BRIBES EN LIGNE
mesdames, messieurs, veuillez ce qui importe pour raphaël moi cocon moi momie fuseau et te voici humanité       au juste un exode, 16, 1-5 toute antoine simon 32 dernier vers aoi légendes de michel 7) porte-fenêtre       neige       fourr&   voici donc la       la d’un bout à ses mains aussi étaient  les éditions de    de femme liseuse quai des chargeurs de       vu   d’un coté,  “s’ouvre pour jean-marie simon et sa mougins. décembre un jour, vous m’avez sous la pression des       (       voyage       la dans un coin de nice, dernier vers aoi       &agrav nouvelles mises en viallat © le château de  un livre écrit antoine simon 3 d’un côté       juin ma mémoire ne peut me l’impression la plus couleur qui ne masque pas fontelucco, 6 juillet 2000 douze (se fait terre se able comme capable de donner  mise en ligne du texte et  riche de mes carcassonne, le 06   (à il ne reste plus que le   iv    vers       la "ces deux là se le grand combat :       pass&e       object je reviens sur des       bonheu « pouvez-vous   six formes de la       au 0 false 21 18 (ô fleur de courge...  l’exposition  les oiseaux s’ouvrent paysage de ta tombe  et pour ma autre petite voix je suis celle qui trompe elle ose à peine le soleil n’est pas les cuivres de la symphonie imagine que, dans la juste un mot pour annoncer le recueil de textes       object granz est li calz, si se dernier vers aoi antoine simon 6 mise en ligne laure et pétrarque comme       six       b&acir quel étonnant dernier vers aoi je désire un       au  les premières et tout avait la réserve des bribes quatre si la mer s’est dix l’espace ouvert au il en est des noms comme du introibo ad altare réponse de michel       le       et       tourne pour michèle gazier 1 beaucoup de merveilles  hier, 17 les lettres ou les chiffres le samedi 26 mars, à 15 il y a tant de saints sur   marcel quant carles oït la fin première les durand : une les plus vieilles       grimpa la cité de la musique station 7 : as-tu vu judas se et nous n’avons rien j’ai en réserve     une abeille de 1) la plupart de ces portrait. 1255 : autre citation franchement, pensait le chef,       gentil ici, les choses les plus       au dernier vers aoi       la pour max charvolen 1) leonardo rosa       la attendre. mot terrible. madame porte à pour martin recleimet deu mult ils avaient si longtemps, si la liberté s’imprime à marcel alocco a       pass&e       m̵ certains prétendent ma voix n’est plus que       sur nos voix       voyage bruno mendonça il souffle sur les collines tandis que dans la grande la tentation du survol, à approche d’une noble folie de josué, pour andré villers 1) nous savons tous, ici, que sainte marie, antoine simon 30 nous viendrons nous masser allons fouiller ce triangle       chaque raphaËl morz est rollant, deus en ad trois (mon souffle au matin j’aime chez pierre       grappe attention beau c’est la peur qui fait tout à fleur d’eaula danse       fleure   au milieu de un nouvel espace est ouvert en 1958 ben ouvre à quatrième essai de régine robin, tout est possible pour qui le ciel de ce pays est tout 1257 cleimet sa culpe, si il en est des meurtrières. i en voyant la masse aux se reprendre. creuser son deuxième essai le  de la trajectoire de ce frères et les dessins de martine orsoni       dans difficile alliage de pas sur coussin d’air mais la bouche pure souffrance poème pour buttati ! guarda&nbs madame chrysalide fileuse pour anne slacik ecrire est si grant dol ai que ne la légende fleurie est À max charvolen et huit c’est encore à       un  avec « a la antoine simon 26 la mort d’un oiseau.   né le 7 ici. les oiseaux y ont fait pour jean marie vue à la villa tamaris       sur en ceste tere ad estet ja     pourquoi dans le pays dont je vous f le feu est venu,ardeur des (de)lecta lucta       &nbs comme c’est l’instant criblé       je diaphane est le le géographe sait tout l’heure de la pour andrée       fourmi       maquis religion de josué il madame des forêts de la deuxième édition du 10 vers la laisse ccxxxii deuxième suite pour michèle aueret       deux avant propos la peinture est       droite       enfant dernier vers aoi avant dernier vers aoi       embarq la galerie chave qui préparation des ouverture de l’espace pas de pluie pour venir iloec endreit remeint li os dans l’effilé de     m2 &nbs le passé n’est la littérature de i.- avaler l’art par pour le prochain basilic, (la   entrons la fraîcheur et la       é station 4 : judas  polenta pour egidio fiorin des mots quelques textes dernier vers aoi mult ben i fierent franceis e la liberté de l’être       m̵  les œuvres de dorothée vint au monde    en de tantes herbes el pre les étourneaux ! ce qui fait tableau : ce lorsque martine orsoni  “comment       &agrav il avait accepté 1) notre-dame au mur violet et il parlait ainsi dans la "pour tes       pass&e au rayon des surgelés violette cachéeton de la mes pensées restent la chaude caresse de 1 au retour au moment dernier vers aoi       la rm : d’accord sur  c’était quatrième essai rares branches lianes ronces cinquième citationne  improbable visage pendu descendre à pigalle, se dernier vers aoi         assis       aux       j̵ equitable un besoin sonnerait quand il voit s’ouvrir, ma voix n’est plus que 1 la confusion des clere est la noit e la     depuis dieu faisait silence, mais       voyage ...et poème pour quelques autres hans freibach :   tout est toujours en toutefois je m’estimais li emperere s’est à propos des grands merci à marc alpozzo       les la vie est ce bruissement pour michèle       quelque temps plus tard, de sur la toile de renoir, les dentelle : il avait deux mille ans nous       nuage    7 artistes et 1 j’oublie souvent et quand nous rejoignons, en le temps passe dans la a christiane       quand dernier vers aoi l’une des dernières       nuage halt sunt li pui e mult halt béatrice machet vient de les enseignants : envoi du bulletin de bribes …presque vingt ans plus à la mémoire de À peine jetés dans le   la production passet li jurz, si turnet a al matin, quant primes pert toutes sortes de papiers, sur macles et roulis photo 4 je t’ai admiré, dans les rêves de la nice, le 18 novembre 2004 de prime abord, il constellations et     les fleurs du onze sous les cercles pour philippe c’est le grand comment entrer dans une station 1 : judas   anatomie du m et l’ami michel au programme des actions des quatre archanges que       en voile de nuità la au labyrinthe des pleursils   pour adèle et a propos d’une       montag       sur       li quens oger cuardise li emperere par sa grant et si au premier jour il grant est la plaigne e large et c’était dans démodocos... Ça a bien un       le       jardin mult est vassal carles de j’entends sonner les ainsi fut pétrarque dans le 15 mai, à et que dire de la grâce écrirecomme on se si, il y a longtemps, les quel ennui, mortel pour bel équilibre et sa au lecteur voici le premier toute trace fait sens. que   le texte suivant a       m&eacu       je me       en   (dans le prenez vos casseroles et la question du récit       sur apaches :       journ& c’est la chair pourtant antoine simon 10 rêves de josué, (josué avait     cet arbre que dans les horizons de boue, de il n’est pire enfer que toi, mésange à pluies et bruines, cyclades, iii° madame, on ne la voit jamais j’ai travaillé       bien et si tu dois apprendre à pour pierre theunissen la la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Martin, Jean-Loup > Je serai le pilote aux yeux toujours ouverts

JEAN-LOUP MARTIN

<- XII. Strophe | XIV. Microcosme ->
XIII. Poussière
© Jean-Loup Martin
Ecrivain(s) : Martin
Clefs : poésie

Pour Maguy Giraud
et Hervé Dubreil.
J’ai vu

les nuages
s’enrouler sur eux-mêmes
aspirer la poussière du ciel
s’engouffrer dans l’absence

l’océan
boire la poussière du sable
et des algues
et s’engloutir dans l’inexistence

la terre
se dissoudre
et comme la fleur dans ma main
se confondre à la nuit
et à sa poussière

l’univers
poussière dans la main de Dieu
se désagréger
et comme son Créateur
et toute créature
se fracasser dans le néant

le temps et l’espace
être désert
n’être rien


et moi seul

vivre

et

revivre

 

Publication en ligne : 11 juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette