BRIBES EN LIGNE
    le (ô fleur de courge...       fourmi quatre si la mer s’est juste un       dans pour mes enfants laure et encore une citation“tu des quatre archanges que a propos de quatre oeuvres de       allong  de la trajectoire de ce       ( il avait accepté       crabe- pour michèle gazier 1       sur pour maguy giraud et       &agrav je n’hésiterai toute trace fait sens. que nous avancions en bas de       ce ….omme virginia par la   iv    vers a la libération, les quel étonnant à cri et à madame, c’est notre       d&eacu tous ces charlatans qui l’illusion d’une station 7 : as-tu vu judas se il n’était qu’un religion de josué il   est-ce que antoine simon 15 sur la toile de renoir, les sables mes parolesvous pour andré dieu faisait silence, mais diaphane est le mot (ou quai des chargeurs de la brume. nuages comme une suite de raphaËl de sorte que bientôt r.m.a toi le don des cris qui bal kanique c’est seins isabelle boizard 2005       sur dernier vers aoi premier essai c’est arbre épanoui au ciel pour michèle a christiane les durand : une douce est la terre aux yeux temps de pierres dans la       sur un homme dans la rue se prend   (à       droite madame chrysalide fileuse       la je t’enfourche ma dernier vers aoi les amants se dernier vers aoi « amis rollant, de toujours les lettres :   né le 7 le géographe sait tout halt sunt li pui e mult halt le 23 février 1988, il entr’els nen at ne pui  zones gardées de       aux       deux granz est li calz, si se  les premières f j’ai voulu me pencher pour yves et pierre poher et     faisant la la légende fleurie est       &agrav antoine simon 7 antoine simon 24 antoine simon 11 je t’ai admiré, diaphane est le avant propos la peinture est 1 la confusion des pour helmut    tu sais       sur le un soir à paris au       descen (en regardant un dessin de ce qui importe pour il faut aller voir m1       la fraîcheur et la marché ou souk ou (josué avait autre citation"voui de soie les draps, de soie générations les étourneaux !       " 1. il se trouve que je suis de mes deux mains les avenues de ce pays s’ouvre la démodocos... Ça a bien un approche d’une       la macles et roulis photo 1       le les lettres ou les chiffres et ma foi, quand sur vos visages les temps de cendre de deuil de karles se dort cum hume ainsi fut pétrarque dans giovanni rubino dit  martin miguel vient  improbable visage pendu je désire un       dans madame est une chaises, tables, verres, c’était une c’est ici, me patrick joquel vient de 0 false 21 18 ouverture d’une ço dist li reis :       sur dernier vers aoi pour maxime godard 1 haute paroles de chamantu les doigts d’ombre de neige       apparu il arriva que l’éclair me dure, dernier vers aoi       la       dans morz est rollant, deus en ad   ces notes       je me “le pinceau glisse sur l’existence n’est       m̵ peinture de rimes. le texte le "patriote", si elle est belle ? je pour le prochain basilic, (la pour       le j’entends sonner les la liberté de l’être cet univers sans       neige chaque jour est un appel, une pour martine comme c’est epuisement de la salle, mise en ligne antoine simon 27 "et bien, voilà..." dit       deux janvier 2002 .traverse a l’aube des apaches, je suis bien dans  pour le dernier jour     &nbs le 28 novembre, mise en ligne le soleil n’est pas je t’enlace gargouille il souffle sur les collines madame, vous débusquez (josué avait lentement errer est notre lot, madame, charogne sur le seuilce qui   que signifie a la femme au       qui     un mois sans raphaël pour andré villers 1) pour martin on trouvera la video       assis j’ai donc À max charvolen et dans ce périlleux antoine simon 30       bien au rayon des surgelés je serai toujours attentif à six de l’espace urbain, 0 false 21 18 bribes en ligne a les routes de ce pays sont       et suite de    de femme liseuse essai de nécrologie, les dessins de martine orsoni       fourr&  les trois ensembles       &n     nous il existe deux saints portant       b&acir d’un côté 0 false 21 18 très malheureux... macles et roulis photo 4 jamais je n’aurais pierre ciel     du faucon     chambre vous deux, c’est joie et   dits de l’appel tonitruant du montagnesde le coquillage contre rita est trois fois humble. tu le sais bien. luc ne       montag préparation des pour jean-louis cantin 1.- c’est une sorte de       dans carles li reis en ad prise sa       soleil pour marcel dernier vers aoi clquez sur       & je déambule et suis    au balcon la langue est intarissable       l̵ je suis occupé ces une errance de « pouvez-vous       ecrire les couleurs du monde juste un mot pour annoncer souvent je ne sais rien de la terre nous madame est toute c’est seulement au et nous n’avons rien  le livre, avec dans les hautes herbes l’impression la plus on dit qu’agathe   se pour andré  l’exposition  deuxième apparition de lorsqu’on connaît une tendresses ô mes envols rare moment de bonheur,  monde rassemblé inoubliables, les able comme capable de donner f le feu est venu,ardeur des  pour de et il parlait ainsi dans la issent de mer, venent as     le cygne sur     &nbs et si tu dois apprendre à toi, mésange à À la loupe, il observa   pour théa et ses   voici donc la avec marc, nous avons  un livre écrit au lecteur voici le premier les dieux s’effacent aux barrières des octrois intendo... intendo ! en 1958 ben ouvre à traquer "pour tes bruno mendonça g. duchêne, écriture le la vie est dans la vie. se cet article est paru     ton f le feu m’a libre de lever la tête   (dans le  les œuvres de af : j’entends et je vois dans vos  ce mois ci : sub   d’un coté, mougins. décembre À l’occasion de tromper le néant       la dernier vers aoi dans les carnets   3   

les       embarq d’abord l’échange des autre petite voix et que dire de la grâce       dans antoine simon 3       ( macles et roulis photo 6 À peine jetés dans le constellations et li quens oger cuardise pour mireille et philippe bribes en ligne a la mort, l’ultime port, trois tentatives desesperees       l̵ antoine simon 25       un un besoin de couper comme de cet article est paru dans le du fond des cours et des attendre. mot terrible. que reste-t-il de la et…  dits de       pour  la toile couvre les antoine simon 2       &eacut très saintes litanies allons fouiller ce triangle qu’est-ce qui est en   la production vous n’avez la tentation du survol, à station 3 encore il parle en cet anniversaire, ce qui       dans c’est parfois un pays dimanche 18 avril 2010 nous       les ce texte se présente cinquième essai tout le geste de l’ancienne, "ces deux là se des voiles de longs cheveux ce jour-là il lui sauvage et fuyant comme f tous les feux se sont       p&eacu rêve, cauchemar, je crie la rue mue douleur antoine simon 16 portrait. 1255 : " je suis un écorché vif. dernier vers aoi madame porte à       juin     double dernier vers aoi j’écoute vos       force 1) la plupart de ces nous dirons donc "tu sais ce que c’est les grands moi cocon moi momie fuseau je reviens sur des     son (dans mon ventre pousse une    seule au d’un bout à certains prétendent quelque temps plus tard, de   1) cette il y a des objets qui ont la cliquetis obscène des   si vous souhaitez       il la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ALBERTINE BENEDETTO

<- Litanie du verbe | Quand les mots trembleront ->
À la fin
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

A la fin
 
il ne resta que deux bouches difformes
langues brandies au défi du bec
prises dans l’étau de leurs vibrations
assourdissant face à face

et de leurs béances
suintait

bave méconnaissable

un peu

du sens dégluti

Publication en ligne : 9 juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette