BRIBES EN LIGNE
      bruyan       apr&eg et te voici humanité quelques textes       au ce qui aide à pénétrer le       &       l̵ je suis celle qui trompe dernier vers aoi antoine simon 11       magnol       la se placer sous le signe de lorsque martine orsoni fragilité humaine. juste un mot pour annoncer avec marc, nous avons  hier, 17 preambule – ut pictura du fond des cours et des tout est prêt en moi pour 10 vers la laisse ccxxxii    en ce jour là, je pouvais outre la poursuite de la mise un jour, vous m’avez   dits de coupé le sonà il en est des noms comme du la littérature de antoine simon 2       sur écrirecomme on se tout est possible pour qui bernadette griot vient de vi.- les amicales aventures       pass&e il aurait voulu être       &n   saint paul trois préparation des dernier vers aoi bientôt, aucune amarre premier vers aoi dernier il existe deux saints portant antoine simon 29   le texte suivant a la pureté de la survie. nul la communication est a claude b.   comme       cette sixième « e ! malvais le galop du poème me tout mon petit univers en dernier vers aoi troisième essai et je me souviens de  improbable visage pendu giovanni rubino dit références : xavier deuxième essai le la réserve des bribes sixième pour nicolas lavarenne ma mon travail est une       les       les granz est li calz, si se c’était une ce pays que je dis est station 1 : judas elle disposait d’une traquer antoine simon 25  c’était autre essai d’un     nous histoire de signes .       au ce entr’els nen at ne pui pour m.b. quand je me heurte en ceste tere ad estet ja exode, 16, 1-5 toute       le macles et roulis photo 3 j’aime chez pierre premier essai c’est (de)lecta lucta   toulon, samedi 9 f j’ai voulu me pencher travail de tissage, dans et ma foi, sur la toile de renoir, les       l̵ issent de mer, venent as    au balcon (josué avait lentement  si, du nouveau c’est un peu comme si, monde imaginal,       cerisi et si au premier jour il dernier vers doel i avrat, le ciel de ce pays est tout j’ai donc quatrième essai rares antoine simon 21       soleil sequence 6   le agnus dei qui tollis peccata     du faucon de proche en proche tous aucun hasard si se la danse de       un       fourr& douze (se fait terre se    courant       m&eacu       un dernier vers aoi  pour le dernier jour le 26 août 1887, depuis       deux     son       voyage ma voix n’est plus que 13) polynésie exacerbé d’air i.- avaler l’art par    il il y a tant de saints sur zacinto dove giacque il mio f les feux m’ont equitable un besoin sonnerait epuisement de la salle, j’ai longtemps les dessins de martine orsoni ce 28 février 2002. pour ma madame, vous débusquez toute trace fait sens. que l’appel tonitruant du       longte a la fin il ne resta que "le renard connaît macles et roulis photo 4   anatomie du m et siglent a fort e nagent e je déambule et suis non, björg,       grimpa pour jean marie et encore  dits temps de pierres dans la       sur j’ai ajouté       dans ici, les choses les plus   on n’est madame dans l’ombre des moi cocon moi momie fuseau la route de la soie, à pied, antoine simon 17 pour jacky coville guetteurs pluies et bruines, de pa(i)smeisuns en est venuz je ne saurais dire avec assez       apr&eg voici des œuvres qui, le ensevelie de silence,  de la trajectoire de ce dorothée vint au monde constellations et       entre c’est la distance entre les premières le passé n’est essai de nécrologie,  dernières mises ouverture de l’espace dernier vers aoi sept (forces cachées qui au commencement était antoine simon 19 vous avez     pluie du     chant de dernier vers aoi le 28 novembre, mise en ligne se reprendre. creuser son dentelle : il avait       la  mise en ligne du texte       deux comme un préliminaire la     &nbs mille fardeaux, mille ço dist li reis : des quatre archanges que     m2 &nbs nu(e), comme son nom a grant dulur tendrai puis bruno mendonça branches lianes ronces ses mains aussi étaient  zones gardées de antoine simon 23 et ces mon cher pétrarque, mise en ligne     après merle noir  pour au seuil de l’atelier m1       1- c’est dans c’est extrêmement huit c’est encore à grant est la plaigne e large       sur       pour l’erbe del camp, ki la fonction, j’oublie souvent et       neige "et bien, voilà..." dit six de l’espace urbain, troisième essai pour michèle f les rêves de     de rigoles en dans la caverne primordiale pur ceste espee ai dulor e jouer sur tous les tableaux fin première tromper le néant chaque jour est un appel, une madame, c’est notre ma mémoire ne peut me À max charvolen et martin il faut laisser venir madame ne faut-il pas vivre comme       entre       le d’ eurydice ou bien de vos estes proz e vostre mesdames, messieurs, veuillez "tu sais ce que c’est   l’oeuvre vit son un jour nous avons "ces deux là se ecrire les couleurs du monde ainsi fut pétrarque dans ( ce texte a   d’un coté, dans l’innocence des les amants se mais non, mais non, tu       je       au comment entrer dans une est-ce parce que, petit, on       alla trois (mon souffle au matin pour maxime godard 1 haute       droite le glacis de la mort       soleil       sur avez-vous vu très saintes litanies madame chrysalide fileuse       le pour gilbert le tissu d’acier  le grand brassage des   iv    vers dernier vers aoi       &agrav les routes de ce pays sont antoine simon 33 1 la confusion des   adagio   je (ma gorge est une       force ce qui importe pour     tout autour le corps encaisse comme il     dans la ruela À la loupe, il observa       avant pour qui veut se faire une       nuage pour mes enfants laure et  dernier salut au (À l’église dont les secrets… à quoi ma chair n’est  l’exposition        le  de même que les la poésie, à la “dans le dessin “le pinceau glisse sur l’éclair me dure, face aux bronzes de miodrag ce jour-là il lui madame a des odeurs sauvages       &agrav j’écoute vos pour alain borer le 26 il faut aller voir et je vois dans vos toujours les lettres : dans l’innocence des derniers  on peut passer une vie       la dernier vers aoi    de femme liseuse tout le problème       ma saluer d’abord les plus Ç’avait été la seins isabelle boizard 2005       en       va quatre si la mer s’est il était question non art jonction semble enfin j’ai en réserve antoine simon 18 temps de cendre de deuil de une autre approche de macles et roulis photo 1 1-nous sommes dehors.   si vous souhaitez quand les mots     le cygne sur je désire un f toutes mes       st dans le pays dont je vous hans freibach : me   jn 2,1-12 : décembre 2001. bribes en ligne a il avait accepté qu’est-ce qui est en dernier vers que mort       aujour voile de nuità la       retour       dans       sur un verre de vin pour tacher ki mult est las, il se dort karles se dort cum hume       montag       derniers vers sun destre marie-hélène       nuage à sylvie pas de pluie pour venir jamais si entêtanteeurydice intendo... intendo !       reine dernier vers aoi antoine simon 15   est-ce que je m’étonne toujours de la cinquième essai tout pour daniel farioli poussant       mouett halt sunt li pui e mult halt       il tout en travaillant sur les 0 false 21 18 petit matin frais. je te     sur la       il existe au moins deux grande lune pourpre dont les le proche et le lointain quand il voit s’ouvrir,    tu sais « h&eacu ainsi va le travail de qui le grand combat : la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Madame ou le recours aux forêts

Madame est toute lumière. Sa cambrure à l’aube dessine le monde, son élan dans les frissons de l’horizon. Notre silence l’étreindra. Eteindra son feu. Ce sera entre la vie et l’écriture, un pays de lisières aux paumes douces, terre mouvante et indécise des caresses.

 

 

Terres danseuses de la paix animale. Des orgues d’air, de bois, de lumière et d’odeurs leur donnent ce tempo de passion morte. Des mélodies sourdement creusent puits et grottes : le monde sans oiseaux des profondeurs, grouillant de vies que les eaux aveugles alimentent. 

Publication en ligne : 18 mars 2009

Réagir à ce texte

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette