BRIBES EN LIGNE
...et poème pour carissimo ulisse,torna a       magnol nous lirons deux extraits de af : j’entends antoine simon 21 voudrais je vous pour daniel farioli poussant ensevelie de silence, avant dernier vers aoi nouvelles mises en guetter cette chose  les premières dernier vers aoi journée de « e ! malvais 7) porte-fenêtre       apparu  le grand brassage des pour andré     au couchant macles et roulis photo 3 a supposer quece monde tienne       le le soleil n’est pas et voici maintenant quelques pour mes enfants laure et ouverture de l’espace       la nous avancions en bas de  “ce travail qui et  riche de mes le corps encaisse comme il dernier vers aoi et ces dernier vers aoi       le       deux très malheureux...    seule au j’ai donné, au mois       un       un     depuis       au le ciel de ce pays est tout samuelchapitre 16, versets 1       l̵ ne faut-il pas vivre comme dernier vers aoi dernier vers s’il essai de nécrologie,  “s’ouvre mult est vassal carles de se reprendre. creuser son les dernières depuis le 20 juillet, bribes       arauca       le six de l’espace urbain, dentelle : il avait viallat © le château de pour le prochain basilic, (la chercher une sorte de d’un bout à       dans autre citation la terre nous antoine simon 28      & le glacis de la mort heureuse ruine, pensait clers est li jurz et li je t’enfourche ma la vie est dans la vie. se (vois-tu, sancho, je suis  référencem  je signerai mon patrick joquel vient de de profondes glaouis  on peut passer une vie aux barrières des octrois dont les secrets… à quoi dans les écroulements les petites fleurs des "l’art est-il et que vous dire des f j’ai voulu me pencher dans le respect du cahier des branches lianes ronces les doigts d’ombre de neige fin première de mes deux mains     &nbs (de)lecta lucta       faisant la       la dernier vers aoi       glouss       bien rossignolet tu la       pav&ea vi.- les amicales aventures       sur reflets et echosla salle le 28 novembre, mise en ligne merci à la toile de le 15 mai, à j’ai relu daniel biga, c’est extrêmement pour jean marie cet article est paru dans le descendre à pigalle, se dans la caverne primordiale carmelo arden quin est une giovanni rubino dit    de femme liseuse         or très saintes litanies 0 false 21 18 juste un ce qui importe pour       assis ouverture d’une    courant dernier vers aoi premier essai c’est autre citation"voui le galop du poème me     rien   saint paul trois  “... parler une       retour trois (mon souffle au matin  si, du nouveau 1257 cleimet sa culpe, si mon travail est une voile de nuità la (la numérotation des       voyage sors de mon territoire. fais carissimo ulisse,torna a       sur le sept (forces cachées qui pour alain borer le 26 aux george(s) (s est la les enseignants : frères et morz est rollant, deus en ad macles et roulis photo josué avait un rythme carcassonne, le 06 l’heure de la  “la signification et encore  dits à la bonne d’ eurydice ou bien de dernier vers aoi antoine simon 11       banlie   l’oeuvre vit son       le quelques textes       la nos voix l’impossible quelque chose deuxième essai le tout en vérifiant glaciation entre deux mille ans nous       dans j’ai perdu mon       pour   pour le prochain laure et pétrarque comme un homme dans la rue se prend la question du récit "le renard connaît mult ben i fierent franceis e dernier vers aoi onzième pas une année sans évoquer       fleure pas facile d’ajuster le   j’ai souvent dernier vers aoi       il quand les mots   d’un coté, envoi du bulletin de bribes toujours les lettres : les dieux s’effacent au programme des actions la langue est intarissable       apr&eg       que la légende fleurie est in the country les durand : une       pass&e si j’avais de son   un vendredi   encore une en ceste tere ad estet ja martin miguel art et       &       ( j’aime chez pierre  pour de leonardo rosa jamais je n’aurais       la madame est une       enfant il ne reste plus que le 1 la confusion des nu(e), comme son nom     pourquoi on croit souvent que le but   en grec, morías mieux valait découper  monde rassemblé un trait gris sur la  au mois de mars, 1166 une autre approche de       et tu la fraîcheur et la fontelucco, 6 juillet 2000 outre la poursuite de la mise là, c’est le sable et si, il y a longtemps, les lorsque martine orsoni  dans le livre, le ] heureux l’homme la fonction, encore la couleur, mais cette       longte ainsi fut pétrarque dans pour jean-marie simon et sa exacerbé d’air le lent déferlement des quatre archanges que     les fleurs du première       dans marché ou souk ou pour martine       la napolì napolì et si au premier jour il deux ce travail vous est rien n’est       le les grands nous dirons donc grant est la plaigne e large pas sur coussin d’air mais a la libération, les f dans le sourd chatoiement     [1]  rita est trois fois humble.  les éditions de       le  il est des objets sur quant carles oït la   voici donc la antoine simon 12       la pie 0 false 21 18       quinze l’impression la plus pourquoi yves klein a-t-il les dessins de martine orsoni « amis rollant, de marie-hélène et c’était dans à la mémoire de pour jacqueline moretti, démodocos... Ça a bien un le temps passe dans la   pour olivier antoine simon 9 chairs à vif paumes   dits de a propos d’une       sous equitable un besoin sonnerait     le d’abord l’échange des   né le 7 la liberté s’imprime à li quens oger cuardise       m1       le 23 février 1988, il certains soirs, quand je la terre a souvent tremblé       &agrav   (à   que signifie   et nous n’avons rien le 26 août 1887, depuis rien n’est plus ardu buttati ! guarda&nbs       m&eacu des voix percent, racontent       m̵ ecrire sur dorothée vint au monde clere est la noit e la rm : nous sommes en ce qui fait tableau : ce  ce mois ci : sub je me souviens de nous viendrons nous masser ils s’étaient le texte qui suit est, bien mon cher pétrarque,    si tout au long titrer "claude viallat, c’est pour moi le premier deuxième    tu sais antoine simon 27       et       pass&e les amants se passent .x. portes, cet article est paru       neige       va un titre : il infuse sa peinture de rimes. le texte dans l’innocence des derniers vers sun destre ici. les oiseaux y ont fait epuisement de la salle, (À l’église 1. il se trouve que je suis vedo la luna vedo le       juin apaches :       je l’illusion d’une etait-ce le souvenir il aurait voulu être de prime abord, il d’un côté f les feux m’ont le pendu et il fallait aller debout       sur comme ce mur blanc       reine portrait. 1255 : merci au printemps des       le       object je ne sais pas si des conserves ! je suis     cet arbre que il en est des noms comme du tout est possible pour qui       les et ma foi, il y a des objets qui ont la je dors d’un sommeil de f qu’il vienne, le feu dans les carnets normalement, la rubrique je déambule et suis le proche et le lointain le 2 juillet     tout autour il s’appelait       l̵ nécrologie dernier vers aoi dix l’espace ouvert au       &agrav temps où les coeurs (ô fleur de courge... a christiane  ce qui importe pour pour qui veut se faire une       en janvier 2002 .traverse deux nouveauté, de pa(i)smeisuns en est venuz   un quai des chargeurs de jusqu’à il y a quatrième essai de la parol

Accueil > Actualité du site
| Bulletin n° 2 ->
Bulletin n° 1

Les textes mis en ligne depuis le 9 mai

Daniel Biga : suite du recueil de haïkus, Les sentier qui serpente

Michel Butor, textes sur la photographie

Patrick Joquel, traversée de l’orée du bois

Jean-Loup Martin, suite de Je serai le pilote aux yeux toujours ouverts

Henri Desoubeaux, poursuit son étude Transit de Michel Butor par une approche des Lettres du Mexique

 

Quelques fiches concernant les "personnalités" qui apparaissent dans les bribes ont été complétées.

La fiche concernant Max Charvolen présente une quarantaine de mises à plat numériques du Trésor des Marseillais.

Publication en ligne : 26 mai 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette