BRIBES EN LIGNE
pour marcel pour martine spectacle de josué dit viallat © le château de       les carmelo arden quin est une la poésie, à la tout est possible pour qui juste un si elle est belle ? je       le tout est prêt en moi pour       la le 2 juillet intendo... intendo ! quand les eaux et les terres       pourqu l’ami michel deuxième essai dernier vers aoi dans les horizons de boue, de deuxième suite       la    au balcon   (dans le je suis bien dans a claude b.   comme toutefois je m’estimais f tous les feux se sont f les feux m’ont au labyrinthe des pleursils pour michèle aueret       je   marcel dernier vers aoi des quatre archanges que tu le saiset je le vois dans les écroulements le geste de l’ancienne, se reprendre. creuser son les parents, l’ultime rimbaud a donc       la       st deuxième 0 false 21 18 (de)lecta lucta   trois (mon souffle au matin pour michèle gazier 1) ….omme virginia par la f le feu est venu,ardeur des l’illusion d’une le 15 mai, à générations et  riche de mes que reste-t-il de la pour max charvolen 1) et que dire de la grâce       un autre citation"voui j’oublie souvent et douze (se fait terre se quatre si la mer s’est       dans j’ai changé le dernier vers que mort       le nouvelles mises en libre de lever la tête la lecture de sainte de pareïs li seit la iv.- du livre d’artiste nous serons toujours ces pour maguy giraud et   se dans un coin de nice, …presque vingt ans plus et te voici humanité pour jean gautheronle cosmos ouverture d’une     cet arbre que le géographe sait tout histoire de signes . dans les carnets je rêve aux gorges       aujour tandis que dans la grande l’erbe del camp, ki la fraîcheur et la antoine simon 30 pour julius baltazar 1 le       sur pour mes enfants laure et dans ce périlleux pour robert sculpter l’air : mon travail est une outre la poursuite de la mise 0 false 21 18       le non... non... je vous assure, antoine simon 5 samuelchapitre 16, versets 1     quand les premières quand nous rejoignons, en “dans le dessin antoine simon 19 dernier vers aoi     tout autour présentation du à la bonne tendresse du mondesi peu de elle disposait d’une  improbable visage pendu sur l’erbe verte si est       reine  “s’ouvre       sur i mes doigts se sont ouverts       gentil li emperere par sa grant a dix sept ans, je ne savais la mort d’un oiseau. ( ce texte a pour qui veut se faire une première       j̵     pluie du bernard dejonghe... depuis le temps passe si vite, la littérature de quand sur vos visages les à des conserves ! bribes en ligne a    si tout au long carcassonne, le 06 5) triptyque marocain    7 artistes et 1 printemps breton, printemps imagine que, dans la       bonheu       dans "ces deux là se       et f le feu m’a rm : nous sommes en     un mois sans mais jamais on ne antoine simon 17 dentelle : il avait antoine simon 27       apr&eg grande lune pourpre dont les la chaude caresse de normal 0 21 false fal   pour olivier madame déchirée granz est li calz, si se       pass&e dire que le livre est une descendre à pigalle, se voile de nuità la "tu sais ce que c’est la liberté s’imprime à       sur le les routes de ce pays sont     de rigoles en cet article est paru       m&eacu       le cinquième essai tout       &agrav aux george(s) (s est la  jésus       s̵       sur tes chaussures au bas de cinq madame aux yeux   d’un coté, ce texte se présente l’art n’existe bien sûr, il y eut       &agrav c’est extrêmement « amis rollant, de       la    regardant quatrième essai de une errance de       glouss d’abord l’échange des sixième       vaches tout le problème la fraîcheur et la marcel alocco a ils sortent réponse de michel dans le monde de cette les plus terribles accoucher baragouiner pur ceste espee ai dulor e poussées par les vagues quand il voit s’ouvrir, la vie humble chez les "la musique, c’est le madame chrysalide fileuse       j’ai donc frères et antoine simon 26  c’était     son ici. les oiseaux y ont fait temps où les coeurs la légende fleurie est  ce mois ci : sub  tu ne renonceras pas. antoine simon 7 la fonction, la vie est ce bruissement   ces sec erv vre ile jamais si entêtanteeurydice vous n’avez on préparait se placer sous le signe de     nous antoine simon 20     depuis art jonction semble enfin       voyage       banlie pour alain borer le 26 noble folie de josué, c’est la peur qui fait dernier vers aoi j’écoute vos  les premières   3   

les autre citation       devant       longte     chambre       qui mes pensées restent af : j’entends le 26 août 1887, depuis i en voyant la masse aux j’ai relu daniel biga, agnus dei qui tollis peccata   voici donc la assise par accroc au bord de des voix percent, racontent d’un bout à quai des chargeurs de d’ eurydice ou bien de     sur la pente     oued coulant vos estes proz e vostre je n’hésiterai       crabe- quand les mots pour andrée un temps hors du eurydice toujours nue à antoine simon 22 au rayon des surgelés Éléments -       soleil       embarq de l’autre c’est la distance entre  hier, 17 vedo la luna vedo le ce texte m’a été reflets et echosla salle    il       sabots       dans reprise du site avec la je découvre avant toi pas une année sans évoquer   je ne comprends plus il n’est pire enfer que et ces dorothée vint au monde pour nicolas lavarenne ma il n’y a pas de plus  epître aux antoine simon 6 merci à marc alpozzo paien sunt morz, alquant antoine simon 11 soudain un blanc fauche le À max charvolen et       au macles et roulis photo 3  dans le livre, le   la production   on n’est f les rêves de les étourneaux !       fourr& la cité de la musique (dans mon ventre pousse une torna a sorrento ulisse torna antoine simon 31       pour le samedi 26 mars, à 15 raphaËl très saintes litanies dans l’innocence des pour philippe vue à la villa tamaris on croit souvent que le but   nous sommes mon cher pétrarque, à bernadette 1.- les rêves de       dans       la sur la toile de renoir, les   dits de et tout avait carissimo ulisse,torna a dernier vers doel i avrat, et je vois dans vos    tu sais sous la pression des karles se dort cum hume un jour, vous m’avez marie-hélène       va  on peut passer une vie l’heure de la ne faut-il pas vivre comme       fleur il n’était qu’un       " dessiner les choses banales       apr&eg depuis ce jour, le site       sur       dans du fond des cours et des     hélas, quel étonnant l’art c’est la sept (forces cachées qui a christiane dernier vers aoi       entre toute une faune timide veille     chant de (josué avait derniers vers sun destre couleur qui ne masque pas  dernier salut au j’ai longtemps le 28 novembre, mise en ligne       magnol le galop du poème me       parfoi alocco en patchworck ©       sur halt sunt li pui e mult halt dernier vers aoi la tentation du survol, à il en est des noms comme du    seule au       jonath fin première   au milieu de Être tout entier la flamme les doigts d’ombre de neige       le le texte qui suit est, bien Ç’avait été la cinquième citationne lu le choeur des femmes de marché ou souk ou qu’est-ce qui est en pour helmut rita est trois fois humble. bal kanique c’est prenez vos casseroles et et la peur, présente       apparu “le pinceau glisse sur       sur le pour la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine > Glossolalies

ALBERTINE BENEDETTO

<- Langue du petit soldat dans la jungle | Charogne sur le seuil ->
Un homme dans la rue
© Albertine Benedetto
Ecrivain(s) : Benedetto A.
Clefs : poésie

Un homme dans la rue
se prend pour un chien
lève la patte
l’arbre n’en sait rien

mais l’homme qui passe
dans la rue lui parle
langage d’homme

de ça veut pas
(ce qu’éructe le cuir
ceinture levée)

 

Publication en ligne : 5 juin 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette