BRIBES EN LIGNE
toi, mésange à c’est ici, me préparation des antoine simon 13  je signerai mon v.- les amicales aventures du   un vendredi    en   tout est toujours en ajout de fichiers sons dans pourquoi yves klein a-t-il (elle entretenait l’impression la plus pour yves et pierre poher et autre citation"voui alocco en patchworck ©     cet arbre que fontelucco, 6 juillet 2000 « h&eacu janvier 2002 .traverse d’un bout à antoine simon 18 mesdames, messieurs, veuillez       sur "la musique, c’est le  “ce travail qui raphaël À max charvolen et a propos d’une       sur le se placer sous le signe de et…  dits de montagnesde madame dans l’ombre des f tous les feux se sont macles et roulis photo 7 un trait gris sur la moi cocon moi momie fuseau       m̵       pass&e dernier vers aoi toutefois je m’estimais quand c’est le vent qui tout à fleur d’eaula danse et il fallait aller debout la littérature de et encore  dits     à il n’y a pas de plus les textes mis en ligne cinquième citationne que d’heures "mais qui lit encore le   iv    vers marché ou souk ou neuf j’implore en vain et il parlait ainsi dans la       toulon, samedi 9 on trouvera la video outre la poursuite de la mise a ma mère, femme parmi antoine simon 17  la toile couvre les le recueil de textes (josué avait lentement les enseignants : pas sur coussin d’air mais       aujour la terre a souvent tremblé pour jean-louis cantin 1.- me       d&eacu le texte qui suit est, bien introibo ad altare tout est possible pour qui les doigts d’ombre de neige pour jacky coville guetteurs nous lirons deux extraits de  tu vois im font chier le soleil n’est pas tromper le néant on a cru à diaphane est le mot (ou       l̵ dans le monde de cette       vu ce jour là, je pouvais au commencement était d’un côté et si au premier jour il diaphane est le fin première coupé le sonà bien sûrla f dans le sourd chatoiement  ce mois ci : sub   voici donc la  pour le dernier jour je suis pour julius baltazar 1 le vous avez   maille 1 :que l’attente, le fruit pur ceste espee ai dulor e polenta jamais je n’aurais       m&eacu le nécessaire non il aurait voulu être prenez vos casseroles et Ç’avait été la livre grand format en trois ce texte m’a été il arriva que  au mois de mars, 1166 l’erbe del camp, ki  il y a le le tissu d’acier       ce de profondes glaouis (en regardant un dessin de       la     " le scribe ne retient pour martine, coline et laure fragilité humaine. même si les amants se     ton l’évidence de toutes les mougins. décembre « voici ils avaient si longtemps, si carcassonne, le 06  l’écriture   adagio   je         &n avez-vous vu     l’é clquez sur f le feu s’est Éléments -       force tendresse du mondesi peu de derniers       la comme ce mur blanc       et       en un  tu ne renonceras pas.       magnol quatrième essai de       bonhe chercher une sorte de jouer sur tous les tableaux les petites fleurs des histoire de signes . carles li reis en ad prise sa madame est une torche. elle       o la langue est intarissable rita est trois fois humble. equitable un besoin sonnerait ce texte se présente  “comment thème principal :       maquis effleurer le ciel du bout des en introduction à       la les lettres ou les chiffres envoi du bulletin de bribes 1-nous sommes dehors.       une le lent déferlement "l’art est-il dire que le livre est une pour max charvolen 1) station 5 : comment g. duchêne, écriture le       deux   saint paul trois antoine simon 23 deux mille ans nous dernier vers aoi ainsi va le travail de qui antoine simon 29       st       jardin agnus dei qui tollis peccata       vu douce est la terre aux yeux heureuse ruine, pensait  dernières mises ce poème est tiré du vertige. une distance     nous travail de tissage, dans antoine simon 10 1257 cleimet sa culpe, si face aux bronzes de miodrag   (à  les éditions de pour gilbert deuxième suite je me souviens de le geste de l’ancienne, autre petite voix la question du récit quand nous rejoignons, en (ma gorge est une  hier, 17       bonheu raphaël       montag aucun hasard si se antoine simon 30 toute une faune timide veille sixième       "     surgi iloec endreit remeint li os genre des motsmauvais genre charogne sur le seuilce qui  les œuvres de qu’est-ce qui est en antoine simon 19 ….omme virginia par la a claude b.   comme à bernadette au labyrinthe des pleursils je ne saurais dire avec assez antoine simon 12 ne pas négocier ne       pour       les station 4 : judas        je branches lianes ronces issent de mer, venent as nous viendrons nous masser il n’était qu’un quand vous serez tout il ne reste plus que le et ces       au carles respunt : quand les mots le coquillage contre dernier vers aoi mouans sartoux. traverse de dernier vers aoi   immense est le théâtre et de proche en proche tous folie de josuétout est à la mémoire de       l̵       avant halt sunt li pui e mult halt       à des quatre archanges que vous deux, c’est joie et       &agrav         or apaches :       dans       ruelle ainsi alfred…  “ne pas antoine simon 20 assise par accroc au bord de       le j’ai perdu mon max charvolen, martin miguel       neige il y a tant de saints sur tous feux éteints. des temps de bitume en fusion sur       au chairs à vif paumes essai de nécrologie,     les fleurs du aux barrières des octrois       dans que reste-t-il de la       dans     un mois sans je suis occupé ces   au milieu de quatrième essai rares j’ai relu daniel biga,  un livre écrit Être tout entier la flamme encore la couleur, mais cette c’est une sorte de il ne s’agit pas de démodocos... Ça a bien un de mes deux mains l’appel tonitruant du       sur       banlie pour angelo et que dire de la grâce       object la deuxième édition du       au antoine simon 24 quelques textes si grant dol ai que ne ce 28 février 2002. dans ce pays ma mère   anatomie du m et       dans     oued coulant       sur dernier vers aoi       dans deuxième approche de 0 false 21 18 deux ajouts ces derniers       su on cheval dentelle : il avait dernier vers aoi se reprendre. creuser son 1.- les rêves de c’est pour moi le premier seins isabelle boizard 2005 passet li jurz, si turnet a   nous sommes quelque chose difficile alliage de tandis que dans la grande ma mémoire ne peut me régine robin, madame déchirée madame est une À la loupe, il observa       pourqu dernier vers aoi   marcel bien sûr, il y eut carissimo ulisse,torna a dernier vers aoi  avec « a la (vois-tu, sancho, je suis  martin miguel vient la force du corps, pour marcel avec marc, nous avons voici des œuvres qui, le       p&eacu on croit souvent que le but lu le choeur des femmes de les dieux s’effacent quant carles oït la       " exacerbé d’air     &nbs sixième  née à  ce qui importe pour dans les rêves de la « 8° de 10 vers la laisse ccxxxii dernier vers aoi dans les carnets       le 1) notre-dame au mur violet premier essai c’est au matin du pour alain borer le 26       &ccedi mult ben i fierent franceis e ici. les oiseaux y ont fait       bien dernier vers que mort ils s’étaient dorothée vint au monde la réserve des bribes errer est notre lot, madame,       &agrav il existe au moins deux dans le train premier       "       soleil ils sortent pluies et bruines, la cité de la musique "tu sais ce que c’est       quinze ne faut-il pas vivre comme d’abord l’échange des ma voix n’est plus que la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Butor, Michel > L’éloignement du prince Icare

MICHEL BUTOR

<- II Malmédy | IV Liège ->
III Votre Faust
© Michel Butor
Ecrivain(s) : Butor (site)
Clefs : poésie , Pousseur

Un soir à Paris au concert
dans le Domaine muscial
qui donnait un de ses ouvrages
je l’ai rencontré il avait
un projet à me proposer
en quelque sorte un opéra
je partais au États-unis
alors pour la première fois
 
Il fallait donc prendre patience
mais il n’y avait rien d’urgent
nous n’imaginions pas alors
que l’aventure nous prendrait
beaucoup plus de temps que prévu
mais c’était comme un paysage
dans lequel nous nous enfoncions
chaque détour montrant un autre
 
Une amitié de cinquante ans
en est résultée qui ne s’est
jamais démentie nous avons
passé ensemble des étés
pour travailler tranquillement
à cet ensemble devenant
de plus en plus lourd jusqu’au soir
de sa première création
 
Dans notre idée chaque séance
devait apporter du nouveau
le hasard et la volonté
apportant leur contribution
pour modifier la destinée
des représentants du public
un théâtre en démocratie
de la foule à l’exceptionnel
 
Ce fut une vraie catastrophe
et l’on peut dire que cette oeuvre
attend toujours l’exécution
ce qui ne l’a pas empêchée
de vivre très intensément
par toutes sortes de fragments
d’arrangements et de montages
et de beaux enregistrements
 
 
Publication en ligne : 22 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette