BRIBES EN LIGNE
pour mon épouse nicole   nous sommes grant est la plaigne e large quelque temps plus tard, de       maquis les étourneaux !   dits de halt sunt li pui e mult halt antoine simon 31 bernard dejonghe... depuis     m2 &nbs petit matin frais. je te chercher une sorte de pour pierre theunissen la on croit souvent que le but max charvolen, martin miguel les cuivres de la symphonie voudrais je vous li emperere par sa grant       midi       pass&e recleimet deu mult   pour jean-louis cantin 1.- 0 false 21 18       sur les doigts d’ombre de neige juste un mot pour annoncer on cheval       l̵  dernières mises autres litanies du saint nom quand les mots suite du blasphème de madame, vous débusquez       baie macles et roulis photo 3 le glacis de la mort bribes en ligne a ma voix n’est plus que je t’enfourche ma chaises, tables, verres, il en est des noms comme du c’est la distance entre le soleil n’est pas même si il n’y a pas de plus écoute, josué, "tu sais ce que c’est     hélas,     sur la  il y a le     extraire j’ai travaillé tous ces charlatans qui les grands j’arrivais dans les quai des chargeurs de pur ceste espee ai dulor e des conserves ! antoine simon 25       à « pouvez-vous bien sûr, il y eut       quand     double       enfant       " le samedi 26 mars, à 15       la     après le lourd travail des meules la vie humble chez les       au genre des motsmauvais genre ce 28 février 2002. dans le pain brisé son et  riche de mes iloec endreit remeint li os des quatre archanges que  les trois ensembles (de)lecta lucta   a dix sept ans, je ne savais     depuis       nuage epuisement de la salle, coupé en deux quand troisième essai les installations souvent, Être tout entier la flamme pour maguy giraud et deux ajouts ces derniers premier vers aoi dernier et c’était dans sous l’occupation dans le respect du cahier des       fleur f toutes mes   je ne comprends plus abu zayd me déplait. pas  les œuvres de approche d’une  le grand brassage des jusqu’à il y a       quinze le temps passe dans la antoine simon 5 journée de       entre pour michèle gazier 1) d’ eurydice ou bien de       voyage il faut aller voir la force du corps, pour helmut       fourmi merci à la toile de portrait. 1255 :  monde rassemblé traquer les avenues de ce pays equitable un besoin sonnerait       je me vous n’avez pour andré antoine simon 3 ] heureux l’homme violette cachéeton janvier 2002 .traverse et il parlait ainsi dans la         &n entr’els nen at ne pui j’ai donc inoubliables, les  martin miguel vient à propos “la c’est ici, me       dans 1. il se trouve que je suis       " première certains soirs, quand je "nice, nouvel éloge de la       m̵ l’art c’est la j’ai en réserve  zones gardées de madame des forêts de dans les carnets histoire de signes .       &n antoine simon 33 il n’est pire enfer que       m̵ 1 la confusion des       juin   je n’ai jamais onze sous les cercles       m&eacu cinq madame aux yeux je reviens sur des je t’enlace gargouille     dans la ruela deuxième apparition a l’aube des apaches, dans les horizons de boue, de       deux l’illusion d’une et la peur, présente a claude b.   comme     chant de antoine simon 26 vous avez   le texte suivant a       magnol saluer d’abord les plus     oued coulant       st il ne sait rien qui ne va     une abeille de   ces notes a ma mère, femme parmi  la toile couvre les on a cru à les routes de ce pays sont dans ce pays ma mère "et bien, voilà..." dit la mastication des     le mult est vassal carles de       que mougins. décembre  ce mois ci : sub en introduction à il y a des objets qui ont la dernier vers aoi trois (mon souffle au matin villa arson, nice, du 17 rm : d’accord sur    au balcon    il je t’ai admiré,  hier, 17 tout le problème  mise en ligne du texte f le feu m’a macles et roulis photo 1 chairs à vif paumes des quatre archanges que il était question non et encore  dits passet li jurz, la noit est  “... parler une agnus dei qui tollis peccata dans l’effilé de cyclades, iii°  le livre, avec       voyage au seuil de l’atelier autre petite voix antoine simon 15 les petites fleurs des sors de mon territoire. fais       pour mon travail est une merle noir  pour       reine le géographe sait tout       la     cet arbre que monde imaginal, le franchissement des       dans madame est toute     du faucon douze (se fait terre se la route de la soie, à pied, clquez sur et combien rita est trois fois humble. vertige. une distance elle réalise des pour michèle aueret  “la signification dire que le livre est une       bruyan le scribe ne retient la danse de un trait gris sur la       la  les éditions de sculpter l’air : le 26 août 1887, depuis dernier vers aoi       &n À max charvolen et martin       sur peinture de rimes. le texte tu le sais bien. luc ne c’est vrai quand les eaux et les terres     le cygne sur       un dernier vers aoi       au a la fin il ne resta que dernier vers aoi ce qui fait tableau : ce carles li reis en ad prise sa pure forme, belle muette, cinquième essai tout cet article est paru l’impression la plus antoine simon 24  la lancinante antoine simon 32       entre dans les rêves de la en ceste tere ad estet ja le tissu d’acier c’est seulement au le 19 novembre 2013, à la dans ma gorge       ma       ( rimbaud a donc       la   l’oeuvre vit son nous avons affaire à de bientôt, aucune amarre ce jour-là il lui "ah ! mon doux pays, le 23 février 1988, il g. duchêne, écriture le d’un côté branches lianes ronces l’instant criblé (elle entretenait nice, le 30 juin 2000       descen       sur le la brume. nuages dernier vers aoi c’est extrêmement la littérature de preambule – ut pictura       &ccedi comment entrer dans une moi cocon moi momie fuseau je crie la rue mue douleur glaciation entre       la l’heure de la madame déchirée   pour olivier le grand combat : à sylvie beaucoup de merveilles ecrire sur huit c’est encore à lorsque martine orsoni ce texte se présente 1257 cleimet sa culpe, si assise par accroc au bord de       sabots les dessins de martine orsoni       le antoine simon 23 " je suis un écorché vif. quando me ne so itu pe   pour théa et ses rm : nous sommes en les lettres ou les chiffres edmond, sa grande de prime abord, il je m’étonne toujours de la ensevelie de silence, de l’autre   d’un coté, raphaël dans l’innocence des granz est li calz, si se antoine simon 16   encore une je serai toujours attentif à     " la pureté de la survie. nul       le face aux bronzes de miodrag raphaËl a toi le don des cris qui folie de josuétout est "mais qui lit encore le siglent a fort e nagent e dans ce périlleux granz fut li colps, li dux en   (à tout est prêt en moi pour au labyrinthe des pleursils quelques autres madame est la reine des le 15 mai, à  tu vois im font chier en cet anniversaire, ce qui d’un bout à   la baie des anges   au milieu de ce paysage que tu contemplais       &n     &nbs       sous li quens oger cuardise dentelle : il avait 1 au retour au moment       crabe-   se      & issent de mer, venent as station 1 : judas le "patriote",   ces sec erv vre ile n’ayant pas  pour jean le jamais je n’aurais un verre de vin pour tacher nu(e), comme son nom giovanni rubino dit percey priest lakesur les carles respunt : ne faut-il pas vivre comme À l’occasion de pour daniel farioli poussant       neige charogne sur le seuilce qui la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ALBERTINE BENEDETTO

<- Soudain un blanc fauche le mot | Je découvre avant toi ->
Tes chaussures
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

Tes chaussures
au bas de l’escalier ou
devant la porte d’entrée
serrées l’une contre l’autre ou
jetées sans façon
pareil pour tous tes vêtements éparpillés
comme dans le désordre de l’amour
clament absurdement 
ton corps
l’odeur
tout le chiffonné de la vie
cet essaimage de nous en vrac
déposé-rajusté
ces choses-là
un jour
caduques muettes
bien rangées

Publication en ligne : 24 juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette