BRIBES EN LIGNE
      reine accorde ton désir à ta pour mireille et philippe là, c’est le sable et madame, vous débusquez introibo ad altare al matin, quant primes pert l’art c’est la  de même que les carles li reis en ad prise sa torna a sorrento ulisse torna       les mieux valait découper des voiles de longs cheveux       arauca et la peur, présente "tu sais ce que c’est la bouche pure souffrance il tente de déchiffrer, "la musique, c’est le temps de cendre de deuil de l’impossible deuxième apparition je suis occupé ces       le onzième   un vendredi station 5 : comment vos estes proz e vostre c’est ici, me   jn 2,1-12 :       je me  jésus   (à le passé n’est encore une citation“tu pour julius baltazar 1 le le temps passe dans la que reste-t-il de la preambule – ut pictura j’ai travaillé le "patriote", j’ai donné, au mois envoi du bulletin de bribes   pour adèle et lu le choeur des femmes de beaucoup de merveilles m1       j’écoute vos macles et roulis photo 4 recleimet deu mult ce qui fait tableau : ce    seule au aux barrières des octrois et ces   voici donc la v.- les amicales aventures du     au couchant sauvage et fuyant comme dernier vers aoi 0 false 21 18 macles et roulis photo 3 mon cher pétrarque, douce est la terre aux yeux paien sunt morz, alquant accoucher baragouiner dernier vers aoi   tromper le néant madame, on ne la voit jamais r.m.a toi le don des cris qui deuxième essai le     les fleurs du station 7 : as-tu vu judas se janvier 2002 .traverse       allong  zones gardées de       droite Ç’avait été la g. duchêne, écriture le raphaËl pour marcel "ces deux là se quand les eaux et les terres on dit qu’agathe madame chrysalide fileuse je t’ai admiré, 1 au retour au moment chaque jour est un appel, une dans le pain brisé son dernier vers aoi dimanche 18 avril 2010 nous troisième essai et dans les carnets effleurer le ciel du bout des dernier vers aoi samuelchapitre 16, versets 1       cerisi pour michèle gazier 1       le  dans le livre, le errer est notre lot, madame, cet article est paru ils sortent livre grand format en trois sculpter l’air :   le texte suivant a c’est extrêmement madame, c’est notre     [1]   epître aux dans l’effilé de       le nous lirons deux extraits de je reviens sur des   j’ai souvent 5) triptyque marocain       dans au rayon des surgelés la fonction, cyclades, iii° toutes sortes de papiers, sur dans le train premier antoine simon 17       en reflets et echosla salle   est-ce que dieu faisait silence, mais ...et poème pour  le "musée macles et roulis photo       la equitable un besoin sonnerait les enseignants :       montag l’art n’existe les doigts d’ombre de neige dernier vers aoi   marcel antoine simon 27 langues de plomba la       "       pass&e travail de tissage, dans  je signerai mon  ce mois ci : sub le 15 mai, à quatre si la mer s’est bien sûrla macles et roulis photo 1 vous n’avez quatrième essai de   ces sec erv vre ile dernier vers aoi dernier vers s’il f le feu est venu,ardeur des j’ai perdu mon les durand : une où l’on revient l’existence n’est du bibelot au babilencore une pour dix l’espace ouvert au à à propos “la les petites fleurs des « 8° de rimbaud a donc dans l’innocence des je serai toujours attentif à  pour de je déambule et suis       avant antoine simon 2 dans le monde de cette       pav&ea   anatomie du m et clers fut li jurz e li dentelle : il avait je suis bien dans    regardant « amis rollant, de mult ben i fierent franceis e sur l’erbe verte si est et je vois dans vos         or au labyrinthe des pleursils au matin du       pass&e écoute, josué, je suis       reine       dans tes chaussures au bas de j’ai longtemps       & nouvelles mises en journée de pour qui veut se faire une merci au printemps des   pour théa et ses       devant le 2 juillet     de rigoles en dernier vers aoi       le “dans le dessin mais non, mais non, tu dire que le livre est une bribes en ligne a  de la trajectoire de ce c’est la peur qui fait comment entrer dans une voile de nuità la antoine simon 33       la pie si tu es étudiant en       vu       sur       fourr&       " mesdames, messieurs, veuillez     vers le soir pour martine macles et roulis photo 7 bientôt, aucune amarre       ce       le autre petite voix non... non... je vous assure, même si se placer sous le signe de Éléments - antoine simon 32 c’est parfois un pays il ne s’agit pas de comme ce mur blanc 0 false 21 18 il était question non       la certains soirs, quand je j’aime chez pierre nos voix nécrologie antoine simon 3     depuis temps de bitume en fusion sur quatrième essai rares   iv    vers sous la pression des et si au premier jour il imagine que, dans la je t’enlace gargouille       les genre des motsmauvais genre  les premières     dans la ruela villa arson, nice, du 17 la galerie chave qui le coeur du quand vous serez tout monde imaginal, able comme capable de donner pour maxime godard 1 haute normal 0 21 false fal dans l’innocence des préparation des que d’heures attention beau  hier, 17 apaches :       un entr’els nen at ne pui pluies et bruines, (josué avait lentement f le feu s’est et il fallait aller debout pour le prochain basilic, (la faisant dialoguer onze sous les cercles    en dernier vers doel i avrat, ce texte m’a été antoine simon 31 spectacle de josué dit       apr&eg et tout avait constellations et vertige. une distance       l̵ ici. les oiseaux y ont fait nice, le 30 juin 2000 raphaël pour helmut       quand       le la langue est intarissable f qu’il vienne, le feu pour yves et pierre poher et       pav&ea la fraîcheur et la       é martin miguel art et avez-vous vu je n’hésiterai li emperere s’est carissimo ulisse,torna a carles respunt :       au       voyage       sur inoubliables, les bernard dejonghe... depuis antoine simon 28       et tu pour anne slacik ecrire est       en un comme c’est l’illusion d’une le galop du poème me d’abord l’échange des pour michèle aueret paroles de chamantu  le livre, avec       gentil je meurs de soif pour martin       crabe- deux nouveauté,       vaches comme une suite de       quinze dans le pays dont je vous le 26 août 1887, depuis deux mille ans nous le soleil n’est pas   tout est toujours en karles se dort cum hume mon travail est une       deux a ma mère, femme parmi       &agrav la terre a souvent tremblé       glouss pour pierre theunissen la vedo la luna vedo le le ciel de ce pays est tout dans ce pays ma mère la liberté de l’être elle ose à peine       la   antoine simon 9       m&eacu cinq madame aux yeux  née à       vu       sur   1) cette quelques textes       au toutefois je m’estimais si elle est belle ? je       la les plus terribles au seuil de l’atelier       sur voici des œuvres qui, le       pourqu diaphane est le mot (ou c’est seulement au mise en ligne d’un   né le 7     double f j’ai voulu me pencher le coquillage contre pour nicolas lavarenne ma la légende fleurie est "l’art est-il le ciel est clair au travers « h&eacu le tissu d’acier granz est li calz, si se       l̵       grappe     chant de antoine simon 20       &agrav la tentation du survol, à charogne sur le seuilce qui station 3 encore il parle l’attente, le fruit tout est possible pour qui maintenant il connaît le une fois entré dans la la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Madame ou le recours aux forêts

Madame déchirée d’espoir, la forêt veille. 

 

Aujourd’hui, c’est encore là que se tenait Madame. À la lisière. Là où tremble la lumière quand elle se coupe à la lame de l’air. Et saigne.

Publication en ligne : 18 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette