BRIBES EN LIGNE
buttati ! guarda&nbs eurydice toujours nue à « e ! malvais c’est une sorte de les plus terribles de prime abord, il grant est la plaigne e large lancinant ô lancinant constellations et dernier vers aoi   j’ai souvent "l’art est-il f j’ai voulu me pencher la fraîcheur et la    il     le cygne sur on peut croire que martine       &agrav       dans g. duchêne, écriture le       mouett je serai toujours attentif à   sous l’occupation si grant dol ai que ne iv.- du livre d’artiste       je deux ajouts ces derniers polenta ( ce texte a 1-nous sommes dehors.       ce       nuage iloec endreit remeint li os il était question non de tantes herbes el pre jouer sur tous les tableaux et ces  zones gardées de et la peur, présente voudrais je vous les lettres ou les chiffres toi, mésange à intendo... intendo ! pour michèle aueret dans les hautes herbes monde imaginal, ensevelie de silence, li emperere s’est à       p&eacu la communication est r.m.a toi le don des cris qui l’art n’existe nu(e), comme son nom la tentation du survol, à antoine simon 25       la       fourmi merci à la toile de macles et roulis photo 7 du fond des cours et des vedo la luna vedo le       descen       dans  hors du corps pas ajout de fichiers sons dans couleur qui ne masque pas les enseignants : l’impression la plus pour anne slacik ecrire est     rien deuxième apparition       ( printemps breton, printemps ma voix n’est plus que la danse de je me souviens de pas facile d’ajuster le paysage de ta tombe  et     sur la pente       dans j’ai travaillé et que vous dire des temps de cendre de deuil de je dors d’un sommeil de on dit qu’agathe f tous les feux se sont antoine simon 15 d’un bout à deuxième essai bel équilibre et sa quand les eaux et les terres pour jean marie samuelchapitre 16, versets 1 pour michèle gazier 1    regardant immense est le théâtre et   pour le prochain derniers vers sun destre normalement, la rubrique voici des œuvres qui, le  c’était le scribe ne retient le galop du poème me dans les carnets dans ce périlleux le bulletin de "bribes  il est des objets sur nice, le 30 juin 2000 saluer d’abord les plus je t’enlace gargouille       le dernier vers s’il 1 au retour au moment ici, les choses les plus ainsi fut pétrarque dans « h&eacu dernier vers aoi   (dans le ici. les oiseaux y ont fait       juin       alla le grand combat :  les premières   l’oeuvre vit son    seule au j’ai donné, au mois       ruelle     le d’un côté       la       jonath antoine simon 3 un tunnel sans fin et, à tendresse du mondesi peu de   nous sommes       le pour daniel farioli poussant l’une des dernières la liberté s’imprime à “dans le dessin       droite vertige. une distance ce références : xavier dernier vers aoi  jésus sainte marie, sur la toile de renoir, les de la titrer "claude viallat, onze sous les cercles pour gilbert une autre approche de       le légendes de michel   voici donc la       quinze li emperere par sa grant martin miguel art et 10 vers la laisse ccxxxii clers est li jurz et li dont les secrets… à quoi c’est ici, me  un livre écrit antoine simon 17       grappe j’ai perdu mon essai de nécrologie, "et bien, voilà..." dit le plus insupportable chez le samedi 26 mars, à 15    nous à sylvie pas de pluie pour venir il est le jongleur de lui la deuxième édition du et encore  dits a propos d’une ce paysage que tu contemplais etudiant à les dernières       sous autre petite voix À la loupe, il observa ce qu’un paysage peut       &agrav       entre nouvelles mises en vous êtes lorsque martine orsoni ecrire sur       va tromper le néant       " le nécessaire non mesdames, messieurs, veuillez la chaude caresse de ce texte m’a été dernier vers aoi       retour suite du blasphème de  l’exposition        jardin l’ami michel   adagio   je  “la signification " je suis un écorché vif.   ciel !!!! des quatre archanges que       l̵ tandis que dans la grande tu le sais bien. luc ne       le que reste-t-il de la béatrice machet vient de reprise du site avec la       apparu     surgi   pour théa et ses antoine simon 28 f les marques de la mort sur chairs à vif paumes dans le train premier tout est prêt en moi pour       au       parfoi   né le 7 macles et roulis photo 4 madame déchirée dernier vers aoi madame, vous débusquez je suis celle qui trompe fontelucco, 6 juillet 2000 station 3 encore il parle trois tentatives desesperees       apr&eg art jonction semble enfin si j’avais de son chaque automne les       fleur       aux dernier vers aoi   pour qui veut se faire une       que dans la caverne primordiale à cri et à       au       crabe- 1257 cleimet sa culpe, si madame a des odeurs sauvages si j’étais un   pour olivier le geste de l’ancienne,       apr&eg ils s’étaient quand les mots les installations souvent, la langue est intarissable exode, 16, 1-5 toute religion de josué il l’attente, le fruit a propos de quatre oeuvres de nous avons affaire à de tout en travaillant sur les la mort d’un oiseau.     après ne faut-il pas vivre comme f le feu m’a ce jour-là il lui (ma gorge est une  les œuvres de deuxième apparition de juste un mot pour annoncer  “comment f qu’il vienne, le feu sixième six de l’espace urbain, cher bernard 7) porte-fenêtre       st lorsqu’on connaît une charogne sur le seuilce qui souvent je ne sais rien de al matin, quant primes pert       la c’est un peu comme si,     extraire         or maintenant il connaît le a la femme au démodocos... Ça a bien un il ne reste plus que le dans le pays dont je vous       l̵   en grec, morías la lecture de sainte accorde ton désir à ta       quand depuis le 20 juillet, bribes pour jean gautheronle cosmos ils sortent       l̵ dans l’innocence des le proche et le lointain c’était une ce va et vient entre f dans le sourd chatoiement À peine jetés dans le difficile alliage de   maille 1 :que dernier vers aoi f les feux m’ont     les provisions bernadette griot vient de folie de josuétout est tant pis pour eux. l’instant criblé si tu es étudiant en 1254 : naissance de quand il voit s’ouvrir, nous avancions en bas de toutes sortes de papiers, sur       ce « voici dernier vers aoi       d&eacu la terre nous il s’appelait cet article est paru de profondes glaouis  au mois de mars, 1166 bal kanique c’est       " 1 la confusion des       "       b&acir       m̵ edmond, sa grande le 26 août 1887, depuis pour michèle       la     un mois sans deuxième pour michèle gazier 1) pour yves et pierre poher et li quens oger cuardise la mastication des issent de mer, venent as   entrons macao grise on préparait  le "musée ce qui fascine chez     vers le soir       un j’ai en réserve     sur la voile de nuità la un jour, vous m’avez       aujour antoine simon 14 dorothée vint au monde       l̵ il tente de déchiffrer,       &agrav genre des motsmauvais genre (josué avait lentement attelage ii est une œuvre       voyage  il y a le       au À l’occasion de abstraction voir figuration max charvolen, martin miguel f le feu est venu,ardeur des un titre : il infuse sa   le 10 décembre langues de plomba la torna a sorrento ulisse torna au commencement était       midi de pareïs li seit la       sur pour jacqueline moretti,    tu sais       m&eacu quant carles oït la       pour lu le choeur des femmes de madame, c’est notre la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Riera, Nathalie

NATHALIE RIERA

<- Que yo, ... | POESIE : pourquoi ? comment ? ->
Dans une fraction de temps
© Nathalie Riera
Ecrivain(s) : Riera
Clefs : poésie

Un temps hors du temps,
l’esprit ne le conçoit pas… pourtant,
pourtant le désir l’exige.
Mario Luzi « Stat » - A l’image de l’homme, 1999 (pour le texte original)
 
 
 
Dans une fraction de temps
 
retrouver cœur
dans l’immensité
 
qui vous a parlé de mort ?
 
 
jardinier le destin
 
sans ornement
parler qui veut dire
n’assombrit jamais l’air
 
c’est toujours au-delà du poème
au-delà de la vie
au plus lointain
 
 
je n’ai rien retenu
 
 
***
 
Les ruisseaux sont paisibles
sans feu sans sel
 
je cherche le mot juste
 
à ta voix
avive mes doigts
approche-toi
 
l’eau à la lumière de ce qui ne reste pas
 
 
dans une fraction de temps
me dire te dire re dire se dire
le voyage
 
est toujours prélude
 
 
accalmies et ressacs
une lettre
une ombre
une aile
 
pollen
dans le désordre
 
mémorables herbes
 
 
 
alcôves
 
bouillonne
 
au-dedans de moi
 
 
toi toujours
 
plus proche
 
 
déborde
 
me comble
 
 
je sais le soleil
 
 
***
 
dans une fraction de temps
brûlant
éclatant
éperdu
 
 
intensément là
hélianthe
poire de terre
chou de Siam
rayons de miel
 
 
fin du gel
dans une fraction de temps
 
 
 
Nathalie Riera, mai 2009
Publication en ligne : 11 juin 2009

Réagir à ce texte

1 Message

  • Dans une fraction de temps 13 juin 2009 10:47, par Fra delRico

    "Dans une fraction de temps", très beau texte et "rythme/structure" très musical, enfin pour moi !! merci Nathalie Riera !
    Frédérico Fra delRico

    repondre message

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette