BRIBES EN LIGNE
rm : nous sommes en de pareïs li seit la chaque jour est un appel, une   j’ai souvent       devant rien n’est plus ardu sous l’occupation sur l’erbe verte si est ce monde est semé et si au premier jour il normalement, la rubrique pour mireille et philippe       dans     extraire       m&eacu a grant dulur tendrai puis après la lecture de et si tu dois apprendre à ma voix n’est plus que au seuil de l’atelier       le avec marc, nous avons iv.- du livre d’artiste   saint paul trois macles et roulis photo 7 dernier vers aoi 7) porte-fenêtre karles se dort cum hume       au f le feu s’est à sylvie et ces     après halt sunt li pui e mult halt  improbable visage pendu si j’avais de son  tous ces chardonnerets dans le pain brisé son (vois-tu, sancho, je suis       sur les cuivres de la symphonie     le cygne sur napolì napolì l’éclair me dure, clers fut li jurz e li       dans carcassonne, le 06 deuxième essai le nécrologie un tunnel sans fin et, à a l’aube des apaches, avant propos la peinture est chaises, tables, verres, preambule – ut pictura seul dans la rue je ris la       l̵   pour le prochain tu le saiset je le vois tout en vérifiant dernier vers aoi paien sunt morz, alquant  de la trajectoire de ce antoine simon 14 le plus insupportable chez le lent tricotage du paysage l’homme est les dessins de martine orsoni 10 vers la laisse ccxxxii de la       coude pour alain borer le 26       qui       je allons fouiller ce triangle grant est la plaigne e large « amis rollant, de quatrième essai rares deuxième apparition de li emperere par sa grant f le feu est venu,ardeur des f les marques de la mort sur       arauca j’ai donc  “comment la mort, l’ultime port, à l’art c’est la cette machine entre mes     surgi peinture de rimes. le texte À max charvolen et pour marcel pour daniel farioli poussant premier vers aoi dernier g. duchêne, écriture le je suis dernier vers aoi mise en ligne nouvelles mises en (dans mon ventre pousse une       aujour mougins. décembre af : j’entends m1       temps de bitume en fusion sur la pureté de la survie. nul dernier vers aoi et voici maintenant quelques   ces notes antoine simon 18 la brume. nuages (ma gorge est une nous savons tous, ici, que légendes de michel le glacis de la mort       apr&eg et la peur, présente   anatomie du m et       pour       la "l’art est-il antoine simon 27        ce qui importe pour       vu       la si, il y a longtemps, les     &nbs pour julius baltazar 1 le       cette       il       je me la mort d’un oiseau. (ô fleur de courge...       les au rayon des surgelés arbre épanoui au ciel À max charvolen et martin la rencontre d’une bientôt, aucune amarre       &n une il faut dire les toutefois je m’estimais réponse de michel sept (forces cachées qui le soleil n’est pas et tout avait     &nbs à la mémoire de l’impossible prenez vos casseroles et antoine simon 20 poème pour je n’ai pas dit que le mes pensées restent     " in the country le "patriote", suite de "pour tes je t’enfourche ma rien n’est       le des conserves ! s’égarer on et te voici humanité madame est une dernier vers aoi macles et roulis photo 6       bonheu       alla clquez sur ce qui importe pour antoine simon 28 macao grise       " quel ennui, mortel pour ainsi alfred… on a cru à c’est extrêmement (elle entretenait onzième de sorte que bientôt tout est prêt en moi pour sauvage et fuyant comme pour jacqueline moretti, ne pas négocier ne   encore une au labyrinthe des pleursils coupé en deux quand c’est la peur qui fait glaciation entre le 2 juillet       va madame des forêts de depuis ce jour, le site et il fallait aller debout sables mes parolesvous merci à la toile de       la dernier vers aoi les dernières       le la poésie, à la       &agrav  monde rassemblé       m̵ pour martin la fraîcheur et la ici. les oiseaux y ont fait de toutes les écrirecomme on se non... non... je vous assure, c’est un peu comme si, antoine simon 2 mult ben i fierent franceis e seins isabelle boizard 2005 v.- les amicales aventures du c’est pour moi le premier abu zayd me déplait. pas  un livre écrit elle réalise des mouans sartoux. traverse de À peine jetés dans le       bonhe comme une suite de       dans     longtemps sur voile de nuità la  hier, 17 faisant dialoguer pour jean gautheronle cosmos       six si j’étais un je me souviens de "nice, nouvel éloge de la   la baie des anges "et bien, voilà..." dit difficile alliage de je reviens sur des       au       banlie pour jean-marie simon et sa présentation du       maquis ils sortent cliquetis obscène des ici, les choses les plus nice, le 30 juin 2000 les oiseaux s’ouvrent très saintes litanies   maille 1 :que a propos d’une dans les rêves de la dix l’espace ouvert au je serai toujours attentif à première l’existence n’est       fourmi       " il en est des noms comme du antoine simon 11       la       é       jardin et je vois dans vos religion de josué il 1 la confusion des     sur la pente       un a supposer quece monde tienne Ç’avait été la       s̵ ce jour là, je pouvais       dans siglent a fort e nagent e pour andré villers 1) de proche en proche tous et  riche de mes il s’appelait il souffle sur les collines …presque vingt ans plus la bouche pleine de bulles       le exacerbé d’air       je       assis le texte qui suit est, bien ouverture d’une j’oublie souvent et merci à marc alpozzo       le que d’heures il ne s’agit pas de titrer "claude viallat, on peut croire que martine   je ne comprends plus franchement, pensait le chef, quand c’est le vent qui la force du corps, les petites fleurs des chairs à vif paumes attelage ii est une œuvre       la la fraîcheur et la dessiner les choses banales dernier vers aoi f tous les feux se sont au commencement était toute une faune timide veille le vieux qui il avait accepté pour egidio fiorin des mots comme un préliminaire la    regardant vous avez il y a dans ce pays des voies       &agrav Éléments - intendo... intendo ! pour andrée   voici donc la       reine       grimpa la bouche pure souffrance ce n’est pas aux choses    de femme liseuse dernier vers aoi du fond des cours et des antoine simon 25 petit matin frais. je te un temps hors du       &eacut si tu es étudiant en l’heure de la pour michèle gazier 1) livre grand format en trois la musique est le parfum de gardien de phare à vie, au    nous références : xavier le lourd travail des meules quand il voit s’ouvrir, toujours les lettres : antoine simon 30  tu vois im font chier     de rigoles en    7 artistes et 1 la fonction,    il dernier vers aoi merci au printemps des polenta 0 false 21 18 madame, on ne la voit jamais    seule au mon cher pétrarque, les installations souvent, j’ai longtemps  mise en ligne du texte et combien dimanche 18 avril 2010 nous nice, le 8 octobre dernier vers aoi je sais, un monde se hans freibach : l’impression la plus je rêve aux gorges antoine simon 13 quand les mots pour michèle aueret les parents, l’ultime outre la poursuite de la mise sixième le tissu d’acier       dans bribes en ligne a       quinze antoine simon 31 face aux bronzes de miodrag       je me bel équilibre et sa       juin       longte   en grec, morías la terre a souvent tremblé       sur le    au balcon       fleur     son       entre la langue est intarissable la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

PAUL BADIN

<- Pas à Pas 17 | Pas à Pas 19 ->
Pas à Pas 18
© Paul Badin

Sors de mon territoire. Fais pas chier. Bon, ça passe pour cette fois… On s’en tire souvent plus facilement, entre bêtes.

Publication en ligne : 7 août 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette