BRIBES EN LIGNE
et la peur, présente elle réalise des 1- c’est dans la liberté s’imprime à travail de tissage, dans pour andré a la libération, les "mais qui lit encore le carmelo arden quin est une dernier vers s’il elle ose à peine madame des forêts de       allong écrirecomme on se passet li jurz, si turnet a chercher une sorte de est-ce parce que, petit, on le lent déferlement nice, le 30 juin 2000 dernier vers aoi c’est seulement au attelage ii est une œuvre  pour jean le  mise en ligne du texte       l̵       apr&eg dans le pays dont je vous le glacis de la mort pour egidio fiorin des mots la galerie chave qui voudrais je vous faisant dialoguer dernier vers aoi en cet anniversaire, ce qui  née à g. duchêne, écriture le dernier vers aoi des voix percent, racontent     l’é démodocos... Ça a bien un janvier 2002 .traverse si elle est belle ? je       voyage les parents, l’ultime et que dire de la grâce "l’art est-il seins isabelle boizard 2005 l’ami michel non... non... je vous assure, il en est des noms comme du antoine simon 13       bien avant dernier vers aoi       entre       &n dernier vers aoi le texte qui suit est, bien polenta  on peut passer une vie   la production     tout autour au seuil de l’atelier antoine simon 30 une errance de     au couchant autres litanies du saint nom tendresse du mondesi peu de dans le monde de cette ainsi alfred… f les marques de la mort sur equitable un besoin sonnerait pierre ciel la fonction, bien sûr, il y eut au rayon des surgelés approche d’une de soie les draps, de soie carles li reis en ad prise sa comment entrer dans une souvent je ne sais rien de       le dernier vers aoi le recueil de textes       deux sixième       sur sous la pression des un jour, vous m’avez « 8° de       montag       " 5) triptyque marocain     une abeille de f dans le sourd chatoiement j’ai donné, au mois       reine antoine simon 21 la liberté de l’être à cri et à issent de mer, venent as  au mois de mars, 1166       dans ...et poème pour  de même que les il ne sait rien qui ne va préparation des le travail de bernard   un vendredi  pour de autre citation   ciel !!!!     les fleurs du juste un (vois-tu, sancho, je suis antoine simon 33 (ma gorge est une dernier vers aoi dernier vers aoi   antoine simon 5 huit c’est encore à sequence 6   le branches lianes ronces       un la pureté de la survie. nul       embarq       au du bibelot au babilencore une     cet arbre que   ces sec erv vre ile       la       maquis pour le prochain basilic, (la la rencontre d’une     du faucon  le grand brassage des spectacle de josué dit j’ai longtemps toute une faune timide veille la poésie, à la   si vous souhaitez toutes ces pages de nos       jonath    en       bonhe       " madame est toute  les trois ensembles li emperere s’est tout mon petit univers en depuis ce jour, le site   j’ai souvent antoine simon 6 la littérature de légendes de michel       &n le samedi 26 mars, à 15     vers le soir la danse de       &agrav j’ai perdu mon       au       l̵ madame est une torche. elle   dits de je me souviens de madame, on ne la voit jamais quand c’est le vent qui bien sûrla       je me     hélas, (À l’église dans les rêves de la       en on préparait       je me le franchissement des la mort d’un oiseau.       fleur   1) cette       &n     faisant la d’abord l’échange des couleur qui ne masque pas dernier vers aoi dentelle : il avait mult est vassal carles de tous feux éteints. des voile de nuità la agnus dei qui tollis peccata il faut laisser venir madame     sur la mais jamais on ne pour maguy giraud et etait-ce le souvenir 1254 : naissance de       su bruno mendonça       "     un mois sans       ma un soir à paris au la deuxième édition du attention beau des conserves !   marcel ouverture d’une le passé n’est     depuis béatrice machet vient de antoine simon 3 et tout avait clquez sur archipel shopping, la     son       voyage toulon, samedi 9 et encore  dits ce qui fait tableau : ce le ciel est clair au travers des quatre archanges que derniers vers sun destre       sur le ils s’étaient madame porte à envoi du bulletin de bribes "ah ! mon doux pays, entr’els nen at ne pui À l’occasion de de tantes herbes el pre la chaude caresse de difficile alliage de       la descendre à pigalle, se pour jean-louis cantin 1.- il n’y a pas de plus       le       dans traquer c’est vrai je ne sais pas si antoine simon 19       grappe j’ai changé le       ce le 15 mai, à gardien de phare à vie, au f tous les feux se sont madame aux rumeurs lancinant ô lancinant l’instant criblé rossignolet tu la suite de il n’est pire enfer que dans les horizons de boue, de 1 la confusion des  au travers de toi je à propos “la en introduction à    seule au   le 10 décembre pour anne slacik ecrire est dans ce périlleux macles et roulis photo 4 nous lirons deux extraits de la réserve des bribes onzième       en la fraîcheur et la dans ma gorge ce qui fascine chez comme c’est       vu temps où les coeurs siglent a fort e nagent e là, c’est le sable et  un livre écrit  référencem  tu ne renonceras pas. après la lecture de aux barrières des octrois  dernier salut au histoire de signes .       dans      & madame chrysalide fileuse       dans       au dernier vers aoi c’est un peu comme si,   ces notes       gentil pas même comme ce mur blanc       grimpa les installations souvent, guetter cette chose       d&eacu le 26 août 1887, depuis ainsi va le travail de qui pour yves et pierre poher et titrer "claude viallat,  dernières mises à propos des grands apaches : sur l’erbe verte si est o tendresses ô mes f toutes mes       o antoine simon 12       descen religion de josué il   né le 7 deux ajouts ces derniers madame, vous débusquez j’écoute vos le scribe ne retient       la       &agrav carissimo ulisse,torna a     pourquoi antoine simon 29 rêve, cauchemar, ensevelie de silence, noble folie de josué, mon travail est une la cité de la musique ce texte se présente 1-nous sommes dehors. pour andré villers 1) À peine jetés dans le   au milieu de printemps breton, printemps  tous ces chardonnerets li quens oger cuardise antoine simon 31 un tunnel sans fin et, à     chant de pour max charvolen 1) À max charvolen et pour pierre theunissen la       les cher bernard       banlie troisième essai je sais, un monde se dernier vers que mort  improbable visage pendu je désire un outre la poursuite de la mise rm : d’accord sur reprise du site avec la pour jean-marie simon et sa tout est prêt en moi pour iv.- du livre d’artiste la route de la soie, à pied, lorsque martine orsoni la langue est intarissable   en grec, morías toi, mésange à       j̵ il souffle sur les collines l’art c’est la même si       rampan je suis       et tu       le le 23 février 1988, il   anatomie du m et       dans       pass&e       dans il était question non 0 false 21 18 accorde ton désir à ta       sur       &agrav   le texte suivant a       un rêves de josué, mise en ligne       devant vous êtes       dans dernier vers aoi l’heure de la paysage de ta tombe  et il existe au moins deux c’est la distance entre je déambule et suis la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

DANIEL BIGA

<- Reine des reinettes | Et maintenant je vais ->
Ton grand sourire blanc
© Daniel Biga

Les quatre saisons du haïku : été

Ecrivain(s) : Biga
Clefs : poésie

 

 

 

ton grand sourire blanc

mon enfant heureuse

dans le halo d’une lampe de poche

Publication en ligne : 25 juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette