BRIBES EN LIGNE
 martin miguel vient inoubliables, les granz fut li colps, li dux en       parfoi sur la toile de renoir, les bruno mendonça deux nouveauté, lorsque martine orsoni a la fin il ne resta que jamais je n’aurais       &n    tu sais chairs à vif paumes mon cher pétrarque, pour jacky coville guetteurs     extraire       apr&eg j’entends sonner les     double quand les eaux et les terres       cette dernier vers aoi   les lettres ou les chiffres clquez sur ce n’est pas aux choses dans ce pays ma mère et ma foi, la communication est la réserve des bribes       gentil       c’est vrai       "       vu je déambule et suis rien n’est si elle est belle ? je mise en ligne d’un       pav&ea antoine simon 12       bruyan lancinant ô lancinant       dans antoine simon 33 le corps encaisse comme il attelage ii est une œuvre  monde rassemblé tout le problème et si au premier jour il si j’avais de son ce qui fascine chez     tout autour juste un mot pour annoncer un nouvel espace est ouvert douze (se fait terre se antoine simon 3     m2 &nbs etait-ce le souvenir paroles de chamantu nous dirons donc   l’oeuvre vit son on croit souvent que le but lentement, josué     après petit matin frais. je te Ç’avait été la tandis que dans la grande villa arson, nice, du 17 À max charvolen et la deuxième édition du dernier vers aoi   le texte suivant a leonardo rosa a la libération, les est-ce parce que, petit, on heureuse ruine, pensait       qui se reprendre. creuser son     rien antoine simon 14 les premières   au milieu de laure et pétrarque comme       " toutefois je m’estimais abu zayd me déplait. pas tout à fleur d’eaula danse j’ai longtemps d’un bout à un tunnel sans fin et, à "la musique, c’est le       va je ne saurais dire avec assez       le    nous maintenant il connaît le       reine       soleil       neige paysage de ta tombe  et     &nbs mes pensées restent pour jean gautheronle cosmos hans freibach :  jésus titrer "claude viallat,       ( ce va et vient entre     longtemps sur encore la couleur, mais cette pour maguy giraud et tes chaussures au bas de le franchissement des       il la poésie, à la pas sur coussin d’air mais les dernières pour i mes doigts se sont ouverts  epître aux polenta martin miguel art et antoine simon 32    de femme liseuse c’est ici, me la prédication faite dernier vers aoi       deux agnus dei qui tollis peccata il faut aller voir f les marques de la mort sur cinq madame aux yeux in the country diaphane est le mot (ou pour lee de mes deux mains la bouche pleine de bulles autre citation constellations et pour julius baltazar 1 le     " dernier vers aoi l’illusion d’une l’ami michel jouer sur tous les tableaux       voyage les petites fleurs des quand vous serez tout nu(e), comme son nom nous serons toujours ces tu le sais bien. luc ne dans le patriote du 16 mars f toutes mes dernier vers s’il les enseignants : et tout avait lu le choeur des femmes de madame, c’est notre       ( quando me ne so itu pe je crie la rue mue douleur dernier vers aoi gardien de phare à vie, au les oiseaux s’ouvrent nos voix tous ces charlatans qui       st   d’un coté, vue à la villa tamaris le pendu le grand combat : ce qui importe pour les doigts d’ombre de neige le nécessaire non       arauca fin première le soleil n’est pas en cet anniversaire, ce qui       je me 5) triptyque marocain sous l’occupation le lourd travail des meules       dans antoine simon 22 le texte qui suit est, bien     du faucon al matin, quant primes pert alocco en patchworck © ainsi alfred… pour gilbert   en grec, morías je suis occupé ces       jonath       grappe dernier vers aoi l’existence n’est nous viendrons nous masser antoine simon 26       coude ils avaient si longtemps, si       et c’est extrêmement comme c’est       ce ainsi fut pétrarque dans       sur noble folie de josué, station 3 encore il parle c’est le grand  la toile couvre les passet li jurz, si turnet a et voici maintenant quelques madame est toute le 2 juillet ne faut-il pas vivre comme       alla  le grand brassage des sainte marie, i en voyant la masse aux       dans   la production       les       force pour jean-marie simon et sa dernier vers aoi station 1 : judas ce qu’un paysage peut la gaucherie à vivre, troisième essai et       deux autre petite voix antoine simon 18 pour qui veut se faire une l’éclair me dure, carcassonne, le 06 fragilité humaine. la cité de la musique li emperere par sa grant poème pour       object able comme capable de donner je n’ai pas dit que le “le pinceau glisse sur     ton quant carles oït la       nuage préparation des dernier vers aoi madame chrysalide fileuse avant propos la peinture est dernier vers aoi neuf j’implore en vain bal kanique c’est madame est une ils sortent le géographe sait tout   (à j’oublie souvent et madame déchirée         sur je découvre avant toi       dans a dix sept ans, je ne savais quatrième essai de si grant dol ai que ne  née à huit c’est encore à jusqu’à il y a f tous les feux se sont       m&eacu religion de josué il certains soirs, quand je pour helmut la force du corps, antoine simon 9       devant torna a sorrento ulisse torna imagine que, dans la       la À perte de vue, la houle des       le traquer (ma gorge est une   un       &agrav le coquillage contre antoine simon 10 le 19 novembre 2013, à la cet article est paru descendre à pigalle, se buttati ! guarda&nbs dernier vers aoi dont les secrets… à quoi       au vous dites : "un si j’étais un       sur   si vous souhaitez lorsqu’on connaît une ce monde est semé tout en travaillant sur les pluies et bruines, deuxième approche de dans le pays dont je vous le numéro exceptionnel de ne pas négocier ne antoine simon 28  avec « a la       la la question du récit vous deux, c’est joie et  ce qui importe pour si tu es étudiant en pour philippe s’ouvre la des quatre archanges que patrick joquel vient de       montag mesdames, messieurs, veuillez       &ccedi souvent je ne sais rien de marché ou souk ou     pourquoi temps où le sang se pas même       fourr& ] heureux l’homme rm : d’accord sur et c’était dans deuxième apparition de       deux pour marcel ecrire sur mouans sartoux. traverse de des quatre archanges que iv.- du livre d’artiste c’est parfois un pays     surgi fontelucco, 6 juillet 2000       bonhe une errance de       l̵ madame aux rumeurs tendresses ô mes envols quand c’est le vent qui percey priest lakesur les quand les mots toi, mésange à 1) la plupart de ces clers est li jurz et li présentation du ce jour là, je pouvais au labyrinthe des pleursils  c’était "mais qui lit encore le dessiner les choses banales rare moment de bonheur, pour pierre theunissen la intendo... intendo ! l’heure de la       " quatrième essai de  dernières mises dans les carnets  référencem on peut croire que martine autres litanies du saint nom   ciel !!!! josué avait un rythme     [1]  tant pis pour eux. À max charvolen et martin   je n’ai jamais vous avez i.- avaler l’art par et si tu dois apprendre à attendre. mot terrible. antoine simon 27 merci au printemps des dans les rêves de la c’est seulement au       o       enfant antoine simon 19 dans les horizons de boue, de de pareïs li seit la de sorte que bientôt       et tu toulon, samedi 9 a propos d’une vertige. une distance 0 false 21 18 samuelchapitre 16, versets 1 la fraîcheur et la la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Simon, Antoine > Tickets à conserver

ANTOINE SIMON

<- Ticket à conserver 13 | Ticket à conserver 15 ->
Ticket à conserver 14
© Antoine Simon
Ecrivain(s) : Simon A.
Clefs : poésie

JPEG - 53.6 ko
ANTOINE SIMON 17
Publication en ligne : 2 août 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette