BRIBES EN LIGNE
la cité de la musique     [1]   de même que les la deuxième édition du       juin  “s’ouvre avec marc, nous avons pour jean-marie simon et sa dans ce pays ma mère dimanche 18 avril 2010 nous samuelchapitre 16, versets 1 trois tentatives desesperees granz est li calz, si se dernier vers aoi imagine que, dans la  le livre, avec       va d’un bout à pour jean marie vous deux, c’est joie et       alla dernier vers aoi peinture de rimes. le texte   dits de       j̵ à propos des grands     " tromper le néant  jésus       embarq les installations souvent, li emperere par sa grant le pendu       en dernier vers aoi       du bibelot au babilencore une jamais je n’aurais maintenant il connaît le quel étonnant       entre a toi le don des cris qui f dans le sourd chatoiement 1) la plupart de ces       à   est-ce que pour jean gautheronle cosmos et que vous dire des antoine simon 9 c’est pour moi le premier       ton       &n    en       dans réponse de michel encore la couleur, mais cette ce va et vient entre dans le pays dont je vous       ruelle     dans la ruela dessiner les choses banales       une le "patriote", (À l’église moi cocon moi momie fuseau vertige. une distance le 19 novembre 2013, à la présentation du le recueil de textes pour helmut la lecture de sainte je n’hésiterai  dernières mises moisissures mousses lichens chaque automne les 0 false 21 18   anatomie du m et je sais, un monde se       quand à la bonne     m2 &nbs  la lancinante pour andré si j’avais de son du fond des cours et des normalement, la rubrique suite de antoine simon 5 mon travail est une       la  avec « a la toujours les lettres : on préparait fin première quai des chargeurs de sculpter l’air :   tout est toujours en 1) notre-dame au mur violet       cerisi antoine simon 20       je Ç’avait été la pour alain borer le 26 v.- les amicales aventures du (ô fleur de courge...       fleure torna a sorrento ulisse torna le soleil n’est pas       apr&eg ainsi fut pétrarque dans charogne sur le seuilce qui sables mes parolesvous dernier vers aoi     extraire religion de josué il cet article est paru dernier vers aoi je me souviens de la poésie, à la n’ayant pas dans les carnets   né le 7 le 23 février 1988, il eurydice toujours nue à vous avez       le ce qu’un paysage peut quelque chose antoine simon 33       le j’arrivais dans les noble folie de josué, macles et roulis photo 6 pour michèle normal 0 21 false fal pour philippe cinq madame aux yeux pour raphaël vos estes proz e vostre pour qui veut se faire une descendre à pigalle, se zacinto dove giacque il mio nice, le 30 juin 2000 les lettres ou les chiffres la vie humble chez les première le corps encaisse comme il la mort, l’ultime port, il pleut. j’ai vu la pas de pluie pour venir       fleur       au derniers vers sun destre   la production neuf j’implore en vain   ecrire sur       longte quand sur vos visages les À max charvolen et       deux madame dans l’ombre des in the country g. duchêne, écriture le "l’art est-il ouverture de l’espace  ce qui importe pour       m&eacu issent de mer, venent as   que signifie       la l’homme est       les   iv    vers f le feu s’est laure et pétrarque comme d’abord l’échange des il en est des meurtrières. dernier vers que mort mise en ligne d’un ainsi va le travail de qui premier essai c’est trois (mon souffle au matin dernier vers aoi je suis tout mon petit univers en art jonction semble enfin et ma foi, tout est possible pour qui pour maxime godard 1 haute grant est la plaigne e large  le grand brassage des       sur a la femme au "si elle est comme un préliminaire la il y a dans ce pays des voies  monde rassemblé     quand       le j’ai longtemps       le la mastication des  dernier salut au "pour tes ecrire les couleurs du monde troisième essai et dernier vers aoi pour ma dernier vers aoi l’erbe del camp, ki       midi       dans les oiseaux s’ouvrent immense est le théâtre et de toutes les sixième sous l’occupation merci à marc alpozzo  pour le dernier jour pour martine et ces tu le saiset je le vois montagnesde l’appel tonitruant du a dix sept ans, je ne savais       &agrav et je vois dans vos le temps passe dans la marcel alocco a nice, le 18 novembre 2004       et tu la littérature de       au carles li reis en ad prise sa       au je désire un madame, on ne la voit jamais je n’ai pas dit que le       le ] heureux l’homme dire que le livre est une dix l’espace ouvert au   maille 1 :que temps de bitume en fusion sur c’est le grand station 7 : as-tu vu judas se antoine simon 22  improbable visage pendu   nous sommes À perte de vue, la houle des s’égarer on bien sûr, il y eut quand vous serez tout les avenues de ce pays       sous je serai toujours attentif à mult ben i fierent franceis e edmond, sa grande et il parlait ainsi dans la il n’était qu’un tu le sais bien. luc ne       journ& morz est rollant, deus en ad 1254 : naissance de pour martine, coline et laure       sur l’impossible 1 au retour au moment la gaucherie à vivre, autre citation f le feu s’est o tendresses ô mes abstraction voir figuration les amants se "moi, esclave" a       magnol j’oublie souvent et l’art c’est la si, il y a longtemps, les sequence 6   le   un vendredi envoi du bulletin de bribes recleimet deu mult le galop du poème me       dans dernier vers aoi monde imaginal, je t’enlace gargouille de tantes herbes el pre un nouvel espace est ouvert ils avaient si longtemps, si dernier vers aoi écoute, josué,    7 artistes et 1       m̵ toutes ces pages de nos  “... parler une il était question non 0 false 21 18 l’ami michel dans la caverne primordiale c’était une sauvage et fuyant comme de mes deux mains     cet arbre que       rampan       au merci à la toile de nous savons tous, ici, que de la livre grand format en trois c’est parfois un pays       &agrav dernier vers aoi ce jour là, je pouvais nécrologie ils s’étaient il tente de déchiffrer, les dernières 1.- les rêves de       maquis fragilité humaine. au programme des actions spectacle de josué dit       voyage   1) cette halt sunt li pui e mult halt « h&eacu a grant dulur tendrai puis je suis occupé ces       la ma voix n’est plus que carles respunt : le tissu d’acier l’heure de la depuis ce jour, le site le plus insupportable chez des voix percent, racontent dernier vers aoi     chant de   la baie des anges rita est trois fois humble. dernier vers aoi       la       il       pav&ea     après deuxième suite madame est une saluer d’abord les plus antoine simon 31 antoine simon 13 pour andré  le "musée à cri et à elle réalise des         or les dessins de martine orsoni tout le problème       sur le rêves de josué, pour martin tendresses ô mes envols aucun hasard si se j’ai travaillé dans le patriote du 16 mars sur la toile de renoir, les ki mult est las, il se dort de sorte que bientôt ne pas négocier ne       droite ce paysage que tu contemplais karles se dort cum hume attelage ii est une œuvre face aux bronzes de miodrag toulon, samedi 9 iloec endreit remeint li os       sur les plus terribles macles et roulis photo 4 en cet anniversaire, ce qui   je ne comprends plus et il fallait aller debout       au m1       la tentation du survol, à reflets et echosla salle merle noir  pour la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Madame ou le recours aux forêts

Madame est une torche. Elle va par les forêts. Les intérieurs éclairés de ce qui la brûle. De loin vous ne voyez que cette lumière qui happe votre regard. Dans la nuit alors vous dites qu’il fait jour.

 

 

Et vous êtes l’ardente, Madame brisée : éclats qui noircissent le jour et qui ramènent toute lumière sous des paupières brûlées. Monde effacé. Le calme et la paix. Silence de cendre. Honte rebue. 

Publication en ligne : 18 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette