BRIBES EN LIGNE
grande lune pourpre dont les       le pour helmut mise en ligne je meurs de soif rêve, cauchemar, tes chaussures au bas de "la musique, c’est le le ciel de ce pays est tout j’entends sonner les carcassonne, le 06 dans ma gorge       d&eacu assise par accroc au bord de légendes de michel À perte de vue, la houle des   né le 7 art jonction semble enfin face aux bronzes de miodrag       la       nuage       apr&eg   je ne comprends plus       object mais non, mais non, tu       l̵  la lancinante       pav&ea vertige. une distance epuisement de la salle, un verre de vin pour tacher laure et pétrarque comme les enseignants : quelques textes ainsi alfred… tu le saiset je le vois       deux a la libération, les v.- les amicales aventures du la vie est dans la vie. se il aurait voulu être  c’était de l’autre cliquetis obscène des le temps passe dans la macles et roulis photo 6 j’ai perdu mon dans les écroulements ainsi va le travail de qui   un ( ce texte a “le pinceau glisse sur   saint paul trois   adagio   je si grant dol ai que ne pour qui veut se faire une quand il voit s’ouvrir, de pareïs li seit la le plus insupportable chez ne pas négocier ne       le quel étonnant madame, c’est notre une fois entré dans la ma voix n’est plus que voudrais je vous très malheureux...   iv    vers pour maguy giraud et antoine simon 30  “comment dans les hautes herbes halt sunt li pui e mult halt       gentil dont les secrets… à quoi on trouvera la video       et (josué avait etudiant à mesdames, messieurs, veuillez       dans et la peur, présente c’est la chair pourtant la poésie, à la troisième essai eurydice toujours nue à (elle entretenait i mes doigts se sont ouverts "tu sais ce que c’est ce va et vient entre   se les petites fleurs des       je la vie humble chez les merci au printemps des pour jean-marie simon et sa au lecteur voici le premier ma chair n’est marcel alocco a       la villa arson, nice, du 17    7 artistes et 1 a l’aube des apaches,       " seins isabelle boizard 2005 jusqu’à il y a     après le soleil n’est pas nous viendrons nous masser a ma mère, femme parmi     l’é derniers vers sun destre     au couchant couleur qui ne masque pas   pour théa et ses       force       la       au (vois-tu, sancho, je suis   un vendredi       dans pour m.b. quand je me heurte il n’est pire enfer que madame, on ne la voit jamais pour andré villers 1) gardien de phare à vie, au immense est le théâtre et rossignolet tu la troisième essai et je serai toujours attentif à pour gilbert       s̵ dernier vers aoi 1254 : naissance de antoine simon 31 temps où les coeurs f les marques de la mort sur temps de pierres dans la j’ai donné, au mois   ces sec erv vre ile le 23 février 1988, il d’un côté       reine ici. les oiseaux y ont fait n’ayant pas 10 vers la laisse ccxxxii clere est la noit e la f le feu s’est douze (se fait terre se il arriva que quatrième essai rares pour martine       soleil nécrologie       juin journée de i en voyant la masse aux  avec « a la       six deuxième essai le que reste-t-il de la       pass&e    regardant fontelucco, 6 juillet 2000 autres litanies du saint nom il n’était qu’un       au       &ccedi préparation des     ton si j’avais de son f le feu est venu,ardeur des       le juste un mot pour annoncer montagnesde antoine simon 16 josué avait un rythme granz fut li colps, li dux en       ce raphaËl   d’un coté,       la g. duchêne, écriture le dernier vers aoi       ( le 26 août 1887, depuis     hélas, et voici maintenant quelques     de rigoles en       un       mouett madame déchirée  les premières toulon, samedi 9 il faut aller voir       descen station 3 encore il parle deux ce travail vous est li quens oger cuardise paroles de chamantu dernier vers aoi libre de lever la tête cinq madame aux yeux dernier vers aoi cet article est paru dans le   marcel le scribe ne retient de pa(i)smeisuns en est venuz glaciation entre le corps encaisse comme il f le feu s’est 0 false 21 18 de la le 19 novembre 2013, à la la communication est sables mes parolesvous   le 10 décembre raphaël  je signerai mon   3   

les pour maxime godard 1 haute intendo... intendo ! je ne peins pas avec quoi, sors de mon territoire. fais 1 au retour au moment premier essai c’est toutes ces pages de nos lorsqu’on connaît une régine robin, dans ce pays ma mère ce pays que je dis est dorothée vint au monde pour alain borer le 26 effleurer le ciel du bout des       la      & la tentation du survol, à rm : d’accord sur       vaches pour jean gautheronle cosmos pour anne slacik ecrire est       sur j’ai donc tout est prêt en moi pour onze sous les cercles le "patriote", mieux valait découper à propos “la et…  dits de dernier vers aoi la cité de la musique       " edmond, sa grande carissimo ulisse,torna a sixième « pouvez-vous       l̵ 0 false 21 18 maintenant il connaît le  improbable visage pendu tendresse du mondesi peu de       dans torna a sorrento ulisse torna dessiner les choses banales       pav&ea toute une faune timide veille je déambule et suis ce 28 février 2002. dans les rêves de la toutefois je m’estimais c’est le grand    en " je suis un écorché vif.       &n       voyage l’ami michel antoine simon 18 ce jour-là il lui le 26 août 1887, depuis faisant dialoguer si elle est belle ? je       le max charvolen, martin miguel ce monde est semé moisissures mousses lichens comment entrer dans une le passé n’est   est-ce que pour martin       au (de)lecta lucta   le lourd travail des meules madame, vous débusquez       embarq       coude       le et combien madame est la reine des   pour adèle et dernier vers aoi antoine simon 7 r.m.a toi le don des cris qui grant est la plaigne e large issent de mer, venent as pas même dernier vers aoi la liberté s’imprime à bribes en ligne a       m̵ quando me ne so itu pe pour raphaël       la j’ai changé le       dans pour michèle aueret       voyage       su giovanni rubino dit 1- c’est dans "si elle est en ceste tere ad estet ja merci à marc alpozzo de toutes les       glouss tu le sais bien. luc ne  jésus tous feux éteints. des il y a tant de saints sur l’évidence  le "musée       ruelle       le       il la fraîcheur et la À max charvolen et le lent tricotage du paysage a claude b.   comme il y a des objets qui ont la printemps breton, printemps     pluie du pour max charvolen 1) c’est extrêmement coupé le sonà   en grec, morías janvier 2002 .traverse       jonath       dans       je me   si vous souhaitez  il est des objets sur       marche madame a des odeurs sauvages       é la langue est intarissable     tout autour démodocos... Ça a bien un deux nouveauté, ce n’est pas aux choses       va       sur douce est la terre aux yeux       la     &nbs le proche et le lointain juste un "ces deux là se     double carissimo ulisse,torna a il existe au moins deux un jour, vous m’avez si j’étais un elle disposait d’une le glacis de la mort c’est un peu comme si, beaucoup de merveilles quatre si la mer s’est « e ! malvais je sais, un monde se comme c’est l’heure de la guetter cette chose je n’hésiterai dans ce périlleux       le nice, le 18 novembre 2004 comme un préliminaire la dans le respect du cahier des la gaucherie à vivre,       montag pour mireille et philippe cet article est paru 1 la confusion des il avait accepté  mise en ligne du texte la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ALBERTINE BENEDETTO

<- Charogne sur le seuil | N’ayant pas renoncé... ->
À la femme au clébard
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

A la femme au clébard : il parle chien madame !
Apostrophe l’homme s’appuyant sans vergogne
Sur Madame du poids de ses heures debout
A son étal ou plié à porter ses caisses
Un rire fend son bec féroce en prédateur
De mots glanés ici ou là dans les travées
C’que les gens sont drôles à baragouiner avec
Leurs bêtes ou leurs gosses c’est pareil faut causer

Histoire de s’entendre vivre entre ses dents
Remâcher le silence donne froid c’est tout
Comme cet autre qui grommelle sous le kiosque
A bricoler sa niche devant le métro

Publication en ligne : 6 juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette