel i mes doigts se sont ouverts onze sous les cercles  “comment       baie pour robert antoine simon 30 c’est pour moi le premier "moi, esclave" a       o moisissures mousses lichens       sur sur l’erbe verte si est tous ces charlatans qui je déambule et suis il s’appelait la question du récit seins isabelle boizard 2005       pav&ea madame chrysalide fileuse granz fut li colps, li dux en       le quando me ne so itu pe antoine simon 10 le 23 février 1988, il si, il y a longtemps, les un besoin de couper comme de       la dans les rêves de la     chant de vous êtes pour julius baltazar 1 le       sur le de sorte que bientôt temps où les coeurs nice, le 30 juin 2000     quand cet article est paru dans le mi viene in mentemi présentation du glaciation entre à propos des grands l’impression la plus 0 false 21 18 quatre si la mer s’est des quatre archanges que printemps breton, printemps normalement, la rubrique fin première lorsque martine orsoni "si elle est       alla       j̵ f le feu est venu,ardeur des ils sortent sous l’occupation (vois-tu, sancho, je suis de tantes herbes el pre  “s’ouvre nous viendrons nous masser dernier vers que mort       droite dernier vers aoi « voici passet li jurz, si turnet a très malheureux... dernier vers aoi et si tu dois apprendre à c’est ici, me       su       arauca  on peut passer une vie il avait accepté       dans       force 7) porte-fenêtre dernier vers aoi       nuage comme ce mur blanc deux mille ans nous la vie humble chez les nos voix dernier vers aoi a toi le don des cris qui avant propos la peinture est 1) la plupart de ces l’ami michel il n’est pire enfer que pour jean marie le pendu références : xavier quand vous serez tout     l’é de proche en proche tous quelques textes  le livre, avec je me souviens de genre des motsmauvais genre je m’étonne toujours de la je meurs de soif la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Simon, Antoine > Tickets à conserver

ANTOINE SIMON

<- Ticket à conserver 13 | Ticket à conserver 15 ->
Ticket à conserver 14
© Antoine Simon
Ecrivain(s) : Simon A.
Clefs : poésie

JPEG - 53.6 ko
ANTOINE SIMON 17
Publication en ligne : 2 août 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette