BRIBES EN LIGNE
dernier vers s’il       fourr& i mes doigts se sont ouverts le grand combat : quelque chose toutes sortes de papiers, sur v.- les amicales aventures du on a cru à le temps passe si vite,  les trois ensembles       glouss six de l’espace urbain, les dessins de martine orsoni tendresses ô mes envols       "       p&eacu ce qui fascine chez c’est seulement au écoute, josué,       " charogne sur le seuilce qui les textes mis en ligne    de femme liseuse   anatomie du m et mise en ligne d’un et c’était dans madame des forêts de la langue est intarissable   adagio   je       apparu je rêve aux gorges   la production rossignolet tu la dernier vers aoi ouverture d’une   un à bernadette pour robert dernier vers aoi travail de tissage, dans le nécessaire non dernier vers aoi macles et roulis photo i en voyant la masse aux issent de mer, venent as     du faucon   nous sommes (josué avait lentement et voici maintenant quelques il faut laisser venir madame il ne s’agit pas de quatre si la mer s’est madame est toute de pareïs li seit la passet li jurz, si turnet a deuxième apparition de le bulletin de "bribes edmond, sa grande pierre ciel cliquetis obscène des a la femme au attention beau       pass&e je suis       su     ton il s’appelait f les feux m’ont a la fin il ne resta que madame, on ne la voit jamais d’un côté on dit qu’agathe dernier vers aoi mieux valait découper nice, le 8 octobre prenez vos casseroles et       m̵ juste un mot pour annoncer mon travail est une   (dans le   ces notes je meurs de soif gardien de phare à vie, au  pour de       rampan les enseignants : un nouvel espace est ouvert au seuil de l’atelier       gentil  si, du nouveau la lecture de sainte   un vendredi       la  improbable visage pendu voudrais je vous bribes en ligne a       il       parfoi       descen la mort d’un oiseau. dernier vers aoi derniers       bonhe  la lancinante je sais, un monde se ce jour là, je pouvais     à       au ce texte se présente fin première       le on trouvera la video       cette là, c’est le sable et pour anne slacik ecrire est "nice, nouvel éloge de la pour andrée toujours les lettres : a propos d’une       apr&eg       la deuxième apparition "moi, esclave" a       jonath recleimet deu mult dans les écroulements macao grise pure forme, belle muette, deuxième essai le     surgi passent .x. portes, j’ai parlé d’ eurydice ou bien de dernier vers aoi trois tentatives desesperees dimanche 18 avril 2010 nous du bibelot au babilencore une chercher une sorte de il arriva que f les rêves de antoine simon 21       une pour michèle gazier 1 ne faut-il pas vivre comme le passé n’est f toutes mes « amis rollant, de     l’é les étourneaux !       dans le travail de bernard       grappe le samedi 26 mars, à 15 autre citation"voui si elle est belle ? je toutefois je m’estimais tous feux éteints. des antoine simon 18 onzième antoine simon 6       allong in the country le scribe ne retient       le bien sûr, il y eut siglent a fort e nagent e ils avaient si longtemps, si giovanni rubino dit tout à fleur d’eaula danse patrick joquel vient de la bouche pure souffrance granz est li calz, si se       vaches nice, le 30 juin 2000 al matin, quant primes pert Être tout entier la flamme i.- avaler l’art par et la peur, présente titrer "claude viallat, equitable un besoin sonnerait       ( merci à marc alpozzo leonardo rosa grande lune pourpre dont les       et       le comme un préliminaire la       m&eacu iv.- du livre d’artiste je m’étonne toujours de la tout est possible pour qui  référencem pour maguy giraud et accoucher baragouiner décembre 2001. able comme capable de donner poussées par les vagues une errance de douze (se fait terre se dans l’effilé de       quand 1) la plupart de ces       en un de profondes glaouis       au pour marcel dernier vers aoi g. duchêne, écriture le dans le respect du cahier des  on peut passer une vie       le À la loupe, il observa sculpter l’air : viallat © le château de les avenues de ce pays le pendu la littérature de je déambule et suis vous avez       b&acir morz est rollant, deus en ad   au milieu de "si elle est imagine que, dans la ki mult est las, il se dort béatrice machet vient de       baie       é       la       crabe- ] heureux l’homme approche d’une franchement, pensait le chef, vous avez je n’hésiterai sa langue se cabre devant le dont les secrets… à quoi dernier vers aoi l’attente, le fruit de soie les draps, de soie       il temps de cendre de deuil de pour philippe démodocos... Ça a bien un       qui dans l’innocence des un trait gris sur la deuxième suite       st la deuxième édition du qu’est-ce qui est en station 5 : comment pour julius baltazar 1 le quando me ne so itu pe antoine simon 26 li emperere par sa grant f j’ai voulu me pencher ce pays que je dis est bel équilibre et sa À max charvolen et   (à 1. il se trouve que je suis pour frédéric       assis À l’occasion de le soleil n’est pas macles et roulis photo 4    en antoine simon 31 rare moment de bonheur, et combien       quinze la fraîcheur et la j’ai donc       ton autre essai d’un première       reine bientôt, aucune amarre deux ajouts ces derniers le recueil de textes   le texte suivant a je découvre avant toi    au balcon mise en ligne ço dist li reis : sur la toile de renoir, les alocco en patchworck © à propos “la    nous cinq madame aux yeux accorde ton désir à ta   l’oeuvre vit son une autre approche de outre la poursuite de la mise dernier vers doel i avrat, ouverture de l’espace   la baie des anges       aux encore une citation“tu dire que le livre est une pour jean marie et tout avait         or merle noir  pour "ah ! mon doux pays, 10 vers la laisse ccxxxii       va rm : d’accord sur légendes de michel de prime abord, il dans ce pays ma mère tout le problème « voici les oiseaux s’ouvrent la poésie, à la le plus insupportable chez       allong       magnol rêves de josué, il était question non       au  dans toutes les rues « h&eacu face aux bronzes de miodrag il n’était qu’un  tu vois im font chier nous avancions en bas de       sur ce qui aide à pénétrer le cyclades, iii° f les marques de la mort sur nous savons tous, ici, que madame chrysalide fileuse pour martine, coline et laure pas sur coussin d’air mais pour martine       sur le je ne saurais dire avec assez    si tout au long au programme des actions dans l’innocence des j’ai donné, au mois deuxième approche de       grimpa le 2 juillet quai des chargeurs de dans les carnets l’illusion d’une       ajout de fichiers sons dans l’existence n’est j’aime chez pierre       ruelle       dans       pav&ea macles et roulis photo 1       dans tout est prêt en moi pour et…  dits de quand les mots et ces on peut croire que martine lu le choeur des femmes de de la on cheval       &n je t’enlace gargouille pour michèle en introduction à       la histoire de signes .       sur glaciation entre 1) notre-dame au mur violet est-ce parce que, petit, on pour jacqueline moretti, avez-vous vu laure et pétrarque comme a toi le don des cris qui à la mémoire de rien n’est plus ardu quatrième essai de nu(e), comme son nom quelque temps plus tard, de pour daniel farioli poussant 1 la confusion des villa arson, nice, du 17       (       neige       devant  dans le livre, le ce texte m’a été où l’on revient   jn 2,1-12 :       les dessiner les choses banales la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Dialogues

ALAIN FREIXE

<- A la bonne ombre | Aux yeux de ce qui nous aime ->
(...) tombe, tombé
© Alain Freixe
Artiste(s) : Frémiot Ecrivain(s) : Freixe (site)
Clefs : poésie

Quelque chose tombe
C’est lent
Et imparable
sa retenue le déchire
le dérobe à l’oblique
et angle droit sur le vide
le tourne et retourne
le verse et renverse
se perd
et dans l’air
c ‘est à peine si passe
le froid de l’ombre

*


Quelque chose est tombé
de clin en clin
comme on le dit d’un œil
dans le temps
où il reprend
ses esprits
pour faire tas
devant
en bas
en bord de page
comme de monde
aspiré par l’aigu du coin
qui s’éboule.

P.-S.

(…) tombe, tombé, livre d’artiste avec des dessins de Joël Frémiot, Poïeïn, février 2007

Publication en ligne : 1er juillet 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette