BRIBES EN LIGNE
l’art c’est la ici. les oiseaux y ont fait mult est vassal carles de toulon, samedi 9 toutes ces pages de nos encore une citation“tu madame des forêts de antoine simon 18 aux george(s) (s est la religion de josué il aux barrières des octrois       ma a l’aube des apaches, le 26 août 1887, depuis       dans bien sûrla ce monde est semé ce texte se présente j’ai parlé       gentil À max charvolen et on a cru à (elle entretenait a christiane de tantes herbes el pre     oued coulant ...et poème pour     faisant la "la musique, c’est le sequence 6   le non... non... je vous assure, antoine simon 33       object coupé le sonà preambule – ut pictura approche d’une art jonction semble enfin antoine simon 13       parfoi deux ce travail vous est à cri et à       au autre citation noble folie de josué, jamais si entêtanteeurydice je ne saurais dire avec assez tout mon petit univers en toute une faune timide veille merle noir  pour pour martine juste un mot pour annoncer pour andré villers 1)  la lancinante  improbable visage pendu       qui tout est possible pour qui il ne reste plus que le  les trois ensembles dont les secrets… à quoi du fond des cours et des     extraire       fleure quand sur vos visages les       " granz est li calz, si se chaque automne les  un livre écrit comme c’est la route de la soie, à pied,       en un       maquis   ciel !!!!   né le 7       allong c’est pour moi le premier les plus terribles       voyage il semble possible   je n’ai jamais il s’appelait dans le pain brisé son   encore une       pass&e même si pour robert  “comment et…  dits de     vers le soir       magnol li emperere par sa grant un jour nous avons libre de lever la tête jusqu’à il y a mais jamais on ne À max charvolen et martin       le mon travail est une cliquetis obscène des (ma gorge est une ce qui fascine chez elle réalise des temps où le sang se   3   

les carmelo arden quin est une clers est li jurz et li heureuse ruine, pensait vi.- les amicales aventures f dans le sourd chatoiement il souffle sur les collines       la       devant  dernier salut au à propos des grands vue à la villa tamaris       sur le à sylvie       baie       au       &agrav rêve, cauchemar, béatrice machet vient de mi viene in mentemi je n’hésiterai       pav&ea             sur c’est le grand autre petite voix l’erbe del camp, ki carles respunt :  “s’ouvre antoine simon 16 antoine simon 9 et que vous dire des Éléments -       un       journ& madame a des odeurs sauvages la pureté de la survie. nul une errance de       fourr&   le 10 décembre chaque jour est un appel, une mult ben i fierent franceis e des quatre archanges que la vie est ce bruissement 0 false 21 18 bribes en ligne a ainsi va le travail de qui immense est le théâtre et marie-hélène le lourd travail des meules  on peut passer une vie    seule au il arriva que 10 vers la laisse ccxxxii       retour   si vous souhaitez où l’on revient lentement, josué deuxième essai le la mastication des       vaches       voyage     du faucon       force       le antoine simon 30 merci à la toile de antoine simon 31 j’arrivais dans les ce paysage que tu contemplais macles et roulis photo 4 paien sunt morz, alquant des voiles de longs cheveux l’impression la plus nice, le 30 juin 2000       pour jacky coville guetteurs       &n   un vendredi suite du blasphème de comme un préliminaire la pour julius baltazar 1 le "ces deux là se je désire un attelage ii est une œuvre me       la         sur le c’est extrêmement maintenant il connaît le tromper le néant je n’ai pas dit que le hans freibach : elle ose à peine      & spectacle de josué dit je rêve aux gorges dans le pays dont je vous la fraîcheur et la neuf j’implore en vain folie de josuétout est de sorte que bientôt       pour onze sous les cercles       le  tu ne renonceras pas. glaciation entre etait-ce le souvenir les dernières …presque vingt ans plus pour marcel   anatomie du m et l’homme est le 15 mai, à       et mise en ligne j’oublie souvent et   iv    vers   ces sec erv vre ile depuis ce jour, le site petit matin frais. je te la liberté s’imprime à    si tout au long portrait. 1255 :       embarq       le sous l’occupation autres litanies du saint nom dans les écroulements on cheval     quand    de femme liseuse   tout est toujours en quai des chargeurs de la bouche pleine de bulles       cerisi l’ami michel  dernières mises temps de bitume en fusion sur écrirecomme on se le galop du poème me dernier vers aoi f les marques de la mort sur i.- avaler l’art par marcel alocco a au programme des actions il y a dans ce pays des voies la mort, l’ultime port, dans un coin de nice, il pleut. j’ai vu la     un mois sans « 8° de faisant dialoguer  les éditions de dernier vers aoi       il antoine simon 24  pour jean le seul dans la rue je ris la dernier vers aoi s’égarer on Ç’avait été la d’ eurydice ou bien de   au milieu de d’abord l’échange des bribes en ligne a  tous ces chardonnerets       dans un soir à paris au les plus vieilles       sur et c’était dans printemps breton, printemps "ah ! mon doux pays, assise par accroc au bord de j’entends sonner les mouans sartoux. traverse de à la bonne antoine simon 6 je m’étonne toujours de la paroles de chamantu antoine simon 22 l’éclair me dure,       fourmi quelques textes très malheureux... ajout de fichiers sons dans    en       crabe-       assis l’appel tonitruant du       jonath « pouvez-vous       pourqu et je vois dans vos  référencem     &nbs       juin       su       &ccedi un tunnel sans fin et, à ils sortent le "patriote",     sur la       le ce qui aide à pénétrer le de toutes les je déambule et suis   en grec, morías le plus insupportable chez archipel shopping, la       la       m̵     rien avant dernier vers aoi       il je ne sais pas si pour frédéric premier essai c’est ne pas négocier ne granz fut li colps, li dux en       je me nous lirons deux extraits de la fraîcheur et la le texte qui suit est, bien souvent je ne sais rien de et encore  dits       bruyan 1 la confusion des si j’avais de son non, björg, attendre. mot terrible. les textes mis en ligne journée de il ne s’agit pas de en cet anniversaire, ce qui nu(e), comme son nom g. duchêne, écriture le mais non, mais non, tu       deux     les fleurs du livre grand format en trois lorsqu’on connaît une nice, le 8 octobre  de la trajectoire de ce cinquième essai tout la lecture de sainte pour pierre theunissen la     après   saint paul trois       pass&e ce jour-là il lui  de même que les huit c’est encore à 0 false 21 18 pour ma     dans la ruela  ce mois ci : sub ce texte m’a été dans les carnets iv.- du livre d’artiste madame dans l’ombre des a la femme au       &eacut dernier vers aoi       grimpa       l̵ et que dire de la grâce dans le monde de cette f le feu est venu,ardeur des antoine simon 15 il avait accepté       entre dernier vers aoi entr’els nen at ne pui  au travers de toi je quel ennui, mortel pour le coeur du bientôt, aucune amarre dernier vers aoi petites proses sur terre     pluie du       arauca       le       j̵ la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ALBERTINE BENEDETTO

<- Sables mes paroles | Le galop du poème ->
Ma gorge est une grotte
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

(Ma gorge est une grotte
où bivouaquent chaque nuit
des diseuses d’aventure
faiseuses d’histoires en mal de langue
maille à maille elles allongent
l’intraduisible
alors je tousse et disperse les braises)

Publication en ligne : 17 juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette